Ils ne sont forts que de nos faiblesses...    Top Performer RSE : Maroc Telecom maintient sa présence    Textile : Les perspectives post-Covid décryptées par l'IMIS    Digitalisation de l'agro-industrie, une réponse agile à la crise sanitaire    Maroclear : Hausse de 6,5% de l'encours global des avoirs conservés en 2019    Conjoncture : hausse de 0,3% de l'IPC en septembre dernier    Change: les devises étrangères contre le dirham marocain    Aérien : Oman Air rembourse les billets impactés par la Covid-19 au Maroc    Photo: Il y a 26 ans, la Jordanie et israël enterrent la hache de guerre    Islam de France. Erdogan se fait tirer les oreilles    Trump. L'Arabie saoudite va-t-elle signer la paix avec Israël?    Le roi Mohammed VI écrit au président autrichien    La CAF signe un accord de partenariat avec l'ICSS    Portugal : Adel Taarabt prolonge avec le Benfica Lisbonne    UFC 254: Le légendaire combattant Nurmagomedov prend sa retraite    L'humidité réduirait la contamination au coronavirus [Etude]    De nouvelles mesures restrictives à Taroudant    Intervention de la brigade antigang dans la banlieue de Casablanca    Vaccin contre la grippe au Maroc : de longues listes d'attente chez les pharmacies!    Boeing et l'Université d'Arizona mettent la main dans la main : Désinfection Covid-19    El Jadida : 20 ans de réclusion criminelle pour un officier de police    Marrakech : Pour une cigarette, il met fin à la vie de son ami    La Joconde débarque à Marrakech    Webinaire : La Fondation Attijariwafa bank débat de la protection des données personnelles    Injaz Al Maghrib. Sicom In remporte la compétition (vidéo)    Décès de Abderrazak Afilal Une icône du syndicalisme marocain s'en va    Le moment où les joueurs de Berkane ont soulevé le trophée (VIDEO)    Casablanca: grave collision entre une voiture et une grosse moto (VIDEO)    Sahara: Les consulats africains dépriment l'Algérie?    Covid-19: la situation épidémiologique à Casablanca-Settat au cœur du débat    Caricatures du Prophète : le Maroc réagit « vigoureusement »    Covid-19: décès d'un membre éminent de la Communauté juive marocaine    La Zambie se dote d' une ambassade au Maroc    Le Maroc condamne la poursuite de la publication des caricatures outrageuses à l'Islam et au Prophète Sidna Mohammed [Communiqué]    Le Real s'offre le Barça au Camp Nou    Ahmed Boukouss, recteur de l'Institut Royal de la culture amazighe    "Au détroit d'Averroès ". Une enquête ouverte sur le devenir d'une figure de la pensée    Hommage à Said Taghmaoui au Festival du film d'El Gouna    Abderrazak Afilal, fondateur de l'UGTM, n'est plus    Le blasphème dans le monde : droit ou délit ?    En Méditerranée, l'action du Maroc est guidée par une Vision Royale volontariste    La Place Jamaâ El Fna renoue avec le spectacle    L'idéal islamique marocain débattu à Pretoria    Pop philo, quand tu nous tiens!    Fouzia Nejjar ou le double défi    Adel Taarab va rester au Benfica    Samsung annonce le décès de son président, Lee Kun-hee    Covid-19: Mohamed Melihi admis en soins intensifs    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Guerguerat : le PPS condamne les agissements des séparatistes
Publié dans Challenge le 30 - 09 - 2020

Le bureau politique du Parti du Progrès et du Socialisme (PPS) a tenu, mardi 29 septembre 2020, sa réunion périodique.
Il a tout d'abord condamné les agissements séparatistes provocateurs, visant à entraver la libre circulation au passage de Guerguerat, dans une vaine tentative de changer le statu quo dans la région. Il estime que leurs agissements sont de nature à menacer la stabilité. Le bureau souligne que le règlement politique et définitif du conflit artificiel autour du Sahara marocain ne peut avoir lieu que dans le cadre de la souveraineté entière du Maroc sur son Sahara, de l'adoption de l'initiative d'autonomie comme plafond extrême, de l'engagement de toutes les parties régionales concernées d'assumer leurs responsabilités au sujet de la question et de l'entière observation des critères de référence adoptés par le Conseil de Sécurité, selon lesquels la solution ne peut être que politique, réaliste, pratique, durable et fondée sur le consensus.
Lire aussi | Importation : les transitaires se plaignent des bureaux de contrôle
Le bureau s'est par la suite arrêté sur l'évolution de la situation épidémiologique dans notre pays, en réaffirmant ses précédentes positions en ce qui concerne la confusion dans la gestion gouvernementale de la deuxième phase de la pandémie, en particulier au niveau de la faible présence politique du gouvernement, le manque de cohésion de ses composantes, la mauvaise communication avec l'opinion publique nationale et la faible association des acteurs sociaux. Tout en appelant de nouveau l'ensemble des citoyennes et citoyens à davantage de respect des règles de prévention sanitaire en tant qu'unique solution actuellement disponible devant le monde entier, il demande au gouvernement d'adopter des approches de gestion dans lesquelles s'équilibrent les dimensions sanitaire, sociale et économique, sans excès ni laxisme, tout en accordant aux couches déshéritées l'intérêt qu'elles méritent, compte tenu de la progression inquiétante des indicateurs de la pauvreté, du chômage et de la précarité et de la faiblesse de la couverture sociale. Il demande aussi au gouvernement de faire à un bilan d'étape de l'état d'urgence sanitaire pour en identifier les aspects positifs et dépasser ses échecs.
Lire aussi | Immobilier marocain : la formule gagnante pour conquérir des capitaux institutionnels internationaux
Lors de cette réunion, le bureau a souligné sa détermination à encourager un large consensus autour du régime juridique encadrant les élections dans le sens du renforcement de la construction démocratique. Il enregistre positivement l'avancée des consultations qui se poursuivent entre les différents partenaires concernés en ce qui concerne le régime juridique encadrant les élections et souligne la détermination du Parti du Progrès et du Socialisme d'encourager un large consensus autour des différents textes y afférents, et ce compte tenu du fait que notre pays a besoin d'approches politiques positives avec la participation de tous.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.