Bourita : Il est nécessaire de rapprocher les prestations consulaires des MRE    Nasser Bourita: l'ouverture des frontières en cours de discussion    Maroc-Israël: les ambassadeurs des deux pays à Mexico saluent les progrès réalisés depuis la reprise des relations    Le télescope James Webb atteint sa destination finale au-delà de la Lune    CAN2021 : Ce mardi, Sénégal-Cap Vert (17h) et Maroc-Malawi (20h)    CAN2021 / Bousculade mortelle du lundi soir( Cameroun) : La CAF au chevet des blessés    CAN 2021/8es : Le Maroc ne reculera devant rien face au Malawi    Interview avec Saïd Moutaouakil : « Le Molnupiravir est efficace à 30% face à Omicron »    Covid-19 : Comment prendre soin de soi après le rétablissement ?    Bamako demande au Danemark de retirer «immédiatement» ses forces spéciales    Relations extérieures, lois, coopération avec les institutions constitutionnelles : l'essentiel de la réunion de la Chambre basse    Moulay Yaâcoub : un pas de plus vers la généralisation de l'enseignement préscolaire en milieu rural (reportage)    Netflix déclenche une tempête en Egypte : Alcool, tromperies et homosexualité    L'ANCFCC tient son Conseil d'administration et affiche d'excellents résultats    La Cour des comptes européenne appelle l'UE à mettre un coup d'accélérateur au déploiement de la 5G    Démission de la directrice de cabinet du président Kaïs Saïed    USA: 12 millions de personnes ne travaillent plus pour des raisons liées au Covid-19    USA: 12 millions de personnes ne travaillent plus pour des raisons liées au Covid-19    بوريطة: فتح الحدود يخضع للنقاش حاليا    Oujda : Aptiv démarre la construction d'une nouvelle usine de câblage automobile    CAN 2021: une bousculade au stade d'Olembé à Yaoundé fait plusieurs morts    Coup d'envoi du V4 Virtual Challenge    CAN-2022 / Cameroun Vs Comores. Des morts, des larmes, de la joie et des accusations (vidéos)    Maroc-Malawi: Halilhodzic est confiant avant le choc    Eurafric reçoit le label Top Employer pour la 3ème année consécutive    Sites industriels pilotes : attribution de l'appel à partenariat relatif aux ZI de Had Soualem et Sahel Lakhyayta    Bourse. Mutandis augmente son capital    La capacité d'accueil des cités universitaires en hausse de 7% pendant l'année en cours    La Fondation Mohammed VI de Promotion des Œuvres Sociales de l'Education-Formation dresse son bilan 2021    Sport scolaire: Programmation de 42 championnats nationaux durant l'année scolaire en cours    Coupure temporaire de la circulation le 26 janvier sur le tronçon Midelt-Errich de la RN 13    M. Mayara met en exergue la profondeur des relations distinguées entre le Maroc et les Emirats Arabes Unis    CGEM : lancement de l'étude « Quelles transformations pour les ICC au Maroc ? »    Greenland Technology renforce sa présence au Maroc    Selon José Manuel Albares, une normalisation des relations entre le Maroc et l'Espagne est encore loin    Conseil de gouvernement : l'ordre du jour de la réunion du jeudi 27 janvier    Maroc/Météo: Chutes de neige et pluies annoncées ce mardi 25 janvier    Colombie: un chef dissident des Farc tué lors d'une opération militaire    « Espèce de connard »: Joe Biden insulte un journaliste    Washington et Téhéran envisagent des négociations directes sur le nucléaire    Maroc-Allemagne : L'ambassadrice de retour à Berlin, un message pour l'Espagne    CAN 2021. Une bousculade avant le match Cameroun-Comores aurait fait plusieurs victimes [Vidéo]    Narjis El Hallak célèbre le baptême de sa fille: la cérémonie comme si vous y étiez (VIDEOS)    «L'homme est né pour se perdre dans l'étendue inconnue de son périple»    «Indigo» de Selma Bargach dans les salles de cinéma    Meknès : Restauration des mosaïques de Volubilis    Stof, la punk attitude comme manière de vivre...Un documentaire fort et percutant à (re)voir en Replay    « Les constellations de la Terre », le paysage plastique au Maroc    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Variant Delta. Ces dernières données permettant de mieux cerner la dangerosité du virus
Publié dans Challenge le 04 - 08 - 2021

C'est un rapport émanant de l'Agence nationale de santé publique, aussi connue sous le nom de Santé publique France, qui dissèque les caractéristiques structurelles du variant Delta. À en croire l'établissement public français, cette nouvelle souche s'avère manifestement plus dangereuse et plus contagieuse que ces devancières, données à l'appui.
Détecté pour la première fois en Inde en octobre 2020, le variant Delta est responsable de cette vague épidémique d'une très grande intensité que connait actuellement la planète. Comme cela est stipulé dans le rapport de Santé publique France, mis à jour le 28 juillet dernier, «ce variant se caractérise par une compétitivité accrue par rapport aux autres variants, notamment la souche Alpha (anciennement britannique)».
Lire aussi | Maroc. Un pic épidémique est attendu ces jours prochains dans le Royaume
Et les auteurs de poursuivre : «le variant Delta représente 87% des séquences déposées dans le Global Initiative on Sharing Avian Influenza Data (GISAID) au mois de juillet et 75% lorsque les séquences du Royaume-Uni sont exclues». Ce que disent au final les rapporteurs de cette étude, c'est que cette nouvelle souche est environ 40 à 60% plus transmissible que la souche Alpha et respectivement 60% et 30% de plus que les variants Beta et Gamma.
«Plusieurs sources de données différentes indiquent une augmentation de la charge virale dans le nasopharynx chez les personnes infectées par rapport à Alpha et autres souches virales de référence», stipule le rapport de l'établissement public français.Or en recoupant les données de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), cette plus forte transmissibilité de la Covid-19 s'illustre manifestement par la vitesse de diffusion du variant Delta qui s'est propagé depuis dans 132 pays.
Pire, les infections ont augmenté dans de nombreuses régions du monde, certaines atteignant même 80% de plus au cours du mois dernier selon l'OMS. Rappelons à titre d'exemple la situation épidémique dans le Royaume, qui semble se stabiliser tout de même à un niveau élevé (8 760 nouveaux cas ayant été décelés au 3 août courant), a connu un fort rebond épidémique depuis plusieurs semaines à tel point que le ministère de la Santé a tiré la sonnette d'alarme.
Lire aussi | Maroc. Un couvre-feu nocturne est décrété de 21h à 5h par le gouvernement [communiqué du 2 août]
Toujours est-il que Santé publique France souligne dans son rapport que «ces éléments en faveur d'une augmentation de la sévérité de Delta par rapport à Alpha sont préliminaires et que le niveau de confiance sur ces résultats demeure limité à ce stade». Parmi les autres motifs d'inquiétude que met en exergue l'établissement public français, le fait que l'intervalle intergénérationnel pourrait être plus court pour Delta que pour les souches de référence (quatre jours au lieu de six).
Ce qui revient à dire que la durée typique s'écoulant entre la survenance de la maladie chez un cas et l'apparition de la maladie chez les personnes qu'il va infecter est moins longue que pour les autres variants. «Cela suggère que ce variant Delta pourrait être capable de se répliquer plus rapidement et d'être plus infectieux pendant les premiers stades de l'infection», alerte Santé publique France.
Lire aussi | Variant Delta. Tout ce que vous devez savoir sur les symptômes
Quant à savoir si une quatrième vague épidémique va frapper le globe, le rapport annonce sans ambages que le doute n'est plus permis, prenant appui sur le risque de contaminations en France. «Des travaux menés par trois équipes différentes de modélisateurs indiquent que la circulation actuelle du variant Delta va être responsable d'une vague épidémique dès le mois d'août dont l'impact en termes de morbidité et mortalité dépendra de l'évolution de la couverture vaccinale au sein de la population générale», martèle le rapport.
S'agissant de l'efficacité des vaccins, l'étude rappelle la nécessité de recevoir les deux injections vaccinales. «Toutefois l'efficacité de ces vaccins est limitée après une seule dose, incitant fortement à intensifier la vaccination afin d'augmenter au plus vite la couverture vaccinale complète », insiste Santé publique France.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.