La CNSS va donner des indemnités aux salles de sport    Mohamed Essoulimani expose sa dimension spirituelle de la femme    Impots: la DGI fait une annonce destinée aux contribuables    Irak : le pape célèbre une messe devant des milliers de fidèles    Sahara : Les Nations unies reconnaissent la difficulté de nommer un envoyé spécial    CCISCS : Un partenariat stratégique pour encourager l'entrepreneuriat    Le Bayern rassure sur la blessure de Jérôme Boateng    La promotion des droits sociaux et économiques de la femme au cœur des objectifs majeurs de l'INDH    Les sociétés de distribution sur la sellette    Exposition: sensualité et audace    «Tisser le temps politique au Maroc»    Le WAC s'approche de la qualification en leader, El Kaabi s'illustre    L'or inexploré tchadien dans la ligne de mire du marocain Marita Group    Une semaine sous le signe de la stabilité    Ligue des champions : Le Zamalek et Al Ahly en difficulté    La femme est appelée à s'affirmer dans les divers registres de la vie sociétale    Alerte météo: fortes averses prévues au Maroc ce dimanche    Maroc-Royaume-Uni : une nouvelle route maritime pour contourner les problèmes frontaliers du post-Brexit    La Biélorussie réclame l'extradition de Svetlana Tsikhanovskaïa    Merkel et son parti voient leur étoile pâlir    L'émancipation des femmes passe par casser le «plafond de verre»    L'égalité des genres au centre des efforts de relèvement de la crise    VIDEO. Ksar Sghir : dégâts très lourds après les inondations    L'étape actuelle exige une implication de tous    Adoption à la majorité d'un projet de loi organique relatif au processus électoral    Le Maroc reçoit 500 000 doses de vaccin de la Chine    Avec « Dilbar », Nora Fatehi dépasse 1 milliard de vues sur Youtube (VIDEO)    CAN U20 : Le Ghana, champion d'Afrique !    Ligue des champions Afrique (3è journée): le point sur le groupe C    Hauteurs de pluie: jusqu'à 43 millimètres au Maroc    Interview avec Rachid El Guenaoui : Il brise les codes du luxe et revendique une mode « sport homme-femme » décomplexée    Le Maroc, vice-président du 14e congrès des Nations unies pour la prévention du Crime et la justice pénale    Programme des principaux matchs du dimanche 7 mars    CAF / Elections du 12 mars : Ahmed Yahya se retire !    «Sans cesse la langue défait et refait le jeu de son tissage de signes» Lorand Gaspar        Des femmes qui comptent : Siham Alami    Obésité et Covid-19 : le choc fatal entre deux pandémies    Maroc : Les barrages remplis à 50%    Botola Pro D1: le classement provisoire (9e journée)    SpaceX : Nouvel échec pour la fusée    1ère Chambre: les députés absentéistes risqueront désormais la révocation    Le pape célèbre à Bagdad sa première messe publique en Irak    Des femmes qui comptent : Siham Alami    Chambre des représentants: Adoption à la majorité d'un projet de loi organique relatif au processus électoral    Le roi Mohammed VI a écrit au président du Ghana    La députée du PAM Faraj Touriya débarquée d'un vol «Raynair»    Armée américaine et insurgés du Capitole    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La BAD compte sur le Maroc pour développer son indice
Publié dans Challenge le 19 - 01 - 2021

La Banque africaine de développement a annoncé l'ajout du Maroc et de l'Île Maurice à ses indices Bloomberg African Bond (ABABI), marquant une progression constante de ses efforts pour renforcer le marché obligataire en monnaie locale du continent.
La Banque africaine de développement administre ABABI, une famille d'indices obligataires africains lancée en février 2015 et calculée par le fournisseur d'indices mondial indépendant Bloomberg. Lors du lancement, les indices incluaient l'Egypte, le Kenya, le Nigéria et l'Afrique du Sud. Le Botswana et la Namibie ont adhéré en octobre 2015 et le Ghana et la Zambie en avril 2017.
Lire aussi | Coronavirus : le Maroc enregistre son premier cas du variant britannique
« Il s'agit d'une évolution positive car l'inclusion de Maurice et du Maroc, deux des émetteurs africains les mieux notés, améliorera la qualité globale du crédit de l'ABABI qui capte désormais près de 90% de l'encours des obligations souveraines africaines en monnaie locale, », a souligné Stefan Nalletamby, directeur du Département du développement du secteur financier de la Banque africaine de développement (BAD). Il a noté que dans l'environnement actuel, les indices ABABI sont un outil fiable pour les investisseurs internationaux pour mesurer et suivre les marchés obligataires souverains africains. « Cela sera encore plus pertinent après la crise du Covid-19 car les gestionnaires de la dette souveraine, qui devront diversifier davantage leurs instruments de financement en monnaie locale, devront également ajuster leurs stratégies, améliorer la transparence et élargir leur base d'investisseurs obligataires, compte tenu de la augmentation des besoins de financement des économies », a ajouté le responsable.
Lire aussi | Prix Franz Edelman 2021 : le groupe OCP parmi les finalistes
Pour rappel, la BAD s'emploie à approfondir les marchés obligataires en monnaie locale du continent et à créer un environnement dans lequel les pays africains peuvent accéder à un financement à long terme. En fournissant des indices de référence transparents et crédibles, la Banque et Bloomberg offrent aux investisseurs un outil permettant de mieux mesurer et suivre la performance des marchés obligataires africains. La Banque a également structuré et investi dans un fonds négocié en bourse, l'African Domestic Bond Fund (ADBF), reproduisant l'indice et offrant aux investisseurs un outil innovant pour obtenir une exposition aux titres à revenu fixe en monnaie locale africaine. ADBF est cotée en dollars américains à la Bourse de Maurice et gérée par le Mauritius Commercial Bank Investment Management.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.