Intégration régionale : lancement des travaux de construction du pont de Rosso entre la Mauritanie et le Sénégal    Le ministre portugais de la Défense reçu à Rabat    Espagne : Le Maroc «n'est pas actuellement une menace pour Sebta et Melillia»    e-gov : Une nouvelle plateforme de services pour la Justice    Effrayée par une future hégémonie marocaine, l'Algérie dit qu'une guerre avec Rabat, «c'est maintenant»    Covid-19 : Nasser Bourita appelle à faire de la crise sanitaire une opportunité pour consolider un multilatéralisme solidaire    La RAM et les compagnies aériennes en mode gestion de crise    Forum sur la coopération sino-africaine: le Maroc engagé avec la Chine pour l'Afrique    Chakib Alj : « Le remboursement des arriérés des crédits TVA annoncé est un signal très positif »    ONCF: 24,8 millions de voyageurs transportés à fin septembre    OCP Group. Un chiffre d'affaires de 57,6 milliards de DH à fin septembre 2021    Production de gaz naturel : Sound Energy signe un accord de 10 ans avec l'ONEE    Casablanca : Réouverture imminente de la Coupole de Zevaco    Le PJD dénonce la normalisation mais ne condamne pas la visite de Gantz au Maroc    Le polémiste d'extrême droite, Eric Zemmour, franchit le Rubicon    Le Maroc a commandé des drones israéliens pour un montant de 22 millions de dollars    Coupe arabe au Qatar / Ammouta : «Notre ambition est d'aller le plus loin dans la compétition et pourquoi pas remporter le titre »    L'Italien Gianluigi Donnarumma vainqueur du trophée Yachine 2021    Tuchel satisfait du rendement de Ziyech    Ralf Rangnick assurera l'intérim à United !    La Coupe du monde des clubs aux Emirats arabes unis !    Compteur coronavirus : 132 nouveaux cas et 1 décès en 24 h    La HACA présente une étude sur le traitement médiatique des violences faites aux femmes    Retour de la neige dans plusieurs régions du Maroc    Conseil de la concurrence: «Nous allons multiplier les autosaisines»    Covid-19 : Omicron révèle la nécessité d'un accord mondial sur les pandémies (OMS)    Maroc/Covid-19 : 1 décès et 132 nouvelles infections recensés en 24H    La FNM remet des documents d'archives du Musée de l'Histoire et des Civilisations de Rabat    Artcurial Maroc organise une vente aux enchères le 30 décembre à Marrakech    «Sahara : l'autre version», une compilation des souvenances de Mohamed Cheikh Biadillah    Le premier prix décerné à Youssef El Youbi    Plaidoyer pour la langue Arabe classique    Rolando en colère contre le Rédacteur en chef de « France Football » : « Je ne gagne contre personne »    Coupe Arabe des Nations / Arbitrage : Ils sont 52 arbitres mais seulement 3 arabes dont le Marocain Redouane Jayed    Maroc : Jusqu'à 25 cm de neige attendus jeudi dans plusieurs provinces    Maroc : Le mariage des mineures est loin d'être «une affaire purement judiciaire»    Retour des supporters dans les stades: Un retard qui fait jaser    Afrique du Sud: Trois mineurs tués dans une coulée de boue    Antony Blinken anticipe une réponse «sérieuse» en cas d'«agression» russe contre l'Ukraine    Accord de coopération sécuritaire Maroc-Israël: Une étape historique    Un grand oral sur fond de contestations populaires    Casablanca : vente de 100 tableaux offerts par de grands peintres au profit de l'INSAF    La Bourse de Paris rechute de 1,43% à l'ouverture, à 6.679,03 points    M. Sekkouri tient une réunion de travail avec la représentante de l'ONU-Femmes Maroc    Un opposant politique du régime turc incarcéré pour «espionnage»    Sultana Khaya, la "pacifiste" à la kalach    «Sous l'ombre des peupliers» de Habiba Touzani Idrissi aux Editions Orion    La Cour suprême américaine saisie sur l'annulation de la condamnation de Bill Cosby    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Covid-19 : ce qu'il faut savoir sur la pilule de Merck, traitement prometteur dont l'examen a débuté en Europe
Publié dans Challenge le 26 - 10 - 2021

RECHERCHE – Sur un échantillon de 775 patients, l'antiviral développé par le laboratoire Merck a permis de diviser les hospitalisations de moitié. L'Agence européenne des médicaments a annoncé ce lundi le lancement d'un examen accéléré en vue d'une autorisation dans l'UE.
Après les résultats plus qu'encourageants d'un médicament contre le Covid dévoilés début octobre par Merck, voilà que le régulateur européen saute le pas. L'Agence européenne des médicaments EMA va soumettre la pilule anti-Covid des sociétés pharmaceutiques américaines Merck et Ridgeback Bio à un « examen continu ». S'il s'avère efficace, ce nouveau médicament pourrait devenir un outil crucial dans la lutte contre le covid. Si cette pilule, appelée molnupiravir, obtient le feu vert, ce serait le premier médicament oral contre le coronavirus à être approuvé.
« Le comité des médicaments à usage humain de l'AEM a lancé un examen continu du médicament antiviral oral molnupiravir (...) développé par Merck (...) pour le traitement du Covid-19 chez les adultes », ce qui permet d'accélérer la procédure, a déclaré dans un communiqué le régulateur européen. Les antiviraux comme le molnupiravir agissent en diminuant la capacité d'un virus à se répliquer, freinant ainsi la maladie.
Donné à des patients dans les quelques jours suivant un test positif, le traitement réduit par deux les risques d'hospitalisation, selon un essai clinique mené par Merck. Les résultats préliminaires d'études de laboratoire et d'études cliniques « suggèrent que le médicament peut réduire la capacité du SARS-CoV-2 (...) à se multiplier dans le corps, empêchant ainsi l'hospitalisation ou le décès chez les patients atteints du Covid-19 », a précisé l'AEM.
Lire aussi | Coronavirus. Bientôt un traitement efficace contre la Covid-19 sur le marché
Essai clinique distinct pour une utilisation à titre préventif
L'AEM évaluera la conformité du molnupiravir aux normes européennes habituelles en matière d'efficacité, de sécurité et de qualité. Un examen continu est un outil réglementaire que le régulateur européen utilise pour accélérer l'évaluation d'un médicament ou d'un vaccin prometteur lors d'une urgence de santé publique. S'il est approuvé, le molnupiravir représenterait ainsi une avancée majeure en permettant de réduire assez facilement les formes graves de la maladie.
Ce type de traitement pour traiter le Covid-19, qui peut être pris chez soi avec un verre d'eau, est recherché depuis le début de la pandémie. L'annonce de Merck aux Etats-Unis il y a deux semaines avait été saluée comme une étape majeure vers cet objectif.
Mais les experts ont averti que ce traitement ne constituait pas un remède miracle et qu'il devrait compléter les vaccins, pas les remplacer. Merck est également en train de mener un essai clinique distinct pour une seconde utilisation du traitement, à titre préventif pour les personnes ayant été en contact rapproché avec le virus pour éviter de développer la maladie.
Baisse significative des hospitalisations
Lire aussi | Coronavirus. AstraZeneca met au point un traitement contre le Covid-19
La mise au point de cette pilule pourrait donc constituer une avancée majeure dans la recherche sur le Covid. Concrètement, elle pourrait devenir le premier médicament oral efficace contre la maladie, si les résultats observés durant la phase clinique se confirment.
Le laboratoire américain Merck a publié des données prometteuses sur l'efficacité du molnupiravir, obtenues lors de la dernière phase de ses essais cliniques, la phase 3. Sur un échantillon de 775 personnes atteintes d'une forme légère à modérée et avec au moins un facteur de risque, la pilule a réduit de moitié les hospitalisations et réduit à zéro les décès. Celle-ci a été ingérée par les patients cinq jours après l'apparition de leurs premiers symptômes.
Dans le détail, le taux d'hospitalisation a été de 7,3% dans le groupe ayant bénéficié du médicament et de 14,1% dans celui ayant reçu le placebo. Aucun décès n'a été constaté dans le premier groupe, tandis que huit sont survenus dans le second. A priori très efficace, le molnupiravir pourrait aussi limiter considérablement les contaminations puisqu'il est composé d'antiviraux, qui empêchent le virus de se répliquer dans l'organisme.
Mercredi dernier, la fondation Bill et Melinda Gates a annoncé un investissement de jusqu'à 120 millions de dollars pour faciliter l'accès des pays pauvres à cette pilule. L'argent investi sera notamment utilisé pour encourager la production de génériques du médicament par des entreprises, notamment indiennes, auxquelles Merck a d'ores et déjà accordé une licence.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.