Organisation judiciaire : le volet réglementaire achevé    Soutien de la CNSS : plus de 3 millions de salariés bénéficiaires à fin mars    Suivez en direct la conférence de presse de BAM sur le lancement du Service de Centralisation des Chèques Irréguliers    Guinée : Managem en passe de démarrer la production d'or    Le message du roi Mohammed VI au roi des Belges    CERI Sciences Po veut penser autrement le Maroc    L'OCP au chevet de la riziculture ivoirienne    Antony Blinken en Afghanistan pour discuter du retrait des troupes américaines d'ici le 11 septembre    Qualité du pain et de la farine: la COMADER brise le silence    LEGISLATIVES 2021: L'USFP, toujours aussi moribond    WAC-MCO: le pactole pour les joueurs oujdis en cas de victoire    Ahmed Reda Chami: Le visage du renouveau de l'USFP    Couvre-feu ramadanesque: Casablanca comme vous ne l'avez jamais vue (VIDEO)    Hyundai Maroc : commercialisation amorcée pour le nouveau Tucson    USA / Affaire Daunte Wright : la policière impliquée est inculpée d'homicide involontaire    Neymar se dit " plus heureux qu 'avant" à Paris    WAC-MCO en prologue de la 12ème manche de la Botola Pro D1    Abdellatif Hammouchi, l'oeil qui veille sur le Maroc    Des averses orageuses et de fortes rafales de vent attendues jeudi    Sahara Marocain : Une fois de plus, Paris joue l'ambiguïté    Les dividendes des sociétés cotées devraient atteindre un taux de distribution historique de 96%    Maroc/Accidents de la route: 12 morts et 2.355 blessés en périmètre urbain la semaine dernière    OMS : Septième semaine consécutive d'augmentation des contaminations dans le monde    Un ministre australien en Europe pour régler un différend au sujet des vaccins    La vigilance au quotidien, au maroc et à l'étranger    Khalid Chihab crée un instrument Ade musique combinant l'Oud et l'Outar    Le Festival du rire de Casablanca du 15 au 18 avril    Le Street Art pour embellir la médina d'Oujda    Coupes africaines : Le tirage au sort fixé au 30 avril au Caire    Algérie : dégradation de l'état de santé de 23 détenus, en grève de la faim depuis 9 jours    Assurance maladie obligatoire: 3 conventions-cadres signées devant SM Mohammed VI (reportage)    Ligue des Champions : Le bus du Real attaqué par des hooligans !    Programme de la 5ème journée de la CAF : Tous les matchs se jouent le 21 avril    Sahara marocain: L'ambassadeur du Maroc à Moscou s'entretient avec le vice-ministre russe des AE    MMA: troisième confrontation entre McGregor et Poirier à Las vegas    Dakhla : Le RNI lance Ramadaniyat Al Ahrar    Fruit d'un partenariat avec le ministère de l'éducation nationale : 27 centres des classes prépa équipés par OCP    8 personnes interpellées à Laâyoune : Mise en échec d'une tentative de trafic de plus d'une demie-tonne de chira    Ligue des champions: Le Real disputera sa 9ème demi-finale sur les 11 dernières    Algériens bloqués à Roissy, en France : le régime d'Alger accusé de «cruauté et d'inhumanité»    Météo: encore de la pluie ce jeudi 15 avril au Maroc    Ramadan : les bus de Casablanca adaptent leurs horaires    L'ICESCO lance la 2è édition de ses programmes ramadanesques    Le festival international du rire de Casablanca aura lieu en distanciel du 15 au 18 avril    Maroc : La Fondation TGCC pour l'Art et la Culture lance un nouveau concours destinée aux jeunes artistes    Un artisan innove un instrument de musique combinant l'Oud et l'Outar    Des pèlerins immunisés contre la Covid-19 se rendent à la Mecque au premier jour du ramadan    Nos vœux    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La transformation digitale, une nécessité accélérée par le coronavirus [Vidéo]
Publié dans Challenge le 15 - 12 - 2020

Le groupe Horizon Press (Les inspirations ECO/LesECO.ma /Le Site info) a organisé, mardi 15 décembre 2020, en partenariat avec Philip Morris Maroc, un webinaire sur la « transformation des entreprises ». Via trois secteurs, à savoir l'industrie du tabac, l'édition de logiciels et l'e-commerce B2B.
Avec l'avènement de pandémie du Covid-19 et de la crise qui s'en est suivie, la transformation des entreprises s'est posée avec acuité. Plusieurs d'entre elles ont vu leurs business models chamboulés et leurs méthodes de travail bouleversées, tandis que d'autres se sont vite adaptées. « La transformation entamée par Philip Morris est souhaitée et voulue par le groupe. Le but était de remplacer la cigarette par de meilleures alternatives pour améliorer la santé publique. Elle a demandé beaucoup de temps et de recherches car elle est globale : elle va de la production à la distribution », souligne Abla Benslimane, directrice des affaires externes Maroc à Philip Morris International. Elle soutient que la transformation de Philip Morris consiste dans le développement de la capacité scientifique, de la communication et du digital ‘‘comme jamais le secteur n'en a vu par le passé''. Cette transformation s'est basée sur la science et la technologie qui ont permis de développer des produits de substitution qui ont beaucoup moins de substances toxiques que la cigarette.
Lire aussi | Le groupe Bolloré étend sa toile au Maroc
De son côté, Mohamed Ahazzam, directeur de la transformation de SAP Afrique francophone, note qu' « aujourd'hui, nous sommes dans un environnement dans lequel la fidélité et la loyauté des clients n'ont jamais été aussi éphémères. Un business model stable peut être perturbé par n'importe quel nouvel acteur. D'où la nécessité à l'affût de l'innovation et de la digitalisation ». Il ajoute que depuis le déclenchement de la crise sanitaire, l'innovation et la transformation digitale sont devenues la priorité dans les agendas de tous les chefs d'entreprise. Par la force des choses, le télétravail s'est imposé. « Mais avec du recul, nous allons nous rendre compte que les tendances (exemple : changement du comportement des clients) qui poussent à entamer la transformation digitale ont toujours été présentes », explique le directeur de la transformation. « Exemple : la nouvelle génération est plus informée, plus digitale et veut avoir l'information en ligne. Ainsi, sans e-commerce, un retailler verra son chiffre d'affaires baisser petit-à-petit. La crise Covid-19 a accéléré les choses puisqu'un magasin qui n'a pas de site e-commerce peut fermer sa boutique du jour au lendemain. En somme, la crise a accéléré le besoin de la transformation digitale, mais le besoin est et restera toujours là », souligne Mohamed Ahazzam. Pour réussir la digitalisation, il précise qu'il faut investir dans le capital humain pour qu'il puisse être porteur de la stratégie de la transformation numérique, disposer d'une plateforme qui permet de prototyper rapidement, en plus d'adopter la digitalisation en dehors des frontières de l'entreprise en collaborant par exemple avec les fournisseurs et les clients via les outils digitaux.
Lire aussi | MedZ poursuit sa restructuration
Pour sa part, le jeune entrepreneur Ismail Belkhayat, cofondateur et & CEO de Chari.ma, a énuméré ses expériences professionnelles pour étayer ses propos. « Un des indicateurs qui montrent à quel point la digitalisation est devenue un must, est la manière dont sont valorisées les entreprises par les fonds d'investissement. Lorsque l'entreprise est digitalisée, ses valorisations sont beaucoup plus importantes que les entreprises ‘‘moins digitalisées'', explique le co-fondateur de VotreChauffeur.ma. « Lors de ma carrière au Boston Consulting Group, je me suis rendu compte qu'il y avait des opportunités pour digitaliser des segments de l'économie marocaine. Sarouty.ma est un portail immobilier qui n'est rien d'autre que la digitalisation de la recherche immobilière au Maroc. Le but était de mettre à la disposition des intermédiaires les outils digitaux pour rendre leurs efforts plus impactants. Deuxième exemple : la digitalisation du transport touristique. Les agences utilisaient le fax. D'où la création de l'application mobile VotreChauffeur.ma qui a révolutionné le secteur car aujourd'hui, l'ensemble des opérateurs commencent à utiliser les outils de digitalisation », soutient Ismail Belkhayat. Quant à son actuelle aventure entrepreneuriale, Chari.ma, il s'est intéressé au commerce traditionnel. Ainsi, via une application mobile, un commerçant commande et reçoit l'ensemble des produits dans un délai record, au lieu d'attendre la visite du camion tous les 15 jours. Résultat : plus de 10.000 utilisateurs en 10 mois.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.