Mise en place du cadre juridique idoine pour préparer les prochaines échéances électorales    La Jordanie ouvre un consulat général à Laâyoune    La souveraineté du Maroc sur le Sahara: Les Américains persistent et signent    Alerte météo: Chute de neige et fortes averses orageuses du vendredi au dimanche    La Suède étend le vaccin AstraZeneca aux plus de 65 ans    Le Maroc réitère au Caire sa ferme solidarité avec le peuple palestinien    Une coopération «exemplaire» entre la France et le Maroc    Blanchiment : des progrès à renforcer    Covid-19: l'Espagne dépasse le seuil de 70.000 morts    Grande exposition-hommage à Bert Flint    Clôture de la 1ère étape avec une participation marocaine    Sahel : le Maroc considère les djihadistes comme un aimant pour les cellules locales    Le pape plaide «la réconciliation»    Cambodge : Sam Rainsy condamné à 25 ans de prison    Le Real Madrid prépare une somme astronomique pour Haaland    Egypte : Les clubs menacent de jouer sans tests Covid-19 !    Ligue des champions : Les Wydadis sans virus après leur retour    Covid19- Ligue des champions : Clubs anglais et clubs sud-africains... c'est kif-kif !    Brusque coup de froid sur les relations entre Rabat et Berlin : le funambulisme allemand qui déplaît au Maroc    Startup : l'incubateur IsraMaroc opérationnel dans les prochains jours    Attijariwafa bank accepte les cartes JCB du réseau Japonais sur ses GAB    Prolongation de l'état d'urgence sanitaire au 10 avril    Le HCP et ONU-Femmes déterminés à renforcer leur coopération    Un officier français à Assa    Addhoha: Le RCAR franchit à la baisse le seuil de participation de 5% dans le capital    Le bureau politique du MDS réagit à la chaîne de télévision Algérienne Echorouk    Salima Louafa, la romancière qui recèle la magie des mots sous l'étreinte de ses doigts    Programme des principaux matchs du jeudi 4 mars    La BVC démarre en baisse    Le président du Conseil mondial de l'eau se félicite des réalisations accomplies par le Maroc    Assilah : avortement d'une opération de trafic international de drogue    Barrage sur le Nil : Egypte et Soudan proposent une médiation dirigée par la RDC    La Chambre des représentants adopte un projet de réforme de la police    Une association d'amitié maroco- israélienne voit le jour aux Etats-Unis    Omar Zniber: Les allégations mensongères de l'Algérie, une tentative désespérée pour contrer la dynamique internationale d'appui à notre intégrité territoriale    Crise : 40 % des entreprises algériennes risquent de disparaître    Schneider Electric étend la gamme d'onduleurs 3-Phase Easy 3L de 250 kVA à 600 kVA    Biden retire une nomination à son cabinet face à l'opposition du Sénat    Fkih Ben Salah: adoption de l'enseignement à distance dans deux lycées    Barça: les buts de la remontada face à Séville (VIDEO)    Plus de deux milliards de revenus en moins en deux ans pour les clubs espagnols à cause de la Covid-19    Real Madrid: nouvelle offre pour Sergio Ramos    Trois films du Maroc et de Syrie remportent les Prix du Festival du cinéma de Oued-Noun    "Vision de la jeunesse pour le Maroc post-Covid-19 " , un ouvrage du gouvernement parallèle des jeunes    Jack Lang: L'arabe est la langue d' une civilisation d' une incroyable richesse et diversité    Cour pénale internationale : enquête sur des crimes potentiels durant la guerre de Gaza de 2014    Musique: le refrain classique des fins de mois !    L'œuvre de Churchill représentant la mosquée Koutoubia vendue à 7 millions de livres sterling à Londres    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Relance économique : les 5 priorités de l'Autorité marocaine du marché des capitaux pour 2021
Publié dans Challenge le 24 - 01 - 2021

En 2021, dans un contexte toujours marqué par le Coronavirus, l'heure est à la relance de l'économie nationale mais cette crise a fait émerger de nouveaux risques auxquels l'Autorité Marocaine du Marché des Capitaux (AMMC) doit désormais répondre en adaptant et en renforçant son mécanisme de supervision pour continuer à garantir la protection des épargnants et préserver la stabilité du marché. Pour cela, l'autorité de régulation du marché des capitaux a défini 5 domaines d'actions prioritaires. Les détails.
L'année qui vient de s'écouler a été marquée par la pandémie de la Covid-19 qui a affecté le marché des capitaux. Si l'Autorité Marocaine du Marché des Capitaux a essayé de préserver le bon fonctionnement du marché en veillant constamment à la protection de l'épargne investie en instruments financiers, elle entend cette année concentrer ses efforts sur le renforcement de l'attractivité du marché des capitaux, notamment les actions à même de favoriser le financement des entreprises à travers le marché. Il faut dire que la crise a fait émerger de nouveaux risques auxquels l'autorité de régulation du marché marocain des capitaux doit désormais répondre en adaptant et en renforçant son mécanisme de supervision pour continuer à garantir la protection des épargnants et préserver la stabilité du marché. L'AMMC a ainsi défini 5 domaines d'actions prioritaires.
Lire aussi|Moncef Slaoui : « la lenteur et la confusion autour du déploiement des vaccins ont frustré des millions de personnes dans le monde »
1. Favoriser le recours aux différents instruments de financement du marché
La titrisation, grâce à un cadre juridique souple qui permet une diversité de montages, peut constituer pour les entreprises de toute taille une réelle alternative de financement. L'AMMC prévoit ainsi :
-D'accompagner l'Association des Gestionnaires de Fonds de Titrisation (AGFT) dans l'élaboration d'un guide à l'attention des initiateurs potentiels afin d'expliquer la titrisation et son fonctionnement et baliser le recours à la titrisation en tant que mode de financement.
-Le guide inclura des exemples d'opérations simples et standardisées inspirées par la pratique locale et internationale qui pourront être dupliquées par les acteurs économiques pour se refinancer sur le marché.
-D'instituer une procédure accélérée de délivrance des agréments par l'AMMCgrâce à lastandardisation des opérations et de la documentation juridique.
Les acteurs du capital investissement sont également appelés à jouer un rôle important dans l'accompagnement du plan de relance. Afin de fluidifier le circuit d'approbation des demandes d'agrément des Organismes de Placement Collectif en Capital (OPCC), l'AMMC veillera à :
-Mettre à la disposition des sociétés de gestion d'OPCC des modèles types de règlements de gestion ;
-Accompagner les dépositaires par l'élaboration d'un guide de bonnes pratiques qui leur permettra de mieux appréhender leur mission.
-L'AMMC continuera, par ailleurs, à accorder à l'activité nouvelle de gestion des OPCI (Organismes de Placement Collectif Immobilier) l'encadrement nécessaire à un développement sécurisé, une maîtrise par les acteurs du cadre réglementaire et une dissémination des bonnes pratiques au sein de l'écosystème des OPCI. Les actions de l'AMMC couvriront ainsi les sociétés de gestion, les dépositaires et les évaluateurs immobiliers.
Ces trois instruments innovants, la titrisation, les OPCC et les OPCI ne sauront contribuer de manière optimale au financement de l'économie sans une plus grande mobilisation de l'épargne nationale.
A cet effet, l'AMMC poursuivra en 2021 sa contribution aux travaux visant à amender le cadre légal et réglementaire des OPCVM. Elle a ainsi lancé la réflexion pour fixer les modalités d'application de la nouvelle loi qui est à un stade d'élaboration avancé.
Le nouveau cadre permettra de renforcer la contribution des OPCVM au financement de l'économie par la diversification des produits qui pourront être mis sur le marché. Il permettra également la mise en place de véhicules d'investissement adaptés aux investisseurs avertis dont les règles de fonctionnement et d'investissement seront allégées pour permettre une plus grande allocation des ressources levées en faveur des produits de financement désintermédié.
2. Contribuer au développement du marché de la dette privée
Dans l'objectif de faciliter l'accès des entreprises au marché de la dette privée tout en améliorant sa sécurité, l'AMMC accompagnera la mise en œuvre des recommandations issues du Comité du Marché des Capitaux qui s'est tenu le 13 Janvier 2021, notamment :
-Améliorer la protection des investisseurs à travers le renforcement des prérogatives et des responsabilités du représentant de la masse des obligataires et la mise en place de nouveaux mécanismes sécurisants ;
-Alléger le processus d'émission et de placement (formalisme juridique préalable, statut d'investisseur qualifié ...) ;
-Améliorer l'efficience du marché, notamment en encourageant le recours à la notation des émetteurs et en renforçant la transparence sur le marché.
Lire aussi|Bir Gandouz et El Guerguarat auront bientôt des zones de distribution et de commerce
3. Favoriser et simplifier l'accès des PME au marché des capitaux
Le lancement d'une « Offre PME » par les acteurs du marché (AMMC, Bourse de Casablanca, Maroclear, APSB,...) permettra de favoriser et simplifier l'accès des PME au marché des capitaux grâce aux 3 leviers suivants :
-Tarification attractive et adaptée à ce type de structure ;
-Simplification des procédures et optimisation des délais de traitement (Guichet unique au niveau de l'AMMC, Fast track ...) ;
-Mise en place d'un dispositif de place pour le conseil, la formation et l'accompagnement de la PME.
4. Opérationnaliser le dispositif encadrant les Conseillers en Investissement Financier
Les Conseillers en Investissement Financier (CIF) constituent des acteurs importants pour la promotion des solutions de financement et d'investissement qu'offre le marché. L'adoption de la Circulaire sur les CIF permettra d'opérationnaliser le dispositif d'encadrement des CIF, notamment en procédant aux premiers enregistrements de CIF.
5. Poursuivre le renforcement de la supervision des acteurs du marché
Dans le cadre de son plan stratégique 2017-2020, l'AMMC s'est engagée à mettre en œuvre une supervision basée sur les risques. Les contrôles ont été intensifiés et l'approche a été revue, basée sur un dosage entre les missions générales longues permettant de couvrir un périmètre élargi (SCAN), des missions courtes ciblées orientées sur l'exposition aux risques (SCRIN) et des missions thématiques auprès de plusieurs intervenants pour contrôler certaines pratiques de marché (SCOP). De par le contexte exceptionnel de cette année, l'AMMC va notamment :
-Prioriser les secteurs suivants : la gestion des OPCVM et OPCC, et les infrastructures de marché ;
-Intégrer parmi les thématiques de contrôle la résilience des infrastructures de marché et la continuité d'activité ;
-Renforcer les outils de la surveillance des marchés et ce, à travers l'implémentation d'outils « business intelligence » visant à sécuriser la gestion des bases de données, à améliorer l'analyse des données, à enrichir les différents reportings et à affiner certaines alertes.
-L'année 2020 a également marqué la fin du premier plan stratégique de l'Autorité Marocaine du Marché des Capitaux, il sera suivi par le deuxième plan stratégique de l'AMMC qui couvrira la période 2021-2024.
Ce plan prendra en compte les enseignements tirés de la crise liée à la covid-19 et a pour objectif de sécuriser et de dynamiser davantage le marché des capitaux. Il résulte d'une démarche collaborative alliant un exercice mené en interne par les collaborateurs de l'AMMC et la contribution des acteurs de l'écosystème invités à participer à la réflexion. Il sera rendu public dans les prochains mois.
Lire aussi|Réseau FCA Morocco : La Continentale tisse sa toile à El Jadida


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.