La Chambre des représentants approuve le projet de loi organique relative à la nomination aux postes supérieurs    L'accord agricole entre le Maroc et l'UE résiste aux menées séparatistes    Hausse de 95,5% des exportations marocaines vers le Brésil en janvier    Les chiffres de la vaccination au Maroc au mardi 2 mars    Le Maroc a reçu lundi son 5ème lot de vaccins, 8 millions de doses au total    Marché des voitures neuves au Maroc : des ventes qui progressent de 6,23%    Université Euromed de Fès-OFPPT : signature d'une convention-cadre de partenariat    La Bourse de Casablanca clôture en hausse    Le double jeu de l'Allemagne contre les intérêts stratégiques du royaume    Hirak : à la recherche d'une maturité    Assurances : le géant allemand Allianz accusé de bafouer le droit international    Arabie Saoudite: des civils blessés par un projectile houthi à Jazan    Baie de Cocody : les ouvrages maritimes achevés    L'Opinion : La goutte qui fait déborder le vase    Une banque sur tous les fronts    L'art pour tous !    Le ministre de l'intérieur présente la nouvelle loi électorale au parlement    Le Maroc invité d'honneur de la 7e édition de l'Africa Agri Forum    Chelsea: Ziyech sera-t-il titulaire contre Liverpool ?    CAN U17 / Arbitrage : Quatre arbitres marocains, deux femmes et deux hommes    Elections 2021: la participation électorale cheval de bataille pour les partis    Algérie: Affrontements entre la police et des manifestants    Covid-19: «Les vaccins seuls ne protégerons pas»    L'Iran accusé d'avoir attaqué un navire israélien en mer d'Oman    Jack Lang s'exprime sur l'enseignement de l'arabe en France (Entretien)    Les Morisques et la langue aljamia    « Booker » 2021 : Youssef Fadel et Abdelmajid Sebbata sur la longue liste    Sofia Alaoui : symbole d'une irrésistible ascension du cinéma marocain    Tamallalt : Un aide-chauffeur d'autocar détourne une voyageuse mineure et la viole    Berrechid : Arrestation du meurtrier d'une collégienne de 14 ans    Villareal ne lâche pas Amine Harit    Master 1000 de Miami: Roger Federer déclare forfait    Le groupe Somagec jette l'éponge pour le téléphérique de Tanger    Ennahda, ou la tentation anti-marocaine    Salah, Mané, Ziyech et Hakimi stars des réseaux sociaux    La star Youssef Chaabane s'en va    Hatim Ammor offre sa notoriété à Oppo    Relations franco-algériennes : Tebboune accuse de puissants lobbys de perturber les relations entre les deux pays    Région de Casablanca: 270 MDH pour améliorer les infrastructures    Visa For Music 2021 : L'appel à candidatures est lancé !    El Kelâa des Sraghna : la foudre fait deux morts et six blessés    Intempéries à Tétouan : la ville sous l'eau [Vidéo]    La France et l'Allemagne peinent à écouler leurs vaccins AstraZeneca    Le CDH interpellé sur les violations des droits de l'Homme à Tindouf    Elections : ça chauffe au parlement    Edito : Régions centralisées    Demi-finale de la CAN U20 / Tunisie-Ouganda (1-4) : Les Tunisiens n'étaient pas si forts que ça !    Demi-finale de la CAN U20 / Ghana-Gambie (1-0) : Un autre regret pour nos Juniors !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





AfricaPay ambitionne de devenir la première néo-banque du continent
Publié dans Challenge le 26 - 01 - 2021

Améliorer le taux de bancarisation en Afrique, tel est l'objectif de Africa Pay, le premier projet de néo-banque (établissement de paiement ayant obtenu une licence bancaire qui se concentre sur un accès 100% mobile) dans le continent.
Selon les chiffres de la Banque centrale des états d'Afrique de l'Ouest, le taux de bancarisation serait d'à peine 18% dans les pays de l'Union économique monétaire ouest-africaine (UEMOA) et d'environ 10% sur l'ensemble du continent. Par contre, le taux de pénétration des téléphones portables est élevé : il est de 82% selon un rapport d'Ericsson
Un constat favorable aux acteurs de la FinTech susceptibles d'apporter des solutions performantes et immédiatement opérationnelles à la grande majorité de la population qui ne dispose pas d'accès à des comptes, des crédits, des plateformes boursières, etc. Dans ce contexte, AfricaPay, premier projet de néo-banque en Afrique, mise sur le mobile banking. Son atout : dématérialiser tous les services physiques sur des interfaces mobiles (Smartphone, tablette…). L'objectif est de proposer des prestations bancaires accessibles à tous, 7j/7 et 24 h/24.
Lire aussi | Cyberattaques : comment Maroc Télécom booste la protection des Marocains
L'initiateur du projet, Thomas Clausi, a constaté qu'en plus de la difficulté à couvrir tout le territoire, le décalage entre les services bancaires proposés et les besoins des populations est un des freins au développement des banques en Afrique. Ce secteur fait également face à des coûts d'utilisation élevés, un manque de proximité… En revanche, le mobile money explose. En effet, les transactions réalisées en Afrique subsaharienne uniquement en 2019 ont représenté 64,15% des échanges mondiaux. Sur l'ensemble du continent, le nombre d'utilisateurs de mobile money va prochainement dépasser les 500 millions de personnes. C'est de là où est venue l'idée de proposer des prestations dématérialisées qui apportent une réponse efficace et adaptée aux enjeux liés au développement économique de l'Afrique à l'heure de la digitalisation. « Le continent est un très grand marché et malheureusement nous n'avons pas à l'heure actuel une néo-banque en Afrique comme c'est le cas en Europe ou en Amérique. Nous voulons offrir un service bancaire sur mesure sur tout le continent pour accompagner l'utilisation du téléphone portable répandue en Afrique », souligne Thomas Clausi.
Lire aussi | Coronavirus : AstraZeneca défend l'efficacité de son vaccin sur les personnes âgées
Le jeune serial entrepreneur compte profiter des avancées réalisées par le Maroc en mobile banking et son ouverture sur l'Afrique pour lancer son nouveau projet. Il ambitionne ainsi de faire du Royaume un tremplin vers les autres marchés du continent, notamment le Bénin, le Burkina Faso, le Cameroun, le Congo, la Côte d'Ivoire, le Gabon, la Guinée, la Guinée Bissau, la Guinée équatoriale, le Mali, la Mauritanie, le Niger, la République centrafricaine, le Sénégal, le Tchad, le Togo, la Tunisie et l'Algérie. « Nous sommes en train de finaliser la demande pour obtenir l'agrément de Bank Al-Maghrib en tant qu'établissement de paiement. Aussi, nous sommes en pleine levée de fonds de 25 millions d'euros. Le lancement du projet est prévu pour cette année. Pour ce faire, nous allons nous appuyer sur des partenariats avec les banques pour profiter de leur expériences dans le core banking », soutient Thomas Clausi.
En ce qui concerne l'offre, Africa Pay propose l'ouverture d'un compte en quelques minutes. 4 types de cartes de crédit sont disponibles, dont 3 cartes pour particuliers et une pour les professionnels. Grâce à une application mobile, les services d'AfricaPay sont utilisables 24 h/24 et 7 j/7, en plus de la possibilité de faire un crédit en quelques clics. L'envoi et la réception d'argent dans toute l'Afrique se font de manière simplifiée. De plus, la carte bancaire AfricaPay peut être utilisée dans le monde entier.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.