Météo : le temps prévu au Maroc vendredi 14 août 2020    Violation de l'état d'urgence: Tout savoir sur le paiement des amendes    Salafin: Visa pour l'augmentation du capital social    Sahara marocain: L'ambassade du Maroc à Pretoria promeut la doctrine nationale    Israël-Emirats. Le grand coup de Donald Trump    Botola Pro D1 : Un classico et un derby animent la 22ème journée    Evolution Covid-19 au Maroc : 1.241 nouveaux cas ces dernières 24 heures, 37.935 cas cumulés, jeudi 13 août à 18 heures    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 13 août 18H    Les collectivités territoriales dégagent 3,7 MMDH d'excédents budgétaires au premier semestre    L'immobilier après le confinement : ça commence à bouger    Des cas de contamination au Covid-19 enregistrés parmi le personnel judiciaire    Kamala Harris se rêve en première vice-présidente noire des Etats-Unis    Explosions de Beyrouth. Le FBI se joint aux enquêteurs    Les divagations d'Alger mises à nu par l'UE    La 22ème journée de la Botola au conditionnel    Annulation des Mondiaux juniors de taekwondo    L'EN de cyclisme en stage de préparation à Ifrane    Célébration du 41ème anniversaire de la récupération d'Oued Eddahab    L'Autorité nationale de régulation de l'électricité voit le jour    Le scénario catastrophe frappe à nos portes    Entrée en vigueur du protocole de traitement à domicile des patients asymptomatiques    Dr. Tayeb Hamdi : La situation actuelle est préoccupante au regard de la hausse des indicateurs    Comment Sharon Stone a frôlé la mort à trois reprises    Des milliers de fans réunis à Abidjan un an après la mort de DJ Arafat    Dwayne Johnson, acteur le mieux payé de Hollywood    Le PPS dénonce vigoureusement le favoritisme    Touria Jebrane va bien, même très bien !    RAM: Les vols spéciaux vers et depuis la France reprennent    Casablanca: vigilance maximale à la mosquée Hassan II    Feddal trop gourmand pour le Sporting?    UFC: Ottman Azaitar annonce son retour!    FIFA: La Juventus condamné à cause de Benatia !    Le Maroc a rude épreuve!    Une première dans l'histoire du Maroc!    «A Taste of Things to Come» exposé à Séoul    Il y a 41 ans, la récupération de Oued Eddahab    Béni Mellal : les autorités durcissent les mesures de contrôle    Lahcen Bouguerne libère la voix des femmes    Lewandowski, Haaland, Benzema, Ronaldo...le classement des buteurs (C1)    L'avenir du monde arabo-musulman est indissociable de celui de la cause palestinienne    USA-Afrique: Peter Pham reçu par le Président tchadien    Terreur dans les camps de Tindouf : Une nouvelle vague de répression du Polisario    Semaine culturelle marocaine dans les centres commerciaux «El Corte Ingles» du sud d'Espagne    COVID-19 : Décès de l'artiste populaire Abderrazak Baba, un pionnier de la dakka marrakchia    Macron appelle à éviter « toute escalade » ou « interférence extérieure » au Liban    Les divagations d'Alger et les mises au point musclées de l'UE    Alexandre Loukachenko, le président inamovible...    L'hôpital militaire marocain de Beyrouth entame son action    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les droits d'importation vont augmenter pour protéger la production nationale
Publié dans Challenge le 12 - 07 - 2020

Le Maroc va augmenter ses droits d'importation sur certains produits finis de consommation de 30% à 40%. Principal objectif : renforcer la « protection de la production nationale ».
En attendant de mettre en branle la nouvelle politique industrielle, en l'occurrence l'import-substitution, le gouvernement envisage d'augmenter les droits d'importation pour protéger la production nationale. « Il est proposé, dans le cadre du projet de Loi de Finances Rectificative pour l'année 2020, d'augmenter les droits d'importation applicables à certains produits finis de consommation de 30% à 40%, et ce dans la limite des taux consolidés par le Maroc au niveau de l'Organisation Mondiale du Commerce (OMC) », révèle le projet de Loi de Finances rectificative 2020 dont la première partie a été approuvée dans la nuit de samedi 11 juillet à dimanche par la Commission des Finances de la Chambre des représentants, avec 22 voix pour et 10 voix contre. Selon ce document, cette mesure vise à « renforcer la protection de la production nationale qui semble nécessaire pour accompagner les efforts entrepris en matière d'appui aux entreprises marocaines en difficulté » surtout dans le contexte international marqué par une crise sanitaire majeure ayant généré un ralentissement de l'économie mondiale.
Lire aussi|Nouvelle politique d'import-substitution : des défis et des opportunités à saisir
Il faut souligner que le gouvernement avait déjà prévu dans le cadre de la Loi de Finances 2020 de faire passer les droits d'importation de 25 % à 30 % sur certains produits finis. Cette option était motivée à l'époque par la volonté de l'Exécutif d'améliorer les recettes douanières collectées au titre du droit d'importation, d'encourager la production locale et de réduire le déficit commercial.
Mais avec la crise du nouveau coronavirus, le Royaume, à l'instar de beaucoup de pays, est en train de revoir son modèle industriel. Le ministre de l'industrie, Moulay Hafid Elalamy, veut faire rebasculer la filière industrielle dans la politique d'import-substitution pour non seulement réduire le déficit commercial, mais pousser les Marocains à investir dans le secteur en leur offrant des opportunités.
Lire aussi|Coronavirus : 93 nouveaux cas et 317 nouvelles guérisons, dimanche 12 juillet à 10H00
Tribune et Débats
La tribune qui vous parle d'une actu, d'un sujet qui fait débat, les traitent et les analysent. Economistes et autres experts, patrons d'entreprises, décideurs, acteurs de la société civile, s'y prononcent et contribuent à sa grande richesse. Vous avez votre opinion, convergente ou différente. Exprimez-la et mesurez-vous ainsi à nos tribuns et débatteurs.
Envoyez vos analyses à : [email protected], en précisant votre nom, votre prénom et votre métier.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.