Fête du trône : les vœux du roi Felipe VI d'Espagne    Fête du Trône : Plusieurs édifices emblématiques du Canada illuminés aux couleurs du drapeau marocain    Maroc: Le dirham s'apprécie de 0,20% face au dollar du 23 au 28 juillet (Bank Al-Maghrib)    Sa Majesté le Roi Mohammed VI reçoit le Wali de Bank Al-Maghrib    Youssoufia : Sessions de formation à partir du 02 août sur le rôle des coopératives dans l'économie sociale    Le Roi d'Espagne félicite SM le Roi à l'occasion de la Fête du Trône    France: plus de 200 mille manifestants conte le pass sanitaire    Fès: la salle omnisports 11 janvier transformée en centre de vaccination    Compteur coronavirus : 7.529 nouvelles infections, le nombre des cas actifs dépasse les 51.000 personnes    Maroc : la découverte d'un biface acheuléen jette une nouvelle lumière sur la préhistoire de l'Afrique du Nord    En Algérie, deux superstructures sécuritaires à couteaux tirés pour s'emparer des leviers du régime    JO 2020. Les Marocains El Guesse et Oussama qualifiés pour les demi-finales du 800 m    JO-2020: Le programme du dimanche 1er août    Maroc. Radisson Hotel Group ouvre quatre nouvelles plateformes hôtelières    Monétique: le CMI affiche des chiffres records pour le mois de juillet    Covid-19. Les vaccins, une voie à la fois sûre et fiable vers l'immunité    Liban : l'UE est prête à imposer des sanctions pour peser sur la formation d'un gouvernement    Elections : L'Istiqlal déterminé à renforcer la position des Chambres de Commerce, d'Industrie et des Services    Etats-Unis : les déclarations d'impôts de Trump doivent être transmises au Congrès    Libye : de retour, le fils de Kadhafi songe à se présenter à la présidentielle    Le Président du Parlement arabe salue les réalisations accomplies par le Maroc sous le leadership du Roi Mohammed VI    Levée des subventions sur le gaz butane, le sucre et la farine: ce qu'il en est vraiment    Finale de la Coupe du Trône de basketball (2020-2021) : Le FUS Rabat remporte le titre face au Kawkab Marrakech    Au sujet des paris sportifs... L'ITIA et la FRMT suspendent à vie Mohamed Hirs et 35 000 $ d'amende !    Conjoncture économique: les prévisions du HCP pour 2021 et 2022    Fête du trône : les vœux de Justin Trudeau    En Algérie, le scandale de faux comptes de désinformation liés au régime    Al Haouz: Fermeture d'un établissement hôtelier pour violation des mesures sanitaires    Covid-19 : Les objectifs de vaccination sont loin d'être atteints (OMS)    Maroc/Météo:Temps chaud, ce samedi 31 juillet    Pays-Bas : découverte d'un grand laboratoire de drogues de synthèse    Covid-19 au Maroc. Port du masque: les autorités serrent la vis    Le Maroc s'inscrit, conformément à ses priorités, dans une perspective diplomatique multilatérale (ambassadeur)    La sélection nationale de Breakdance se prépare à Ifrane au Championnat du monde    Tunisie : le président Kaïs Saïed confie le portefeuille de l'intérieur à Ridha Gharsallaoui    Tunisie : L'hôpital de campagne marocain à Manouba opérationnel    ONCF. De bonnes performances et une nouvelle feuille de route à l'horizon    JO 2020. Les Marocains El Bakkali et Tindouft qualifiés pour la finale du 3 000 m steeple    Slalom Kayak aux J.O de Tokyo : Le Marocain Mathis Saoudi perd en demi-finale    Basket-ball : La finale féminine de la Coupe du Trône reportée à cause de la Covid-19    "Allayla Sahratena": Une soirée spéciale fête du Trône, samedi à 21h45    Yassine Saibi, la musique dans la peau    Pegasus, médiatus, propagus    "Réduction des risques... le Manifeste" : un ouvrage qui décortique les urgences du monde en temps de pandémie    Lever de rideau sur le 22è Festival international de luth    Art contemporain : La Fondation nationale des musées met en avant la jeune scène artistique    "Nektachfou Bladna"-Replay: Visiter le Maroc autrement avec les artistes    Fête du Trône : «Nehzzo lwan dyialna !», l'appel pour exprimer la fierté du pays    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



René-Marc Chikli, Pdt du Syndicat français des Entreprises de Tour Operating :«la décision du Maroc de placer la France sur sa liste A et d'ouvrir ses frontières nous a fait plaisir et nous arrange»
Publié dans Challenge le 20 - 06 - 2021

Les tour-opérateurs français sont attentifs au moindre signe d'encourageant du gouvernement marocain. Après des mois d'arrêt du tourisme afin de lutter contre la pandémie de Covid-19, le Maroc a rouvert ses frontières aériennes le 15 juin 2021. Sur les deux listes mises en place, les Français font partie de la liste A et doivent seulement avoir un certificat de vaccination et/ou un résultat négatif d'un test PCR pour voyager au Maroc.
RAM a aussi décidé d'étendre ses tarifs exceptionnels, initialement dédiés aux Marocains résidents à l'étranger, à tous les passagers de l'étranger vers le Royaume, Marocains ou pas. René-Marc Chikli, Président du SETO, le Syndicat français des entreprises de Tour Operating (initialement CETO), revient sur les retombées de la levée par le Maroc de certaines restrictions liées au tourisme.
Challenge : Les tour-opérateurs et agences de voyages ressentent-ils les premières retombées ?
René-Marc Chikli : Très honnêtement, je dirai oui. En effet, aussitôt après la prise d'une telle décision, nous avons enregistré un mouvement très positif de la part des voyageurs. C'était déjà le cas le 3 mai dernier avec la levée des restrictions des déplacements en Europe pour les Français. Il en sera ainsi avec les différentes ouvertures de frontières dans le monde.
Pour revenir sur le cas du Maroc, effectivement, depuis le 15 juin dernier, les gens ont commencé à réserver en se disant « je peux y aller ». Aujourd'hui, ce sont les vaccinés des deux doses qui peuvent se déplacer très facilement dans les zones « orange ». Nous pensons qu'il y aura des modifications dans les prochaines semaines. L'idéal, serait qu'on puisse se déplacer vers le Maroc au départ de la France sans test PCR.
Lire aussi | Les remises exceptionnelles dans les hôtels étendues à tous les Marocains
Challenge : Si le Maroc est sur la liste orange de la France, l'Hexagone a été sur la liste A, c'est-à-dire sur la liste vert du Royaume. Comment les tour-opérateurs perçoivent-ils tout cela ?
R.M.C : Nous avions été extrêmement déçus le 3 mai par cette liste établie par la France qui limitait le « vert » aux pays de l'espace européen, l'Australie, la Corée du Sud, Israël, le Japon, le Liban, la Nouvelle-Zélande et Singapour. Nos marchés habituels, surtout celui des pays du pourtour méditerranéen comme le Maroc, par exemple, était en orange, certains même, comme la Turquie, étaient en rouge. C'est pourquoi, cette position prise par le Maroc nous a fait plaisir.
Elle nous arrange. Autrement dit, le fait que le Royaume ait enclenché ce mouvement en plaçant la France sur sa liste A, ne peut être que positif pour nous. Aujourd'hui, nous pouvons faire voyager vers le Maroc les gens ayant reçu la seconde injection du vaccin depuis plus de 14 jours sans faire de test PCR. Demain, on pense faire voyager tout le monde vers le Maroc avec seulement des tests antigéniques.
Lire aussi | Ismail Ould Cheikh Ahmed :«sur le Sahara, la Mauritanie ne joue pas un rôle de médiateur, mais elle maintient sa position de neutralité positive»
Challenge : Royal Air Maroc a décidé d'étendre ses tarifs exceptionnels, initialement dédiés aux Marocains résidant à l'étranger, à tous les passagers de l'étranger vers le Maroc, Marocains ou pas. Qu'en pensez-vous ?
R.M.C : C'est parfait ! Moins on paie le billet d'avion moins cher, mieux on a envie de voyager, davantage on pourrait dépenser localement. Je n'ai pas certes, à commenter les politiques tarifaires des compagnies aériennes mais je dirai que tout ce qui facilite le voyage aujourd'hui, y compris l'accessibilité avec des prix intéressants, est forcément positif pour le tourisme d'une manière générale. C'est pourquoi, il faudrait que toutes les compagnies aériennes qui desservent le Maroc, notamment Air France ou encore EasyJet, fassent comme la Royal Air Maroc.
Challenge : Avec la reprise des voyages qui aura lieu dès cet été, l'année pourrait-elle être considérée comme étant acceptable par les opérateurs touristiques ?
R.M.C : Nous ne pouvons pas avoir une année acceptable, d'autant plus que celle-ci ne commence quasiment qu'en début mai. Aujourd'hui, l'été a été amputé de trois mois, avril, mai et juin. Les décisions tardives concernant la levée des restrictions, font que juillet est pratiquement compromis. Nous ferons plutôt août et septembre. Et ce n'est pas là où se situe le côté positif. Nous allons avoir de la visibilité sur l'arrière-saison. Il faut dire que le mouvement qui a été enclenché ces dernières semaines, nous donne de l'espoir pour sortir de la Covid.
Challenge : Le Seto est-il en contact avec les autorités marocaines ?
R.M.C : Nous avons des contacts permanents avec l'entourage des ministres, l'Office national marocain du tourisme, dont le Directeur général était à Paris et avec qui nous avions beaucoup discuté, le représentant de l'Office à Paris, et la Royal Air Maroc et son Président que nous connaissons très bien.
Lire aussi | Arancha Gonzalez Laya, ministre espagnole des Affaires étrangères : «nous sommes ouverts à écouter le Maroc sur le Sahara» [Interview]


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.