Le leader indépendantiste catalan Carles Puigdemont interpellé en Italie    Le PPS va continuer d'œuvrer pour servir l'intérêt supérieur de la Nation, à partir de sa position dans l'opposition nationale démocratique    Publication d'un guide pratique sur les mécanismes consultatifs de plaidoyer civil dans les foras internationaux    Le retour au débat politique    Transports urbains. Casablanca disposera d'un musée dédié    Macron et Biden tentent un « retour à la normale »    Somalie : Rien ne va plus entre le Président et son Premier ministre    L'ambassadeur Hilale reçu en audience par le président de la République Centrafricaine    Guatemala : Le volcan Fuego entre en éruption    Le MCO s'incline à domicile face à l'AS FAR    Qualification historique pour les Lions de l'Atlas !    MDJS lance « Nt7arko w Nktachfo »    Coronavirus. La pandémie prendra fin dans un an selon le PDG de Moderna    Hommage à feu Noureddine Sail, figure incontournable de la scène culturelle marocaine    L'Oriental Fashion Show sur le podium    Festival du cinéma d'Alexandrie: le film «La dernière vague» de Mustapha Farmati présent à la compétition des courts métrages    Entretien avec Omar Mahfoudi, artiste plasticien    Le label New District présente son premier artiste, Hassa1    Tendance baissière du covid-19 au maroc depuis 5 semaines    Qui est Ali Ben Lmadani?    Partenariat Transdev-SIE pour promouvoir des solutions de performance énergétique    Lamiaa Amghar: "Des exonérations fiscales au profit des établissements d'animation touristique"    Pass sanitaire. La France reconnait désormais les vaccins chinois, mais à une seule condition    Bientôt un test pour distinguer la grippe de la covid-19, fabriqué et commercialisé au Maroc    Un nouveau single égyptien en vidéoclip dédié au Maroc    Streaming: Spotify célèbre la sauce Hip-Hop made in Morocco    Genève : Initiative conjointe du Maroc, du Bahreïn, d'Israël et des EAU pour promouvoir le rôle des femmes dans la paix et la diplomatie    Bilan mondial Covid-19 : 4 715 000 morts dans le monde, la pression hospitalière poursuit sa décrue au Maroc    Casablanca : Un trio d'agresseurs écroué    El Mustapha Tanaoui du PI élu président du conseil communal de Settat    Khammar Mrabit : « Il est important d'avoir une application nucléaire sûre et sécurisée en Afrique »    Mondial Futsal 2021: Le Maroc affrontera le Brésil ou le Japon en quart !    Cyclisme: les Mondiaux 2025 à Kigali, au détriment de Tanger    L'ASMEX prospecte les opportunités d'affaires au Japon    ''Maroc-Mantlet 2021'' : Le Maroc et les Etats-Unis coopèrent sur la gestion des catastrophes    Une autre décision bizarre : l'Algérie ferme son espace aérien à tous les avions marocains    Barid Al-Maghrib et FNM émettent un timbre-poste à l'occasion de l'exposition «Delacroix»    Tunisie : Kaïs Saïed renforce les pouvoirs de la présidence    Tanger : Mise en échec d'une grosse opération de trafic de cocaïne    Equivalence du pass sanitaire marocain : Les clarifications de l'UE    Ligue 1 : Un doublé victorieux de Hakimi face à Metz !    Qualifications Coupe du monde 2022 : Le Soudan "reçoit" le Maroc au Caire en novembre prochain    Manche : 66 migrants embarqués vers l'Angleterre sauvés    Affaire du meurtre de deux experts de l'ONU en RDC: Incuplation d'un journaliste congolais    CDG Capital Insight s'attend au maintien du taux directeur à 1,50%    «Intelcia IT Solutions» lance deux business lines dédiées au opérateurs télécoms    Washington réitère son engagement à accompagner l'agenda de réformes de SM le Roi Mohammed VI    Le CSPJ annonce l'arrêt de la liste définitive des candidats à l'élection des représentants des magistrats    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Vaccin d'Oxford/AstraZeneca : quelle est son efficacité et en quoi est-il différent du vaccin de Pfizer ?
Publié dans Challenge le 05 - 01 - 2021

Le déploiement du vaccin Oxford/AstraZeneca a bel et bien commencé au Royaume-Uni. Voici tout ce que nous savons jusqu'à présent.
Le vaccin Oxford/AstraZeneca a en effet commencé à être administré au Royaume-Uni à partir du 4 janvier. Brian Pinker, 82 ans, a été la première personne à bénéficier du vaccin anti-Covid-19 d'Oxford/AstraZeneca à l'hôpital Churchill du NHS Foundation Trust. Environ 530.000 doses du vaccin sont disponibles dans tout le Royaume-Uni depuis le 4 janvier et les groupes vulnérables étant déjà identifiés comme prioritaires pour la vaccination.
Lundi, le ministre de la Santé, Matt Hancock, a décrit le lancement du vaccin comme une « étape vitale » dans la lutte contre le coronavirus, alors que le pays fait face à une augmentation spectaculaire du nombre de cas suite à l'apparition de la « nouvelle souche ». Les résultats globaux de la troisième phase de l'essai Oxford/AstraZeneca, qui a concerné plus de 11.500 volontaires du Royaume-Uni et du Brésil, démontrent que le vaccin est efficace à 70,4% en moyenne. Cependant, lorsqu'il est administré à une demi-dose puis à une dose complète, le vaccin peut être efficace à 90%. Toutefois, il a été fortement recommandé par le responsable des vaccinations au « Public Health England » de ne pas mélanger les différents vaccins Covid-19.
Lire aussi | Vaccin anti-Covid : la RAM est prête pour le transport
Comment fonctionne le vaccin AstraZeneca/Oxford ?
Le vaccin appelé ChAdOx1 nCoV-19 utilise une version inoffensive et affaiblie d'un virus courant qui provoque des rhumes chez les chimpanzés. Les chercheurs ont déjà utilisé cette technologie pour produire des vaccins contre un certain nombre d'agents pathogènes, dont la grippe, le virus Zika et le syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS-CoV). Le virus est génétiquement modifié, de sorte qu'il est impossible de le cultiver chez l'homme. Les scientifiques ont transféré les instructions génétiques de la « protéine de pointe » spécifique du coronavirus -dont il a besoin pour envahir les cellules- au vaccin. Lorsque le vaccin pénètre dans les cellules de l'organisme, il utilise ce code génétique pour produire la protéine de pointe de surface du coronavirus. Cela induit une réponse immunitaire, qui prépare le système immunitaire à attaquer le coronavirus s'il infecte l'organisme.
Quelle est son efficacité ?
AstraZeneca, multinationale pharmaceutique et biopharmaceutique britanno-suédoise dont le siège est à Cambridge, et l'université d'Oxford ont annoncé que leur vaccin était efficace pour prévenir de nombreuses maladies et qu'il avait fait ses preuves chez différentes tranches d'âge, notamment chez les personnes âgées. L'immunité partielle contre le Sars-Cov-2 est alors détectée environ 22 jours après l'administration de la première dose, a rapporté la Medicines and Healthcare products Regulatory Agency (MHRA). Les données publiées dans la revue scientifique médicale The Lancet début décembre ont montré que le vaccin était efficace à 62% pour prévenir le Covid-19 dans un groupe de 4440 personnes ayant reçu deux doses standards du vaccin, contre 4455 personnes ayant reçu un placebo. Cependant, parmi les personnes ayant reçu le vaccin, il n'y a eu aucune admission à l'hôpital ni aucun cas grave.
Lire aussi | Startup : lancement du Green Startup pour booster l'entrepreneuriat vert
De combien de doses dispose le Royaume-Uni ?
Le Royaume-Uni a obtenu 100 millions de doses du vaccin Oxford/AstraZeneca. C'est le plus grand nombre de doses commandées par le gouvernement parmi tous les vaccins candidats. La commande est suffisante pour vacciner 50 millions de personnes. AstraZeneca a déclaré qu'elle avait l'intention de fournir des millions de doses au cours du premier trimestre de cette année dans le cadre d'un accord avec le gouvernement. Quatre millions de doses seront disponibles après l'autorisation et des dizaines de millions de doses au cours du premier trimestre de cette année.
Est-il différent des vaccins de Pfizer et de Moderna ?
Oui, les vaccins de Pfizer et de Moderna sont des vaccins dits « messagers ». Les vaccins conventionnels sont produits à partir de formes affaiblies du virus, mais les vaccins messagers n'utilisent que le code génétique du virus. Ces derniers sont injectés dans le corps où ils pénètrent dans les cellules et participent à créer des antigènes. Ces antigènes sont reconnus par le système immunitaire et le préparent à combattre le coronavirus. Les vaccins Pfizer et Moderna ont tous les deux été approuvés aux Etats-Unis. Le gouvernement britannique a commencé le déploiement du vaccin Pfizer le 8 décembre. Contrairement à ce dernier, le vaccin Oxford ne nécessite pas de températures ultra-basses. Il nécessite des températures entre 2 et 8°C et peut être stocké pendant au moins six mois. C'est la température typique d'un réfrigérateur domestique, ce qui rendra le déploiement du vaccin beaucoup plus facile et rapide.
Qu'en est-il des anticorps et des cellules T ?
Il a été démontré que les vaccins Pfizer, Oxford/AstraZeneca et Moderna provoquent une réponse des anticorps et des cellules T. Les anticorps sont des protéines qui se lient aux envahisseurs étrangers de l'organisme et somment le système immunitaire qu'il doit agir. Les lymphocytes T sont un type de globules blancs qui traquent les cellules infectées dans l'organisme et les détruisent. Presque tous les vaccins efficaces induisent les deux réponses. Les données indiquent que le vaccin Oxford/AstraZeneca induit de robustes réponses des anticorps et des lymphocytes T chez les personnes de tous âges.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.