Via agence ou mobile, Cash Plus simplifie l'ouverture d'un compte de paiement    Expérience client multicanale : Eqdom lance son service de crédit en ligne    Nouveauté Nissan Juke : Un retour remarqué    Explosion au Liban : bilan provisoire, ce que l'on sait    Iker Casillas annonce sa retraite    Covid-19 : le gouvernement prend des mesures pour Tanger et Fès    Météo : temps chaud au Maroc, jusqu'à 45 degrés prévus mercredi    Covid-19 : le Vietnam attaqué par une souche encore plus virulente    Discours du Trône : début d'opérationnalisation    Liberté religieuse: L'Algérie au ban de la communauté internationale    Covid-19: 1.021 nouveaux cas confirmés au Maroc, 661 guérisons en 24H    Hôtellerie : Accor compte supprimer 1.000 emplois dans le monde    Les délais de paiement, un problème posé avec acuité    Bernal frappe fort à moins d'un mois du Tour    L'Espanyol demande à LaLiga d'annuler sa relégation    La CAF dévoile le calendrier des finales des compétitions interclubs    Bataille d'Oued Al-Makhazine : Une épopée lumineuse dans les annales de la résistance nationale contre les convoitises étrangères    L'intensification des échanges commerciaux bénéficie économiquement aux femmes    Tikhanovskaïa, une femme ordinaire devenue égérie pour bouleverser le Bélarus    Un Banksy vendu aux enchères au profit d'un hôpital de Bethléem    Mel Gibson complètement remis du coronavirus    Au Bac, le taux dé réussite a frôlé les 80%    Pour congés écourtés ou annulés, mais pas que...    Accident mortel à Tamri    France/Covid-19: Macron annonce une nouvelle mesure    Entretien avec Omar Menzhi, expert en épidémiologie    Fortes chaleurs: Soyons vigilants    Le Discours de la clarté et de l'espérance    Maroc-Etats-Unis: une nouvelle année de collaboration fructueuse    Football: La DTN désigne 48 responsables techniques des ligues régionales    Officiel : Wail Sadaoui rejoint le Raja    Belhanda sur les pas d'Amrabat?    La sculpture de Farid Belkahia s'ouvre sur l'espace public    Biélorussie: Svetlana Tsikhanovskaia en passe de détrôner Loukachenko    Pour une politique nationale de la recherche en migration sans discrimination!    Accident d'Agadir: ce que l'on sait    Une transaction sur 50 est frauduleuse    Traite d'êtres humains : 151 cas en 2019    L'application TikTok sera bannie aux Etats-Unis si...    Le drapeau marocain mis à l'honneur dans le nouveau clip de Beyoncé    Le lièvre soulevé par l'USFP suscite le débat    Koert Debeuf : L'importance du Maroc dans le conflit libyen réside dans sa neutralité    Le discours du Trône constitue une feuille de route claire pour le présent et l'avenir    Début de la 100ème édition du festival de Salzbourg, sous restrictions à cause de la pandémie    Cross country : Les championnats du monde juniors de reportés jusqu'en août 2021    «L'Oriental et la Méditerranée au-delà des frontières», un beau-livre de l'agence de l'Oriental    Redwan El Asmar lance «Samhili»    Parution de la traduction arabe du livre «Les sept patrons de Marrakech»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Coronavirus: des pertes de plus de 240 MDH pour la presse marocaine (CNP)
Publié dans Challenge le 09 - 07 - 2020

Les pertes du secteur de la presse marocaine en raison de la pandémie du nouveau coronavirus ont avoisiné les 243 millions de dirhams en trois mois en raison de la suspension de l'impression des journaux, a indiqué le Conseil national de la presse (CNP), qui évoque aussi les mesures « douloureuses » ayant concerné les employés de plusieurs établissements médiatiques.
Dans un rapport sur les répercussions de la pandémie sur le secteur de la presse marocaine, le CNP fait également état de la forte chute des recettes publicitaires de 110 pc entre le 18 mars et 18 mai 2020 en comparaison avec la même période de l'année précédente.
La crise causée par la pandémie, même si elle est conjoncturelle, aura de dures répercussions et exacerbera la crise structurelle de la presse marocaine, estime le rapport.
Lire aussi |1 marocain sur 2 surfe sur le Web [Etude]
Le rapport est basé sur une enquête réalisée entre le 25 mai et le 4 juin sur un échantillon aléatoire représentatif composé de 30 titres, ainsi que l'audition de tous les opérateurs du secteur dont la Fédération marocaine des éditeurs de journaux, l'Union des annonceurs du Maroc, l'Union des Agences Conseil en communication, la société de distribution Sapress, les imprimeries des grands journaux au Maroc, outre la prise en compte des dernières études relatives à la lecture des journaux et à la situation économique des entreprises de presse et du marché publicitaire.
Lire aussi |La confiance des ménages atteint son niveau le plus bas depuis 2008 (HCP)
Il souligne que la crise de la presse marocaine s'est aggravée au cours des trois dernières années avant la pandémie, puisque les ventes des journaux sont passées sous la barre de 200.000 exemplaires annuellement avec une baisse de 33 pc pour les quotidiens, de 65 pc pour les hebdomadaires et de 58 pc pour les magazines.
La part de la publicité dans la presse papier et électronique a également connu une baisse de 50 pc entre 2010 et 2018 et a chuté de 72,4 pc durant les cinq premiers mois des trois dernières années.
Le rapport, réalisé par la commission de l'entreprise de presse et de la mise à niveau du secteur, a révélé que la presse papier perdait annuellement 365 millions de dirhams en raison de la lecture gratuite dans les lieux publics, estimant que la crise de la presse n'est pas une crise de lecture mais d'un produit qui nécessite un investissement matériel et humain mais qui est consommé gracieusement.
Le document souligne, à cet égard, que la subvention publique annuelle accordée à la presse marocaine, qui atteint 60 millions de dirhams, ne couvre que près de 17 pc des coûts de la lecture gratuite des journaux au Maroc.
Pour ce qui est de la presse digitale, sa part dans le marché publicitaire, estimée à 11 pc avec un montant 600 millions de dirhams, n'est qu'une part "trompeuse", estime le rapport, expliquant que 80 pc des investissements publicitaires bénéficient aux géants de l'Internet notamment Facebook et Google, alors que la presse électronique marocaine ne reçoit que 120 MDH dont la grande partie est destinée aux quelques journaux à grand tirage.
Avec MAP
Tribune et Débats
La tribune qui vous parle d'une actu, d'un sujet qui fait débat, les traitent et les analysent. Economistes et autres experts, patrons d'entreprises, décideurs, acteurs de la société civile, s'y prononcent et contribuent à sa grande richesse. Vous avez votre opinion, convergente ou différente. Exprimez-la et mesurez-vous ainsi à nos tribuns et débatteurs.
Envoyez vos analyses à : [email protected], en précisant votre nom, votre prénom et votre métier.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.