Israël vend au Maroc le système de missile multi-missions Barak 8    Covid-19 : Un cas du nouveau variant découvert en Afrique du Sud détecté en Belgique    Prix Goncourt : une magnifique consécration à la littérature africaine    Ciments du Maroc améliore son CA de 6,9% à fin septembre    Protection sociale: le Conseil du gouvernement adopte un décret d'application relatif aux médecins    Education financière : Plus de 1.000 petits agriculteurs encadrés par Crédit Agricole du Maroc    Le colloque digital «Talents Africains» de retour    Nadia Fettah Alaoui livre sa vision pour le marché des capitaux    Boris Johnson appelle la France à reprendre tous les migrants qui traversent la manche    Naufrage de migrants : Les Britanniques écartés de la réunion du 28 novembre    Migrants à Calais : la lettre de Johnson «indigente» et «déplacée», tonne le gouvernement français    Spéculations autour de l'éventualité d'une offensive militaire russe en Ukraine    Un lieu de culte et un joyau architectural de la ville «européenne» de Rabat    Le Maroc favori face au Danemark à Marrakech    Le PSG battu mais qualifié, City, Real et Inter en 8es, Benzema buteur    Paris et Londres affichent leur volonté de coopérer    Signature d'un Mémorandum d'Entente dans le domaine de la défense    Covid-19 : Que sait-on sur le nouveau variant détecté en Afrique du Sud ?    Covid-19 : Le Portugal adopte de nouvelles mesures restrictives    Lancement de la campagne nationale de vaccination contre la grippe saisonnière    Meknès : 3 ans de prison ferme pour avoir abusé d'un adolescent, malade mental !    Les réformes engagées par SM le Roi ont permis des réalisations « remarquables » en matière des droits de l'Homme    «Fragments de vie» de Abdelatif Habib en vernissage à Rabat    Le processus de la création et le pouvoir des mots    «Juifs d'Orient, une histoire plurimillénaire»    «Fragments de vie» de Abdelatif Habib à l'Espace Rivages    L'OMS et la FIFA s'associent contre les violences domestiques    OMS : Plus d'un demi-million de vies sauvées par les vaccins contre le Covid-19 en Europe    Feuille de route bilatérale, intérêts communs, commission mixite : l'essentiel de la rencontre entre Nasser Bourita et son homologue sierraléonais    3ème édition du Trophée Tilila: La cérémonie de remise des prix en images (Reportage)    Kia désormais représentée à Dakhla    Moncef Marzouki : « J'ai tenté une médiation entre le Maroc et l'Algérie dans le cadre de l'autonomie qui est la solution au conflit autour du Sahara »    Météo/Maroc: Pluies et chutes de neige ce vendredi 26 novembre    L'Education requiert des réformes profondes et urgentes (M. Baitas)    Benny Gantz prie pour SM le Roi à la Synagogue « Talmud Torah » à Rabat    Mbarka Bouaida élue présidente de l'Association des régions du Maroc    Réseau. Renault Commerce Maroc inaugure sa nouvelle succursale à Zenata    Mondial 2022 au Qatar : Les conditions désastreuses des travailleurs migrants    Football : Zlatan Ibrahimovic sort un nouveau livre en décembre    L'équipe nationale U23 en stage de préparation du 29 novembre au 5 décembre à Maâmoura    Botola Pro D1 / FUS-DHJ ( 2-2) : C'était surtout une affaire de corners décisifs    Football pour amputés: L'équipe nationale participe à la Coupe d'Afrique des Nations    Présidentielle libyenne : La commission électorale écarte 25 candidats dont Saïf Kadhafi    El Jadida : L'épave devenue « œuvre d'art »...    Détenus du Hirak du Rif : Le serment de Abdellatif Ouahbi    L'essentiel du programme d'action du ministère de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication    «Comme avant...» : Une exposition de Rero pour rouvrir l'espace d'art Montresso    «Zanka Contact» : Une histoire d'amour où se mêlent arts et espoir    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Sahara marocain : Le SG de l'ONU met à nu, de nouveau, les violations et mensonges de l'Algérie et du Polisario
Publié dans Challenge le 21 - 10 - 2021

Nations Unies (New York) – Dans son rapport à l'Assemblée générale de l'ONU, le Secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres vient une nouvelle fois démasquer les violations, les mensonges et les allégations fallacieuses de l'Algérie et du "polisario" sur la question du Sahara marocain, après l'avoir fait au début du mois dans son rapport au Conseil de sécurité.
Dans ce rapport, Guterres souligne que la question du Sahara marocain est examinée par l'ONU en tant que question relative à la paix et à la sécurité, donc comme différend régional sous le Chapitre VI de la Charte des Nations Unies, relatif au règlement pacifique des différends.
En outre, le Secrétaire général de l'ONU confirme, encore une fois, que la solution définitive au différend régional autour du Sahara marocain ne peut être que politique, réaliste, pragmatique, durable et de compromis, et ce conformément aux résolutions 2440, 2468, 2494, 2548 du Conseil de sécurité. Il réaffirme, ainsi, l'enterrement définitif de tous les plans obsolètes soutenus par les seuls Algérie et "polisario", notamment le référendum.
Les résolutions 2440, 2468, 2494 et 2548 auxquelles la solution doit être pleinement conforme selon le SG de l'ONU, et toutes celles qui les ont précédées depuis 2007, consacrent la prééminence, le sérieux et la crédibilité de l'Initiative d'autonomie comme seule solution à ce différend régional, dans le cadre de la souveraineté et l'intégrité territoriale du Royaume.
Lire aussi | Officiel: Staffan De Mistura nouvel émissaire de l'ONU au Sahara
Ces résolutions ont également établi les tables rondes, avec la participation du Maroc, l'Algérie, la Mauritanie et le "polisario" en tant que cadre unique pour mener le processus politique exclusivement onusien visant à parvenir à une solution politique à ce conflit artificiel monté de toutes pièces, entretenu et maintenu par l'Algérie, ce qui réaffirme, une nouvelle fois, les obligations de ce pays, en tant que partie prenante principale, au différend régional autour du Sahara marocain. Dans son rapport, le SG de l'ONU confirme, en outre, que les éléments armés du "polisario" ont bel et bien bloqué le passage de Guergarate en octobre et novembre 2020, battant en brèche les vaines tentatives du "polisario" et de l'Algérie d'occulter cette vérité.
Pour rappel, suite au blocage par les milices armées séparatistes du "polisario" pendant plus de trois semaines, du passage routier de Guergarate, entre les frontières du Maroc et de la Mauritanie, en octobre et novembre 2020, le Maroc a entrepris, le 13 novembre 2020, une action de génie civil par laquelle il a rétabli, une fois pour toutes, la libre circulation des personnes et des biens dans ce passage.
L'aspect pacifique de cette intervention des Forces Armées Royales a été relevé dans le rapport du Secrétaire général de l'ONU qui a indiqué "qu'aucune victime n'a été signalée à la Minurso en relation avec les événements de la journée du 13 novembre", ce qui est un démenti fort aux accusations du "polisario", dont les éléments armés ont fui la zone tampon de Guergarate, suite à l'intervention des FAR, comme le confirme Guterres.
Le Secrétaire général de l'ONU a, aussi, mis en relief, dans ce rapport, la lettre Royale soulignant le caractère "irréversible" des actions pacifiques menées par le Maroc au niveau du poste frontalier d'El Guerguarate pour rétablir la libre circulation civile et commerciale. Le rapport confirme que "le Maroc est resté attaché au cessez-le-feu", tout en préservant son droit de répondre à toute provocation des milices du "polisario". Le SG de l'ONU a, en outre, attiré l'attention de l'Assemblée générale de l'ONU sur la renonciation illégale par le "polisario" au cessez-le-feu, en violation flagrante des résolutions du Conseil de Sécurité.
En outre, Guterres s'est félicité de la coopération du Maroc avec la MUNURSO, notamment à travers la vaccination, par les Autorités marocaines, de son personnel. Aussi, ce rapport se distingue-t-il par la mise en exergue des acquis diplomatiques du Royaume au Sahara marocain durant l'année écoulée. Dans ce cadre, le SG de l'ONU a mis en avant les inaugurations historiques des Consulats généraux par 16 pays dans les villes de Laâyoune et Dakhla.
Guterres a souligné, à cet effet que "Bahreïn, Burkina Faso, Eswatini, Guinée équatoriale, Guinée Bissau, Haïti, Jordanie, Libye, Malawi, Sénégal, Sierra Leone, Suriname, les Emirats Arabes Unis et la Zambie ont annoncé leur intention d'inaugurer ou ont ouvert des Consulats généraux au Sahara". Ces représentations diplomatiques s'ajoutant ainsi aux 10 consulats de pays africains, arabes, des caraïbes et autres, ouverts dans les villes de Laâyoune et Dakhla pour un total de 26 depuis décembre 2019, ce qui illustre la reconnaissance internationale et diplomatique de la marocanité du Sahara.
Le Secrétaire général de l'ONU a, de même, fait état de la proclamation historique, le 10 décembre 2020, par les Etats Unis, de la souveraineté pleine et entière du Royaume du Maroc sur son Sahara.
Lire aussi | Le SG de l'ONU informe le Conseil de sécurité des acquis diplomatiques et des développements économiques au Sahara marocain
En effet, Guterres a indiqué notamment que "les Etats-Unis ont reconnu la souveraineté marocaine sur l'ensemble du territoire du Sahara occidental et réaffirmé leur soutien à la proposition d'autonomie sérieuse, crédible et réaliste du Maroc, comme seule base d'une solution juste et durable à ce conflit". Il a, également, informé que le 24 décembre 2020, les Etats-Unis ont annoncé l'inauguration d'un consulat virtuel au Sahara.
Par ailleurs, Guterres a mis l'accent sur l'essor économique et infrastructurel du Sahara marocain, ainsi que la poursuite des investissements du Maroc dans ses provinces du Sud. Il a indiqué à ce propos que "le 30 avril, les autorités marocaines ont annoncé le gagnant de l'offre pour la construction du port atlantique de Dakhla et que sa construction est en cours".
De même, Guterres relève la poursuite des "travaux de construction d'une autoroute reliant Tiznit à Dakhla". Des chantiers de grande envergure que plusieurs pays arabes ont pu constater, lors de leur visite sur le terrain en juin dernier. En effet, comme en atteste le Secrétaire général dans son rapport, "des délégations diplomatiques de Jordanie, d'Oman, d'Arabie saoudite et du Yémen" se sont rendues, les 24 et 26 juin 2021, à Dakhla et Laâyoune pour "explorer les opportunités d'investissement au Sahara".
Enfin, il sied d'indiquer que les rapports du Secrétaire général de l'ONU, aussi bien au Conseil de sécurité qu'à l'Assemblée générale, ont clairement reflété les réalités tant sur le terrain, que dans le cadre du processus politique, loin de la propagande mensongère de l'Algérie et du "polisario", confortant largement la position du Maroc et son attachement à la légalité internationale. Ceci a amené l'Algérie, par le biais de son pantin le "polisario", et son séparatiste en chef, Brahim Ghali, à envoyer au Secrétaire général de l'ONU, une lettre irresponsable et irrespectueuse à son égard et à l'égard de toute l'organisation onusienne, lui reprochant tout simplement de ne pas suivre leur narratif fallacieux qui ne convainc plus personne au sein de la communauté internationale, et le critiquant, sans vergogne, pour son impartialité et sa neutralité sur la question du Sahara marocain.
(Avec MAP)


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.