Nomination : Toni Pérez, nouveau directeur général de Glovo Maroc    Immobilier. Une nouvelle introduction en bourse    Les flux des marchandises entre les ports de Casablanca et de La Spezia fluidifiés    Travail des enfants et droits de la femme : 14 associations bénéficient de la subvention de l'Etat    Le roi Mohammed VI a adressé un message au président mauritanien    Détection des discours haineux : Facebook chiffre ses progrès    Programme Intelaka: Jouahri a présenté les derniers chiffres    Covid-19 au Maroc: le taux de reproduction a baissé, voici les villes concernées    [Vidéo] C.I.N. comme garantie : ce que dit la loi [MFM Radio]    L'hommage au Roi unificateur    Fuyant la guerre, des Ethiopiens accueillis dans des maisons soudanaises    Liverpool ne pourra bientôt plus aligner 11 joueurs valides    Le "butin " qui trahit l'expédition du Polisario à El Guerguarat    "Bayt Dakira " , partenaire du ministère de l'Education nationale pour promouvoir la richesse de toutes nos diversités    Parution de l'édition arabe des "Voix de Marrakech" de l'Allemand Elias Canetti    Croissance économique et rationalisation des choix budgétaires : cas du Maroc [Tribune]    HACA/ONU Femmes : «16 jours d'activisme contre la violence faite aux femmes»    Un nouveau bain de sang évité en Tunisie    Un chanteur marocain testé positif au covid-19    La Franco-marocaine Amina dévoile son premier clip«Je te quitte»    Réseau de lecture au Maroc : Lancement du 7è Prix national de la lecture    FICMEC 2020 : Une 9ème édition virtuelle qui met à l'honneur l'Amérique latine    Vaccin anti-covid-19: Prendre son mal en patience    La loi pour l'exclusion de Huawei des futurs réseaux 5G présentée au parlement    Le Parlement péruvien salue l'intervention du Maroc    Zoom : Hamilton ou Schumacher, qui est le meilleur pilote de l'Histoire ?    660 nouveaux véhicules mis à la disposition de différents services    Intégrité territoriale : L'Alliance des Médecins Istiqlaliens fière des positions de SM le Roi    Large soutien international à l'intervention du Maroc pour protéger ses territoires    Météo: au Maroc, pluie et rafales de vent dans ces villes à partir de mercredi    L'épreuve de vaccination!    Conseil de gouvernement: ce qui est prévu jeudi à Rabat    Raja de Casablanca: Ziyat persiste et signe    Susana Diaz : le Maroc, le "partenaire le plus stable de l'Espagne dans toute la Méditerranée"    Colorado: le chiffre d'affaires en baisse de 10,3% à fin septembre    Karim Belhassan, nouveau Directeur général Adjoint de BMCI    Vaccination au Maroc: Ait Taleb donne (presque) tous les détails    Les hommes d'Ammouta disposent facilement du MCO    inwi: Partenaire Officiel du Football National    Chambre des conseillers: L'importance de la mission exploratoire des commissions permanentes mise en avant    Griezmann brise le silence sur ses rapports avec Messi    Al-Nasr : la colère d'Amrabat après la défaite face à Al Hilal (VIDEO)    Coronavirus : voici les métiers les plus à risque [Etude]    Entretien / Prévisions des tendances du digital en 2021    La réaction officielle de la CAF après la suspension de son président : -L'intérim de M.Constant Omari prolongé jusqu'au 12 mars 2021 -M.Fouzi Lekjaâ, premier vice-président    USA: Trump prêt à céder le pouvoir    BCIJ : Démantèlement d'une cellule terroriste affiliée à «Daech»    Etats-Unis : Biden va commencer à dévoiler son gouvernement    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Maroc : le confinement propice aux cyberattaques
Publié dans Challenge le 22 - 10 - 2020

Après le succès des trois précédentes éditions de la tournée nationale « Rencontres Entreprises » autour du thème de la transformation digitale des entreprises, inwi et la Chambre Française de Commerce et d'Industrie du Maroc (CFCIM) reconduisent cette manifestation sous un format totalement innovant : une expérience interactive 100% virtuelle.
D'octobre à décembre 2020, cette tournée abordera 4 thèmes d'actualité, le premier étant : « La cybersécurité à l'heure de la crise : quelles solutions pour quelles menaces ? », organisé le jeudi 22 octobre 2020. Durant une heure, trois experts ont échangé autour des thématiques liées aux réactions à la multiplication des vulnérabilités, à l'élargissement de la surface d'attaque et à la prolifération de la cybercriminalité ciblant les entreprises.
Lire aussi | L'ONMT mise sur le B2B pour réussir la reprise
Pour Sophia Khaldane, Manager Cyber sécurité à la Direction ICT de inwi, le télétravail a favorisé les cyberattaques. Des entreprises ont acheté des ordinateurs par centaines et les ont confiés à leurs collaborateurs sans les sécuriser. Des salariés ont également utilisé les ordinateurs familiaux pour travailler, sans faire attention aux risques que cela comporte. « Nous avons aussi assisté à l'élargissement de la cible : une partie du Système d'Information (SI) qui était à la base fermée a été ouverte pour permettre le travail à distance, ce qui a multiplié la vulnérabilité », explique la Manager.
Pour sa part, Moncef Zid, responsable de l'activité MSSP au sein de Netscout pour la région France, Afrique du Nord, Turquie et Moyen-Orient, tout le système d'information est basé sur les employés travaillant à l'intérieur des entreprises. Du coup, à cause du confinement, le flux entrant a augmenté drastiquement. « Nous assistons ainsi à une diversité des attaques initiées par les hackers qui profitent de la situation. Avant, les attaques avaient un seul but : faire tomber le serveur, attaquer la base de données... Aujourd'hui, une seule attaque contient plusieurs menaces simultanées », note le responsable. De plus, ajoute Sophia Khaldane, les IOT (Internet des objets) sont également devenues la cible des cyberattaques. C'est le cas des réfrigérateurs et des smartwatches.
Lire aussi | ADM Projet enchaîne les contrats en Afrique subsaharienne
Pour se protéger, « il faut adapter une approche globale. Il faut considérer la cybersécurité comme un axe de gouvernance et adopter la bonne technologie en choisissant les bons partenaires. Aussi, investir dans les ressources humaines. Plus de 60% des cas résultent d'une erreur humaine. Il faut donc sensibiliser et former », souligne Sophia Khaldane. De son côté, Younes Benzagmout, directeur Audit, Conseil et R&D de AB Conseils, explique que la stratégie de cybersécurité ne peut pas être drivée par des commerciaux, mais plutôt par le risque. « Il faut prioriser et résoudre les problèmes étape par étape. Les grandes entreprises sont dotées de moyens colossaux mais généralement. les solutions ne sont pas correctement déployées. Dès qu'un audit interne relève un problème, on sort le chéquier et on achète 6 ou 7 solutions d'un seul coup. Sauf que cela ne règle pas le problème. Au contraire, ces solutions se transforment parfois en une porte d'entrée des menaces », note le directeur. Il ajoute que pour établir une feuille de route de sécurité, il faut capitaliser sur la couche de protection, les capacités de réaction et la formation, surtout que les talents marocains en informatique sont ciblés par les pays étrangers, surtout la France.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.