Intégration régionale : lancement des travaux de construction du pont de Rosso entre la Mauritanie et le Sénégal    Le ministre portugais de la Défense reçu à Rabat    Espagne : Le Maroc «n'est pas actuellement une menace pour Sebta et Melillia»    e-gov : Une nouvelle plateforme de services pour la Justice    Effrayée par une future hégémonie marocaine, l'Algérie dit qu'une guerre avec Rabat, «c'est maintenant»    Covid-19 : Nasser Bourita appelle à faire de la crise sanitaire une opportunité pour consolider un multilatéralisme solidaire    La RAM et les compagnies aériennes en mode gestion de crise    Forum sur la coopération sino-africaine: le Maroc engagé avec la Chine pour l'Afrique    Chakib Alj : « Le remboursement des arriérés des crédits TVA annoncé est un signal très positif »    ONCF: 24,8 millions de voyageurs transportés à fin septembre    OCP Group. Un chiffre d'affaires de 57,6 milliards de DH à fin septembre 2021    Production de gaz naturel : Sound Energy signe un accord de 10 ans avec l'ONEE    Casablanca : Réouverture imminente de la Coupole de Zevaco    Le PJD dénonce la normalisation mais ne condamne pas la visite de Gantz au Maroc    Le polémiste d'extrême droite, Eric Zemmour, franchit le Rubicon    Le Maroc a commandé des drones israéliens pour un montant de 22 millions de dollars    Coupe arabe au Qatar / Ammouta : «Notre ambition est d'aller le plus loin dans la compétition et pourquoi pas remporter le titre »    L'Italien Gianluigi Donnarumma vainqueur du trophée Yachine 2021    Tuchel satisfait du rendement de Ziyech    Ralf Rangnick assurera l'intérim à United !    La Coupe du monde des clubs aux Emirats arabes unis !    Compteur coronavirus : 132 nouveaux cas et 1 décès en 24 h    La HACA présente une étude sur le traitement médiatique des violences faites aux femmes    Retour de la neige dans plusieurs régions du Maroc    Conseil de la concurrence: «Nous allons multiplier les autosaisines»    Covid-19 : Omicron révèle la nécessité d'un accord mondial sur les pandémies (OMS)    Maroc/Covid-19 : 1 décès et 132 nouvelles infections recensés en 24H    La FNM remet des documents d'archives du Musée de l'Histoire et des Civilisations de Rabat    Artcurial Maroc organise une vente aux enchères le 30 décembre à Marrakech    «Sahara : l'autre version», une compilation des souvenances de Mohamed Cheikh Biadillah    Le premier prix décerné à Youssef El Youbi    Plaidoyer pour la langue Arabe classique    Rolando en colère contre le Rédacteur en chef de « France Football » : « Je ne gagne contre personne »    Coupe Arabe des Nations / Arbitrage : Ils sont 52 arbitres mais seulement 3 arabes dont le Marocain Redouane Jayed    Maroc : Jusqu'à 25 cm de neige attendus jeudi dans plusieurs provinces    Maroc : Le mariage des mineures est loin d'être «une affaire purement judiciaire»    Retour des supporters dans les stades: Un retard qui fait jaser    Afrique du Sud: Trois mineurs tués dans une coulée de boue    Antony Blinken anticipe une réponse «sérieuse» en cas d'«agression» russe contre l'Ukraine    Accord de coopération sécuritaire Maroc-Israël: Une étape historique    Un grand oral sur fond de contestations populaires    Casablanca : vente de 100 tableaux offerts par de grands peintres au profit de l'INSAF    La Bourse de Paris rechute de 1,43% à l'ouverture, à 6.679,03 points    M. Sekkouri tient une réunion de travail avec la représentante de l'ONU-Femmes Maroc    Un opposant politique du régime turc incarcéré pour «espionnage»    Sultana Khaya, la "pacifiste" à la kalach    «Sous l'ombre des peupliers» de Habiba Touzani Idrissi aux Editions Orion    La Cour suprême américaine saisie sur l'annulation de la condamnation de Bill Cosby    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Défense des intérêts suprêmes du pays: une question prioritaire pour le Gouvernement et la Nation. [Par Mehdi Hijaouy]
Publié dans Challenge le 16 - 10 - 2021

Déroulement des élections dans d'excellentes conditions, Constitution d'une forte Coalition, Formation d'un Gouvernement dans les délais impartis, Ouverture de la session parlementaire, Tenue d'un Conseil de gouvernement et Approbation par la Chambre des représentants, à la majorité absolue, du programme gouvernemental.
Tout semble se passer à merveille à ce jour, avec de nouvelles compétences, pour la plupart, bardées de hauts diplômes, à qui ont été confiés des départements ministériels. Tout cela ne peut être que réconfortant et porteur de bonnes nouvelles, pour maintenir le positionnement d'un Maroc fort, voir même de l'améliorer positivement vers un rang encore plus intéressant, surtout à une ère où le monde est en pleine ébullition.
Et fort probablement, les résultats que ce Gouvernement atteindra, à court et moyen termes, seront, sans aucun doute, fort satisfaisants, surtout que le citoyen est placé au cœur du développement et des cinq principes fondamentaux du programme du Gouvernement Akhannouch. Chose, totalement, rassurante car la promotion du capital humain et immatériel est d'une importance décisive dans toutes politiques étatiques réussies, permettant ainsi d'atteindre d'incroyables progrès sur tous les plans, notamment, économique et social.
Lire aussi | Intelligence sécuritaire. La stratégie marocaine assomme l'Algérie : la nébuleuse Junte militaire algérienne, entre Polisario-risme et Noi-risme [Par Mehdi Hijaouy]
D'autant plus que les orientations sages et éclairées de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu le Glorifie, facilitent amplement la tâche à ce Gouvernement pour appliquer, soigneusement, son programme, sur la base d'un éminent Rapport sur le nouveau modèle de développement que l'Auguste Souverain, « dans le cadre d'une vision à portée stratégique, globale et intégrée », avait commandité et dont le chef d'orchestre a même été choisi pour leur servir d'éclaireur, dans des domaines hautement stratégiques que sont l'Education nationale, le Préscolaire et les Sports.
Le Conseiller Royal, Fouad Ali El Himma, un architecte sécuritaire d'excellence
Grâce à sa vision clairvoyante, Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu l'Assiste, à l'exemple de ses aïeux, les glorieux Sultans de la Dynastie Alaouite, s'entoure d'ingénieux Conseillers, dont Monsieur Fouad Ali El Himma qui a gagné une indéniable expertise en matière sécuritaire.
Secrétaire d'Etat à l'Intérieur du 9 novembre 1999 au 6 aout 2002, Ministre délégué à l'Intérieur du 7 novembre 2002 au 7 août 2007 et Conseiller du Souverain depuis le 7 décembre 2011 à date (près d'une décennie), cet éminent stratège hors pair, reconnu pour sa grande discrétion et son colossal travail dans l'ombre, traite les dossiers épineux les plus sensibles tels que l'Intelligence Sécuritaire, la lutte contre l'extrémisme religieux ou encore la question de la marocanité du Sahara.
Le Gouvernement appelé à s'inscrire dans une réelle culture d'Intelligence Sécuritaire
Le Renseignement ou Intelligence, dans ses racines gréco-latines, appelle à une lecture hybride et d'échanges entre plusieurs sources d'information, incitant une agilité et une anticipation hors du commun. Comme disait Jean Piaget : « l'intelligence, ça n'est pas ce que l'on sait mais ce que l'on fait quand on ne sait pas ». Cette qualité semble s'appliquer, indubitablement et dans une large mesure, à la majorité des différents membres du Gouvernement Akhannouch, ne serait-ce qu'au regard de l'exemplarité de leurs parcours professionnels et/ou de leurs formations supérieures d'excellence.
Mais encore, est-il que pour s'inscrire dans une telle dynamique, un fin accompagnement des Services de sécurité, particulièrement de Renseignement, s'avère incontournable. En effet, ces hommes de l'ombre, dans le cadre d'une approche d'Intelligence Sécuritaire, permettront d'éclairer les décideurs, en leur fournissant de précieuses informations, en vue de répondre à un besoin de savoir crucial et utile à la décision, dans un contexte régional et universel, souvent ténébreux.
Effectuer de la veille pour surveiller la réputation du pays
Le Gouvernement est certainement conscient de l'importance d'effectuer une veille 24H/24, sur les plans national et international, dans différents domaines, pour intégrer toutes nouvelles évolutions géostratégiques mais surtout pour défendre l'image du Monarque et du pays et partant, les intérêts suprêmes de la Nation, particulièrement, au niveau de la toile numérique.
Lire aussi | Intelligence sécuritaire. Désamorçage des guerres militaires et amorçage des batailles technologiques [Par Mehdi Hijaouy]
A l'exemple du gouvernement français qui a investi près de 3 millions d'euros pour surveiller sa réputation, en avril 2021 et qui a finalement créé une Agence nationale de lutte contre les manipulations de l'information, une Structure rattachée au Secrétariat général de la défense et de la sécurité, laquelle est opérationnelle depuis le mois de septembre de la présente année, dont le principal objectif consiste à identifier les tentatives d'ingérences numériques venues, principalement, de l'étranger.
Chose qui devient une action incontournable pour toute puissance, particulièrement pour un pays comme le nôtre qui est d'ailleurs doté d'un nombre important de ressources immatérielles, expertes dans différentes ingénieries et intelligences : stratégiques, informatiques, sécuritaires, informationnelles, économiques, financières ou encore de lobbying, d'influence et de contre-influence. Une fois mise sur pied, une telle Agence pourrait même défendre, au-delà des intérêts nationaux, ceux de son continent.
Par Mehdi Hijaouy, expert en Securité, Sûreté, Renseignement et Intelligences économique et stratégique. Fondateur du Washington Strategic Intelligence Center, Mehdi Hijaouy est titulaire d'un Executive MBA en « Stratégie d'Influence, Négociation et Guerre Psychologique » – Ecole de Guerre Economique (EGE), Paris et d'un Executive MBA en « Management des Risques, Sûreté Internationale et Cybersécurité » – EGE, Paris.
Tribune et Débats
La tribune qui vous parle d'une actu, d'un sujet qui fait débat, les traite et les analyse. Economistes et autres experts, patrons d'entreprises, décideurs, acteurs de la société civile, s'y prononcent et contribuent à sa grande richesse. Vous avez votre opinion, convergente ou différente. Exprimez-la et mesurez-vous ainsi à nos tribuns et débatteurs.
Envoyez vos analyses à : [email protected], en précisant votre nom, votre prénom et votre métier.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.