La DGSN lance une nouvelle génération des titres de séjour des étrangers résidant au Maroc    Attentat de Nice: une deuxième personne placée en garde à vue    Disneyland Paris. Une fermeture qui annonce un autre confinement début 2021    Coronavirus : nouvelles mesures restrictives à Al Hoceima    Météo : ciel dégagé au Maroc ce samedi 31 octobre    Températures prévues pour le samedi 31 octobre 2020    Sahara Marocain : Le Conseil de sécurité renouvelle le mandat de la MINURSO et félicite le Maroc    Sahara marocain : Les Américains reconfirment leur appui à l'initiative marocaine d'autonomie    Vaccins contre la grippe, en pénurie ?    Etude. Ces signes astrologiques les plus intelligents    Le Conseil de sécurité salue le rôle des Commissions régionales du CNDH à Laâyoune et Dakhla    Grande Bretagne. Le Labour éjecte Jeremy Corbyn    Sahara marocain : Le Conseil de sécurité renouvelle pour une année le mandat de la MINURSO    Nouvelles mesures restrictives : ce qui change à Al Hoceima    Covid-19: 3.256 nouveaux cas confirmés et 3.014 guérisons en 24H    Impôt sur les sociétés : une chute de 27,76% des recettes en 2021    « Al Filahi Cash »: Le Crédit Agricole lance sa filiale de paiement    Coronavirus : Cristiano Ronaldo est négatif    Le Gabon réitère son appui à la marocanité du Sahara    Fonds Central d'Intervention pour les Urgences Humanitaires : Le Maroc, membre du Groupe consultatif    De nouveaux accords de coopération conclus entre le Maroc et Rwanda    Vidéo : Profil de l'auteur tunisien de l'attentat de Nice (vidéo)    Turquie : la nostalgie du Califat    La journaliste Kaima Belouchi endeuillée    Séisme : Des morts et blessés à l'ouest de la Turquie    Evolution du coronavirus au Maroc : 3256 nouveaux cas, 215.294 au total, vendredi 30 octobre à 18 heures    Raja-Zamalek : la date des demi-finales a été fixée    Réseau FCA Morocco : La Continentale s'implante à Dar Bouazza    Maroc-USA : Des relations plus fortes que jamais    Coronavirus : Ahmad Ahmad testé positif (CAF)    DTFE : Hausse de 35,2% des souscriptions sur le MAVT à fin août    Le Qatar va sanctionner l'auteur des frottis forcés à l'aéroport de Doha    La 17ème édition du festival des Andalousies Atlantiques d'Essaouira sera virtuelle    Safae et Hanae répondent à la femme prétendant être leur vraie mère (VIDEO)    1ère édition de «Talents Africains» : Attijariwafa bank allie les jeunes et compétences pour l'avenir du continent    Algérie : Une économie au bord de la banqueroute    Dialogue libyen : les efforts marocains salués par le Parlement arabe    Malaisie. Mahathir veut tuer des millions de Français    Nizar Baraka présente ses condoléances à la famille de Mohamed Melihi    Mohamed Melehi est décédé mercredi : Un pionnier de l'art contemporain emporté par la Covid-19    Mort de Driss Ouhab: les journalistes lui rendent hommage (PHOTOS)    Covid-19: Confinement général en France (VIDEO)    Hamza Sahli, un marathonien ambitieux pour graver son succès aux JO deTokyo    S.M le Roi félicite Mme Bouchra Hajij suite à son élection à la tête de la CAVB    Ligue des champions : Le Real échappe au pire    Paris: l'artiste-peintre marocain Mohamed Melehi succombe au covid-19    Vernissage à la Villa des arts d' une exposition rétrospective de l' artiste-peintre Bouchaib Habbouli    Que la paix soit sur l'ensemble de l'humanité    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Promotion immobilière : voici les trois principaux chantiers des opérateurs pour relancer l'activité
Publié dans Challenge le 18 - 09 - 2020

La promotion immobilière fait partie des secteurs sinistrés par la crise sanitaire. Pour relancer l'activité, la Fédération nationale des promoteurs immobiliers (FNPI) propose trois chantiers à mettre en œuvre pour une reprise rapide.
« Véritable locomotive pour l'ensemble de l'économie nationale en termes d'emplois, d'investissements et de recettes fiscales, le secteur de l'immobilier est depuis mars 2020 lourdement impacté par la crise économique induite par la pandémie du Covid-19 », souligne, d'entrée, la FNPI, appelant les pouvoirs publics à en faire un des piliers essentiels de la relance économique. Pour ce faire, la fédération propose sa recette. En premier lieu, les opérateurs appellent à la mise à jour et de la refonte de certains textes de loi régissant le secteur.
Lire aussi| Coronavirus : 247 marchés conclus avec 98 entreprises par le ministère de la Santé
A ce niveau, il s'agit de la refonte de la loi n°25-90 relative aux lotissements, groupes d'habitations et morcellements en vigueur depuis le 17 juin 1992 et « dont certaines dispositions ne sont plus adaptées à la situation actuelle du secteur de l'immobilier dont notamment l'article 11 relative à la durée de validité de l'autorisation de lotir ». Ils appellent aussi à revoir la loi 66-12 en date du 25 août 2016 relative au contrôle et à la répression des infractions en matière de construction et d'urbanisme « qui renforce le caractère coercitif des sanctions pécunières voire privatives de liberté et est en déphasage avec la réalité du terrain ».
Le troisième point du premier chantier porte sur la mise à jour de la loi 107-12 en date du 3 février 2016 relative à la vente d'immeuble en l'état futur d'achèvement (VEFA) « dans un sens qui renforce encore plus les droits des acquéreurs, la FNPI ayant toujours milité pour cet objectif ». Le deuxième chantier concerne l'assouplissement de certaines procédures administratives. Dans ce sens, la FNPI appelle à la facilitation et à la simplification des procédures de délivrance des autorisations, à l'accélération et à la facilitation des phases de réception (permis d'habiter, certificat de conformité...). Il est aussi question d'améliorer les différentes plates-formes digitales comme Rokhas.ma « destinées initialement à assouplir le circuit des autorisations mais qui ne donnent pas satisfaction à ce jour sur le terrain », selon la fédération.
Lire aussi| Couverture sociale : les guides touristiques, les huissiers y auront désormais droit
Le troisième et dernier chantier proposé par les promoteurs immobiliers porte sur les freins liés au financement. Sur ce point, la FNPI appelle à agir sur les taux d'intérêt bancaire à l'avantage du client-acquéreur, à faciliter les procédures d'obtention du crédit en allégeant les conditions d'accès et en réduisant le délai de traitement des dossiers de financement. Les opérateurs appellent également à proposer une aide étatique directe aux acquéreurs-bénéficaires des logements sociaux et à alléger les taux des taxes immobilières liées à l'acquisition de la propriété (Conservation Foncière, droits d'enregistrement...) afin de stimuler la demande.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.