Bac 2019. 150 personnes interpellées pour fraude    AWB lance un emprunt obligataire d'un milliard de dirhams    Maroc Telecom, 1ère privatisation du programme de la LdF 2019    Un suspect arrêté dans l'affaire de l'agression d'une allemande    Crise au PAM : la réunion de la commission préparatoire maintenue à Agadir    BAC 2019. Les résultats seront affichés le 26 juin    Larache: Coup d'envoi du 9e festival international d'équitation « Mata »    Inauguration officielle du Smap Paris 2019    CAN 2019 : Royal Air Maroc mobilise 54 vols supplémentaires depuis et vers l'Egypte    Relance du secteur immobilier : Fassi Fihri sollicite les MRE    Arabie Saoudite: Le conflit s'intensifie    Dialogue social: à combien s'élève le coût de l'accord ?    Bac: Nouveaux cas de triche!    Enseignement public payant: Le niet des parents    Visa se mobilise pour la CAN    Marrakech: Le festival des arts populaires fête un demi-siècle    Un salon pour encourager les jeunes à lire    Dialogue social : Le coût global de l'accord s'élève à plus de 14 milliards de dirhams    SAEDM et REALITES scellent un partenariat    Copa America : Le Brésil en reconquête sans Neymar    Les sanctions de la Commission de discipline et de fair-play    Meeting International Mohammed VI : Beau plateau attendu aux épreuves de sprint    Le Mpay Forum, un observatoire de veille en Mobile payment, Mobile banking et Fintech    Un roadshow national pour promouvoir l'accès des TPME au financement et à la commande publique    Activités du parti    Attaques contre deux pétroliers en mer d'Oman    Pour améliorer le goût de vos aliments, mangez assis !    Insolite : Le tatouage du patron de Twitter    Jessica Préalpato, la pâtissière qui bouscule le dessert    Rapatriement des familles de l'EI Que font leurs pays d'origine ?    News    Younes Moujahid à la tête de la FIJ    Zagora à l'honneur du "Moroccan day" aux Etats-Unis    "Rolling Thunder Revue", quand Scorsese s'amuse à raconter Dylan    Nouvelle édition du Moussem culturel international d'Assilah    CAN 2019. Ce qui attend les Lions de l'Atlas    La Fondation nationale des musées s'allie au ministère de la culture    Célébrations de la Fête du Trône. Les consignes du ministère de la Maison royale, du protocole et de la chancellerie    Moujahid, premier journaliste arabe et africain à la tête de la FIJ    Ouyahia écroué, Sellal entendu par un juge d'instruction    Le Suriname salue le rôle de «leader africain» de SM le Roi Mohammed VI    Taper sur Trump? C'est possible à un salon tech en Chine    NBA : Toronto fait chuter Golden State et s'offre son premier titre    Caractère officiel de l'amazigh : Le conseil provincial de Tiznit premier à passer à l'acte    Entre pirates, collision ou missiles, les tankers évoluent en eaux troubles    Compromis européen sur un budget de la zone euro    La protection des données revêt une importance capitale pour Bank Al-Maghrib    Journée mondiale des donneurs de sang    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





2,6 milliards de DH de bénéfices pour la BCP
Publié dans Challenge le 22 - 02 - 2017

La Banque Centrale Populaire (BCP) a terminé l'année 2016 au vert. Elle a annoncé avoir réalisé un Résultat Net Part du Groupe (RNPG) en appréciation de 5,3% à plus de 2,6 milliards de DH. Malgré un important effort de provisionnement en lien avec une politique de risque prudente, le RNPG de la BCP a connu une progression significative, se félicite la banque, notant que « Ces performances confirment la robustesse du modèle économique du Groupe et la pertinence de ses choix stratégiques ». Au terme de l'année 2016, la BCP affiche une hausse de ses principaux agrégats financiers en dépit d'un contexte marqué par une contraction des marges d'intermédiation, souligne la 4ème plus grande capitalisation boursière de Casablanca.
En effet, le Produit Net Bancaire (PNB) du groupe poursuit sa croissance (+2%) et évolue de plus de 310 millions de DH, progression principalement soutenue par les activités de la Banque de Financement et d'Investissement (+8%) et par la Banque de l'International (+6%). Moteur de mobilisation des ressources pour le groupe, la Banque au Maroc réaffirme son positionnement de premier collecteur de l'épargne nationale avec une hausse de 4% des dépôts, ajoute la même source. S'appuyant sur un réseau comptant 1.422 agences auxquelles s'ajoutent 2.603 points de distribution, le groupe capte en 2016 un tiers de l'épargne nationale additionnelle des particuliers locaux et améliore sa part de marché de 56 points de base, a-t-elle poursuivi.
Sur le marché des Marocains du Monde, le groupe enregistre une progression de 6% des dépôts correspondant à près de 60% de la croissance du marché. L'exercice 2016 a été marqué aussi par une accélération de la progression de la marge sur commissions de la Banque au Maroc qui s'apprécie de 5%, traduisant ainsi les performances commerciales du Groupe sur son marché domestique.
La BCP, quant à elle, réalise en 2016 une nette augmentation de ses indicateurs financiers. Le PNB social de la banque s'apprécie ainsi de près de 11,9% à 5,9 milliards de DH et le résultat net de près de 10,7%, dépassant ainsi les 2 milliards de DH. A l'international, l'année écoulée a été caractérisée par la poursuite de la croissance des activités du Groupe, contribuant à 16% du PNB contre 15% un an auparavant, notamment à travers sa filiale Banque Atlantique, relève en outre la BCP. Ainsi, les activités en Afrique subsaharienne réalisent une progression de 6% de leur PNB, grâce à une nette appréciation de l'activité de collecte des dépôts et de distribution de crédits qui évoluent respectivement de 7% et 9%, a-t-elle fait remarquer, réaffirmant son ambition de développement à travers la poursuite de l'extension de son empreinte sur le continent.
L'année 2016 a ainsi connu l'ouverture d'une première succursale de la Banque Atlantique en Guinée Bissau, ce qui permet au Groupe de couvrir désormais l'ensemble des pays de la zone UEMOA, outre la signature d'accords avec des partenaires importants au sein de pays d'Afrique à fort potentiel, notamment le Nigéria, l'Ethiopie et le Rwanda. D'autre part, le groupe confirme son engagement pour l'inclusion financière en Afrique subsaharienne à travers sa filiale Atlantic Microfinance for Africa (AMIFA), par un programme ambitieux d'extension qui prévoit une implantation dans 5 à 10 nouveaux pays à l'horizon 2020. La BCP a également mis en avant sa politique prudente de provisionnement, avec un taux de couverture des risques à plus de 76%, contre 73% l'an dernier et affiche des ratios prudentiels qui restent nettement supérieurs aux exigences réglementaires.
Le groupe a notamment constitué en 2016 une provision pour risques généraux de 317 millions de DH et poursuit le provisionnement au titre du risque pays. Il dispose, en outre, d'un fonds de soutien dont l'encours a été alimenté pour se situer à 3,2 milliards de DH au 31 décembre 2016, contre 2,6 milliards de DH à fin 2015. Cette politique, toujours prudente, assure le renforcement de la solidité financière du Groupe et de sa cohésion interne, précise la banque. L'année 2016 a aussi été marquée par l'opération de fusion-absorption de la BP El Jadida-Safi par la Banque Centrale Populaire, approuvée par l'Assemblée Générale Extraordinaire de la BCP tenue le 30 juin 2016, a-t-elle noté. Cette opération s'inscrit dans le cadre du projet de reconfiguration de la structure du Groupe en liaison avec la nouvelle architecture des Régions du pays. S'agissant de la rétribution des actionnaires, le Conseil d'Administration de la BCP proposera à l'Assemblée Générale le versement d'un dividende de 6 DH par action, en augmentation de 4,3%.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.