Une digitalisation « déshumanisée » n'atteindra jamais son objectif (Hassan Alaoui)    Transport/logistique: Abdeljalil souligne la nécessité d'asseoir une souveraineté nationale    Inflation au Maroc: Fitch alerte sur la détérioration des finances publiques    Maroc: la croissance prévue à 1,8% en 2022, selon la BAD    Congo-Cameroun. 347 km de fibres optiques    Zimbabwe. L'inflation atteint des sommets    Vidéos. Un étudiant marocain, accusé d'avoir combattu pour l'Ukraine, risque la peine de mort    Real Madrid vs Liverpool: Paris, capitale mondiale du foot le temps d'un duel de prestige    PSG : Achraf Hakimi était au courant pour la prolongation de Kylian Mbappé    Forfait, Riyad Mahrez s'offre des moments de détente à Marrakech    Anass Salah-Eddine : "Je peux m'adapter très vite"    Hépatite d'origine inconnue chez les enfants : 650 cas probables dans le monde    Intégration des étudiants d'Ukraine. Les solutions du ministère    L'Union africaine souligne la responsabilité des pays d'accueil dans la protection des réfugiés    Le Marocain Aomar Boum cosigne le livre «Wartime North Africa : A Documentary History, 1934–1950»    Le Congrès national de la Société marocaine de psychiatrie se penche sur la schizophrénie    Benslimane : Le 15e Festival national de zajal célèbre le «Zajal au féminin» du 3 au 5 juin    La 5ème édition des rencontres Internationales de Toumliline, du 31 mai au 2 juin    Sothema. Le chiffre d'affaires en hausse au premier trimestre 2022    UA : La solidarité agissante du roi Mohammed VI en Afrique, socle de l'engagement humanitaire du Maroc    Sahara : Le Burkina Faso appuie le plan d'autonomie comme seule et unique solution    La HACA signe une convention de partenariat avec le régulateur des médias capverdien    Revue de presse quotidienne de ce samedi 28 mai 2022    Marine Royale: 1,5 tonne de drogue saisie au large de Tanger    Les ventes à l'export de Chery ont augmenté de janvier à avril 2022    Indice mondial de performance des ports à conteneurs : Tanger Med en 6è position    Plus de 700 exposants de 55 pays, à l'occasion de la 27ème édition du SIEL    Chelsea annonce un « accord final et définitif » pour son rachat    Faouzi Lekjaa rend visite au Wydad    La revue de presse du samedi 28 mai    Maroc : interdiction d'une manifestation non autorisée contre la vie chère    Le secteur des assurances au Maroc appelé à relever plusieurs défis    Fusillade au Texas: la police sous le feu des critiques    Tottenham: Conte tranche pour son avenir    Météo au Maroc: les prévisions du samedi 28 mai    5 façons dont les partenariats de l'ONU favorisent la paix et le développement    Tests PCR : le Conseil de la Concurrence juge les marges des laboratoires "élevées"    Billets WAC-Al Ahly : « En ligne »...d'attente !    Nasser Bourita représente SM le Roi aux deux sommets extraordinaires de l'UA à Malabo    Le SIEL sera-t-il organisé en permanence à Rabat?    Fusillade au Texas : SM le Roi adresse un message de condoléances à Joe Biden    Casablanca : 1er championnat de lecture rapide et mind mapping en Afrique les 28 et 29 mai    Sommet extraordinaire de l'UA sur les questions humanitaires avec la participation du Maroc    L'ONU rend hommage à l'action des Casques bleus marocains déployés en RDC    «Yallah Rouh», nouveau single de Samira Saïd en dialecte marocain    Maintien de la paix: l'ONU exprime son « extrême reconnaissance » au Maroc    Patrimoine urbain : Appel au renforcement de l'arsenal juridique    Festival de Cannes 2022 : Sofia Saidi attire les regards sur le tapis rouge    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Des anciens responsables politiques républicains exhortent Joe Biden à annuler l'accord de Trump concernant le Maroc
Publié dans Challenge le 22 - 12 - 2020

Deux éminents responsables republicains, John Bolton et James Baker, critiquent la reconnaissance de la souveraineté marocaine sur le « Sahara occidental » dans le cadre de son accord de normalisation avec Israël.
L'ancien secrétaire d'Etat américain, James Baker, et l'ancien conseiller à la sécurité nationale, John Bolton, deux des voix républicaines les plus influentes en matière de politique étrangère et de sécurité nationale, ont sévèrement critiqué la reconnaissance par l'administration Trump de la souveraineté marocaine sur le « Sahara occidental ». Ils exhortent ainsi l'administration du président élu, Joe Biden, à revenir sur cette décision. Pour rappel, la décision de l'administration Trump faisait partie d'un accord plus large visant à établir des liens diplomatiques entre Israël et le Maroc, qui est devenu le quatrième Etat arabe à normaliser ses relations avec l'Etat hébreu dans le cadre des accords d'Abraham.
Lire aussi| Lettre ouverte à M. James Baker III : La souveraineté du Maroc sur le « Sahara occidental » est l'aboutissement d'un long processus d'autodétermination postcoloniale
La Maison Blanche avait déclaré la semaine dernière que « le plan d'autonomie du Maroc est la seule option réaliste pour parvenir à une solution juste, durable et mutuellement acceptable au différend sur le Sahara occidental ». James Baker, cependant, s'est fait l'écho des Nations Unies, de l'Union européenne et de l'Union africaine en qualifiant l'accord de « recul stupéfiant par rapport aux principes du droit international et de la diplomatie » dans un article d'opinion publié vendredi dans le Washington Post, appelant Biden à « annuler cette action irréfléchie et cynique ». James Baker, qui a été l'envoyé personnel du secrétaire général de l'ONU pour le Sahara après avoir été secrétaire d'Etat, a loué le président américain Donald Trump pour ses efforts visant à « réarranger l'échiquier au Moyen-Orient » en établissant la paix entre Israël et les nations arabes et musulmanes, tout en ajoutant que « les Etats-Unis ont imprudemment abandonné leurs principes pour quelque chose qui ne changera rien à la position de la communauté internationale et à la résolution du conflit. « De nombreux alliés des Etats-Unis et d'autres ont déjà fait des déclarations en ce sens », a-t-il souligné. Il a ajouté : « Mélanger les accords d'Abraham avec le conflit du Sahara occidental, qui est clairement et sans équivoque une question d'autodétermination, ne renforcera ni n'élargira les accords », a écrit M. Baker, soulignant également que revenir sur la reconnaissance de la souveraineté marocaine sur le Sahara ne mettrait pas en danger les liens nouvellement établis entre Israël et le Maroc.
Lire aussi| Orit Farkash-Hacohen : « Nous envisageons d'attirer des milliers de touristes marocains » [Vidéo]
Peu après la reconnaissance de la souveraineté marocaine sur le Sahara occidental, l'administration Trump a notifié au Congrès un milliard de dollars de ventes de drones et d'armes à guidage de précision au Maroc. Le sénateur Jim Inhofe, président républicain de la commission sénatoriale des services armés, a condamné les actions « choquantes et profondément décevantes » de Trump, ajoutant qu'il était « attristé que les droits du peuple du Sahara occidental aient été sacrifiés ». M. Inhofe a également noté qu'il fera tout son possible pour s'assurer que « nous reviendrons à la politique que nous avions ». Si la cérémonie d'inauguration du futur président n'a lieu que le 20 Janvier, Joe Biden devra rapidement prendre ses distances par rapport à plusieurs décisions de Trump, sans pour autant contrarier Israël ou le Maroc, et réaffirmer l'engagement américain en faveur du droit international et d'une fin des conflits par la médiation.
Par ailleurs, Lahcen Haddad, député marocain du parti Istiqlal et ancien ministre du Tourisme, a écrit à l'ancien Envoyé spécial de l'Organisation des Nations unies (ONU) au Sahara, James Baker III, dont il est également un bon ami de son fils, Douglas Baker, dans le but de préciser que la souveraineté du Maroc sur le « Sahara occidental » est l'aboutissement d'un long processus d'autodétermination postcoloniale.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.