Bruxelles: Ryad Mezzour expose les ambitions du Royaume    L'Espagne dénonce la violation par l'Algérie de l'accord d'association et de voisinage    Les évènements regrettables de Nador sont indissociables des causes profondes de la migration    Dislog Group signe un nouveau contrat avec Mars Wrigley    Le torchon brûle de nouveau entre Ankara et Athènes    Nasa: l'eau aurait coulé sur Mars durant 1,3 milliard d'années !    Au-delà du concept obsolète de l'espace    Un héritage ancestral de grande richesse    Peut-on inventer une histoire vraie ?    La Clinique Européenne de Casablanca ouvre ses portes    Jeune Afrique : « Algérie-Tunisie, l'autre frontière fermée du Maghreb »    Fouilles journalistiques, du magazine mural au mur de Facebook », nouvel ouvrage du journaliste écrivain Jamal El Mouhafid    CAF Awards 2022: forte présence du Maroc dans la liste des nominés    Adoption d'un projet de décret relatif à la création de la zone d'accélération industrielle de Ain Johra    Bourse de Casablanca: Clôture en baisse    José Manuel Albares : Les causes « du drame de la migration irrégulière », c'est la faim    L'Exécutif cherche à réformer le cadre légal des résidences immobilières de promotion touristique    OTAN : Les Etats-Unis redéployent leurs forces en Europe    Israël: Fin de la coalition gouvernementale, Yair Lapid devient PM intérimaire    Lancement d'un appel d'offres pour la restauration et la réhabilitation du Théâtre Cervantes de Tanger    Ceuta : La justice conclut que le rapatriement des mineurs marocains a violé leurs droits    OTAN : Le Sommet de Madrid a pris des « décisions transformatrices »    Medias Africains : ''Sport News Africa'' place le Wydad sur le toit de l'Afrique    CAF Awards : Les Lions de l'Atlas nominés dans la catégorie "Joueur de l'année"    Najat Rochdi nommée Envoyée spéciale adjointe pour la Syrie    Les Arts et cultures attachés à l'Islam au cœur d'une grande exposition à Paris    Attentats du 13 novembre en France : Salah Abdeslam condamné à la perpétuité incompressible    Migration irrégulière : Des eurodéputés appellent l'UE à appuyer le Maroc    Températures prévues pour le vendredi 1er juillet 2022    Aid Al-Adha: les paniers de repas autorisés, sous conditions, dans les prisons    CWTS Leiden 2022 : L'UM5 de Rabat, seule université marocaine à figurer dans le classement    (Vidéo) MD Talks-Régionalisation: Une vision de demain ancrée dans le passé    (Vidéo) MD Talks-Régionalisation: Quel rôle des Cours régionales des Comptes ?    Hooliganisme à Oujda : La préfecture de police dément tout décès parmi les supporters    Interview avec Hassan Fekkak : « Nous ne déplorons aucun cas d'intoxication aux JM d'Oran »    CAF : Le Maroc fait partie des 10 nominés au titre de la meilleure équipe nationale africaine de l'année    Trois nageurs marocains traversent le Détroit de Gibraltar à la nage en relais    Festival «Jazzablanca» : C'est parti pour la 15ème édition    Festival de cinéma «Les Téranga» de Dakar: Le Maroc invité d'honneur    37 millions DH pour un hub des métiers de l'automobile à Casablanca    JM Oran 2022 : Pour suivre le match Espagne – Maroc    Pourquoi la Turquie attire plus de touristes que le Maroc ? (VIDEO)    Le Maroc accumule 14 ans de retard en matière de droits des femmes    Kia Maroc. Retour remarqué du nouveau Carens    IPPIEM : hausse de 1% au cours du mois de mai (HCP)    Forsa : la SMIT dément les fausses informations concernant 2 appels d'offres    Casablanca: trois morts dans l'effondrement du fronton d'un café    African Lion 2022 : les tirs d'armes retentissent à Cap Draa lors des exercices interarmées    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Gaz naturel liquéfié : le Maroc veut déployer une unité flottante de stockage et de regazéification près de ses côtes
Publié dans Challenge le 25 - 04 - 2021

Le Maroc est en train d'abandonner son projet « Gas to Power », un complexe gazier à Jorf Lasfar, évalué à 4,6 milliards de dollars, comprenant un terminal de GNL, un gazoduc, deux centrales électriques et une unité de regazéification, du moins si l'on en tient au récent acte posé par le ministère de l'Energie. Le département d'Aziz Rabbah étudie une solution maritime et vient de lancer dans ce sens un appel à manifestation d'intérêt pour la conception et la mise en place d'une unité flottante de stockage et de regazéification. Celle-ci devrait être localisée au niveau du port de Nador West Med, Kénitra Atlantique, Jorf Lasfar ou Mohammedia.
Le Maroc est-il en train de revoir son Plan national de développement du gaz naturel liquéfié (GNL) ? C'est tout comme. Présenté en décembre 2014 par l'ex-ministre de l'énergie Abdelkader Amara, ce plan devait être livré, comme annoncé, en juin 2021. Concrètement, ce programme devait donner naissance au projet « Gas to Power », un complexe gazier à Jorf Lasfar (El Jadida), évalué à 4,6 milliards de dollars, comprenant un terminal de GNL, un gazoduc, deux centrales électriques et une unité de regazéification. Un appel à manifestation d'intérêt (AMI) avait même été lancé en 2015 par l'Office Nationale de l'Electricité et de l'Eau (ONEE) et qui a vu 93 entreprises, comme les Japonais de Mitsubishi, les Saoudiens d'Acwa Power, les Emiratis de Taqa, les Espagnols de Gas Natural, les Italiens d'Enel, les Français d'EDF et Engie, le russe Gazprom, se positionner sur ce mégaprojet. Mais l'appel d'offres prévu en 2018 dans la foulée n'a pas été lancé.
Depuis, la feuille de route du ministère de l'Energie pour le développement de l'utilisation du GNL a été revue et réajustée, prenant en considération plusieurs nouveaux paramètres. Du côté du département d'Aziz Rabbah, l'on indique que le plan gazier révisé devra être relancé pour prendre en compte notamment les ruptures technologiques, le projet de gazoduc Maroc-Nigéria (ralliant le Nigéria au Maroc en traversant 14 pays), le développement de l'efficacité énergétique ainsi que le prolongement du contrat du Gazoduc Maghreb-Europe (GME) mais aussi l'entrée en exploitation commerciale de projets d'exploration gazière, notamment le Tendrara (dans l'Oriental) en 2021, opéré par la société britannique Sound Energy.
Lire aussi| Africa Digital Manager Award : trois projets marocains nominés
Aujourd'hui, si le remodelage du plan national gazier reste inconnu à ce jour, le département de l'Energie semble plancher sur une nouvelle option. Il vient en effet de lancer un appel à manifestation d'intérêt pour la conception et la mise en place d'une solution maritime pour l'approvisionnement en gaz naturel du marché national par une unité flottante de stockage et de regazéification (FSRU – Floating Storage and Regasification Unit). Son objectif : identifier les sociétés opérant dans le développement et la construction des FSRU en vue du lancement éventuel d'un appel d'offres ou d'un Partenariat public-privé (PPP). À travers cet AMI, le département d'Aziz Rabbah invite les sociétés à exprimer leur intérêt à participer, en cas de décision prise par les autorités compétentes, à un appel d'offres pour le développement, la conception, le financement, la construction, l'exploitation et la maintenance de ce projet, et à confirmer leurs intentions et capacités à le développer et le rendre opérationnel d'ici 2025. Selon les spécifications techniques du ministère de l'Energie, le projet proposé doit répondre au besoin d'un marché du gaz naturel à développer progressivement. Les besoins sont estimés à 1,1 milliard de mètres cubes dont 0,6 milliard de mètres cubes pour l'industrie en 2025. En 2030, ils sont évalués à 1,7 milliard de mètres cubes dont 0,7 pour l'industrie. Dix ans plus tard, les besoins devraient monter à 3 milliards de mètres cubes dont 1,4 pour l'industrie.
Lire aussi| La région de Rabat-Salé-Kénitra lance son « Club des investisseurs »
Les zones de consommation se situent principalement dans l'axe Kénitra-Mohammedia-Casablanca-Settat, caractérisé par une concentration du tissu industriel. Le projet devra proposer un système permettant la réception, le stockage et la regazéification. Il devra être compatible avec les infrastructures maritimes du terminal d'accueil qui sera localisé potentiellement au niveau de l'un des ports de Nador West Med, Kénitra Atlantique, Jorf Lasfar ou Mohammedia.
Le système de regazéification devra satisfaire aux besoins et aux contraintes techniques des distributeurs et des consommateurs locaux de gaz naturel. Selon le Ministère de l'Energie, le secteur de l'énergie connaît des évolutions extrêmement importantes tant au niveau économique, technique que géopolitique. « Le Maroc, importateur net d'énergie, doit faire face à des contraintes diverses : diversification, continuité et sécurité d'approvisionnement, compétitivité de son économie, volatilité des prix et son impact négatif, la réduction des émissions des gaz à effet de serre, etc », justifie le Département de l'Energie dans le dossier d'appel à manifestation d'intérêt. Et s'ajouter qu'il a mené plusieurs études qui ont souligné l'importance grandissante du besoin en gaz naturel en tant que source d'énergie profitant d'une évolution tendancielle très favorable de la production mondiale.
En tous les cas, les promoteurs de ces unités flottantes de stockage et de regazéification n'hésitent pas à vanter le procédé pour sa mise en œuvre beaucoup plus rapide et bon marché que la construction d'installations à terre, avec une souplesse de fonctionnement plus grande et un impact environnemental moindre.
Lire aussi| Akdital Holding : Bientôt une nouvelle clinique à Dakhla


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.