Sortie du Trésor à l'international : Les conditions "de plus en plus difficiles" (Jouahri)    Préparatifs Mondial-2022 / Maroc-Paraguay (0-0) : Un match nul plein d'enseignements    Botola Pro D1 et D2 : Le programme    le prince héritier Mohammed ben Salmane nommé Premier ministre Politique    «Le bleu du caftan» de Maryam Touzani représente le Maroc dans la présélection des Oscars    Santé : Un contrat-programme pour la création de près de 16 000 emplois industriels au Maroc    Maroc – Paraguay : Composition officielle des Lions de l'Atlas    Murcie : La sélection du Maroc U20 de football s'impose face au Chili    Tanger-Med: saisie de pièces en or d'une valeur de plus de 500.000 dirhams    Abdellatif Hammouchi reçoit le patron de la Sûreté nationale en Mauritanie    فيروس كورونا : الحالة الوبائية تتميز بانتشار جد ضعيف للفيروس بالمغرب    Maroc : 9 morts après la consommation d'alcool frelaté, 2 arrestations    Une caravane de l'Association Moltaka B'ladi pour la citoyenneté cible 950 bénéficiaires    Santé : le Groupe AKDITAL met en service sa 12éme infrastructure de santé à Sidi Maarouf    Le Gabon présidera le Conseil de sécurité de l'ONU à partir du 6 octobre    Shakira va être jugée en Espagne pour fraude fiscale    Vidéo / Festival « Symphonyat » : A la rencontre d'artistes de la 2ème édition    Inclusion financière des artisans :convention entre le ministère du Tourisme et Crédit agricole    «Ormindo», un opéra baroque le 30 septembre à Rabat    Sefrou: Clôture du 20ème Festival national des pommes d'Imouzzar Kandar    Covid-19 : l'épidémie poursuit son déclin au Maroc    Nul fou mais en trompe-l'oeil entre Angleterre et Allemagne    Le Conseil de la concurrence dénonce l'absence de toute concurrence sur les prix et la forte concentration du marché    Sommet de la Ligue arabe: le ministre algérien de la Justice reçu par Nasser Bourita    Le Maroc lance un appel à l'Algérie pour reprendre le processus des tables rondes    Football pour amputés: «L'équipe nationale en stage de préparation en Turquie»    Politiques culturelles. Le Maroc participe aux travaux de Mondiacult de l'UNESCO    Béni Mellal: plusieurs blessés dans un terrible accident d'autocar (PHOTOS)    M. Akhannouch représente SM le Roi Mohammed VI aux funérailles d'Etat de l'ancien Premier ministre japonais feu Shinzo Abe    Pénuries alimentaires et crise financière aggravée en Tunisie    L'Italie a voté – à l'extrême droite, craintes en Europe    Ukraine : les «référendums» auront des «conséquences» sur la sécurité des régions annexées, dit le Kremlin    Sitel et Majorel abandonnent leur projet de fusion    Voici le temps qu'il fera au Maroc, ce mardi 27 septembre 2022    Le programme complet du Festival Moga, cinq jours de fête et une soixantaine d'artistes    Fakhreddine Rajhi fait l'éloge de Walid Regragui    Abdelfattah El Harraq, une figure du sport à la télé, est décédé    Le torchon brûle entre le comédien Taliss et «un collègue» (PHOTO)    Le 1er Rabie-I 1444 correspond au mercredi 28 septembre 2022, Aid Al Mawlid Annabaoui célébré le dimanche 9 octobre    La Bourse de Casablanca démarre dans le vert    BMCE Capital lance un fonds pour le financement des startups marocaines innovantes    Zone euro : La BCE prévoit de poursuivre la remontée de ses taux d'intérêt    Le Malawi élimine le trachome, une maladie tropicale qui provoque la cécité (OMS)    Interview avec Nawal Sfendla : « L'Everest est mon rêve ultime »    DGSN: Hammouchi exige de ses hommes plus de réactivité dans le traitement des plaintes    Tunisie: Un nouveau parti politique annonce son boycott des prochaines législatives    Washington cherche à appuyer une réforme improbable du Conseil de sécurité    Le Roi Mohammed VI adresse un message de condoléances à la famille de feue Aïcha Ech-Channa    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Qui est José Manuel Albares, le nouveau fer de lance de la diplomatie espagnole ?
Publié dans Challenge le 11 - 07 - 2021

La cheffe de la diplomatie espagnole Arancha Gonzalez Laya, fortement critiquée par les milieux politiques espagnols pour sa gestion plusieurs dossiers sensibles dont particulièrement la récente crise diplomatique avec le Maroc liée à l'hospitalisation en Espagne de Brahim Ghali, le chef du Front Polisario, a été remplacée par José Manuel Albares, l'actuel ambassadeur d'Espagne à Paris. Qui est vraiment ce diplomate de carrière, proche du président du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez, et qui a étudié à l'école américaine de Tanger ? Sa nomination est-elle un signal envoyé au Maroc ?
L'enquête en Espagne qui a pointé du doigt la responsabilité d'Arancha González Laya, pour avoir donné l'ordre aux autorités en charge de la surveillance des frontières de laisser passer le chef du Polisario Brahim Ghali, a fini par éjecter la cheffe de la diplomatie espagnole du gouvernement.
Le président du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez, a annoncé, hier samedi 10 juillet, un profond remaniement ministériel, marqué particulièrement par le départ forcé de la controversée ministre des Affaires étrangères, de l'UE et de la coopération, Arancha Gonzalez Laya, fortement critiquée pour sa gestion de la récente crise diplomatique avec le Maroc liée à l'hospitalisation en Espagne de Brahim Ghali.
Dans le cadre de ce remaniement ministériel qui a touché sept départements, José Manuel Albares Bueno a ainsi remplacé Arancha Gonzalez Laya. Qui est vraiment ce diplomate de carrière, proche du président du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez ?
Lire aussi | Maroc-Espagne. Les révélations de l'armée de l'Air espagnole sur l'affaire Brahim Ghali
Jusqu'à ce samedi 10 juillet, le nouveau ministre espagnol des Affaires Etrangères, 49 ans, occupait le poste d'ambassadeur d'Espagne en France. Pourtant, rien ne prédestinait José Manuel Albares, né dans un quartier ouvrier de Madrid, à conduire la diplomatie de son pays.
Jusqu'à sa nomination en tant qu'ambassadeur d'Espagne à Paris, il a occupé le poste de secrétaire général aux Affaires internationales, Union européenne, G20 et Sécurité globale au sein de la Présidence du gouvernement. Il a été le sherpa du président du gouvernement aussi bien à l'Union européenne qu'au G20.
Tout au long de son parcours professionnel, il a été consul général d'Espagne en Colombie, conseiller culturel à l'ambassade d'Espagne à Paris et a été affecté à la représentation permanente de l'Espagne auprès de l'OCDE, période pendant laquelle il a été élu vice-président du Comité d'aide au développement (CAD).
Né en 1972 dans un quartier ouvrier à Madrid, tous ceux qui le connaissent disent qu'il doit son ascension grâce à ses efforts et son dévouement, selon la presse espagnole.
José Manuel Albares a d'abord étudié au lycée à Boston (Etats-Unis) en profitant d'une bourse avant de passer une année à l'école américaine de Tanger où il sort major de sa promotion.
Lire aussi | Dr Samir Machour : « La Vision Royale que nous mettons en œuvre positionnera le Maroc dans les 5 années à venir parmi les grands de l'industrie pharmaceutique »
Il a choisi l'Université de Deusto où il décroche une maîtrise en droit et un diplôme en sciences de l'entreprise. Il y rencontre celle qui deviendra par la suite son épouse, la juge Hélène Davo, actuelle conseillère justice du Président français Emmanuel Macron.
Le nouveau chef de la diplomatie espagnole, est également diplômé du cours de défense nationale du CESEDEN (Centre supérieur d'études de la défense nationale) et expert en gestion culturelle à l'étranger (Université Carlos III de Madrid).
Militant du Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE) de base depuis sa majorité, il a rencontré Sánchez et a lié son destin au sien depuis 2015 avec une foi aveugle en celui qui aspirait alors à la présidence du gouvernement. C'est pourquoi, dit-on en Espagne, il espérait être nommé ministre des Affaires étrangères.
D'ailleurs pour Sánchez, il a accepté de quitter son poste de conseiller culturel à Paris, où il vivait avec sa femme et ses quatre enfants, pour accepter le poste de secrétaire général des Affaires internationales.
Mais en février 2020, Sánchez va lui permettre de rejoindre la capitale française en le nommant ambassadeur d'Espagne à Paris.
Homme de confiance du président du gouvernement espagnol, ce dernier n'a pas cherché loin pour donner un coup d'accélérateur à la politique étrangère du pays et retrouver un climat de confiance avec le Maroc.
Parfait francophone, le nouveau ministre espagnol des Affaires Etrangères va inscrire le rétablissement dialogue entre Madrid et Rabat parmi les premières priorités, pronostiquent des observateurs espagnols.
Lire aussi | Aïd Al Adha célébrée au Maroc le 21 juillet


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.