Message du roi Mohammed VI au président indien    Vidéo : revivez l'humiliation du Barça contre le Bayern (C1)    Haja El Hamdaouia met un terme à sa carrière (VIDEOS)    D'où viennent les 1306 cas de Covid-19 enregistrés vendredi au Maroc?    Casablanca: tentative de kidnapping dans un bus à Hay Hassani    Météo: jusqu'à 45 degrés ce vendredi au Maroc    Casa-Settat: Le Conseil de la région examine le PDR    Finances publiques: Principaux points du BMSFP de la TGR    Nomination des membres du conseil de l'ANRE    Explosion à Beyrouth: Pont aérien humanitaire de l'UE    France: Une autre mosquée incendiée à Lyon    Botola Pro D1: Report de trois matches de la 22è journée    Distribution des aides marocaines aux victimes de l'explosion du port de Beyrouth    Casablanca se barricade peu à peu !    Covid-19 : Des joueurs Wydadis contaminés    Rentrée scolaire au Maroc : les écoles privées au bout du rouleau ?    Le Maroc devient le cinquième pays africain le plus touché    Covid – Casablanca – Préfecture d'Anfa – Des mesures de restrictions instaurées dès aujourd'hui    Cinéma : L'actrice égyptienne Shwikar n'est plus    Transfert: Arsenal réalise un joli coup    Tout savoir sur l'exemption des personnes touchées par la pandémie des impôts et redevances dus à la commune    Vaccin anti-Covid-19: l'UE conclut un accord pour l'achat de 300 millions de doses    Tindouf: l'affaire du détournement de l'aide humanitaire continue de faire réagir    Transport routier: 153 MDH destinés au renouvellement du parc automobile (2020)    Le trafic de 720 chardonnerets avorté à Fqih Bensaleh    Titrisation : La constitution du FT Immo LV prévue le 2 septembre    Covid-19: Le vaccin d'AstraZeneca sera prêt au 1er trimestre 2021    Sahara marocain: L'ambassade du Maroc à Pretoria promeut la doctrine nationale    L'EN de cyclisme en stage de préparation à Ifrane    Kamala Harris se rêve en première vice-présidente noire des Etats-Unis    Les divagations d'Alger mises à nu par l'UE    Célébration du 41ème anniversaire de la récupération d'Oued Eddahab    Les collectivités territoriales dégagent 3,7 MMDH d'excédents budgétaires au premier semestre    L'Autorité nationale de régulation de l'électricité voit le jour    Des cas de contamination au Covid-19 enregistrés parmi le personnel judiciaire    La 22ème journée de la Botola au conditionnel    Entrée en vigueur du protocole de traitement à domicile des patients asymptomatiques    Annulation des Mondiaux juniors de taekwondo    Comment Sharon Stone a frôlé la mort à trois reprises    Des milliers de fans réunis à Abidjan un an après la mort de DJ Arafat    Dwayne Johnson, acteur le mieux payé de Hollywood    Une première dans l'histoire du Maroc!    «A Taste of Things to Come» exposé à Séoul    Il y a 41 ans, la récupération de Oued Eddahab    Lahcen Bouguerne libère la voix des femmes    L'avenir du monde arabo-musulman est indissociable de celui de la cause palestinienne    Terreur dans les camps de Tindouf : Une nouvelle vague de répression du Polisario    COVID-19 : Décès de l'artiste populaire Abderrazak Baba, un pionnier de la dakka marrakchia    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Maroc : Les entreprises reprendront après l'Aïd
Publié dans Challenge le 20 - 05 - 2020

Le ministre de l'Economie, des Finances et de la Réforme de l'Administration, Mohamed Benchaaboun, a donné le feu vert aux entreprises pour reprendre leurs activités directement après la fête d'Aïd Al fitr.
L'activité économique, sévèrement touchée par les répercussions du confinement établi pour lutter contre l'épidémie du coronavirus, devrait reprendre dans quelques jours au Maroc. Le ministre de l'Economie, Mohamed Benchaâboun a donné son feu vert aux entreprises pour reprendre leurs activités directement après la fête d'Aïd Al fitr et ce, en dépit de la prolongation de l'état d'urgence sanitaire jusqu'au 10 juin. Benchaaboun a appelé l'ensemble des acteurs économiques à reprendre les activités de leurs entreprises, à l'exception de celles suspendues sur ordre des autorités autorisées. « Je demande davantage de mobilisation et d'engagement pour prendre les mesures nécessaires afin de déployer une stratégie de relance économique que nous œuvrons, de notre côté, pour en dessiner les grands axes dans le cadre de l'amendement du projet de loi de finances », a-t-il déclaré lors de la séance des questions orales à la Chambre des conseillers.
Cette décision a été prise pour limiter les effets du confinement sur l'activité économique. Le ministre a signalé que les deux mois de confinement devraient coûter à l'économie marocaine 6 points de croissance de son produit intérieur brut (PIB) pour l'année 2020, ce qui signifie une perte de 1 milliard de dirhams par jour de confinement. Benchaâboun a par ailleurs indiqué que son département s'attèle à mettre les dernières touches au plan de relance économique, dont les grandes lignes seront présentées en parallèle avec le projet de Loi de Finances rectificative.
Lire aussi : Confinement : Le Maroc perd 1 milliard de dirhams par jour
Le ministère veille à faire du plan de relance économique un pacte de redynamisation de l'économie et de l'emploi, basé sur une ambition commune et partagée entre les différentes parties concernées (Etat, entreprises, secteur bancaire et partenaires sociaux,…), et ce conformément à des engagements clairement définis basés sur des outils efficaces de suivi et d'évaluation, a-t-il indiqué.
Dans le cadre de ce plan de relance économique, un focus sera fait sur l'appui à la fois de l'offre et la demande, a expliqué le ministre, faisant savoir que dans le but de mettre en place les mécanismes de financement à même de garantir les fonds nécessaires à la reprise économique des entreprises, toutes catégories confondues, le CVE a décidé de réviser le dispositif « Damane Oxygène » en le rendant « plus souple » et en améliorant les conditions de financement de la reprise économique en faveur, particulièrement, des TPE et PME avec une prolongation jusqu'au 31 décembre 2020 sans exigence, désormais, de toute garantie.
Quant aux entreprises dont le chiffre d'affaires est supérieur à 500 millions de dirhams, elles seront intégrées dans un mécanisme approprié pour financer leur reprise. Une commission, composée du ministère de l'économie, des Finances et de la réforme de l'administration, de Bank Al-Maghrib, de la Confédération générale des entreprises du Maroc et du Groupement professionnel des banques du Maroc s'attèle à définir les modalités et les mesures d'application de ce mécanisme.
Le ministre a également fait savoir que le CVE a examiné la situation des Etablissements et entreprises publics, notant qu'il a été convenu de créer un fonds de garantie spécial qui permettra aux établissements impactés par la pandémie de la Covid-19 d'accéder à de nouvelles sources de financement nécessaires au renforcement de leurs capacités de financement et par conséquent, assurer une croissance soutenue et durable de leurs activités.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.