L'Opinion : Distorsions espagnoles    Lutte contre la corruption : des experts internationaux plaident pour une approche solide et coordonnée    PCNS : En raison de facteurs structurels, le Maroc fait partie des pays les plus risqués    Vols directs : Le Maroc et Israël signent un accord aérien    Etats-Unis : Biden à la Maison Blanche, les Américains tournent la page Trump    « Redemption Day », un film qui dérange les Algeriens    RSF porte atteinte aux institutions nationales à travers des assertions mensongères et diffamatoires    SM le Roi félicite M. Faustin-Archange Touadéra    Projet de création d'une Superligue : Les menaces de la FIFA!    Les détenus d'Al-Hoceima transférés suite à des comportements contraires aux lois    Radios privées, une «mue» bienfaitrice!    Le Maroc plaide pour une stratégie africaine de l'éducation    El Otmani appelle à accélérer le rythme de réalisation des programmes de transformation digitale    Un déficit de la balance commerciale de 10,6 milliards de dollars en 2020    SM le Roi reçoit SA Cheikh Mohamed Ben Zayed Al-Nahyane    L'ONU condamne le meurtre de deux Casques bleus, dont un Marocain, en République centrafricaine    CAMELEON veut révolutionner le monde de l'entreprise    Younes Belhanda brille de mille feux avec Galatasaray    Le RAC et le TAS se neutralisent    Abdelghani Siffeddine : Un grand Rajaoui s'éteint    Mondial des clubs : Le Bayern affrontera Al Duhail ou Al Ahly en demi-finale    Calcio : Le Croate Mandzukic s'engage avec l'AC Milan jusqu'à la fin de la saison    CAN U17 : Ce jeudi, un trio arbitral marocain pour Tunisie-Libye    Activité monétique : Le contactless et le e-paiement cartonnent    Les écrans menacent-ils la vie de nos enfants ?    Stimuler vos défenses immunitaires    Comment fonctionnera le nouveau bachelor marocain    Dédiée à l'actualité lifestyle et la promotion des talents marocains : «Wejeune» fête ses 2 ans au Maroc    L'Office des changes accélère ses process digitaux    Casablanca: mise en échec d'une tentative d'exportation illicite de pièces géologiques    «Mohammed VI, la vision d'un Roi : actions et ambitions»    «Livre de chevet : les effets positif de la pandémie»    A la découverte de l'univers fantastique de Yassine Balbzioui à Rabat    Rencontre-débat avec Zainab Fasiki à l'IF de Fès    Activité portuaire : une croissance honorable malgré la crise    Mohamed Benabdelkader : "Nous sommes bien avancés dans la mise en place des textes de loi"    Digitalisation, Marjane holding met le turbo    France. Contre l'extrémisme turc, le remède marocain et émirati    Inde : prochaine référence dans la production de vaccins ?    La Fondation Banque Populaire équipe des quartiers défavorisés    « A Girl in a Blue Shirt » : Premier roman israélien traduit en arabe au Maroc    Dadju, le petit frère de Gims, s'installe à Marrakech    CAN U20 : L'équipe nationale en concentration à Laâyoune    Vaccins contre le Covid-19 : victoire du « chacun pour soi »    Sahara : Vers l'ancrage de la position américaine ?    Le RNI convoque son «parlement»    Le poison de « la vérité alternative »    Etats-Unis : Donald Trump fait ses adieux    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Dépistage du coronavirus : tests PCR et tests sérologiques, quelles différences ?
Publié dans Challenge le 07 - 06 - 2020

À l'heure où le Maroc multiplie les tests parmi les employés des entreprises privées, des unités industrielles et commerciales, du transport, des marchés de gros de poissons, des abattoirs, … pour sortir du confinement, deux méthodes de test du nouveau coronavirus existent : la PCR et la sérologie. Quelles sont leurs performances et surtout quand y avoir recours ?
Les autorités sanitaires publiques multiplient les tests parmi les employés des unités industrielles et commerciales, du transport, des marchés de gros de poissons, de fruits et légumes, des abattoirs, stations d'essence… Selon le ministre de l'Intérieur, pas moins de 115.000 employés d'unités commerciales et industrielles ont été testés au 1er juin 2020. La Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), de son côté et sous hautes instructions royales, a lancé une très large campagne de dépistage de la Covid-19 auprès des employés du secteur privé. Selon le patronat, le tarif des tests sera au prix coûtant. Mais de quoi parle-t-on exactement ? Deux méthodes de tests sont possibles : la PCR et la sérologie. Hier samedi 6 juin, l'Hôpital Universitaire International Cheikh Khalifa et le Laboratoire National de Référence relevant de l'Université Mohammed VI des Sciences de la Santé, ont annoncé, dans un communiqué, mettre à la disposition des entreprises, souhaitant procéder au dépistage de masse de leurs collaborateurs, leurs équipes et leur savoir-faire pour les accompagner dans cette démarche. « Les entreprises intéressées peuvent bénéficier d'un panel complet de tests de dépistage Covid-19, comprenant le diagnostic de référence par PCR ainsi que la sérologie à titre complémentaire », indique l'hôpital qui fait savoir qu'il a été décidé «d'appliquer une tarification unique et transparente à prix coûtant pour les tests de dépistage» : 500 DH par test PCR et par collaborateur, 100 DH par test sérologique et par collaborateur.
Virologiques ou sérologiques, une certaine confusion règne autour des tests de détection du Covid-19. Quelles sont les différences, quelles sont leurs performances et surtout quand y avoir recours ?
Lire aussi|Coronavirus : 26 nouveaux cas et 7328 guérisons au total, dimanche 7 juin à 10 H
Selon les biologistes,les tests virologiques recherchent directement la présence du virus SARS-CoV-2. « Grâce à la technique de RT-PCR, ils détectent le matériel génétique du virus (son ARN). Ce sont les tests à pratiquer en premier pour faire le diagnostic : ils permettent de confirmer qu'une personne est infectée par le SARS-CoV-2 », expliquent-ils. En pratique, il faut le faire, selon eux, par un prélèvement, de préférence dans la zone nasopharyngée : un écouvillon (une sorte de grand coton-tige) est introduit dans le nez jusqu'au pharynx pour récupérer du mucus qui sera ensuite analysé. « Cette opération, très désagréable il faut reconnaître, est également délicate. Si l'écouvillon n'est pas introduit suffisamment profondément, le risque est de ne pas récupérer de particules virales, plutôt tapies au fond de la gorge», préviennent-ils. Qui des tests sérologiques ? D'après les biologistes, les tests sérologiques recherchent les anticorps, des molécules biologiques produites par le système immunitaire pour se défendre contre le SARS-CoV-2. C'est donc une détection indirecte du virus. « Ces anticorps, principalement les IgG et IgM, apparaissent dans le sang (le sérum) 1 à 2 semaines après le début des symptômes. « Ils ne peuvent donc pas servir à un diagnostic précoce du nouveau coronavirus. Mais ils peuvent servir pour un diagnostic tardif. Ils sont indiqués lorsqu'il est trop tard pour faire un test RT-PCR, par exemple parce que la personne est prise en charge par le système de santé plus de 2 semaines après le début des symptômes », affirment-ils.
Autre usage recommandé : le test sérologique doit être pratiqué quand les tests PCR sont négatifs alors que les symptômes cliniques ou les données du scanner font fortement soupçonner une Covid-19. Il peut aussi être utilisé chez des personnes pour qui le risque d'être infecté ou de l'avoir été est important comme les professionnels soignants. Outre cet intérêt diagnostique, les tests sérologiques offrent un grand intérêt en santé épidémiologique. « Les anticorps IgG restant présents dans le sang au moins 7 semaines, ils permettent de dire si une personne a été infectée. Cette information est importante au niveau de la population pour comprendre la dynamique de l'épidémie, mieux cerner comment elle se transmet à l'échelle d'une région par exemple et évaluer l'immunité collective », ajoutent-ils. D'apparition plus récente que les tests PCR, les tests sérologiques sont encore en cours de développement pour certains, d'évaluation et de validation officielle.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.