Intégration régionale : lancement des travaux de construction du pont de Rosso entre la Mauritanie et le Sénégal    Le ministre portugais de la Défense reçu à Rabat    Espagne : Le Maroc «n'est pas actuellement une menace pour Sebta et Melillia»    e-gov : Une nouvelle plateforme de services pour la Justice    Effrayée par une future hégémonie marocaine, l'Algérie dit qu'une guerre avec Rabat, «c'est maintenant»    Covid-19 : Nasser Bourita appelle à faire de la crise sanitaire une opportunité pour consolider un multilatéralisme solidaire    La RAM et les compagnies aériennes en mode gestion de crise    Forum sur la coopération sino-africaine: le Maroc engagé avec la Chine pour l'Afrique    Chakib Alj : « Le remboursement des arriérés des crédits TVA annoncé est un signal très positif »    ONCF: 24,8 millions de voyageurs transportés à fin septembre    OCP Group. Un chiffre d'affaires de 57,6 milliards de DH à fin septembre 2021    Production de gaz naturel : Sound Energy signe un accord de 10 ans avec l'ONEE    Casablanca : Réouverture imminente de la Coupole de Zevaco    Le PJD dénonce la normalisation mais ne condamne pas la visite de Gantz au Maroc    Le polémiste d'extrême droite, Eric Zemmour, franchit le Rubicon    Le Maroc a commandé des drones israéliens pour un montant de 22 millions de dollars    Coupe arabe au Qatar / Ammouta : «Notre ambition est d'aller le plus loin dans la compétition et pourquoi pas remporter le titre »    L'Italien Gianluigi Donnarumma vainqueur du trophée Yachine 2021    Tuchel satisfait du rendement de Ziyech    Ralf Rangnick assurera l'intérim à United !    La Coupe du monde des clubs aux Emirats arabes unis !    Compteur coronavirus : 132 nouveaux cas et 1 décès en 24 h    La HACA présente une étude sur le traitement médiatique des violences faites aux femmes    Retour de la neige dans plusieurs régions du Maroc    Conseil de la concurrence: «Nous allons multiplier les autosaisines»    Covid-19 : Omicron révèle la nécessité d'un accord mondial sur les pandémies (OMS)    Maroc/Covid-19 : 1 décès et 132 nouvelles infections recensés en 24H    La FNM remet des documents d'archives du Musée de l'Histoire et des Civilisations de Rabat    Artcurial Maroc organise une vente aux enchères le 30 décembre à Marrakech    «Sahara : l'autre version», une compilation des souvenances de Mohamed Cheikh Biadillah    Le premier prix décerné à Youssef El Youbi    Plaidoyer pour la langue Arabe classique    Rolando en colère contre le Rédacteur en chef de « France Football » : « Je ne gagne contre personne »    Coupe Arabe des Nations / Arbitrage : Ils sont 52 arbitres mais seulement 3 arabes dont le Marocain Redouane Jayed    Maroc : Jusqu'à 25 cm de neige attendus jeudi dans plusieurs provinces    Maroc : Le mariage des mineures est loin d'être «une affaire purement judiciaire»    Retour des supporters dans les stades: Un retard qui fait jaser    Afrique du Sud: Trois mineurs tués dans une coulée de boue    Antony Blinken anticipe une réponse «sérieuse» en cas d'«agression» russe contre l'Ukraine    Accord de coopération sécuritaire Maroc-Israël: Une étape historique    Un grand oral sur fond de contestations populaires    Casablanca : vente de 100 tableaux offerts par de grands peintres au profit de l'INSAF    La Bourse de Paris rechute de 1,43% à l'ouverture, à 6.679,03 points    M. Sekkouri tient une réunion de travail avec la représentante de l'ONU-Femmes Maroc    Un opposant politique du régime turc incarcéré pour «espionnage»    Sultana Khaya, la "pacifiste" à la kalach    «Sous l'ombre des peupliers» de Habiba Touzani Idrissi aux Editions Orion    La Cour suprême américaine saisie sur l'annulation de la condamnation de Bill Cosby    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Rencontre de la Fondation Brensthurst-Oppenheimer avec «Bayt Dakira» à Essaouira : une symbiose spatio-temporelle
Publié dans Challenge le 21 - 10 - 2021

L'Afrique du Sud a été historiquement victime d'un système d'apartheid similaire au nazisme, à l'instar de la Palestine, aujourd'hui victime du sionisme, système reconnu au niveau international comme étant fondé sur le racisme. «Bayt Dakira», à Essaouira, est le meilleur exemple illustrant l'existence d'une alternative en gestation, capable d'abolir les préjugés et d'ouvrir la voie à des rapports fondés sur le respect de la diversité culturelle et des valeurs humanistes.
La visite de «Bayt Dakira», le 19 octobre, par d'éminentes personnalités de la Fondation Benthurst-Oppenheimer, est hautement symbolique. Elle révèle au monde entier le vrai visage du Royaume du Maroc, un Royaume de la diversité et de la fraternité des religions. En effet, «Bayt Dakira» est avant tout une profonde réconciliation de la formation sociale marocaine avec ses racines millénaires authentiques.
Ce haut lieu est unique en son genre au Sud de la Méditerranée et en «Terre d'Islam». C'est aussi un complexe unique abritant la Synagogue Slat Attia, espace historique de mémoire où se regroupent le Centre d'études et de recherches sur le droit hébraïque au Maroc, le Centre de recherche sur l'histoire des relations entre l'Islam et le Judaïsme et l'Institut Insania pour les humanités avancées dans le continent Africain et autour de la Mer Méditerranée.
Lire aussi | Sahara marocain : Le SG de l'ONU met à nu, de nouveau, les violations et mensonges de l'Algérie et du Polisario
En fait, c'est là un projet profondément humaniste et d'une extraordinaire pertinence, fondé sur une lucidité actuellement urgente pour faire face à la résurgence des fanatismes et des confusions volontaires ou involontaires, sources de la haine et de la violence aveugle.
«Bayt Dakira» est effectivement un lieu emblématique d'histoire, de mémoire, de spiritualité et de pédagogie. Il contient en germe le projet d'alternatives et de dépassement de certaines visions aujourd'hui sources de conflits et de drames, au niveau mondial.
Dans l'immédiat, «Bayt Dakira» a déjà contribué, dans son rayonnement local, national, régional, continental et international, à la destruction de tabous et de dogmes pour faire place à l'affluent hébraïque, une des principales composantes et richesses de l'identité marocaine, unie et plurielle.
Lire aussi | Pass vaccinal obligatoire. La légalité sacrifiée sur l'autel de l'efficacité
La culture judéo-marocaine, juste hier quasi-enterrée et menacée de disparition, bien que profondément enracinée dans l'histoire du Royaume, a pu ainsi être ressuscitée pour nourrir à nouveau la diversité culturelle marocaine ancestrale.
Et cela à Essaouira, cité millénaire, jouissant d'une histoire singulière et riche de plus de 3000 ans. De l'extrême Sud à l'extrême Nord de l'Afrique, la rencontre de la Fondation Brensthurst-Oppenheimer avec « Bayt Dakira », à Essaouira, offre une magnifique symbiose spatio-temporelle.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.