Maroc : Une première réunion de la commission chargée de la réforme de retraite    Forum mondial de l'Alliance des civilisations: Moratinos exprime ses remerciements au Roi    Regards croisés sur le partenariat euro-africain    Casablanca : Table-ronde sur la gestion de l'eau    Twitter : Métamorphose en «application à tout faire»    Le Ministère du Commerce et BIM Maroc signent un partenariat pour le développement du local sourcing    L'ambassadeur Samir Dhar : «Alger est obsédé par la question du Sahara mais assure ne pas se considérer comme partie prenante du dossier, cela fait sourire»    CPS de l'UA : Rabat a placé la protection des enfants parmi ses priorités, dit la délégation marocaine    Attijariwafa bank et l'AMCI célèbrent les lauréats internationaux de la Coopération du Maroc    Le ministre yéménite des AE dénonce le rôle de l'Iran dans l'émergence du séparatisme houthi    Coupe du Monde 2030 : L'Ukraine rejoint la candidature de l'Espagne et du Portugal    Christiane Taubira: « Si on ne la ligote pas, la jeunesse peut transformer la société marocaine »    Economie: « Standard & Poor's » attribue une note « positive » au Maroc    Une star de la téléréalité française obtient la nationalité marocaine (PHOTO)    Coronavirus au Maroc: 24 contaminations enregistrées ce mercredi, toujours aucun décès    Mauvais traitements : l'administration pénitentiaire dément les allégations de l'entourage d'un ancien détenu    Nouveaux détails sur le démantèlement de la cellule terroriste à Melilla    Refus du visa Schengen: protestations devant le siège de la Délégation de l'UE à Rabat (VIDEO)    Israël : Sept films marocains au 38ème Festival international du film de Haïfa    Casablanca : «WeCasablancaFestival» revient pour une 3e édition du 6 au 8 octobre    Ligue des champions : Naples ridiculise l'Ajax, la VAR en vedette à Milan    Ligue des champions : Chelsea-AC Milan et Benifica-PSG en affiches ce soir    Pénurie de céréales : le Maroc pourrait se tourner vers la France    Belgique : Hassan Iquioussen pourrait «ne jamais revenir en France»    Leyton Maroc propose un emploi inédit à des étudiants d'Al Akhawayn    Sahara : José Manuel Albares rencontre Staffan de Mistura    Mondial de football pour amputés : Le Maroc écrase l'Argentine 4-0 et file en quarts de finale    Migration : Deux embarcations transportant des Marocains atteignent les côtes espagnoles    Mondial de football pour amputés : Le Maroc étrille l'Argentine (4-0) et file en quarts de finale    La problématique de l'eau au cœur de l'intrigue du roman de Siham Kartobi    Le Festival national du samaâ et de madih à Fès promet un show spirituel    Mouhcine Rahaoui expose ses «Enfants des Mines» à Marrakech    Semaine des prix Nobel : tour d'horizon sur les heureux consacrés    Algérie – Maroc, duel annoncé pour l'organisation de la CAN 2025    Casablanca: arrestation d'une employée de pharmacie pour tentative d'achat d'un nourrisson    Valladolid : Jawad El Yamiq indisponible pendant un mois    Contribuables nouvellement identifiés:laDGI rappelle la prorogation des mesures d'encouragement    Zelensky revendique des avancées « rapides » de ses troupes dans le Sud    SAR la Princesse Lalla Hasnaa inaugure à Marrakech le Parc de l'Oliveraie de « Ghabat Chabab »    L'ANRAC délivre 10 autorisations d'exercice des activités de transformation et de fabrication du cannabis    Voici le temps qu'il fera au Maroc, ce mercredi 5 octobre    La campagne de sensibilisation au dépistage précoce du cancer de sein lancée    La Bourse de Casablanca débute dans le vert ce mercredi    Maroc : Nouvelle secousse tellurique de magnitude 4,8 degrés au large de Driouch    Algérie: 8 ans de prison ferme pour Saïd Bouteflika    Espagne : feu vert du gouvernement au budget 2023    Production audiovisuelle : Mehdi Bensaid rencontre des responsables de Netflix    ONU : Une sahraouie dénonce la responsabilité de l'Algérie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



100 premiers jours du gouvernement. Voici tout ce qu'il faut retenir de l'interview d'Aziz Akhannouch
Publié dans Challenge le 20 - 01 - 2022

Le Chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, a donné une interview le 19 janvier aux chaînes de télévision 2M et Al Oula. Voici les principaux enseignements à retenir de cette sortie médiatique qui marque les 100 premiers jours du gouvernement.
Aziz Akhannouch a ainsi indiqué que les mesures prises par le gouvernement au cours de ses 100 premiers jours font ressortir des signes clairs du respect de ses engagements. « Toutes les mesures prises ou entamées par le gouvernement durant ses 100 premiers jours montrent que l'Exécutif remplit ses engagements », a affirmé le Chef du gouvernement
Il a aussi ajouté que le gouvernement a tenu à ne pas perdre de temps et à commencer son travail aussitôt nommé par Sa Majesté le Roi Mohammed VI, en élaborant le programme gouvernemental et la Loi de finances dans un délai de deux mois.
Pour ce qui est du volet communication, le chef du Gouvernement a relevé que l'exécutif a tenu 14 Conseils de gouvernement et a interagi avec 22 séances de questions orales, en plus de l'organisation d'autres réunions au Parlement consacrées à de nombreuses questions, estimant que les aspirations des Marocains sont immenses et les citoyens veulent voir des résultats plus que les sorties médiatiques du chef du Gouvernement.
Lire aussi | Tourisme. Des solutions ponctuelles à une crise structurelle
Aziz Akhannouch a assuré que le gouvernement s'exprimera aux médias chaque fois qu'il est « nécessaire d'expliquer au citoyen les mesures que nous prendrons ».
Le chef du Gouvernement s'est également attardé sur la gestion de la pandémie du coronavirus. Pour lui, la décision de fermer les frontières « était judicieuse face à l'absence en ce moment de données précises sur le variant Omicron ». Il a de même fait observer qu'il existe un comité scientifique et un comité ministériel qui prend des décisions que je suis tenu de mettre en œuvre.
Le Chef du Gouvernement s'est dit optimiste quant à la réouverture des frontières dans les semaines à venir, notant que cette question est sur la table du gouvernement et est en cours d'examen afin d'opérer une relance du tourisme.
S'agissant des mesures urgentes prises pour le retour dans le Royaume des personnes bloquées à l'étranger, Aziz Akhannouch a expliqué que le gouvernement a ouvert la voie au retour des résidents au Maroc. Cette question figure parmi les problématiques soulevées et il faut attendre la réouverture des frontières, a-t-il poursuivi.
En ce qui concerne la hausse des prix, le chef du Gouvernement a estimé que l'inflation au Maroc est maîtrisée puisqu'elle n'a pas dépassé 1,8%, relevant que les prix de certains produits de base sont stables, comme les légumes, les fruits et les viandes de toutes sortes, mais le pétrole et d'autres produits de base connaissent une hausse des prix compte tenu des fluctuations du marché international, et cette situation reste conjoncturelle au regard des effets de la pandémie.
Estimant que le pouvoir d'achat du citoyen n'a pas été affecté, Aziz Akhannouch a mis l'accent sur la subvention des prix du sucre, du gaz butane et de la farine à travers la Caisse de compensation, pour laquelle une enveloppe de 17 milliards de dirhams a été allouée dans la Loi de Finances 2022.
Pour le chef du Gouvernement, la restructuration de la Caisse de compensation n'est pas à l'ordre du jour dans le contexte actuel. Concernant la campagne agricole actuelle, Aziz Akhannouch a fait observer que les précipitations cette année restent jusqu'à présent parcimonieuses, soulignant que l'agriculture ne doit pas être réduite aux céréales, car ces dernières n'exercent plus une forte pression sur le produit intérieur agricole, qui a d'ailleurs augmenté de 18%. « Le gouvernement suit de près la situation et interviendra au moment opportun », a-t-il souligné.
Lire aussi | Voyage des étrangers résidents au Maroc. L'Office des changes adresse une clarification aux banques
Il a aussi abordé la question du stress hydrique, faisant remarquer que le secteur agricole consomme 85% des ressources hydrauliques, ajoutant que le Programme national d'approvisionnement en eau potable et d'irrigation 2020-2027, qui mobilisera environ 120 milliards de dirhams, comprend nombre de solutions, notamment la construction de barrages, le dessalement d'eau et l'irrigation.
Le chef du Gouvernement a aussi affirmé que la mise en œuvre du chantier de la protection sociale, lancé par S.M le Roi, nécessite la prise de nombreuses dispositions au niveau des cotisations et des prestations aux groupes cibles. Il a ainsi déclaré que la protection sociale est un chantier royal constant et grandiose que le gouvernement s'attellera à mettre en œuvre, assurant qu'il n'y aura pas de pression en termes de financement de ce chantier de 51 milliards de DH d'ici fin 2026, auquel l'Etat contribuera à hauteur de 23 milliards de DH.
S'agissant des infrastructures de santé, qui devront répondre à l'élargissement de la couverture médicale, il a souligné que plusieurs réunions ont été tenues avec les ministre de la Santé et de la protection sociale, de l'Economie et des finances et de l'Enseignement supérieur, afin de garantir un cadre juridique pour ce nouveau système, aussi bien au niveau des services de santé, qu'en termes des ressources humaines et de numérisation. « Le concept de l'Etat social, qui n'est pas nouveau, peut être résumé en trois piliers : la santé, l'éducation et l'emploi », a-t-il poursuivi.
Lire aussi | Madrid. L'ONMT déploie une task force pour promouvoir la destination Maroc
Les mesures illustrant cette orientation dans la Loi de finances 2022 concernent notamment l'augmentation du budget de la santé et de l'éducation de 9 milliards de dirhams, qui permettront, entre autres, la réhabilitation de 1.500 hôpitaux de petite dimension et de 30 hôpitaux régionaux, a détaillé le Chef du gouvernement, rappelant que 500 millions de dirhams seront alloués aux personnes à besoins spécifiques. Il a ajouté qu'en matière d'emploi, le gouvernement a présenté deux programmes très importants : « Awrach » et « Forsa ».
Aziz Akhannouch a fait savoir qu'il n'y a pas lieu de reporter la réforme du régime des retraites au-delà du mandat actuel, assurant que la crise des retraites devra être résolue au cours de l'actuel mandat gouvernemental, « car si nous n'intervenons pas, le régime des retraite connaitra un effondrement total en 2028 ». « Les départements ministériels se penchent sur ce dossier et le gouvernement est déterminé à mener cette réforme. Le gouvernement opère dans une conjoncture économique difficile, mais cette question ne nous effraye pas et nous avons la capacité et le courage de l'affronter », a-t-il insisté.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.