Bourse de Casablanca : Une nouvelle semaine dans le rouge    Guerre en Ukraine : Joe Biden valide l'envoi de 40 milliards de dollars d'aide à Kiev    Boxe: Khadija El Mardi sacrée à Istanbul vice-championne du monde des poids lourds    Nostalgie : Hassan Sefrioui, un grand dirigeant sportif de Tanger    LaLiga : Dénouement dans les courses à l'Europe et au maintien    Les supporters de l'OCK interdits de déplacement à Casablanca    Variole du singe : pas de raisons de s'inquiéter selon Tayeb Hamdi    Coronavirus au Maroc: 153 nouvelles infections et aucun décès ce samedi    Photos. Le Maroc et la France unis dans un exercice militaire aérien    Le Directeur Général de l'ONEE explore de nouvelles possibilités de financement avec la Suisse    Région de Casablanca: les prix des légumes ce samedi    Volaille: le prix du kilo atteint 25 dirhams, les Marocains en colère    Le DG de l'ADM Anouar Benazzouz prend la présidence de la fédération routière internationale    Dérives verbales de l'ambassadeur palestinien à Dakar : Hassan Naciri remet les pendules à l'heure    France : grève au Quai d'Orsay le 2 juin contre les réformes qui décapitent le corps diplomatique    L'Ambassade du Maroc au Sénégal réfute les allégations de l'ambassadeur palestinien à Dakar    Melilla a enregistré une secousse de magnitude 4    Brésil : Elon Musk annonce un projet de couverture internet en Amazonie    Nabila Mounib peut désormais accéder au parlement    ONU : engagement renouvelé aux objectifs du Pacte de Marrakech sur les migrations    Maroc-Espagne: Plus de 2 600 véhicules ont déjà franchi les frontières    INTELAKA : 44 695 crédits accordés depuis le début du programme    Quand Rico Verhoeven danse sur du Chaâbi (VIDEO)    SM le Roi félicite le club de la renaissance sportive de Berkane suite à sa consécration à la coupe de la CAF-2022    Bono vainqueur du trophé Zamora    Voici la date de l'Aid Al Adha 2022 au Maroc    Première édition de "Safi Investor Day" : la cité portuaire en émergence    Casablanca. Interdite d'accès en classe à cause d'une jupe: du nouveau dans l'affaire    Région de Khémisset: trois enfants meurent noyés    Baccalauréat : Voici le calendrier des examens    Etude : Vivre à proximité d'un feu de forêt augmente les risques de cancer    Justice : réactivation de l'accord de jumelage maroco-belge    France : voici les 27 ministres du nouveau gouvernement Macron    USA: La cote de popularité de Biden continue de chuter    Le Maroc fait don d'un laboratoire de langues à l'Académie diplomatique en Mauritanie    Le Maroc appuie l'élargissement de la Convention contre la torture    PSG où Real Madrid ? Mbappé se prononcera ce week-end    Variole du singe : Les rassemblements estivaux pourraient accélérer la propagation (OMS)    Voici la météo pour ce samedi 10 mai 2022    Variole du singe : Les rassemblements estivaux pourraient accélérer la propagation    Paris : Spectacle solidaire de D'jal le 29 mai au profit de l'association keepSmiling    Décès de l'acteur égyptien Samir Sabry à l'âge de 85 ans    Festival de Cannes: Manal Benchlikha foule le tapis rouge (PHOTOS)    Saad Lamjarred entre dans le Guinness des Records ! (PHOTO)    L'icône de Jil Jilala, Hajja Sakina Safadi, n'est plus    Gnaoua Festival Tour dévoile sa programmation    Madrid : Présentation du 26e Festival de Fès des musiques sacrées du monde    Le projet de loi n° 66.19 sur le droit d'auteur adopté à la Chambre des conseillers    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Formation du gouvernement : El Othmani ouvre le bal des négociations
Publié dans Challenge le 21 - 03 - 2017

Le Chef du Gouvernement désigné, Saâdeddine El Othmani, a reçu ce mardi 21 mars 2017 au siège du Parti Justice et Développement (PJD) à Rabat, les représentants du Parti de l'Istiqlal. Accompagné des membres du secrétariat général, Mustapha El Khalfi, El Mostafa Ramid, Mohamed Yatim et Lahcen Daoudi, Saâdeddine El Othmani s'est entretenu avec les émissaires du parti de la balance, Mohammed Soussi, Hamdi Ould Rachid et Bouamar Taghouane. A l'issue de cette réunion, Mohammed Soussi a fait part dans une déclaration à la presse de la volonté de son parti d'intégrer la prochaine majorité gouvernementale. Il a indiqué que la décision prise par l'Istiqlal en octobre dernier à ce sujet est « la même que celle exprimée aujourd'hui », réitérant le soutien du parti au Chef du Gouvernement.
Après l'Istiqlal, le président du RNI, Aziz Akhannouch, et le secrétaire général de l'Union constitutionnelle (UC), Mohamed Sajid, se sont réunis avec Saâdeddine El Othmani. Les deux formations ont affirmé leur soutien au Chef du Gouvernement et exprimé leur volonté d'intégrer la majorité gouvernementale, a indiqué le président du RNI. Dans une déclaration à la presse, Aziz Akhannouch a qualifié de « très importante » la rencontre avec Saâdeddine El Othmani et Mohamed Sajid. Pour rappel, le RNI et l'UC ont un groupe parlementaire et un programme communs.
Par contre, le Parti de l'Authenticité et de la Modernité (PAM) a été le seul à ne pas exprimer son souhait de rejoindre le gouvernement. Le parti n'a pas changé sa position prise au lendemain de la proclamation des résultats des législatives du 07 octobre 2017, a affirmé son secrétaire général, Ilyas El Omari. « Nous devons continuer de nous rencontrer et de dialoguer même si nous étions dans des positions différentes, non seulement entre nos deux partis, mais avec les courants politiques existants (...) car le dialogue est une vertu très importante », a-t-il déclaré à la presse au terme d'une réunion avec le Chef du Gouvernement désigné, Saâdeddine El Othmani. S'agissant de la participation du PAM au futur gouvernement, Ilyas El Omari a estimé que pour les deux parties cette question est, pour l'heure, encore prématurée. Initialement prévue ce matin, la rencontre avec les émissaires du PAM a été reportée à cet après-midi, du fait de la participation de son secrétaire général à la cérémonie de la Cité Mohammed VI Tanger Tech.
Le Mouvement populaire (MP) a été le prochain à rejoindre le siège du PJD. Le MP est prêt à participer au prochain gouvernement, a affirmé son secrétaire général, Mohand Laenser. A l'issue d'une réunion avec le Chef du Gouvernement, le SG du MP a indiqué que les entretiens ont porté sur « les moyens d'accélérer la formation du gouvernement », notant que Saâdeddine El Othmani « dispose de toutes les qualifications requises pour réussir cette mission ».
Pour sa part, le premier secrétaire de l'Union Socialiste des Forces populaires (USFP), Driss Lachgar, a affirmé le soutien de son parti au Chef du Gouvernement désigné et son engagement total en vue de la réussite de sa mission, précisant que cette décision a été prise par le comité administratif et entérinée par le bureau politique de l'USFP. Dans une déclaration à la presse au terme d'une réunion avec Saâdeddine El Othmani, il a indiqué que désormais, son parti n'accepte désormais que les consultations pour la formation du prochain gouvernement soient tenues qu'avec lui, exprimant le refus qu'« une tierce partie s'exprime au nom de l'USFP durant les consultations ». Driss Lachgar a par ailleurs indiqué que ces premiers pourparlers se sont tenus dans un climat « serein et fraternel ».
La dernière formation à se présenter au siège du PJD fut le Parti du Progrès et du Socialisme (PPS). Le Chef du Gouvernement désigné trouvera chez le PPS le soutien absolu pour la formation de la majorité gouvernementale, a affirmé son secrétaire général, Mohamed Nabil Benabdellah. Dans une déclaration à la presse à l'issue de la rencontre avec Saâdeddine El Othmani, le SG du PPS a indiqué que les consultations étaient « cordiales et franches et témoignaient des relations distinguées existant entre les deux partis ». Le PPS, a-t-il rappelé, avait souligné avant les dernières législatives que les raisons ayant prévalu à son alliance avec le Parti Justice et Développement (PJD) existent toujours, ajoutant que cette expérience va se poursuivre si les conditions sont réunies. Par ailleurs, Mohamed Nabil Benabdellah a réitéré le soutien de son parti à Saâdeddine El Othmani, que ce soit au niveau des conditions de la formation du gouvernement ou dans le cadre du programme gouvernemental, en vue de poursuivre la réforme et la démocratisation au Maroc. Il a également exprimé son aspiration à poursuivre l'expérience aux côtés du PJD et des autres composantes qui vont former la majorité gouvernementale.
Le PJD a décidé d'inviter les formations politiques suivant les résultats obtenus lors des élections législatives du 07 octobre 2017.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.