L'Istiqlal se déclare prêt à participer à la future coalition    Algérie : Bouteflika sera inhumé à l'est d'Alger    Afrique du Sud : le nouveau maire de Johannesburg mort dans un accident de la route    Nouvelle secousse de magnitude 3,9 ressentie à Driouch    Festival de Fès de la culture soufie. Une 14ème édition à la fois en présentiel et en digital    Le porte drapeau du Hip Hop psychédélique Marocain    Décès de Bouteflika : SM le Roi Mohammed VI fait part de ses condoléances et de sa compassion    Adolescents & Applications mobiles : Qu'en est-il de la sécurité ?    Apiculture: une niche au chevet des petits exploitants    Magazine : Johnny Hallyday, les dommages d'un hommage    Hallyday, le blues d'une âme rock au Maroc    Tanger Med: Saisie de 75.240 euros et 13.800 dirhams    Guillaume Scheurer : « La démocratie au Maroc est en marche »    Meeting de Kip Keino d'athlétisme: Soufiane El Bakkali remporte le 3.000m steeple    Coupe de la CAF : Les FAR se qualifient au 2ème tour    Botola Pro D1 / DHJ-HUSA (2-1) : Démarrage sur les chapeaux de roue !    Mohamed Sefiani du PI, réélu président du conseil communal de Chefchaouen    Abdellatif Ouahbi du PAM élu président du Conseil communal de Taroudant    Participation au gouvernement : le Conseil National de l'Istiqlal dit oui !    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 18 septembre 2021 à 16H00    Attaque des camionneurs marocains au Mali : certitudes et interrogations    Les obsèques de l'un des deux camionneurs marocains tués au Mali (VIDEO)    Bourse de Casablanca: L'essentiel du résumé hebdomadaire    Immobilier: le secteur est prédestiné à un nouveau cycle d'évolution    Accord entre l'Ethiopie et le Maroc sur la production d'engrais    La Juventus annonce des pertes de 210 millions d'euros    Marché de change: Adjudications d'achat de devises à partir du 20 septembre (BAM)    Un premier semestre dans le vert pour CIH Bank    Exposition: horticulteur attentionné    Samir Goudar élu président de la région Marrakech Safi    Derrière l'arrêt du « Doing Business », un rapport gonflé en faveur de la Chine    Prévisions météorologiques pour ce samedi    Washington : 6 lions et 3 tigres du zoo ont été testés positifs au Covid-19    Assouplissement des mesures restrictives au Maroc: ce qu'en pense un expert    Université Abdelmalek Essaâdi: Création de 10 nouvelles filières du Bachelor    Production des vaccins au Maroc: la fabrication des substances actives démarre dès le début 2022    Archives du Maroc signe un mémorandum de coopération    Le Conseil national du PAM approuve la participation du parti au prochain gouvernement    Décès de l'ex-président algérien Abdelaziz Bouteflika à l'âge de 84 ans    Coupe du monde de futsal: le Maroc qualifié pour les huitièmes de finale    Les ministres israéliens de la défense et de l'économie bientôt au Maroc    USA: un multimillionnaire reconnu coupable du meurtre de son amie    Championnat arabe de judo : La sélection marocaine sacrée avec 5 médailles dont 3 en or    Coupe du monde de futsal : le Maroc se qualifie pour les huitièmes de finale    Archéologie : Découverte des plus anciens outils de confection de vêtements au Maroc    Exposition : l'art à travers trois générations    Mondial de futsal : le Maroc devant un exploit historique    CIH Bank: l'activité repart de plus belle au premier semestre 2021    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Ministère de l'Economie, des Finances et de la réforme administrative. Un nouvel organigramme entre en vigueur
Publié dans Challenge le 02 - 08 - 2021

Par arrêté du ministre des Finances, publié dans le bulletin officiel du 29 juillet, le ministère de l'Economie, des Finances et de la réforme administrative (MEFRA) vient de procéder à une restructuration partielle, au niveau de cinq directions centrales.
En effet, les changements introduits, au niveau des organigrammes de cinq directions centrales, concernent principalement la direction générale des impôts (DGI), direction à réseaux, mais aussi d'autres entités centrales : la direction du budget, la direction du Trésor et des fiances extérieures, la direction des affaires administratives générales et l'agence judiciaire du Royaume.
Au niveau de la DGI, la réorganisation en cours est certainement une phase préalable préparatoire à la mise en œuvre de la loi-cadre portant réforme fiscale, elle aussi tout récemment adoptée. La restructuration relative de l'administration fiscale devrait faciliter la déclinaison prochaine des objectifs prioritaires définis dans ladite loi-cadre. Ce serait même une condition sine qua non pour la réussite de ce chantier stratégique qui doit permettre à l'Etat de se doter de ressources domestiques, en améliorant qualitativement la gestion de l'impôt. Ces ressources sont indispensables au financement des grands chantiers définis dans les grands axes du nouveau modèle de développement.
Lire aussi| JO 2020 [Vidéo]. Soufiane El Bakkali rafle la médaille d'or dans la finale du 3 000 m steeple
Le dernier organigramme de la DGI a eu une durée de vie de 6 ans. Le nouvel organigramme comporte toujours cinq directions, avec les mêmes dénominations, avec cependant, en plus, deux nouvelles divisions relevant directement du directeur général.
Au niveau de la direction de la législation, des études et de la coopération internationale a été créée une «nouvelle» division des études, des statistiques et des prévisions fiscales, structure légèrement reliftée, qui a déjà existé dans le passé, dans d'anciens organigrammes de la DGI. Par contre, une division réellement nouvelle a vu le jour, avec pour dénomination : «division de la sécurité juridique et de l'assistance aux accords à l'amiable». Cette dernière tâche relevait auparavant du «contrôle fiscal». C'est une séparation d'une tâche de nature opérationnelle et son rattachement à une structure chargée de tâches de conception.
Paradoxalement, la «direction de l'animation des réseaux», en contact direct avec les services déconcentrés de la DGI, n'a pas connu de changement. La «direction de contrôle» a intégré de nouvelles tâches inhérentes au développement de la numérisation dans la gestion de l'impôt et le contrôle fiscal.
Elle a aussi intégré la dimension internationale du contrôle découlant des différentes conventions bilatérales et multilatérales conclues et récemment entrées en vigueur, en matière de fiscalité internationale (contrôle des prix de transfert, contrôle des comptabilités numérisées....). Dans la «direction des ressources et de l'audit», le mot «inspection» a disparu et a été remplacé par «contrôle de gestion».
Lire aussi | Evolution du coronavirus au Maroc. 4 206 nouveaux cas, 633 923 au total, lundi 2 août 2021 à 16 heures
La «direction de la simplification, du système d'information et de la stratégie» a connu un léger changement, avec l'intégration de nouvelles tâches nécessaires au développement de la digitalisation interne et externe des activités de la DGI.
Enfin, les deux nouvelles divisions relevant directement du directeur général sont : la «division de la planification, du suivi des projets et de la communication» et la «division du contrôle interne et du suivi des sanctions contre la fraude fiscale». C'est dans cette division que l'on retrouve un « service chargé des enquêtes, de l'audit et de l'inspection». Ce qui semble faire double emploi, en matière d'audit. L'inspection se retrouve directement entre les mains du directeur général.
Les changements organisationnels qu'ont connus les quatre autres directions centrales citées, sans réseaux, se sont traduits essentiellement par la création de nouvelles divisions.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.