Pegasus, médiatus, propagus    Evolution du coronavirus au Maroc. 8995 nouveaux cas, 606.871 au total, jeudi 29 juillet 2021 à 16 heures    Vaccination anti-Covid: Des équipes médicales militaires appuient les efforts du ministère de la Santé    Le Malawi ouvre un consulat à Laâyoune    FEC-AFD: un prêt de 200 millions d'euros pour appuyer la convergence et la résilience des territoires du Royaume    Fête du Trône : Grâce Royale au profit de 1.243 personnes    Tunisie : Saïed veut récupérer 13,5 milliards de dinars « pillés aux Tunisiens »    Climat : le Royaume-Uni risque de dépasser les 40°C en été, selon un rapport local    SM le Roi adresse samedi un discours à la Nation à l'occasion de la Fête du Trône    Double meurtre à Casablanca : un multirécidiviste arrêté    L'Opinion : 22 ans d'activisme Royal multidimensionnel    Au Gabon, le parc d'Ivindo classé au Patrimoine mondial de l'Unesco    "Réduction des risques... le Manifeste" : un ouvrage qui décortique les urgences du monde en temps de pandémie    Le Maroc, un allié important de l'UE dans la lutte contre le crime transfrontalier (Ambassadeur de l'UE)    Casablanca. Decathlon inaugure son plus grand magasin en Afrique    Arrestation en Grèce d'un Marocain affilié à Daech    Nos Voeux    Sport national: Des performances en dents de scie    Les Marocains Assmaa Niang (judo) et Abderrahim Moum (haltérophilie) éliminés d'entrée    Acteurs de l'affichage publicitaire urbain. une citoyenneté chevillée à l'âme    Automobile. Les exportations à leur meilleur niveau    Mi-2021, les investissements étrangers sont restés importants au Maroc    Attijariwafa bank élue «Meilleure banque au Maroc en 2021» par Euromoney    Signature de deux accords de partenariat pour promouvoir les droits des personnes en situation de handicap    Covid-19 : l'Algérie à court d'oxygène, le régime pointé du doigt    Génocide : l'enquête en Espagne contre Brahim Ghali classée sans suite pour cause de prescription    Lever de rideau sur le 22è Festival international de luth    Elections générales 2021 : La HACA présente aux opérateurs audiovisuels ses recommandations    Position américaine sur le Sahara: le gros mensonge de l'APS !    JO-2020: vingt athlètes recalés après avoir échoué aux standards des contrôles antidopage (AIU)    La CAF sanctionne financièrement Al Ahly (8000 dollars)    L'hôpital de campagne du Royaume à Manouba opérationnel : Un signal fort de l'amitié maroco-tunisienne    Officiel : Yair Lapid inaugurera la mission israélienne au Maroc en août    Une provocation algérienne irrite les internautes    Art contemporain : La Fondation nationale des musées met en avant la jeune scène artistique    La CGEM tient son Conseil d'administration et son Conseil national de l'entreprise    Tunisie : le patron de la chaîne nationale démis de ses fonctions    CAN-2021 : le tirage au sort reporté au 17 août à Yaoundé    Transfert : Malongo, 3ème meilleur transfert financier dans l'Histoire du football national    Les confessions de Faouzi Benzarti après la fin de la saison : « L'angle de vision du responsable technique est différent de celui des autres »    "Nektachfou Bladna"-Replay: Visiter le Maroc autrement avec les artistes    Décompensation du sucre et de la farine dès 2022    Covid-19 : Une augmentation de 50% des contaminations chaque semaine    Fête du Trône : «Nehzzo lwan dyialna !», l'appel pour exprimer la fierté du pays    Le plus ancien Acheuléen de l'Afrique du Nord découvert à Casablanca    Scène artistique actuelle : La FNM présente ses acquisitions en partenariat avec le ministère de tutelle    JO-2020 : Les Marocains Assmaa Niang (judo) et Abderrahim Moum (haltérophilie) éliminés    Maroc : découvertes de vestiges archéologiques majeurs à Casablanca    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



L'idéal islamique marocain débattu à Pretoria
Publié dans Challenge le 25 - 10 - 2020

L'ambassadeur du Maroc en Afrique du Sud, Youssef Amrani, a mis en exergue samedi à Pretoria l'objectif ultime de la Fondation Mohammed VI des oulémas africains, celui de partager l'idéal islamique marocain et d'aider à trouver un terrain commun dans la perspective d'un islam africain uni.
Intervenant en « guest speaker » d'un webinaire organisé à l'occasion des festivités de l'Aïd Al-Mawlid Annabawi par la Fondation sous le thème « Personnages soufis en Afrique du Sud, Cheikh Seraj Hendricks : L'histoire d'une famille savante », Youssef Amrani a affirmé que l'initiative de cette conférence démontre l'intérêt que porte la branche sud-africaine de la Fondation Mohammed VI des oulémas africains pour son environnement islamique et non islamique et ce, conformément aux principes et objectifs pour lesquels elle a été créée. Fief d'un rayonnement soufi d'exception, le Maroc, sous le leadership de SM le Roi Mohammed VI, commandeur des croyants, conjugue depuis des millénaires et dans la plus parfaite des synergies, la dimension morale et spirituelle autour d'un seul et même pilier identitaire, affirme-t-il. Et d'expliquer que dans l'ensemble de ses versants, la voie marocaine d'une spiritualité apaisée n'a eu de cesse de se dessiner dans l'ouverture, la compassion et le partage, soulignant qu'aujourd'hui encore plus qu'hier, le respect des valeurs d'un Islam de solidarité et de tolérance participe à l'édifice tant nécessaire d'une unité fraternelle qui ne connaît ni frontière ni nationalité.
Lire aussi | Islamisme en France: les éclairages de Pascal Boniface, fondateur et directeur de l'IRIS [Vidéo]
Evoquant la bataille que l'humanité mène contre la pandémie Covid-19, le diplomate marocain a tenu à souligner que SM le Roi Mohammed VI, convaincu en cela des nobles valeurs éthiques de l'islam de compassion (rahma), de partage et de solidarité, a ordonné l'envoi d'une aide médicale pour aider plus de 20 pays africains dans leurs efforts souverains pour lutter contre le coronavirus. Il s'est longuement attardé sur les fondamentaux marocains basés sur des constantes. Il s'agit, a-t-il dit, de l'école de pensée Malékite, de la loi islamique (Achaaria) et du soufisme sunnite (d'Al Junaid), précisant que les trois constantes partagent la compréhension, la modération et l'unité absolue. L'ambassadeur a à cette occasion dépeint les particularismes d'un héritage religieux marocain qui allie dans sa synthèse non seulement l'attachement à une croyance et a des préceptes mais également les convictions altruistes et les valeurs humanistes d'un soufisme d'excellence. Il estime à ce propos que le soufisme a joué un rôle très important à la fois religieusement et politiquement dans la préservation de l'islam modéré au Maroc, à la faveur de son ouverture aux autres, sa tolérance, sa flexibilité et sa modération.
Lire aussi | Grand Casablanca : de nouvelles mesures de restriction entrent en vigueur dès ce dimanche 25 octobre
Relevant que les Zaouias ont eu des rôles politiques tout au long de l'histoire marocaine, que ce soit dans le renforcement de l'unité nationale ou dans la mobilisation et la défense des frontières nationales, Youssef Amrani a dépeint les particularismes d'un héritage religieux marocain qui allie dans sa synthèse non seulement l'attachement à une croyance et à des préceptes, mais également les convictions altruistes et les valeurs humanistes d'un soufisme d'excellence. « Des côtes atlantiques et méditerranéennes jusqu'au Sahara, le Royaume est parsemé d'un large éventail de sites saints et sacrés, appelés +Awliyaa Allah+ », fait-il constater. Et d'expliquer que ce sont les lieux où ont été enterrés les saints marocains d'origine soufie et islamique, des sites qui font partie des lieux saints et qui ont fait partie du pèlerinage spirituel de ceux qui visitent le Maroc depuis des siècles du monde entier, en particulier de l'Afrique de l'Ouest.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.