Tanger : neuf personnes interpellées pour trafic international de drogue    Pakistan : onze policiers libérés après avoir été capturés par des manifestants anti-France    ANP : baisse de 2,3% du trafic global à fin mars    Baccalauréat : L'examen national unifié entre les 8 et 12 juin prochain    Environnement : Adoption du décret d'application de la loi sur les aires protégées    Foot espagnol : Un 16ème but d'En-Nesyri décisif !    Foot féminin européen : Le PSG affronte le Barça en demi-finale de la Ligue des Champions    Ligue des Champions : Le PSG pourrait être désigné vainqueur !    Open d'Espagne de taekwondo G1: le Marocain Achraf Mahboubi remporte la médaille d'or    Les fintechs, au cœur de la stratégie de CFC    Oxford Business Group publie un rapport sur la transformation numérique du Royaume    Ftour Pluriel 9ème édition : «Retrouvailles»    Prix à la consommation: salée ou pas, la facture de ce ramadan ?    La Bourse de Casablanca débute en baisse    José Mourinho viré de Tottenham    Super League: la nouvelle compétition qui chamboule le foot    «Le polisario et l'Algérie ne réalisent pas que le monde a changé et que personne ne soutiendra leurs efforts de guerre», écrit Eurasiareview    France/Covid-19: les aides coûteront entre 10 et 11 milliards € à l'État en avril    Forum des zones industrielles: La 3è édition du 14 au 16 décembre à Tanger (OADIM)    New Delhi confinée pour une semaine à compter d'aujourd'hui    « Ch'hiwa Bel Khef »: Pasticcio (VIDEO)    Généralisation de la protection sociale : Le gouvernement accélère    Covid-19 en France: nouvelles révélations sur le variant brésilien    Un malade mental commet un carnage à Taounate    Edito : Cour promotionnelle    VIDEO// Aides alimentaires marocaines au Liban : Un don Royal hautement apprécié par les autorités libanaises    Série ramadanesque – «Café ness, ness» : Les avocats sollicitent la HACA    Covid-19 : La vaccination avec Johnson & Johnson devrait reprendre rapidement aux Etats-Unis (Conseiller médical)    VIDEO// Le danseur et chorégraphe belgo-marocain Sidi Larbi Cherkaoui en direct sur Info Soir de 2M    Maroc - Espagne : Une crise latente, malgré une bonne volonté de façade    Afghanistan: Joe Biden siffle la fin de la partie    Patrimoine: Lancement d'un programme de sensibilisation autour des valeurs historiques de Rabat    Déraillement d'un train en Egypte : Au moins 11 morts et près de 100 blessés (nouveau bilan)    Chelsea et Tuchel en finale grâce à Ziyech!    Le Raja s'offre le MAT, le HUSA s'incline face à la RSB    Kafala: Le procureur général appelle à une intervention positive    La conjoncture et l'enjeu    Le livre. Demain l'âge d'or de Jacque Heitz (suite)    Arrivée à Beyrouth du 2ème lot des aides alimentaires marocaines au Liban    Nucléaire iranien : Des avancées malgré la difficulté des négociations    Maroc : Réunion ce mardi 20 avril du Conseil de gouvernement    Sarah & Ismael: quand la passion guide!    Colombie : au moins 14 rebelles et un militaire tués lors de combats    Le profond malaise qui demeure entre la France et l'Algérie s'exaspère    Casablanca: le musée "Docteur Leila Mezian Benjelloun", prêt ''dans un peu plus de deux ans''    Culture : Le Programme des éliminatoires de la 2è édition de la Ligue Nationale d'Improvisation Théâtrale Nojoum    Rencontre: Exploratrice, conteuse...    Ramadan: Driss Roukh critiqué à cause de Mouna Fettou et Dounia Boutazout (PHOTO)    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Sebta et Mellilia: quelles alternatives pour mettre fin à la contrebande ?
Publié dans Finances news le 07 - 03 - 2021

Les projets que le gouvernement a lancés tardent à prendre forme.
La population veut qu'elle soit associée à l'élaboration des programmes de reconversion.

Par C. Jaidani

La décision de fermeture des frontières avec Sebta et Mellilia s'est fait lourdement sentir, surtout dans les régions limitrophes des présides occupés. Des centaines d'habitants de Fnideq et Mdiq organisent systématiquement chaque vendredi des manifestations et des sit-in pour dénoncer la dégradation de leur situation sociale et économique.
Pareil pour les habitants de Béni Nsar et Nador, qui travaillent dans le commerce et le transport de contrebande. Ce mouvement de contestation va s'inscrire dans la durée tant qu'une solution durable n'est pas trouvée. Des militants associatifs et des hommes politiques sont montés au créneau, appelant le gouvernement à assumer ses responsabilités.
«Fnideq est dans le chaos total. Outre la fermeture des frontières avec Sebta, la crise sanitaire a porté le coup de grâce, puisque les autres secteurs qui pouvaient assurer une bouffée d'oxygène à la population, comme le tourisme, sont fortement pénalisés», souligne Abdelmouhaimine Hamza, militant associatif de la région. Il ajoute que la fermeture des frontières était brusque et les autorités n'ont pas donné à la population une certaine marge pour réagir et prendre les dispositions nécessaires.
«La contrebande est la principale activité de la population locale depuis des générations. Comment voulez-vous qu'elle puisse se reconvertir à d'autres activités d'un jour à l'autre, alors que la plupart des personnes touchées n'ont ni diplôme ni un certain niveau d'instruction qui leur permette de dénicher facilement un autre travail. La situation devient insupportable et la grogne sociale devrait davantage s'accentuer», avertit Hamza.
Par la voie de son antenne à Mdiq, le Parti authenticité et modernité (PAM) fait porter l'entière responsabilité de cette situation au gouvernement, qui «n'a pas prévu des alternatives et lancé les investissements nécessaires à temps pour remédier à la marginalisation de la région». Le parti au tracteur propose d'organiser une conférence réunissant tous les intervenants concernés pour débattre et trouver des solutions urgentes et d'autres pour le long terme.
Pour rappel, le gouvernement s'est engagé à réaliser une zone franche dans la région en mobilisant un montant de 200 MDH. La première tranche ne sera opérationnelle qu'à partir du deuxième semestre de cette année. Etalée sur 10 hectares, elle comprendra 33 magasins de stockage des marchandises importées du port de Tanger Med, qui pourraient être exportées ou distribuées sur le marché intérieur.
«Ces projets sont insuffisants et inadéquats pour remplacer la contrebande. L'approche doit être progressive et bien ciblée, tout en associant la population dans les différentes projections pour assurer le succès escompté. Tous les pays qui ont lancé des programmes de ce genre ont mis des années pour mettre un terme aux activités illicites. Outre le volet sécuritaire, une campagne de sensibilisation et de mobilisation auprès de la population est nécessaire», explique Hamza.

Fnideq, une ville sinistrée
Chiffres à l'appui, le groupement Sawt Fnideq a souligné que 600 commerces de la ville ont fermé, dont 300 à Souk Massira Al Khadra. Près de 40% des cafés, restaurants et pâtisseries ont déclaré faillite et 3.600 personnes qui faisaient la navette entre Fnideq et Sebta, ont perdu leur emploi. Face à la baisse de revenu de la population, 900 élèves ont basculé de l'enseignement privé vers le public. Pour leur part, des écoles privées ont été contraintes de réduire leurs effectifs ainsi que le salaire des personnes retenues.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.