Malgré des imperfections, les OPCI restent attractifs    Orage    CFCIM: Les enjeux d'une élection atypique    Brèves Internationales    Réforme des retraites en France: Le bras de fer continue    Algérie: Des élections sous haute tension    Généralisation du préscolaire: Comment éviter le scénario du simple «gardiennage» d'enfants?    Brèves    L'Espagne salue la position du Maroc dans la lutte contre le terrorisme    La prison Moul El Bergui fait une mise au point et dément les rumeurs de viols    Mohamed Amkraz appelle à une réglementation permettant d'encadrer les nouveaux modèles d'emploi    Energie électrique : La BAD accorde un financement de 245 M€ au Maroc    Mango revient en force au Maroc    La perception de la violence envers les femmes selon OXFAM Maroc    Paris accueille le 4e Forum parlementaire franco-marocain    Qui sont les cinq candidats à la présidentielle en Algérie ?    Les cours des produits alimentaires au plus haut depuis plus de deux ans    Rien ne va plus pour l'ovalie nationale    Energie: Le modèle marocain expliqué à Madrid    Assises de la régionalisation avancée les 20 et 21 décembre à Agadir    Un Guide pour aider les procureurs à mieux lutter contre la torture    Le Lesotho suspend toutes les décisions et déclarations antérieures relatives au Sahara et à la pseudo-RASD    Conférence internationale à El Jadida sur la famille et l'éducation dans le monde arabe    One Piece Stampede, le premier film de la Toei Animation à être diffusé au Maroc    Lever de rideau sur le Festival international «Cinéma et migrations» d'Agadir    Le rêve s'éveille par le pinceau d'Abdellah Elatrach    Journées théâtrales de Carthage : «Un autre ciel» en lice pour le Tanit d'Or    Une structure intégrée dédiée à la performance et à l'excellence    Camp payant de l'Espayonl Barcelone pour enfants au Maroc    OCK-WAC et Raja-MAT ce mercredi    Benmoussa dévoile sa méthodologie et son agenda    Notre photographe Ahmed Boussarhane de nouveau primé au Grand Prix National de la Presse    Agadir: Une cérémonie voluptueuse!    Des membres fédéraux quittent la Fédération royale marocaine de rugby    Euro-2020 : La Suisse et l'Allemagne en match préparatoire en mai    Finlande: Sanna Marin, 34 ans, nouvelle cheffe du gouvernement…    La Fondation Mohammed VI pour la protection de l'environnement fait son bilan    Mise à jour de la Botola Pro D1 : Le MAT défend son fauteuil de leader face au Raja    Impeachment, quel impeachment? Trump retrouve des couleurs    Johnson brandit le risque de « paralysie » du Brexit en cas de défaite jeudi    Le Lesotho fait évoluer sa position sur le Sahara    Congrès international de l'arganier : De nouvelles orientations prometteuses pour l'arganier    Le ministre Bill Barr, bouclier de Trump et fer de lance conservateur    McLaren confirme le pilote marocain Michael Benyahia pour son programme de développement 2020    L'intégration financière, un impératif important pour l'Afrique    "Mains de lumière" fait escale à Tétouan    L'université et son importance dans l'épanouissement des personnes autistes    Un musée privé de musique voit le jour à Marrakech    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





2,6 milliards de DH de bénéfices pour la BCP
Publié dans Challenge le 22 - 02 - 2017

La Banque Centrale Populaire (BCP) a terminé l'année 2016 au vert. Elle a annoncé avoir réalisé un Résultat Net Part du Groupe (RNPG) en appréciation de 5,3% à plus de 2,6 milliards de DH. Malgré un important effort de provisionnement en lien avec une politique de risque prudente, le RNPG de la BCP a connu une progression significative, se félicite la banque, notant que « Ces performances confirment la robustesse du modèle économique du Groupe et la pertinence de ses choix stratégiques ». Au terme de l'année 2016, la BCP affiche une hausse de ses principaux agrégats financiers en dépit d'un contexte marqué par une contraction des marges d'intermédiation, souligne la 4ème plus grande capitalisation boursière de Casablanca.
En effet, le Produit Net Bancaire (PNB) du groupe poursuit sa croissance (+2%) et évolue de plus de 310 millions de DH, progression principalement soutenue par les activités de la Banque de Financement et d'Investissement (+8%) et par la Banque de l'International (+6%). Moteur de mobilisation des ressources pour le groupe, la Banque au Maroc réaffirme son positionnement de premier collecteur de l'épargne nationale avec une hausse de 4% des dépôts, ajoute la même source. S'appuyant sur un réseau comptant 1.422 agences auxquelles s'ajoutent 2.603 points de distribution, le groupe capte en 2016 un tiers de l'épargne nationale additionnelle des particuliers locaux et améliore sa part de marché de 56 points de base, a-t-elle poursuivi.
Sur le marché des Marocains du Monde, le groupe enregistre une progression de 6% des dépôts correspondant à près de 60% de la croissance du marché. L'exercice 2016 a été marqué aussi par une accélération de la progression de la marge sur commissions de la Banque au Maroc qui s'apprécie de 5%, traduisant ainsi les performances commerciales du Groupe sur son marché domestique.
La BCP, quant à elle, réalise en 2016 une nette augmentation de ses indicateurs financiers. Le PNB social de la banque s'apprécie ainsi de près de 11,9% à 5,9 milliards de DH et le résultat net de près de 10,7%, dépassant ainsi les 2 milliards de DH. A l'international, l'année écoulée a été caractérisée par la poursuite de la croissance des activités du Groupe, contribuant à 16% du PNB contre 15% un an auparavant, notamment à travers sa filiale Banque Atlantique, relève en outre la BCP. Ainsi, les activités en Afrique subsaharienne réalisent une progression de 6% de leur PNB, grâce à une nette appréciation de l'activité de collecte des dépôts et de distribution de crédits qui évoluent respectivement de 7% et 9%, a-t-elle fait remarquer, réaffirmant son ambition de développement à travers la poursuite de l'extension de son empreinte sur le continent.
L'année 2016 a ainsi connu l'ouverture d'une première succursale de la Banque Atlantique en Guinée Bissau, ce qui permet au Groupe de couvrir désormais l'ensemble des pays de la zone UEMOA, outre la signature d'accords avec des partenaires importants au sein de pays d'Afrique à fort potentiel, notamment le Nigéria, l'Ethiopie et le Rwanda. D'autre part, le groupe confirme son engagement pour l'inclusion financière en Afrique subsaharienne à travers sa filiale Atlantic Microfinance for Africa (AMIFA), par un programme ambitieux d'extension qui prévoit une implantation dans 5 à 10 nouveaux pays à l'horizon 2020. La BCP a également mis en avant sa politique prudente de provisionnement, avec un taux de couverture des risques à plus de 76%, contre 73% l'an dernier et affiche des ratios prudentiels qui restent nettement supérieurs aux exigences réglementaires.
Le groupe a notamment constitué en 2016 une provision pour risques généraux de 317 millions de DH et poursuit le provisionnement au titre du risque pays. Il dispose, en outre, d'un fonds de soutien dont l'encours a été alimenté pour se situer à 3,2 milliards de DH au 31 décembre 2016, contre 2,6 milliards de DH à fin 2015. Cette politique, toujours prudente, assure le renforcement de la solidité financière du Groupe et de sa cohésion interne, précise la banque. L'année 2016 a aussi été marquée par l'opération de fusion-absorption de la BP El Jadida-Safi par la Banque Centrale Populaire, approuvée par l'Assemblée Générale Extraordinaire de la BCP tenue le 30 juin 2016, a-t-elle noté. Cette opération s'inscrit dans le cadre du projet de reconfiguration de la structure du Groupe en liaison avec la nouvelle architecture des Régions du pays. S'agissant de la rétribution des actionnaires, le Conseil d'Administration de la BCP proposera à l'Assemblée Générale le versement d'un dividende de 6 DH par action, en augmentation de 4,3%.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.