«Le gouvernement responsable devant l'opinion publique»…    Penser le concret    La CAF envisage différents scénarios pour boucler les compétitions    McKennie, Sancho et Hakimi devant la commission de discipline    Vrai ou Fake sur la covid-19 au Maroc, mardi 2 juin    Prolongation de l'exposition «Maroc: une identité moderne»    Un nouveau projet de trémie à Rabat pour 40 millions de DH    Une bouteille d'eau du temps de la pandémie corona    Assurer la continuité des services dans le respect des règles de sécurité    Accrocs frontaliers dans l'Himalaya…    Le PNB en hausse de 14% au T1-2020    Rabbah met l'accent sur le rôle des investissements pour assurer la sécurité énergétique    Non à un gouvernement de compétences ou de salut national    Aziz Akhannouch: Les exportations de produits agricoles totalisent 17,5 milliards de DH jusqu'à présent    Le Maroc accède au 2ème rang africain en tests de dépistage du Covid-19    Le Maroc, consommateur de fast-food en plein confinement    Coronavirus : 26 nouveaux cas, 7.859 au total, mardi 2 juin à 10h    La CAF accélère le décaissement de l'aide financière destinée aux Associations membres    Achraf Hakimi de nouveau buteur    La capitale des alizés prépare sa relance post-confinement    La culture en détresse    Les différentes pistes du CMC pour relancer l'économie nationale    Le Bureau politique réitère son appel à tous les militants de rester unis autour de leur parti    Violents affrontements entre manifestants et miliciens du Polisario devant le bagne d'Errachid    Pr Abderrahmane Machraoui : Les mesures prises par les autorités marocaines ont été prudentes, sages et exemplaires    Arrestations pour violation de l'état d'urgence sanitaire à Essaouira    De la drogue saisie par les FAR près du mur de protection    Les humanitaires espagnols en effroi devant le détournement des aides destinées aux camps de Tindouf    Christo, l'artiste «emballeur» n'est plus    Hyperpuissance    Foot: LaLiga fixe le calendrier de reprise    Les Etats-Unis s'embrasent    France: C'est l'heure de la reprise économique    Mendyl, direction Bordeaux?    L'Amérique et ses démons    Turquie-Grèce: Bruits de bottes à la frontière…    Les syndicats interpellent El Othmani    Trump met fin au partenariat des Etats-Unis avec l'OMS    Décès à Tanger de la libraire et éditrice Marie-Louise Belarbi    Taïa: «Le Covid-19 a créé une misère plus mortelle que le virus»    Message de condoléances d'Abbas El Fassi    Ursula von der Leyen dit "Shukran" au Maroc    Epidémies... Ces romanciers qui ont tout vu !    Pillages et échauffourées aux Etats-Unis malgré des couvre-feux    Hicham Sabir, une étoile montante de l'écriture…    La coupe du Trône, un cadeau d'adieu avant l'heure    Danielle Skalli tire sa révérence    CIO : Kamal Lahlou réélu au sein de la commission Marketing    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Coronavirus : le Maroc peut en sortir plus fort
Publié dans Challenge le 31 - 03 - 2020

Le gouvernement s'est, enfin, mis d'accord sur les procédures d'aide aux familles. Mustapha Khalfi, ex-ministre, les chiffre à 4 millions, cela fait donc 4 milliards de DH à décaisser.
L'opération étant prévue sur 3 mois, cela fera 12 milliards de DH au bas mot. C'est le prix à payer pour que le mot solidarité nationale prenne tout son sens. Ceux qui ergotent sur telle démarche ou telle autre n'ont rien compris au film. Nous ne sommes pas face à un concours Lépine de la meilleure idée pour un dispositif optimal mais face à une urgence. Et force est de constater, que malgré quelques ratés au niveau de la communication, sur les masques ou les concours par exemple, le gouvernement assume et fait le travail. Ce n'est pas le moment de faire preuve de sectarisme, c'est même complètement idiot, parce que c'est une déperdition d'énergie inutile et même nuisible.
La société a choisi son camp, celui de la solidarité. Dans les quartiers, des jeunes se proposent pour faire les courses, désinfecter les rues, les ascenseurs, les escaliers. Des footballeurs prennent en charge des familles de leur entourage, des ONG unissent leurs efforts pour en faire de même. Des praticiens ont mis en place une plateforme pour répondre aux angoisses, car le risque c'est que le confinement aboutisse à des milliers de dépressions. C'est une société unie et solidaire qui se révèle. Et nous aurons besoin de cet état d'esprit à la sortie de la crise.
L'Economie sera par terre, c'est une certitude. Nous perdrons des centaines de milliers d'emplois et il n'est plus question de croire que les recettes du FMI nous sortirons de la naissance.
C'est une crise sanitaire qui nous oblige à réinventer notre modèle de développement. Nous devons faire un virage à 180 degrés, nous le savons tous. Décréter une politique d'austérité est suicidaire pour la stabilité du pays et inefficace même à terme.
Ces débats là il faudra les avoir même s'ils sont clivants. Pour le moment, savourons l'élan solidaire de la société et ce patriotisme réel, d'une grande majorité de notre jeunesse.
Toutes les initiatives allant dans ce sens, doivent être saluées. Il n'y a toujours pas de remède contre le virus, mais il y en a un contre l'angoisse il s'appelle l'espoir. Il y aura des jours meilleurs, c'est une conviction à partager parce qu'elle agit comme un vaccin.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.