Botola Pro D1 : La bonne opération du Raja de Casablanca    Situation épidémiologique au Maroc : Les indicateurs s'affolent !    Ali Yata, il y a 23 ans ...    UC: une décision de Sajid crée la zizanie au sein du parti    Les divagations d'Alger et les mises au point musclées de l'UE    Nouvel accident de camion en plein Casablanca (VIDEO)    Coronavirus: l'artiste Abderrazak Baba est décédé à Marrakech    Le parcours chrono-thématique des peintres marocains    Les victimes de l'immobilier!    Benchaâboun : 45 milliards de dirhams alloués au Fonds d'investissement stratégique    Absence de mesures de sécurité sanitaire    L'Atlético revient à Lisbonne six ans après    Boxe: le combat entre Mike Tyson et Roy Jones Jr reporté    Un investisseur saoudien met la main sur l'hôtel Cesar Palace & Spa de Tanger    Alexandre Loukachenko, le président inamovible...    Ministère de l'Education : un démenti, et après ?    L'engagement des jeunes pour une action mondiale    Dépistage gratuit pour les parlementaires : la coquetterie de trop ?    Google lance un dispositif d'alerte aux tremblements de terre    OCP : Nouveau projet pour doubler la capacité de production d'Emaphos    Que vive le Liban des lumières !    France: le Marathon de Paris finalement annulé    «Ne touche pas à mon patrimoine»    Santé : nouvelle décision d'Ait Taleb après l'augmentation des cas    La riposte de Trump au « Spoutnik V »    Casablanca: un camion-citerne percute une station-service (VIDEO)    Procès à distance: 306 audiences en une semaine    Explosion de Beyrouth : Un appel à l'aide lance sur facebook et Instagram    Le e-commerce, une tendance qui s'installe    RAM reconduit ses vols spéciaux jusqu'au 10 septembre    Les Marocains du monde, objet de toutes les sollicitudes    Chez les séparatistes, la corruption le dispute aux détournements en tous genres    Près d'un quart des chômeurs vivent dans la région de Casablanca-Settat    L'hôpital de campagne de Sidi Yahya El Gharb au centre de la polémique    Le Bayern part favori face au Barça    Europa League : United et l'Inter au denier carré    L'hôpital militaire marocain de Beyrouth entame son action    Mia la sainte, Mia « la salope »    Le jeune artiste Anas Khermoui expose sa "Vision sensible" à Essaouira    Antonio Banderas annonce avoir le Covid-19 le jour de ses 60 ans    Entre Brad Pitt et Angelina Jolie, c'est à nouveau la guerre    Botola Pro D1 : Le WAC s'impose face à l'OCK    Poutine: la Russie a développé le premier vaccin anti-Covid-19    Comment la dépression a eu raison de l'écrivaine Naima El Bezaz    La Jeunesse socialiste dans l'attente de la vérité sur la suspicion de collusion des compagnies pétrolières    « Spoutnik V », le vaccin russe anti-Covid    Trump évacué en pleine conférence de presse (VIDEO)    Ziad Atallah : L'aide marocaine intervenue au moment opportun    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Humania lève plus de 100 millions de dollars pour ses projets au Maroc et en Egypte
Publié dans Challenge le 02 - 07 - 2020

Le saoudien Humania poursuit ses projets au Maroc et en Afrique du Nord. Le groupe, spécialisé dans les soins de santé privés dans la région MENA, vient en effet de lever plus de 100 millions de dollars auprès de l'IFC (International Finance Corporation), de Proparco (Agence Française de Développement) et du Fonds d'investissement danois pour les pays en développement (IFU).
En clair, ces trois institutions ont investi 108.5 millions de dollars en capital dans Humania North Africa pour l'aider à développer ses projets au Maroc et en Egypte. L'objectif de cet investissement est d'améliorer les soins de santé dans ces deux pays, apprend-t-on. Il permettra ainsi notamment à Humania, qui fait partie du groupe saoudien Bait Al Batterjee (BAB), de développer un réseau d'hôpitaux tertiaires de haute qualité en Egypte et au Maroc. « Notre partenariat avec IFC, l'IFU et Proparco nous aidera à réaliser d'importants investissements à un moment où la demande de soins de santé de qualité ne cesse d'augmenter », souligne Sobhi Abdul Jalil Batterjee, président d'Humania & BAB. « Il nous permettra de fournir des soins de santé abordables et de qualité, y compris des services spécialisés, alors que l'Egypte et le Maroc sont confrontés au COVID-19 », poursuit-il.
Lire aussi|Hausse de 6,5% du crédit bancaire en mai
Dans le détail, Humania prévoit, dans un premier temps, la construction d'un nouvel hôpital à Alexandrie et une clinique en complément du Saudi German Hospital du Caire, en Egypte. Le projet comprend également un nouvel hôpital multi spécialité de haute qualité dans la nouvelle ville écologique de Zenata, au Maroc. Notons qu'ensemble, les deux hôpitaux disposeront de près de 600 lits d'hospitalisation et de 240 cliniques de consultation externe. Force est de souligner aussi que selon les données disponibles, le secteur de la santé en Egypte a besoin de 60 milliards de dollars d'investissements d'ici 2050 pour répondre à la demande croissante de services médicaux, alors que le Maroc, de son côté, doit améliorer la prestation des soins de santé, en particulier pour les femmes et les enfants.
« Nous sommes très heureux de continuer de soutenir Humania, notre partenaire et client de longue date dans le secteur de la santé. Ce projet est un bon exemple de la manière dont le secteur privé peut être mis à contribution pour élargir l'accès aux soins médicaux, renforcer le capital humain, améliorer l'inclusion sociale et stimuler l'innovation dans les systèmes de santé de l'Egypte et du Maroc », assure Sergio Pimenta, vice-président d' IFC pour le Moyen-Orient et l'Afrique. De son côté, Proparco assure également que ce projet va contribuer au développement du secteur de la santé en Afrique du Nord.
Lire aussi| Amine Diouri : « La Data est plus que jamais le premier allié de l'entreprise dans l'après-Covid »
« Nous avons pleinement confiance dans l'expérience d'Humania North Africa pour aider à combler le déficit structurel de soins de santé de la région et fournir des services de qualité afin d''améliorer la qualité de vie de la population », soutient Khimdjee Djalal, Directeur général adjoint de Proparco. Pour rappel, ce projet entre dans le cadre des efforts de l'IFC de renforcer le rôle des prestataires médicaux privés dans la région MENA,
où les hôpitaux publics ont du mal à suivre la demande croissante de services médicaux.
Tribune et Débats
La tribune qui vous parle d'une actu, d'un sujet qui fait débat, les traitent et les analysent. Economistes et autres experts, patrons d'entreprises, décideurs, acteurs de la société civile, s'y prononcent et contribuent à sa grande richesse. Vous avez votre opinion, convergente ou différente. Exprimez-la et mesurez-vous ainsi à nos tribuns et débatteurs.
Envoyez vos analyses à : [email protected], en précisant votre nom, votre prénom et votre métier.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.