Peine de mort. Le tueur de Adnane sera-t-il exécuté ?    A travers « Souss Launchpad » : Enactus accompagne 800 jeunes dans le Souss Massa    Visite du ministre chinois des Affaires étrangères : la Chine accorde une grande importance à l'Afrique    Sahara marocain : Le Bundestag rejette la discussion d'une motion hostile au Maroc    L'aubaine du Brexit pour l'Europe et les USA    Vrai ou Fake sur la Covid-19 au Maroc, vendredi 15 janvier    La Mercedes Classe E s'offre un lifting    Jeux video. « 3ich l'game », saison 2    Renaulution. Nouveau plan stratégique de Renault    Covid-19 : L'infection procure une immunité naturelle de 5 à 8 mois    Sénat américain. Les émeutiers voulaient « capturer et assassiner des élus »    Maroc: L'essentiel du Budget économique prévisionnel 2021 du HCP    Une édition pas comme les autres : Le Maroc à l'assaut du CHAN    Les équipes à suivre de très près    Développement territorial et résilience : La Banque mondiale appuie la gestion durable du littoral marocain    Un webinaire pour débattre sur l'Afrique post-Covid    Casablanca : 10 ans de prison pour avoir tué son ami    Selouane : Démantèlement d'une bande de cambrioleurs    Casablanca : Remise d'équipements de projets générateurs de revenus au profit d'ex-détenus    Yasmina Benabdellah : «J'intègre toujours la touche marocaine dans mes projets»    Maroc-USA: Un mémorandum d'entente pour la préservation du patrimoine culturel marocain signé    Dakhla : Lancement de la première campagne nationale de communication sur le métier de l'architecte    Normalisation? Il n'y a jamais eu vraiment de rupture    Casablanca : Le contrat de Lydec en ligne de mire    ONP : Digitalisation de la criée    Perspectives après l'annonce du vaccin Covid19 : Les Marocains ont le moral    Al Omrane et le ministère de la solidarité signent une convention-cadre de partenariat    Banque de sang : Des stocks mal exploités, périmés puis détruits !    Maroc-USA : signature d'un mémorandum d'entente pour protéger les biens culturels marocains contre le trafic illicite    Donald Trump mis en accusation Un deuxième "impeachment" historique    La production industrielle en hausse de 2,5% dans la zone euro à fin novembre dernier    Une présence de taille de la question amazighe sur la scène culturelle malgré la pandémie    Evolution du coronavirus au Maroc : 1279 nouveaux cas, 456.334 au total, jeudi 14 janvier 2021 à 18 heures    Le PSG s ' adjuge le Trophée des champions    Mondial de handball : le Maroc débute contre l'Algérie    Omnisports : Courrier du Nord-Est    Tennis : L'ATP Cup...version 2021    Premier League : Aston Villa covidé, son match de dimanche reporté    Début d'un confinement strict    Poutine réunit les protagonistes du conflit du Haut-Karabakh    Un recueil de Zajal qui promeut la culture de l'égalité des sexes    Le confinement a stimulé l'envie de lire, surtout chez les plus jeunes    La beauté intérieure et l'amour des belles lettres    Les ventes totalisent 34 MDH / Artcurial Maroc : Un grand succès pour la session «Un Hiver marocain» à Marrakech    Zuckerberg vs Trump. Facebook plonge en bourse    Bientôt un musée à Laayoune    Législation des pétitions : la balle dans le camp du chef de gouvernement    Migration : la justice espagnole approuve les aides accordées au Maroc    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Tétouan : une nouvelle cellule terroriste tombe dans les filets du BCIJ
Publié dans Challenge le 04 - 12 - 2020

Le Bureau central d'investigations judiciaires (BCIJ) a démantelé, vendredi, sur la base de renseignements fournis par les services de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), une cellule terroriste affiliée au soi-disant « état islamique », dont les membres s'activaient à Tétouan.
Le BCIJ relève que l'intervention sécuritaire menée par la Force spéciale relevant du Groupe d'intervention rapide a permis d'interpeller trois extrémistes aux liens présumés avec cette cellule terroriste, âgés entre 21 et 38 ans, dont un ayant des liens familiaux avec un combattant dans les rangs de « daech » sur la scène syro-irakienne. Les enquêtes et investigations menées sur la base des aveux préliminaires des membres de cette cellule ont permis de localiser un domicile qu'ils utilisaient dans l'ancienne médina de Tétouan pour tenir leurs réunions et planifier leurs projets terroristes, ajoute la même source.
Lire aussi | Sahara marocain : ARTE dévoile au grand jour les fake news du « polisario »
Après s'être déplacé sur ce lieu, sur indications des mis en cause, un examen complet des lieux et de leur contenu a été mené par les techniciens de déminage après avoir pris toutes les mesures de préventives pour assurer la sécurité des habitants et des familles voisines. Les fouilles menées par les officiers du BCIJ et les experts des scènes de crimes ont permis de saisir un étendard de « daech » en tissu, un manuscrit comportant le texte de leur allégeance au prétendu calife de l'organisation, ainsi que plusieurs armes blanches de diverses tailles et du matériel informatique et électronique, poursuit le BCIJ. Les fouilles ont aussi permis de saisir des produits chimiques destinés à la fabrication d'engins explosifs traditionnels, dont des sacs de soufre et de phosphore, des barils de benzène, des bouteilles d'alcool brûlant, des sacs contenant d'importantes quantités de tournevis, de balles métalliques et de clous, outre des fils électriques, des batteries électroniques, des bouteilles en verre pouvant être utilisées dans la fabrication de cocktail molotov et des produits liquides suspects qui seront soumis à l'expertise technique au laboratoire de police scientifique et technique.
Lire aussi | Protection sociale : la Banque mondiale alloue 400 millions de dollars au Maroc
Selon les premiers éléments de l'enquête, les membres de cette cellule terroriste ont atteint un stade avancé de préparation avant la mise en œuvre de leurs projets terroristes, avec l'enregistrement d'une vidéo où ils prêtent allégeance au prétendu émir de l'Etat islamique, suivant les méthodes et les conditions de cette organisation terroriste, et précisent les principaux objectifs de leurs plans terroristes, ajoute la même source. Les enquêtes et investigations ont aussi révélé que les mis en cause ont mené plusieurs visites exploratoires pour identifier les cibles qu'ils comptent attaquer avec des engins explosifs, ou via des méthodes de terrorisme individuel dans des opérations similaires à la méthode utilisée par les combattants de « daech », relève le BCIJ.
Lire aussi | Dakhla : l'ONMT mise sur le tourisme balnéaire
Les mis en cause interpellés ont été placés en garde à vue pour approfondir l'enquête menée sous la supervision du parquet en charge des affaires terroristes, en vue d'élucider l'ensemble de leurs projets terroristes et d'identifier les éventuels liens et ramifications de cette cellule, qui montre encore une fois la recrudescence des menaces terroristes qui guettent le Royaume, vu la persistance des individus imprégnés de l'idéologie extrémiste à répondre aux appels de « daech ».
Avec MAP


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.