Un nouveau transporteur maritime en gestation    Explosion au Liban : bilan provisoire, ce que l'on sait    Iker Casillas annonce sa retraite    Covid-19 : le gouvernement prend des mesures pour Tanger et Fès    Météo : temps chaud au Maroc, jusqu'à 45 degrés prévus mercredi    Coronavirus : 1.021 nouveaux cas ces dernières 24 heures, 27.217 cas cumulés au mardi 4 août, 18 heures    Discours du Trône : début d'opérationnalisation    Covid-19 : le Vietnam attaqué par une souche encore plus virulente    Liberté religieuse: L'Algérie au ban de la communauté internationale    Covid-19: 1.021 nouveaux cas confirmés au Maroc, 661 guérisons en 24H    Hôtellerie : Accor compte supprimer 1.000 emplois dans le monde    Les délais de paiement, un problème posé avec acuité    Bernal frappe fort à moins d'un mois du Tour    L'Espanyol demande à LaLiga d'annuler sa relégation    La CAF dévoile le calendrier des finales des compétitions interclubs    Bataille d'Oued Al-Makhazine : Une épopée lumineuse dans les annales de la résistance nationale contre les convoitises étrangères    L'intensification des échanges commerciaux bénéficie économiquement aux femmes    Tikhanovskaïa, une femme ordinaire devenue égérie pour bouleverser le Bélarus    Un Banksy vendu aux enchères au profit d'un hôpital de Bethléem    Mel Gibson complètement remis du coronavirus    Au Bac, le taux dé réussite a frôlé les 80%    Pour congés écourtés ou annulés, mais pas que...    Accident mortel à Tamri    France/Covid-19: Macron annonce une nouvelle mesure    Entretien avec Omar Menzhi, expert en épidémiologie    Fortes chaleurs: Soyons vigilants    Maroc-Etats-Unis: une nouvelle année de collaboration fructueuse    Le Discours de la clarté et de l'espérance    Football: La DTN désigne 48 responsables techniques des ligues régionales    Officiel : Wail Sadaoui rejoint le Raja    Belhanda sur les pas d'Amrabat?    La sculpture de Farid Belkahia s'ouvre sur l'espace public    Biélorussie: Svetlana Tsikhanovskaia en passe de détrôner Loukachenko    Pour une politique nationale de la recherche en migration sans discrimination!    Accident d'Agadir: ce que l'on sait    Une transaction sur 50 est frauduleuse    Lydec: le CA recule de 5,9% à fin juin 2020    Traite d'êtres humains : 151 cas en 2019    L'application TikTok sera bannie aux Etats-Unis si...    Le drapeau marocain mis à l'honneur dans le nouveau clip de Beyoncé    Le lièvre soulevé par l'USFP suscite le débat    Koert Debeuf : L'importance du Maroc dans le conflit libyen réside dans sa neutralité    Le discours du Trône constitue une feuille de route claire pour le présent et l'avenir    Début de la 100ème édition du festival de Salzbourg, sous restrictions à cause de la pandémie    Cross country : Les championnats du monde juniors de reportés jusqu'en août 2021    «L'Oriental et la Méditerranée au-delà des frontières», un beau-livre de l'agence de l'Oriental    Redwan El Asmar lance «Samhili»    Parution de la traduction arabe du livre «Les sept patrons de Marrakech»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Tourisme : 16 milliards de DH pour relancer le secteur
Publié dans Challenge le 15 - 07 - 2020

L'Economiste s'intéresse dans son édition du mercredi 15 juillet 2020 au plan de relance du tourisme.
Alors que Nadia Fettah Alaoui, ministre du Tourisme, s'apprête à présenter ce jeudi 16 juillet 2020 le plan de relance du secteur devant le Conseil du gouvernement, les professionnels s'attendent à ce que celui-ci soit juste et équitable en prenant toujours exemple de la France. Cette dernière compte dépenser 18 milliards d'euros pour son plan. Du côté du Maroc, les premières indiscrétions indiquent un soutien global de 16 milliards de DH, rapporte le journal.
Ce dispositif de relance est censé répondre à la préservation du tissu économique et de l'emploi, l'accélération de la phase de démarrage du secteur à travers le tourisme national, la commande publique, ainsi que la promotion ciblée sur les marchés émetteurs. Dans le détail, le projet comprend trois parties, explique le quotidien.
Lire aussi | Coronavirus : priorité au tourisme
La première nécessite un budget de 5,6 milliards de DH. Elle concerne un plan de maintien et de mise à niveau de l'offre dont la continuité du soutien aux salaires de 2000 DH pour l'ensemble des acteurs du secteur, des exonérations des taxes, des mécanismes de financement des entreprises touristiques solvables avant la crise, l'accompagnement des entreprises en détresse… En parallèle, le plan de relance recommande des actions pour la stimulation de la demande au niveau de l'aérien, de la promotion, ainsi que de l'animation et dont le budget est estimé à 3,2 milliards de DH, détaille L'Economiste.
Lire aussi | Coronavirus : ce qu'il faut savoir avant de partir en vacances
Enfin, la troisième partie du plan de relance aborde les chantiers transverses à prévoir à long terme pour la transformation durable, la digitalisation, la lutte contre l'informel, ainsi que les réformes réglementaires et fiscales.
Le quotidien rappelle que le tourisme marocain n'en est pas à sa première crise. Il en connaît depuis 2001 et le secteur a toujours fait preuve de résilience même si l'accompagnement par les pouvoirs publics n'a pas toujours été systématique, estiment les professionnels.
Mais la crise de la Covid-19 est inédite, entraînant fermeture des frontières, arrêt des établissements, chômage partiel des salariés… L'incertitude liée à la durée de l'état d'urgence sanitaire et la fermeture des frontières, la date et le rythme de reprise des marchés émetteurs entraînent un double choc de l'offre et de la demande, ainsi qu'un recul de 10 à 20 ans de croissance du secteur. Au mieux, il faudra attendre 2022 pour revenir à la situation pré-Covid en termes d'arrivées, nuitées touristiques et au niveau des recettes et PIB touristiques, note le journal.
RAM : une aide de 6 milliards de DH
Royal Air Maroc (RAM) bénéficiera d'un soutien financier de l'Etat, a annoncé Mohamed Benachaâboun, ministre de l'Economie, des Finances et de la Réforme de l'Administration. Néanmoins, le déblocage des fonds d'aide sera soumis à des conditions. Une bonne partie de l'aide, soit 2,5 milliards de DH, sera sous forme de crédits garantis par l'Etat. Ce qui risque d'alourdir encore plus l'endettement de la compagnie, souligne L'Economiste.
Tribune et Débats
La tribune qui vous parle d'une actu, d'un sujet qui fait débat, les traitent et les analysent. Economistes et autres experts, patrons d'entreprises, décideurs, acteurs de la société civile, s'y prononcent et contribuent à sa grande richesse. Vous avez votre opinion, convergente ou différente. Exprimez-la et mesurez-vous ainsi à nos tribuns et débatteurs.
Envoyez vos analyses à : [email protected], en précisant votre nom, votre prénom et votre métier.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.