Malversations, détournements : la justice épingle la gabegie de la chose publique du PJD    Gaz au Maroc: SDX Energy annonce le lancement des opérations de forage d'un nouveau puits    Des MRE découvrent les opportunités d'investissement à Marrakech-Safi    Attaque contre Salman Rushdie: du nouveau dans l'affaire    Coupe Davis: le Maroc marque son retour au Groupe ll Euro-Afrique    Covid-19 au Maroc : 117 nouvelles infections et 1 décès ce samedi    La Zambie prête à répondre aux demandes alimentaires en Afrique    Sebta : Deux organisations espagnoles demandent une enquête sur l'expulsion d'enfants marocains    14 août 1979 – 14 août 2022: 43ème anniversaire de la récupération d'Oued Eddahab    Plusieurs clubs espagnols veulent s'arracher Mohamed Bouldini    Tata: l'INDH s'implique pour favoriser l'insertion de la femme rurale dans le tissu économique    Vidéo. Arrestation d'un jeune ayant agressé un policer à Al Hoceima    « Casa del Mar » repère architectural à valeur historique    Salman Rushdie sous ventilateur après avoir poignardé, pourrait perdre un œil    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 13 Aout 2022    Diaspo #251 : Nabil Labhilil, dynamo de l'équipe de France de football pour amputés    Football : La ville de Berkane célèbre le sacre de la RSB en Coupe du Trône    Bourse de Casablanca: l'essentiel du résumé hebdomadaire    CMI : Le Maroc compte désormais 8.017 GAB    AS FAR : Fernando Da Cruz pour remplacer Sven Van Den Broek    Jeux de la solidarité islamique : Les athlètes marocains décrochent deux médailles d'or et deux de bronze    Trophée Yachine 2022 : Bounou parmi les 10 nominés    Maroc: Prévisions météorologiques    Dépréciation du DH face au Dollar    Séoul combat les pluies torrentielles    L'édition 2022 du Moussem Moulay Abdellah Amghar touche à sa fin    Corée du Sud : le patron de Samsung gracié pour « aider l'économie »    Cardiologie. ESC Congress 2022 Barcelona, sur place et en ligne, du 26 au 29 août    Maroc : au nord, les retenues des barrages enregistrent un considérable déficit    Casablanca: Arrestation d'une personne figurant dans une vidéo avec une moto volée en train de menacer un policier (DGSN)    Jeune Afrique : Akhannouch s'apprête à procéder à un remaniement ministériel à la demande du Roi    PLF 2023 : la racine carrée de l'Etat social    Lions de l'Atlas : Walid Reguragui pour succéder à vahid Halilhodzic ?    Salman Rushdie poignardé : son assaillant félicité par la presse conservatrice iranienne    USA: Salman Rushdie sous respirateur artificiel, risque de perdre un oeil    Fin de l'idylle entre Dounia Batma et son mari ? (VIDEO)    USA : l'écrivain Salman Rushdie entre la vie et la mort après une attaque à l'arme blanche (VIDEO)    L'écrivain Salman Rushdie victime d'une attaque à New York    L'Algérie rejette la main tendue de SM le Roi    L'actrice américaine Anne Heche succombe à ses blessures    Covid-19/Maroc: Voici les régions les plus touchées    Biens culturels volés : Le Maroc adhère à la convention d'Unidroit de 1995    Le problème des visas pour la France arrive au parlement    « Pegasus » révèle que 12 pays européens ont utilisé son programme    Des journalistes MRE découvrent de près la promotion du service audiovisuel public    Perquisition au domicile de Trump en Floride: Le FBI cherchait des documents liés au nucléaire (presse)    Mohammedia : Coup d'envoi du 5ème Festival du film éducatif pour les enfants en colonies de vacances    Création numérisée : 11,5 millions de dirhams pour cinq cinémas    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le Bac sert-il à quelque chose ? [Par Jamal Berraoui]
Publié dans Challenge le 01 - 07 - 2022

Dans quelques heures, l'annonce officielle des résultats du Baccalauréat aura lieu. Nous aurons droit aux pourcentages de réussite par branches, par sexe, par région etc... Tout le monde félicitera les reçus... sauf les enseignants qui respectent leur métier.
Ils parlent tous de la disparition de toute utilité de cet examen. Passons sur la tricherie, eux mettent en avant le niveau. La baisse tendancielle de celui-ci est une réalité indiscutable. La réaction est irresponsable. On change la notation, accordant aux exercices les plus faciles un maximum de points. On normalise avec le niveau au lieu de chercher à l'élever. La démocratisation de l'enseignement a abouti au cauchemar, parce que nous nous sommes limités au quantitatif. La preuve, c'est quand on réclame des moyennes de 18/20 pour passer un concours. C'est la preuve par neuf que l'on brade ce parchemin. Désolé de plomber l'ambiance, mais on peut être inquiet pour la majorité des néo-bacheliers.
Lire aussi | L'allemand RWE fournira du gaz naturel au Maroc
Ils vont se retrouver dans des filières générales sans connexion avec le marché du travail. On n'a jamais calculé le coût pour le contribuable de la déperdition universitaire, ceux qui passent plusieurs années à errer dans une faculté sans passer l'écueil de la première année. Ceux qui poursuivent le cursus ne sont pas nécessairement des lumières. Cette fausse démocratisation ne combat pas les inégalités, elle les creuse. La reproduction des élites est quasiment automatique alors que ce n'est pas une fatalité, Benguerir le démontre chaque année en permettant à des jeunes d'accéder aux écoles les plus prestigieuses, grâce à leurs efforts et non pas au système de notation.
Le Baccalauréat doit sanctionner un quantum de connaissances, jugé nécessaire pour suivre à l'université. Sauf qu'en vérité, la transmission du savoir est ardue dans l'environnement actuel. La plus grande des tares c'est la pauvreté du vocabulaire, dans les deux langues. Il est difficile d'imaginer une ouverture sur la philosophie quand on ne dispose que de 300 mots !.
Lire aussi | La Clinique Européenne de Casablanca ouvre ses portes
Il faut savoir regarder les problèmes en face et apporter la dose de pragmatisme à même de changer la donne. Les grands principes n'ont rien de vertueux quand ils aboutissent à un résultat totalement opposé à ce que l'on espérait. L'école doit retrouver sa vocation première, celle d'un lieu de transmission du savoir et non pas une administration qui délivre des diplômes sans valeur ou presque.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.