Najlae Benmbarek: directrice de la diplomatie publique    Le Maroc plaide pour «un système multilatéral renouvelé et plus équitable»    Suivez le LIVE de l'émission « Ach Waq3 » de MFM Radio    Un 5ème Sela Park pour Aradei Capital    La semaine mondiale de l'entrepreneuriat en sa 2è édition    CFG Bank : La masse bénéficiaire ajustée des principales sociétés devrait baisser de 18,3% en 2020.    AWB. Issam Maghnouj : « La relation banque-client a changé »    Chili: La troisième mort de Pinochet    Hier, l'avenir était meilleur !    Coronavirus : plus de 624.000 arrestations pour non-port du masque au Maroc    Khalid Ait Taleb : « Le taux d'occupation des lits dans les services de réanimation est passé de 5% au début de la pandémie à 31,3% aujourd'hui »    Coronavirus : la pollution de l'air pourrait augmenter la mortalité de 15%    Une haute délégation visite les laboratoires de recherche de la Fondation MAScIR    Après des semaines d'assouplissement, Tanger de nouveau en alerte    Taroudant/Covid-19 : Nouvelles mesures préventives contre la pandémie    La vie est belle dans les yeux d'un homme qui aime le cinéma    "La démondialisation", thème de la 9e édition des Dialogues Stratégiques    Caricatures du prophète : Le « Conseil des sages musulmans » veut poursuivre Charlie Hebdo en justice    Conférence : L'Afrique dans la pensée de Feu SM Hassan II sous le feu des projecteurs    Affaire des caricatures : Le Conseil Supérieur des Oulémas donne sa position    Maroc Telecom, «Top Performer RSE» pour la 7e fois consécutive    Aquaculture Coopération maroco-espagnole pour lancer des projets au niveau du littoral nord    Ce qu'était le tourisme avant la crise Covid    Kifal auto : La startup qui roule pour les voitures d'occasion (vidéo)    Casablanca : Deux balles de sommation tirées pour neutraliser deux récidivistes    Le Royaume d'Eswatini ouvre son consulat général à Laâyoune    « La Maroc artistique » vu par Bank Al-Maghrib    Arménie et Azerbaïdjan s'engagent à nouveau sur une trêve à Washington    Lee Kun-hee, l'ermite de l'empire Samsung    Orpheline de Ronaldo, la Juve concède un nouveau nul    Le Festival Nipponia 'Ki, un pont culturel entre le Maroc et le Japon    Compteur coronavirus : 2.264 nouveaux cas et 46 décès en 24H    Coupe de la CAF: Le Souverain félicite la Renaissance de Berkane    Cinéma. Le Festival Al Gouna rend hommage à said Tahgmaoui    Mehdi Qotbi : « De nouveaux musées ouvriront prochainement »    Les folies d'Erdogan    Maroc-Egypte: le suspense continue    La CAF et l'ICSS signent un accord de coopération    Stigmatisation de l'Islam en France : La riposte s'organise    Marrakech accueille l'emblématique peinture, la Joconde    Réédition du roman «Le dernier combat du captain Ni'mat» de Mohamed Leftah    Imane Robelin couronnée par «Les Lorientales 2020»    Pas de processus politique avec les provocateurs, les gangs ou les bandits    Testé positif au Covid-19, Ronaldinho donne de ses nouvelles    Transfert : Hicham Al Aroui débarque à l'OCS    Volleyball : Bouchra Hajij élue présidente de la Confédération africaine    La RSB renaît de ses cendres    Caricatures du Prophète : le Maroc réagit « vigoureusement »    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Abdellah El Mouadden, DG d'Africa Motors : « avec DFSK, nous sommes en train d'écrire une très belle histoire de la marque au Maroc »
Publié dans Challenge le 25 - 09 - 2020

Stratégie de développement au Maroc, exercice commercial à fin août 2020, nouvelle gamme de véhicules, Abdellah El Mouadden, Directeur général d'Africa Motors, revient plus en détaisl sur les performances de DFSK. Commercialisée par le Groupe Auto Hall, la marque automobile DFSK s'appuie sur la plateforme industrielle d'Auto Hall à Aïn Sebaâ pour produire et alimenter le marché local et qui devrait, à moyen terme, voir sa production exportée à l'international. L'occasion pour Abdellah El Mouadden de nous en dire beaucoup plus à travers cet entretien.
Challenge : Globalement, quel regard portez-vous sur la crise sanitaire mondiale liée à la Covid-19 et notamment l'impact qu'elle a pu avoir sur l'industrie automobile ?
Abdellah El Mouadden : Effectivement, c'est une crise sanitaire généralisée qui a touché plusieurs secteurs économiques. L'industrie automobile a été largement impactée et les trois marchés les plus importants, la Chine, les Etats-Unis et l'Europe ont enregistré pendant le premier semestre des baisses de 20 % à 30 %. Cette situation coïncide avec la transition écologique opérée par l'ensemble des constructeurs et certains d'entre eux ont profité du contexte pour effectuer une restructuration de leur gamme de véhicules et de leurs motorisations pour répondre aux normes écologiques pour tout ce qui est mobilité, transport de personnes et transport de marchandises. Notre partenaire DFSK avait anticipé cette transition et a élaboré une stratégie pour développer une gamme de produits conformes aux normes anti-pollution dans la catégorie des VUL où il est leader sur plusieurs marchés en Asie, mais aussi des SUV, un segment qui pèse lourd, et des véhicules électriques où il maitrise la production des batteries.
Challenge : Quelle est votre appréciation, s'agissant des conséquences de cette crise sanitaire sur le secteur automobile dans le Royaume ?
A.E.M :La situation n'est pas très différente de ce qui se passe à l'international puisque, comme vous le savez, le marché à fin août a baissé de 31 %. Egalement, le Maroc s'inscrit dans une politique de renforcement des normes ; en effet, nous passerons en janvier 2022 à la norme Euro 6 B. L'avènement de cette norme placera le marché automobile marocain au niveau des marchés les plus exigeants d'un point de vue écologique et aura comme conséquence l'arrêt de la motorisation en diesel chez plusieurs constructeurs. De notre côté avec DFSK, nous déployons la stratégie du constructeur au Maroc et nous sommes d'ores et déjà conformes à la nouvelle réglementation pour plusieurs modèles de notre gamme dans les segments des utilitaires légers, des SUV et des véhicules électriques. Vous savez, DFSK, qui est issue d'une joint-venture entre le groupe Dongfeng Motor et Sokon Holding Company, est un grand constructeur automobile. Il dispose de partenaires de renommée internationale comme Huawei, qui gère la partie connectivité des véhicules électriques et les aspects liés à la technologie embarquée. Un savoir-faire technologique que l'on retrouve dans les modèles DFSK et que nous sommes en train d'introduire progressivement sur le marché marocain.
Challenge : L'exercice commercial à fin août n'a pas été de tout repos pour de nombreux opérateurs automobiles, compte tenu de l'impact de la pandémie de la Covid-19. Pour autant, DFSK a bel et bien tiré son épingle du jeu dans le segment des véhicules utilitaires légers. Pouvez-vous nous en dire plus sur cette performance?
A.E.M : DFSK est une marque à fort potentiel qui poursuit son développement au Maroc, comme elle a déjà prouvé son leadership dans plusieurs pays dans le monde. Rétrospectivement sur les trois derniers mois de l'année 2019, nous étions leaders du marché des VUL, une position que nous avons consolidée depuis le début de l'année en cours avec, à fin août, 20% de parts de marchés dans le segment des VUL. En clair, un véhicule utilitaire acheté sur cinq est badgé DFSK. Je dirais que ce résultat est à mettre au crédit de la force de notre réseau Auto Hall, la pertinence de notre politique commerciale et à la gamme de nos véhicules utilitaires DFSK qui répondent parfaitement à un besoin réel de la clientèle marocaine. Je rappelle que nos véhicules qui sont assemblés à Aïn Sebaâ, tiennent compte des spécificités locales avec des équipements qui répondent parfaitement aux attentes de notre clientèle composée notamment de professionnels, TPE, PME et Grandes Entreprises.
Découvrez l'intégralité de cet entretien d'Abdellah El Mouadden en lisant gratuitement le dernier numéro de Challenge magazine en version numérique.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.