FCA Morocco : ce que prévoit le MotorVillage pour accompagner sa croissance    Compteur coronavirus : 112 cas testés positifs et plus de 3,5 millions de personnes vaccinées    Recherche et développement : la CGEM s'allie à l'UM6P    Procès à distance: Plus de 300.000 affaires mises au rôle en 10 mois    Prolongation de deux semaines du couvre-feu et des mesures de précaution    Covid-19: le Maroc suspend les vols de et vers la Belgique et l'Italie    Le ministre d'état Mustapha Ramid reprend ses esprits    Le système bancaire face à la baisse des dépôts    El Guerguarat: inauguration de logements de fonction pour les agents de douane    Marrakech: une villa transformée en casino perquisitionnée par la DGSN    Egypte : décès de l'acteur Youssef Chaabane, à l'âge de 90 ans, des suites de la covid-19    Chine : les trois actions efficaces pour éradiquer la pauvreté    Mohamed Bazoum, nouveau président du Niger    Export : Dakhla nouveau fief pour l'Asmex    Covid-19 en France: « Il faut encore tenir », selon Macron    Prolongement de l'état d'urgence, usage légal du cannabis... Ce qui est prévu lors du Conseil de gouvernement    Le nouveau clip de Saad Lamjarred fait un carton ! (VIDEO)    Yémen: l'ONU espère récolter 3,85 milliards de dollars contre la famine    Le président de la FIFA en visite au Maroc: Bons baisers de Rabat    La Juve sans joker derrière l'Inter et Milan    Guerguerat : inauguration de logements de fonction pour les agents de douane    TOOMORE célèbre la femme marocaine    Les Robots de l'apocalypse, de Gabriel Banon    Présidence de la CAF : la Fifa a fini par trouver un compromis entre les 4 candidats en lice    Samy Mmaee : Ma première sélection, le meilleur moment de ma carrière    Chelsea et United scotchés, Liverpool repart    Covid-19 au Royaume-Uni : plus de 20 millions de personnes ont reçu leur première dose de vaccin    Perquisitions au siège du Barça: plusieurs arrestations, dont l'ex-président Bartomeu    La NASA adopte la carte complète du Maroc    Yetnahaw Gaâ : en Algérie, la résistance démocratique face à la répression et l'entêtement du régime    Hicham Maidi présente une exposition mêlant l'âme et la matière    Ouverture mardi d'une session extraordinaire de la Chambre des représentants    Alerte météo: fortes averses orageuses dans ces villes du Maroc    Jeunes Talents Maghreb L'Oréal-Unesco pour les femmes et la science : Deux chercheuses marocaines récompensées    14e anniversaire de SAR la Princesse Lalla Khadija    Des acteurs de la société civile latino-américains et africains soulignent l'importance de soutenir l'initiative d'autonomie    Léger recul de l'activité de Centrale Danone en 2020    JO de Tokyo : France-Etats Unis dès le 25 juillet pour les basketteurs    ‘'KISSARIYA'', nouvelle sitcom ramadanesque    «Pour moi, la musique est un don de Dieu»    Réunion sur l'accord nucléaire : l'Iran ne considère pas le moment comme «approprié»    La Bourse de Casablanca démarre en baisse    «Schizophrénies marocaines» de Abdelhak Najib    Ronaldo et Messi dans le viseur d'un club    Troisième grand parti politique aux Etats-Unis? Trump met les choses au clair    Syrie : l'UNICEF appelle au renvoi chez eux des enfants déplacés dans le Nord-Est    Algérie: affrontements entre la police et des manifestants    La folle histoire qui lie Winston Churchill à la ville de Marrakech    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Dr Tayeb Hamdi : «les laboratoires privés ne peuvent pas détecter la nouvelle souche du coronavirus»
Publié dans Challenge le 25 - 01 - 2021

Le premier cas de patient infecté par le variant du coronavirus, identifié pour la première fois au Royaume-Uni et réputé plus contagieux, a été détecté lundi 18 janvier au Maroc. Il est probable que plusieurs cas de contamination par la nouvelle souche existent dans le Royaume, mais ils n'ont pas encore été détectés. Dr Tayeb Hamdi, vice-président de la Fédération nationale de la santé, nous en parle.
Challenge : Actuellement, le Maroc est-il outillé pour détecter très rapidement cette nouvelle variante ?
Dr Tayeb Hamdi : Oui, le Maroc est outillé pour détecter cette nouvelle souche du coronavirus, mais rapidement c'est difficile de le faire. Il n'y a aucun pays qui peut détecter très rapidement cette nouvelle variante. Pourquoi ? Premièrement, il faut repérer si la personne est positive, et ce n'est qu'après que l'on cherche de quelle souche provient le virus que cette personne porte. C'est une opération très coûteuse. En effet, peu de centres font le séquençage. Le Maroc dispose de quatre laboratoires habilités à le faire, mais c'est une opération qui reste limitée et qui demande du temps, des moyens et des ressources humaines compétentes en la matière. Après l'apparition du premier cas dans le Royaume, la capacité de séquençage a été renforcée.
Lire aussi|Moncef Slaoui : « la lenteur et la confusion autour du déploiement des vaccins ont frustré des millions de personnes dans le monde »
Challenge : Quid des laboratoires privés chargés de faire les tests PCR ?
T.H : Les laboratoires privés chargés de faire les tests PCR ne peuvent pas faire cette opération. C'est l'Institut National d'hygiène, le laboratoire de biotechnologie de la Faculté de médecine et de pharmacie de Rabat, l'Institut Pasteur et le laboratoire de la Gendarmerie royale qui peuvent faire cette opération. Ce sont les laboratoires qui sont hyper équipés et qui ont les moyens techniques et humains pour réaliser ce séquençage.
Challenge : En quoi cette nouvelle variante est-elle plus dangereuse ?
T.H : Cette nouvelle souche n'est pas plus virulente que l'ancienne souche et ne donne pas plus de cas de réanimation. Mais c'est un virus qui est beaucoup plus contagieux. Il a une vitesse de propagation beaucoup plus rapide dans une moyenne de 56% et cette capacité de se propager fait la gravité de cette nouvelle variante. Il est préférable d'avoir une souche plus mortelle que d'avoir une souche plus contagieuse qui fait de nombreux cas d'infections.
Lire aussi|Coronavirus : le Maroc autorise le vaccin de Sinopharm


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.