Un gouvernement tripartite et une opposition hétéroclite?    Omar Moro à la tête du conseil de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima    Nabila Rmili élue maire de Casablanca, le PJD out !    L'USFP veut participer à la formation du prochain gouvernement    Session extraordinaire du conseil national du PJD : intenable discours victimaire    Le Maroc reçoit des drones réservés à la lutte contre les flux migratoires et contre le trafic de drogue    Edito : Digital décisif    Comment le digital a transformé la campagne électorale    Idriss Bensmail quitte la BMCI    Rencontres Digitales : PortNet organise un évènement le 29 Septembre    Le gouvernement Ethiopien et l'OCP scellent un accord pour l'implémentation d'un projet d'engrais à dire DAWA    Solutions de paiement innovantes : CIH Bank et Mastercard s'allient    Résultats semestriels : Wafa Assurance confirme la solidité de ses fondamentaux    Promotion immobilière : Une nouvelle demande en maisons individuelles    Bilan de l'AIEA sous la présidence du Maroc : plusieurs résolutions approuvées    Eau et électricité : 3 mois aux distributeurs pour se conformer    Volcan en éruption aux Canaries : évacuation massive de la population locale    Deux militaires tués dans une collision de deux hélicoptères à l'est de la Libye    Russie : au moins huit morts après une fusillade dans une université    L'Australie «n'a pas à prouver» son attachement à la France, selon le vice-premier ministre du pays    Secousse tellurique de 3,9 degrés au large de la province de Driouch    Situation politique en Guinée : Le CNRD dit niet à la CEDEAO    Botola: le Wydad bat le RCOZ (VIDEO)    Le calvaire du Onze national à Conakry    La situation épidémiologique au Maroc s'est améliorée, selon un expert    Classement Times Higher Education 2022: Les universités marocaines se distinguent    ONDA : Plus de 372.000 passagers internationaux entre le 15 juin et le 31 août à l' aéroport Tanger Ibn Battouta    Un virus avec qui il faut vivre    Afrique du Sud : une importante quantité d'héroïne pure saisie à Durban    Le Maroc reçoit 115 mille doses du vaccin « Astrazeneca »    Accusés de corruption et d'extorsion : Deux policiers épinglés à Kénitra    Tanger Med : Saisie de sommes importantes en dirhams et en devises    Immersion dans l'univers onirique lumineux de Mounia Amor à Casablanca    Soutien à la création artistique : L'IF lance la 2ème édition de l'appel à projets    Essaouira, symbole du renouveau politique !    VTT: le "Titan Desert MTB Marathon", du 10 au 15 octobre au Maroc    Rico refuse d'affronter Badr Hari « s'il continue de perdre ses matchs »    La sélection marocaine sacrée avec 5 médailles dont 3 en or    Le Maroc réitère son engagement inébranlable en faveur de la paix régionale    Le Maroc se qualifie pour les huitièmes de finale    L'AS FAR et les Buffles FC se neutralisent    Festival de Fès de la culture soufie. Une 14ème édition à la fois en présentiel et en digital    L'IMA et la FNM renforcent leur partenariat par une nouvelle convention    Dionysos contre le Crucifié    Le porte drapeau du Hip Hop psychédélique Marocain    Décès de Bouteflika : SM le Roi Mohammed VI fait part de ses condoléances et de sa compassion    Hallyday, le blues d'une âme rock au Maroc    Coupe du monde de futsal: le Maroc qualifié pour les huitièmes de finale    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Maroc-Israël. Voici le verbatim du dîner donné à l'occasion de l'atterrissage du vol d'Israir
Publié dans Challenge le 28 - 07 - 2021

Les deux premiers vols commerciaux directs assurant la liaison Tel-Aviv – Marrakech, opérés par les compagnies israéliennes « El Al » et « Israir » ont atterri dimanche sur le Tarmac de l'Aéroport international Marrakech-Ménara.
Avec une diaspora marocaine estimée à 800.000 personnes, le marché israélien représente un fort potentiel pour la destination Maroc. Actuellement, entre 50.000 à 80.000 israéliens visitent annuellement le Royaume. 200.000 visiteurs israéliens pourraient être attendus dès la première année sur les différents segments : tourisme familial ou religieux, tourisme de loisirs, voyage d'affaires et MICE.
*
Lire aussi | L'Américain Raytheon Technologies va fournir des moteurs d'avions de chasse au Maroc
À noter que plusieurs personnalités de marque ont assisté au dîner offert à la délégation du vol d'Israir par Maurice Haliwa, homme d'affaires israélien d'origine marocaine au somptueux Palais Saadi.
Rami Levy, milliardaire Israëlien est aussi co-propriétaire de Israir était présent hier soir au dîner offert à la délégation par Maurice Halioua au somptueux Palais Saadi. Parmi eux, André Azoulay, président de l'association Essaouira Mogador, Yehuda Lancry, ancien ambassadeur d'Israël à l'ONU, Said Benryane, ancien ambassadeur du Maroc en Afrique du Sud, Joseph Levy, Chambre de Commerce et d'Industrie Maroc-Israël, Elie Mouyal, architecte de renommée mondiale...
Andrei Azoulay, président de l'association Essaouira Mogador
Je ne peux cacher mon bonheur d'être marocain ce soir et ma fierté et en même temps mon privilège d'être là en tant que marocain avec mes compatriotes juifs et mes compatriotes musulmans et nos amis qui ne sont ni juifs ni musulmans. Ce soir, c'est le Maroc que nous rêvions, c'est le Maroc que nous avions, c'est le Maroc qui s'est mis un peu entre parenthèses pendant quelques années et c'est ce Maroc-là qui est de toute façon insubmersible. Je disais à Rami tout à l'heure en me présentant à lui, cela l'a un peu surpris mais quand il aura quitté Marrakech il sera de moins en moins surpris, que j'étais âgé de 3000 ans ; parce que je me présente comme cela quand je parle de mon pays. Quand on a 3000 ans on est une civilisation et quand on est une civilisation on ne disparaît pas. Ce Maroc qui nous réunit, qui nous permet de montrer à tous les autres ce que les autres ne savent et ne peuvent plus faire, ni à Londres, ni à Paris, ni à Moscou ni à New York. Ce que nous faisons nous ici de façon ordinaire et banale, eux, les grands, ne savent plus le faire.
En tout cas, nous aujourd'hui, nous pouvons témoigner de ce qu'ils nous ont appris : un formidable bouclier de résistance, de résilience et un peu de survie dans cet océan qui se fracture aujourd'hui tout autour de nous et vers nous. Même quand on a été séparés, on sait se retrouver. Ce judaïsme, soyez-en fiers comme nous le sommes tous. Cet islam qui est le notre ici parce que ces paroles nous les disons en terre d'Islam. Cet Islam-là c'est dire, c'est proposer, c'est maintenir vivant les leçons d'humanisme que nos anciens ont nourri, forgé, modelé et su préserver parce qu'il ne faut pas non plus qu'on soit naïfs. Notre histoire est faite avec des hauts et avec des bas, comme dans une entreprise : elle va bien un jour, mais ce qui compte c'est de rester en vie et de résister et c'est la dernière ligne du bilan. Notre dernière ligne est celle de la vie, de la mémoire, des retrouvailles et de la capacité de chacun dans son identité, foi et spiritualité d'être fort dans notre unité, dans notre mémoire qui ne faillit pas. Ce soir, je vous remercie pour cette possibilité que vous nous donnez, depuis très haut dans le ciel, d'atterrir, de dire et de partager ce bonheur d'être ensemble. Je le dis toujours et je conclurai dessus : racontez ce que vous vivez, ces émotions, ces rencontres, cette alchimie marocaine tellement précieuse, devenue tellement rare. Tout cela n'aura de sens que s'il est partagé. C'est comme cela qu'on ira tous ensemble encore plus loin.
Said Benryane, ancien ambassadeur du Maroc en Afrique du Sud
Nous avons grâce à Israir réalisé ce premier pont entre frères de la terre sainte et de ce Royaume uni grâce à l'engagement de S.M. le Roi. Yehuda Lancry m'a rappelé que lors d'une précédente rencontre, un ministre égyptien s'est dit étonné du fait que le Maroc ait intégré l'identité juive avec l'identité du pays, qui est enseignée dans les écoles aujourd'hui. L'identité juive est partie intégrante du Royaume depuis plus de 3000 ans, avant même l'arrivée de l'Islam. On espère que l'Islam soit également enseigné dans les écoles en Israël.
Des visites sont programmées entre les chambres de commerce des deux pays. En 2022, 6 évènements auront lieu qui concernent les secteurs du commerce, de la technologie et des énergies renouvelables. Nous voulons bâtir les fondations et laisser aux jeunes la construction du pont entre Israël et le Maroc.
Yehuda Lancry, ancien ambassadeur d'Israël à l'ONU
L'atterrissage est un événement considérable. L'accueil qui nous a été réservé a été fabuleux suite au vol inaugural entre Tel-Aviv et Marrakech. On le doit à Rami Levy, homme de vision et de courage. Il est un acteur économique important en Israël et en même temps promoteur de paix et d'apaisement intérieur. Il suffit d'aller dans une grande surface, parmi les dizaines qu'il possède en Israël, pour faire le constat de la coexistence entre juifs israéliens, musulmans israéliens et arabes israéliens. Il y a là un véritable enseignement de paix au quotidien. Nous avons attendus le moment propice. Hamdoullah, il est venu. Nous avons maintenant cette liaison aérienne qui dote la normalisation entre le Maroc et Israël d'une plus grande visibilité et d'une plus grande lisibilité. Nous savons tous que le Maroc accorde une importance capitale pour le tourisme. Ce n'est pas seulement un facteur économique, mais c'est un vecteur de paix au sens le plus profond du terme parce qu'il permet la rencontre des peuples. Nous sommes venus pour le vol inaugural, mais c'est une occasion de rêve pour entamer un dialogue direct qui nous rapproche et qui nous permet d'affiner nos éléments en vue d'une coopération autour du ''pont du futur'' entre le Maroc et Israël.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.