Les indicateurs hebdomadaires de BAM en 4 points clés    Le Bayern répond à Hansi Flick    Covid-19 : personnes porteuses de maladies chroniques, comment se faire vacciner    Santé : le Maroc va ouvrir ses portes aux médecins étrangers    Nucléaire iranien : Des avancées malgré la difficulté des négociations    Revalorisation : La grogne monte chez les agents de la protection civile en Algérie    Maroc : Réunion ce mardi 20 avril du Conseil de gouvernement    Arrivée à Beyrouth du 2ème lot des aides alimentaires marocaines au Liban    Saisie de 2,5 tonnes de chira, interpellation d'un individu pour trafic international de drogue    Sarah & Ismael: quand la passion guide!    Vaccination: Le FMI salue les efforts du Maroc    Colombie : au moins 14 rebelles et un militaire tués lors de combats    Le profond malaise qui demeure entre la France et l'Algérie s'exaspère    Ramadan: Une véritable aubaine pour l'activité commerciale à Souk « Tlat » d'Al Hoceima    The Legal 500 consacre plusieurs bureaux d'avocats marocains    AFC Ligue des Champions :Le but de Hamdallah contre Al Sadd    Tous les ingrédients sont là pour mener à bien le chantier de généralisation de la protection sociale (Economiste)    Dématérialisation: le BAD électronique, un progrès pour le fret aérien    AMIC : Les levées de fonds pourraient atteindre 2,9 MMDH en 2021    Industrie pharmaceutique : bientôt un institut dédié à la formation professionnelle    Humeur : Ambiance à la foi menaçante    Finale de la Coupe du Roi : Le Real félicite le Barça après son 31ème sacre    OCS-RCOZ (2-1) : Les Messfiouis maîtres chez eux !    Botola Pro D1 « Inwi » (12è journée): Classement    Casablanca: le musée "Docteur Leila Mezian Benjelloun", prêt ''dans un peu plus de deux ans''    Culture : Le Programme des éliminatoires de la 2è édition de la Ligue Nationale d'Improvisation Théâtrale Nojoum    Maroc: L'indice de production des industries manufacturières en baisse de 6,3% en 2020    Maroc/Météo : Temps stable à passagèrement nuageux ce dimanche 18 avril    Hakim Ziyech : "Encore beaucoup à faire, mais je vais dans la bonne direction"    DHJ : Le comité directeur reste confiant et prône le maintien de la stabilité !    Tunisie : Durcissement des mesures sanitaires après la flambée des contaminations    Covid-19 : Le Canada recevra 8 millions de vaccins Pfizer supplémentaires mais moins de Moderna    Arrestation de cinq manifestants à Alger lors du 113e vendredi du Hirak    Au menu du Conseil de gouvernement prévu mardi prochain    La famille royale britannique rend un ultime hommage au prince Philip, époux de la reine Elizabeth II    Un énième préparatif pour le sommet Rabat-Madrid    Botola Pro : Le Raja et la RSB assurent l'essentiel    Maroc: Secousse tellurique de 4,3 degrés dans la province de Driouch    Souad Jamaï "Le Serment du dernier messager" : Un conte du futur pour comprendre le présent    Culture : Lahcen Zinoun signe à Casablanca son autobiographie "Le rêve interdit"    Rencontre: Exploratrice, conteuse...    Ramadan: Driss Roukh critiqué à cause de Mouna Fettou et Dounia Boutazout (PHOTO)    Don Royal: Arrivée à Beyrouth du premier lot des aides alimentaires pour le Liban    Arrivée à Beyrouth du premier lot des aides alimentaires destinées aux forces armées et au peuple libanais    Affaire Omar Radi : les autorités marocaines déplorent que des ONG tentent d'influencer le cours de la justice    PDES, ONG Suisse : La généralisation de la protection sociale, une consécration de la dimension du développement humain    Indianapolis: l'auteur de la fusillade identifié    Les radios historiques de Fès et Tanger désormais en 24/24    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La transformation digitale, une nécessité accélérée par le coronavirus [Vidéo]
Publié dans Challenge le 15 - 12 - 2020

Le groupe Horizon Press (Les inspirations ECO/LesECO.ma /Le Site info) a organisé, mardi 15 décembre 2020, en partenariat avec Philip Morris Maroc, un webinaire sur la « transformation des entreprises ». Via trois secteurs, à savoir l'industrie du tabac, l'édition de logiciels et l'e-commerce B2B.
Avec l'avènement de pandémie du Covid-19 et de la crise qui s'en est suivie, la transformation des entreprises s'est posée avec acuité. Plusieurs d'entre elles ont vu leurs business models chamboulés et leurs méthodes de travail bouleversées, tandis que d'autres se sont vite adaptées. « La transformation entamée par Philip Morris est souhaitée et voulue par le groupe. Le but était de remplacer la cigarette par de meilleures alternatives pour améliorer la santé publique. Elle a demandé beaucoup de temps et de recherches car elle est globale : elle va de la production à la distribution », souligne Abla Benslimane, directrice des affaires externes Maroc à Philip Morris International. Elle soutient que la transformation de Philip Morris consiste dans le développement de la capacité scientifique, de la communication et du digital ‘‘comme jamais le secteur n'en a vu par le passé''. Cette transformation s'est basée sur la science et la technologie qui ont permis de développer des produits de substitution qui ont beaucoup moins de substances toxiques que la cigarette.
Lire aussi | Le groupe Bolloré étend sa toile au Maroc
De son côté, Mohamed Ahazzam, directeur de la transformation de SAP Afrique francophone, note qu' « aujourd'hui, nous sommes dans un environnement dans lequel la fidélité et la loyauté des clients n'ont jamais été aussi éphémères. Un business model stable peut être perturbé par n'importe quel nouvel acteur. D'où la nécessité à l'affût de l'innovation et de la digitalisation ». Il ajoute que depuis le déclenchement de la crise sanitaire, l'innovation et la transformation digitale sont devenues la priorité dans les agendas de tous les chefs d'entreprise. Par la force des choses, le télétravail s'est imposé. « Mais avec du recul, nous allons nous rendre compte que les tendances (exemple : changement du comportement des clients) qui poussent à entamer la transformation digitale ont toujours été présentes », explique le directeur de la transformation. « Exemple : la nouvelle génération est plus informée, plus digitale et veut avoir l'information en ligne. Ainsi, sans e-commerce, un retailler verra son chiffre d'affaires baisser petit-à-petit. La crise Covid-19 a accéléré les choses puisqu'un magasin qui n'a pas de site e-commerce peut fermer sa boutique du jour au lendemain. En somme, la crise a accéléré le besoin de la transformation digitale, mais le besoin est et restera toujours là », souligne Mohamed Ahazzam. Pour réussir la digitalisation, il précise qu'il faut investir dans le capital humain pour qu'il puisse être porteur de la stratégie de la transformation numérique, disposer d'une plateforme qui permet de prototyper rapidement, en plus d'adopter la digitalisation en dehors des frontières de l'entreprise en collaborant par exemple avec les fournisseurs et les clients via les outils digitaux.
Lire aussi | MedZ poursuit sa restructuration
Pour sa part, le jeune entrepreneur Ismail Belkhayat, cofondateur et & CEO de Chari.ma, a énuméré ses expériences professionnelles pour étayer ses propos. « Un des indicateurs qui montrent à quel point la digitalisation est devenue un must, est la manière dont sont valorisées les entreprises par les fonds d'investissement. Lorsque l'entreprise est digitalisée, ses valorisations sont beaucoup plus importantes que les entreprises ‘‘moins digitalisées'', explique le co-fondateur de VotreChauffeur.ma. « Lors de ma carrière au Boston Consulting Group, je me suis rendu compte qu'il y avait des opportunités pour digitaliser des segments de l'économie marocaine. Sarouty.ma est un portail immobilier qui n'est rien d'autre que la digitalisation de la recherche immobilière au Maroc. Le but était de mettre à la disposition des intermédiaires les outils digitaux pour rendre leurs efforts plus impactants. Deuxième exemple : la digitalisation du transport touristique. Les agences utilisaient le fax. D'où la création de l'application mobile VotreChauffeur.ma qui a révolutionné le secteur car aujourd'hui, l'ensemble des opérateurs commencent à utiliser les outils de digitalisation », soutient Ismail Belkhayat. Quant à son actuelle aventure entrepreneuriale, Chari.ma, il s'est intéressé au commerce traditionnel. Ainsi, via une application mobile, un commerçant commande et reçoit l'ensemble des produits dans un délai record, au lieu d'attendre la visite du camion tous les 15 jours. Résultat : plus de 10.000 utilisateurs en 10 mois.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.