Sahara marocain : ARTE dévoile les Fake news du polisario    Déclarations irresponsables: l'Intérieur se réserve le droit de recourir à la justice    Dakhla: le tourisme balnéaire au cœur du plan de relance (ONMT)    5ème Convention annuelle des zones économiques : le modèle de Tanger Med Zones dévoilé    Mort de VGE: Macron décrète un jour de deuil national mercredi    Le Hassania d'Agadir tient ses AG le 15 décembre    France: la stratégie vaccinale contre le Covid-19 présentée    Le déficit commercial se réduit à fin octobre    Alerte Météo: chutes de neige, temps froid, rafales de vent et fortes pluies ce week-end    Evolution du coronavirus au Maroc : 4334 nouveaux cas, 368.624 au total, jeudi 3 décembre à 18 heures    Le Sénat donne son feu vert à la convention maroco-espagnole de lutte contre la criminalité    Décès de VGE: le roi Mohammed VI présente ses condoléances à Emmanuel Macron    L'IF de Meknès lance une galerie à l' air libre    Décès de Mohammed Abarhoune    Ligue des champions : Paris revient, Chelsea déroule    Les prémices d' une saison prometteuse pour le CAYB    Hydrogène vert, le Maroc à l'affût des opportunités    Sociétés cotées: décélération de la baisse de l'activité à fin septembre    Vrai ou Fake sur la Covid-19 au Maroc, jeudi 3 décembre    Le Wydad fin prêt pour la reprise de la Botola    Festival international Cinéma et migrations d'Agadir. Une édition 100% digitale    Le régime algérien prend en otage les séquestrés de Tindouf pour un « choix politique fallacieux »    Le Royaume Uni signe un Mémorandum d'Entente avec le Maroc    Conseil du gouvernement : Prolongation de l'état d'urgence sanitaire au Maroc jusqu'au 10 janvier    Abondantes chutes de neige, vague de froid et fortes averses de vent    CAM au chevet des Fédérations interprofessionnelles de l'Agriculture    Une délégation de la Commission des AE à la Chambre des représentants en visite aux consulats accrédités    CNSS : « le test PCR n'est pas encore remboursable, mais… »    Nouveau consulat des Etats-Unis à Casablanca    2M rénove ses journaux télévisés    Le Groupe arabe salue les efforts inlassables de SM le Roi pour la défense d'Al-Qods    La communauté internationale attendent toujours le gouvernement    Le sport national en deuil : Saïd Bouhajeb n'est plus de ce monde !    Le pire défi de l'Etat-nation    Messaoud Bouhcine: «Les arts vivants sont en crise»    «Qendil», nouveau single de Ayoub Hattab    LOI DE FINANCES 2021 : UN BUDGET DE CONVALESCENCE    L'Université Mohammed VI des Sciences de la Santé lance un diplôme inédit    La guerre du Tigré va-t-elle basculer vers la guérilla ?    Jamel Debbouze provoque Booba pour le buzz (Vidéo)    Anesthésistes réanimateurs : Pénurie, flou légal et burn out    Gad El Maleh endeuillé (PHOTO)    Le film polémique « Much Loved » proposé sur Netflix    Election du Maroc au CA du PAM : une reconnaissance de l'action humanitaire du Royaume    16 cas testés positifs au sein du MAS à la veille de la nouvelle saison : "Jouer football mais penser Covid-19 " !    Covid-19. Un désastre pour les salaires    Cancel Culture : Le bûcher des réseaux sociaux brûle de bon feu    L'ancien président français Giscard d'Estaing est mort du Covid-19    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'idéal islamique marocain débattu à Pretoria
Publié dans Challenge le 25 - 10 - 2020

L'ambassadeur du Maroc en Afrique du Sud, Youssef Amrani, a mis en exergue samedi à Pretoria l'objectif ultime de la Fondation Mohammed VI des oulémas africains, celui de partager l'idéal islamique marocain et d'aider à trouver un terrain commun dans la perspective d'un islam africain uni.
Intervenant en « guest speaker » d'un webinaire organisé à l'occasion des festivités de l'Aïd Al-Mawlid Annabawi par la Fondation sous le thème « Personnages soufis en Afrique du Sud, Cheikh Seraj Hendricks : L'histoire d'une famille savante », Youssef Amrani a affirmé que l'initiative de cette conférence démontre l'intérêt que porte la branche sud-africaine de la Fondation Mohammed VI des oulémas africains pour son environnement islamique et non islamique et ce, conformément aux principes et objectifs pour lesquels elle a été créée. Fief d'un rayonnement soufi d'exception, le Maroc, sous le leadership de SM le Roi Mohammed VI, commandeur des croyants, conjugue depuis des millénaires et dans la plus parfaite des synergies, la dimension morale et spirituelle autour d'un seul et même pilier identitaire, affirme-t-il. Et d'expliquer que dans l'ensemble de ses versants, la voie marocaine d'une spiritualité apaisée n'a eu de cesse de se dessiner dans l'ouverture, la compassion et le partage, soulignant qu'aujourd'hui encore plus qu'hier, le respect des valeurs d'un Islam de solidarité et de tolérance participe à l'édifice tant nécessaire d'une unité fraternelle qui ne connaît ni frontière ni nationalité.
Lire aussi | Islamisme en France: les éclairages de Pascal Boniface, fondateur et directeur de l'IRIS [Vidéo]
Evoquant la bataille que l'humanité mène contre la pandémie Covid-19, le diplomate marocain a tenu à souligner que SM le Roi Mohammed VI, convaincu en cela des nobles valeurs éthiques de l'islam de compassion (rahma), de partage et de solidarité, a ordonné l'envoi d'une aide médicale pour aider plus de 20 pays africains dans leurs efforts souverains pour lutter contre le coronavirus. Il s'est longuement attardé sur les fondamentaux marocains basés sur des constantes. Il s'agit, a-t-il dit, de l'école de pensée Malékite, de la loi islamique (Achaaria) et du soufisme sunnite (d'Al Junaid), précisant que les trois constantes partagent la compréhension, la modération et l'unité absolue. L'ambassadeur a à cette occasion dépeint les particularismes d'un héritage religieux marocain qui allie dans sa synthèse non seulement l'attachement à une croyance et a des préceptes mais également les convictions altruistes et les valeurs humanistes d'un soufisme d'excellence. Il estime à ce propos que le soufisme a joué un rôle très important à la fois religieusement et politiquement dans la préservation de l'islam modéré au Maroc, à la faveur de son ouverture aux autres, sa tolérance, sa flexibilité et sa modération.
Lire aussi | Grand Casablanca : de nouvelles mesures de restriction entrent en vigueur dès ce dimanche 25 octobre
Relevant que les Zaouias ont eu des rôles politiques tout au long de l'histoire marocaine, que ce soit dans le renforcement de l'unité nationale ou dans la mobilisation et la défense des frontières nationales, Youssef Amrani a dépeint les particularismes d'un héritage religieux marocain qui allie dans sa synthèse non seulement l'attachement à une croyance et à des préceptes, mais également les convictions altruistes et les valeurs humanistes d'un soufisme d'excellence. « Des côtes atlantiques et méditerranéennes jusqu'au Sahara, le Royaume est parsemé d'un large éventail de sites saints et sacrés, appelés +Awliyaa Allah+ », fait-il constater. Et d'expliquer que ce sont les lieux où ont été enterrés les saints marocains d'origine soufie et islamique, des sites qui font partie des lieux saints et qui ont fait partie du pèlerinage spirituel de ceux qui visitent le Maroc depuis des siècles du monde entier, en particulier de l'Afrique de l'Ouest.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.