Sahara marocain : ARTE dévoile les Fake news du polisario    Déclarations irresponsables: l'Intérieur se réserve le droit de recourir à la justice    Dakhla: le tourisme balnéaire au cœur du plan de relance (ONMT)    5ème Convention annuelle des zones économiques : le modèle de Tanger Med Zones dévoilé    Mort de VGE: Macron décrète un jour de deuil national mercredi    Le Hassania d'Agadir tient ses AG le 15 décembre    France: la stratégie vaccinale contre le Covid-19 présentée    Le déficit commercial se réduit à fin octobre    Alerte Météo: chutes de neige, temps froid, rafales de vent et fortes pluies ce week-end    Evolution du coronavirus au Maroc : 4334 nouveaux cas, 368.624 au total, jeudi 3 décembre à 18 heures    Le Sénat donne son feu vert à la convention maroco-espagnole de lutte contre la criminalité    Décès de VGE: le roi Mohammed VI présente ses condoléances à Emmanuel Macron    L'IF de Meknès lance une galerie à l' air libre    Décès de Mohammed Abarhoune    Ligue des champions : Paris revient, Chelsea déroule    Les prémices d' une saison prometteuse pour le CAYB    Hydrogène vert, le Maroc à l'affût des opportunités    Sociétés cotées: décélération de la baisse de l'activité à fin septembre    Vrai ou Fake sur la Covid-19 au Maroc, jeudi 3 décembre    Le Wydad fin prêt pour la reprise de la Botola    Festival international Cinéma et migrations d'Agadir. Une édition 100% digitale    Le régime algérien prend en otage les séquestrés de Tindouf pour un « choix politique fallacieux »    Le Royaume Uni signe un Mémorandum d'Entente avec le Maroc    Conseil du gouvernement : Prolongation de l'état d'urgence sanitaire au Maroc jusqu'au 10 janvier    Abondantes chutes de neige, vague de froid et fortes averses de vent    CAM au chevet des Fédérations interprofessionnelles de l'Agriculture    Une délégation de la Commission des AE à la Chambre des représentants en visite aux consulats accrédités    CNSS : « le test PCR n'est pas encore remboursable, mais… »    Nouveau consulat des Etats-Unis à Casablanca    2M rénove ses journaux télévisés    Le Groupe arabe salue les efforts inlassables de SM le Roi pour la défense d'Al-Qods    La communauté internationale attendent toujours le gouvernement    Le sport national en deuil : Saïd Bouhajeb n'est plus de ce monde !    Le pire défi de l'Etat-nation    Messaoud Bouhcine: «Les arts vivants sont en crise»    «Qendil», nouveau single de Ayoub Hattab    LOI DE FINANCES 2021 : UN BUDGET DE CONVALESCENCE    L'Université Mohammed VI des Sciences de la Santé lance un diplôme inédit    La guerre du Tigré va-t-elle basculer vers la guérilla ?    Jamel Debbouze provoque Booba pour le buzz (Vidéo)    Anesthésistes réanimateurs : Pénurie, flou légal et burn out    Gad El Maleh endeuillé (PHOTO)    Le film polémique « Much Loved » proposé sur Netflix    Election du Maroc au CA du PAM : une reconnaissance de l'action humanitaire du Royaume    16 cas testés positifs au sein du MAS à la veille de la nouvelle saison : "Jouer football mais penser Covid-19 " !    Covid-19. Un désastre pour les salaires    Cancel Culture : Le bûcher des réseaux sociaux brûle de bon feu    L'ancien président français Giscard d'Estaing est mort du Covid-19    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Macron – Al Jazeera : une campagne de communication dans les médias arabes pour apaiser la tension ?
Publié dans Challenge le 31 - 10 - 2020

Echaudé par une pression politique interne qui le contraint à s'aligner sur la "ligne dure" de l'extrême droite française pour ne pas paraître faible et laxiste, et des réactions dans le monde musulman qui écorne son image et celui de son pays, le président français Emmanuel Macron semble entamer une campagne de communication dans les médias arabes à travers Al Jazeera pour essayer de détendre la situation.
Sans pour autant renoncer explicitement au sacro-saint principe de la liberté d'expression qui sous-tend la publication des caricatures selon leurs auteurs et/ou revenir sur ses propos lors de l'hommage au professeur assassiné, le président français a affirmé comprendre que les caricatures puissent choquer. Ces propos sont à diffuser sur Al Jazeera ce soir à partir de 19H, heure de la Mecque, dans une interview accordée à la chaîne qatarie. « Je comprends qu'on puisse être choqué par des caricatures, mais je n'accepterai jamais qu'on puisse justifier la violence. Nos libertés, nos droits, je considère que c'est notre vocation de les protéger », a déclaré le président français, rapporte par Europe 1.
Lire aussi | Sahara : le Conseil de sécurité renouvelle pour une année le mandat de la MINURSO
Ces propos viennent quelque peu tempérer, sans pour autant être explicite, les mots qui ont frustré nombre dans le monde musulman. L'exercice est hautement politique ... et risqué : comment apaiser des tensions dans le monde musulman sans se mettre à dos le marigot politique national. Ces propos s'inscrivent, plus ou moins, dans la droite ligne des précédentes déclarations du président français, tout en perdant de leur mordant. Désormais, il s'agirait apparemment d'une tentative de calmer les choses, sans donner l'impression de se dédire. Alors le président français comprend qu'on puisse être choqué, mais la liberté (d'expression) est une vocation à protéger.
Lire aussi | Turquie : la nostalgie du Califat
Le choix d'Al Jazeera et maintenant n'est pas anodin. Il intervient après les récentes attaques au couteau à Nice (3 morts et plusieurs blessés) et au consulat de France à Jeddah (Arabie Saoudite). Et il a tout l'air d'un début de campagne de communication dans les médias musulmans pour essayer de désamorcer le désamour qui s'est installé depuis quelques jours entre les populations de ces pays et la France, suite aux propos du président français sur la poursuite de la publication des caricatures. Surtout que Erdogan, le président turc, a décidé de prendre la tête de la contestation pour mener une fronde frontale contre le président français, la France et les produits français dans les pays musulmans. Cette démarche permettra-t-elle de détendre la situation et de ramener du calme dans les pays qui ont connu des manifestations ? Cela reste à voir...
Lire aussi |Vaccin grippal : le ministère de la Santé rationne les quantités et met les pharmaciens en difficulté


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.