Dahirs royaux de nomination pour 22 ambassadeurs dont Amrani, Abouyoub, Rahhou, Naciri…    Soulaliyates, Laftit veille au grain…    Youssef Amrani, nommé à Prétoria, « ready to work »…    OPCI, BMCE Capital est au rendez-vous    Importante délégation du Maroc au Forum Invest in Tchad    Edito : Service public rentable    La nouvelle Résidence-Hôtel des Œuvres Sociales, un lieu d'estivage pour les familles des militaires des FAR    Le Cameroun réussit son entrée, le Ghana chancelle    Mawazine 2019 : Elissa embrase Nahda    Royal Air Maroc en représentation au Caire, en marge de la CAN    Erdogan craint la perte d'Istanbul    Succession de Juncker: Le casse-tête européen    L'UE intransigeante face au Brexit    Mawazine: Une programmation plurielle et un parterre de stars- Reportage photos, Abdelmajid BZIOUAT    Festival gnaoua et musiques du Monde: Un moment de grâce dans la ville des Alizés    QUEBEC : LA MAROCAINE MARWA RIZQY, REVELATION DE L'ASSEMBLEE NATIONALE    Régionalisation avancée et mise en œuvre d'une stratégie visant la préservation de l'identité des MRE    El Hadji Diouf Jouer la CAN en Egypte est une chance !    Jordan Ayew, la stagnation du prodige    La Côte d'Ivoire réussit son entrée en matière    S'énerver plus pour vivre plus    YouTube pressé de mieux protéger les enfants    Divers    Sommet des deux rives : Engagements pour une nouvelle ambition en Méditerranée    Deuxième réunion de l'Observatoire des délais de paiement    Plusieurs conventions signées en marge du Salon Bio Expo Maroc    Divers Economie    Très attendu par ses fans, Reda Taliani cartonne à Salé    Chellah à l'heure de la musique tzigane    "Toy Story 4" en tête du box-office    Le Maroc présent à la conférence de Manama    Téhéran accuse Washington d'avoir coupé « la voie de la diplomatie »    Les valeurs, le match à gagner    Le Maroc au «Sommet des deux rives, Forum de la Méditerranée»    Industrie du verre : les ophtalmologues montent au filet    Enseignement. Comment généraliser le préscolaire    30 kg de résine de cannabis saisies à Bab Sebta    La canicule s'installe sur l'Europe, records de chaleur attendus    Mohamed Ali Bensouda : «Nous souhaitons aborder la question des retraites et de notre rapport aux jeunes et aux aînés»    Mauritanie: Ghazouani proclamé vainqueur dès le premier tour    BCIJ : Démantèlement d'une cellule terroriste dans la région d'El Haouz    Cameroun. La "malédiction" sera-t-elle brisée?    Bénin-Ghana. Match-test sans meneur pour les Ecureuils    Trophée Hassan II des arts équestres traditionnels «Tbourida» : La Sorba du Moqaddem Maher El Bachir remporte la 20ème édition    Le Maroc entame la CAN sur une victoire à l'arrachée    Spotify partenaire musique du Festival Mawazine 2019    Edito : Bronzette    Insolite : Mis en examen    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





2,6 milliards de DH de bénéfices pour la BCP
Publié dans Challenge le 22 - 02 - 2017

La Banque Centrale Populaire (BCP) a terminé l'année 2016 au vert. Elle a annoncé avoir réalisé un Résultat Net Part du Groupe (RNPG) en appréciation de 5,3% à plus de 2,6 milliards de DH. Malgré un important effort de provisionnement en lien avec une politique de risque prudente, le RNPG de la BCP a connu une progression significative, se félicite la banque, notant que « Ces performances confirment la robustesse du modèle économique du Groupe et la pertinence de ses choix stratégiques ». Au terme de l'année 2016, la BCP affiche une hausse de ses principaux agrégats financiers en dépit d'un contexte marqué par une contraction des marges d'intermédiation, souligne la 4ème plus grande capitalisation boursière de Casablanca.
En effet, le Produit Net Bancaire (PNB) du groupe poursuit sa croissance (+2%) et évolue de plus de 310 millions de DH, progression principalement soutenue par les activités de la Banque de Financement et d'Investissement (+8%) et par la Banque de l'International (+6%). Moteur de mobilisation des ressources pour le groupe, la Banque au Maroc réaffirme son positionnement de premier collecteur de l'épargne nationale avec une hausse de 4% des dépôts, ajoute la même source. S'appuyant sur un réseau comptant 1.422 agences auxquelles s'ajoutent 2.603 points de distribution, le groupe capte en 2016 un tiers de l'épargne nationale additionnelle des particuliers locaux et améliore sa part de marché de 56 points de base, a-t-elle poursuivi.
Sur le marché des Marocains du Monde, le groupe enregistre une progression de 6% des dépôts correspondant à près de 60% de la croissance du marché. L'exercice 2016 a été marqué aussi par une accélération de la progression de la marge sur commissions de la Banque au Maroc qui s'apprécie de 5%, traduisant ainsi les performances commerciales du Groupe sur son marché domestique.
La BCP, quant à elle, réalise en 2016 une nette augmentation de ses indicateurs financiers. Le PNB social de la banque s'apprécie ainsi de près de 11,9% à 5,9 milliards de DH et le résultat net de près de 10,7%, dépassant ainsi les 2 milliards de DH. A l'international, l'année écoulée a été caractérisée par la poursuite de la croissance des activités du Groupe, contribuant à 16% du PNB contre 15% un an auparavant, notamment à travers sa filiale Banque Atlantique, relève en outre la BCP. Ainsi, les activités en Afrique subsaharienne réalisent une progression de 6% de leur PNB, grâce à une nette appréciation de l'activité de collecte des dépôts et de distribution de crédits qui évoluent respectivement de 7% et 9%, a-t-elle fait remarquer, réaffirmant son ambition de développement à travers la poursuite de l'extension de son empreinte sur le continent.
L'année 2016 a ainsi connu l'ouverture d'une première succursale de la Banque Atlantique en Guinée Bissau, ce qui permet au Groupe de couvrir désormais l'ensemble des pays de la zone UEMOA, outre la signature d'accords avec des partenaires importants au sein de pays d'Afrique à fort potentiel, notamment le Nigéria, l'Ethiopie et le Rwanda. D'autre part, le groupe confirme son engagement pour l'inclusion financière en Afrique subsaharienne à travers sa filiale Atlantic Microfinance for Africa (AMIFA), par un programme ambitieux d'extension qui prévoit une implantation dans 5 à 10 nouveaux pays à l'horizon 2020. La BCP a également mis en avant sa politique prudente de provisionnement, avec un taux de couverture des risques à plus de 76%, contre 73% l'an dernier et affiche des ratios prudentiels qui restent nettement supérieurs aux exigences réglementaires.
Le groupe a notamment constitué en 2016 une provision pour risques généraux de 317 millions de DH et poursuit le provisionnement au titre du risque pays. Il dispose, en outre, d'un fonds de soutien dont l'encours a été alimenté pour se situer à 3,2 milliards de DH au 31 décembre 2016, contre 2,6 milliards de DH à fin 2015. Cette politique, toujours prudente, assure le renforcement de la solidité financière du Groupe et de sa cohésion interne, précise la banque. L'année 2016 a aussi été marquée par l'opération de fusion-absorption de la BP El Jadida-Safi par la Banque Centrale Populaire, approuvée par l'Assemblée Générale Extraordinaire de la BCP tenue le 30 juin 2016, a-t-elle noté. Cette opération s'inscrit dans le cadre du projet de reconfiguration de la structure du Groupe en liaison avec la nouvelle architecture des Régions du pays. S'agissant de la rétribution des actionnaires, le Conseil d'Administration de la BCP proposera à l'Assemblée Générale le versement d'un dividende de 6 DH par action, en augmentation de 4,3%.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.