Flash hebdomadaire    Délais de paiement. Entreprises et établissements publics désormais contraints à la transparence    Washington s'apprête à sanctionner davantage l'Iran    Criminalité à Casablanca. Recul des affaires de vol    Festival Gnaoua et musiques du monde. Grande fête de la culture !    Afrique du Sud-Côte d'Ivoire : choc entre deux équipes en quête de gloire perdue    Le plan américain de paix par l'économie sera discuté à Bahreïn, sans les Palestiniens    "Comment est-ce possible ?", le coup de gueule d'Hervé Renard    L'école belge de Rabat met en place des programmes préparatoires aux tests d'admission    Nuit de liesse à Istanbul après la victoire de l'opposition    Marrakech. Une bande spécialisée dans le trafic de drogue démantelée    MAROC/PALESTINE : LAKJAA RAPPELLE LE SOUTIEN ENGAGE DE SM LE ROI MOHAMMED VI POUR LES PALESTINIENS, DIRECTION ET PEUPLE    Mauritanie: Cheikh El-Ghazouani revendique la victoire    De David Guetta à Kery James: retour sur le weekend de Mawazine    Clôture en apothéose de la fête de la musique "by Wecasablanca Festival"    Les Muwachahat andalouses et alépines résonnent dans le ciel de Fès    Bac 2019 : Un taux de réussite de 65,55%    Violence à l'égard des femmes. L'enquête nationale décortiquée par les députés    Une mosquée de Ceuta visée par des tirs    25ème Festival de Fès des musiques sacrées du monde : Du gospel et flamenco pour marquer la fin    Gouvernance spatiale et développement    L'université Ibn Zohr en apothéose!    CAN 2019 : 120 millions de DH privent les Marocains des matchs des Lions de l'Atlas    RAM : APRES NEW-YORK, MIAMI, WASHINGTON...AU TOUR DE BOSTON POUR DES VOLS DIRECTS    «Al Omrane Expo MDM» remplace un roadshow international    Ouverture de la 12è retraite du Conseil de Paix et de Sécurité de l'UA à Sekhirat    Le Maroc exprime sa satisfaction quant à la position constructive de la Barbade    Mawazine-2019: le duo Bigflo et Oli propulse le public vers « la lune »    BMW de nouveau transporteur officiel du Festival Mawazine    Immigration illégale : Six individus déférés devant le parquet à Larache    Le Maroc prend part au "Sommet des deux rives, Forum de la Méditerranée"    Festival de Fès, un bilan très satisfaisant pour la 25ème édition    Mohamed Aujjar s'informe du fonctionnement de la Cour de cassation hongroise    Le Sénégal et l'Algérie prennent les rênes du Groupe C    Administration. Où en est le chantier de la déconcentration ?    Edito : Excédent au Bac    Vif succès du tournoi de football organisé par Act4Community Jorf Lasfar    Marc Lamti, le plus jeune joueur de la compétition    Amine Harit : Au fond de moi, ça n'allait pas et je me mentais    Les marchands non financiers confiants pour le deuxième trimestre    Enfin un prix pour l'enseignant inspirant    La politique migratoire de l'Espagne entre façade et réalité    Répression tous azimuts dans les camps de la honte    Divers    "Futuristic Vision" remporte le prix de la meilleure Junior entreprise    Une victoire d'entrée pour les maîtres de céans    Palestine. Une marche de soutien à Rabat    Affaire Khashoggi: la responsabilité du prince héritier est engagée…    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le Roi installe le Conseil supérieur des Oulémas africains
Publié dans HibaPress le 15 - 06 - 2016


Hibapress
Le Roi Mohammed VI, accompagné du Prince Moulay Rachid, a présidé, mardi à Fès, la cérémonie d'installation des membres du Conseil supérieur de la Fondation Mohammed VI des ouléma africains.
Après lecture de versets du Saint Coran, le Roi a prononcé un discours dans lequel le Souverain a affirmé que cette Fondation constitue un cadre permettant aux Oulémas de ''remplir le devoir qui leur incombe de faire connaître l'image réelle de la religion tolérante de l'Islam et de promouvoir ses valeurs que sont la modération, la tolérance et la volonté de coexistence''.
Le Souverain a également souligné que «Notre décision de mettre en place cette institution ne fait pas suite à une contingence fortuite, pas plus qu'elle ne vise à réaliser des intérêts étriqués ou éphémères».
Cette initiative procède plutôt d'une «conception intégrée de la coopération constructive et d'une volonté de répondre concrètement aux demandes de nombre de pays africains frères, en matière religieuse », a dit le Roi.
Le Souverain a fait part, dans ce contexte, de sa conviction que cette Fondation, à travers ses différentes filiales dans les pays africains, œuvrera aux côtés de toutes les instances religieuses concernées, à remplir le rôle qui lui revient de répandre la pensée religieuse éclairée et de faire face aux thèses d'extrémisme, de repli sur soi et de terrorisme que certains pseudo-prédicateurs colportent au nom de l'Islam».
Par la suite, le ministre des Habous et des Affaires islamiques, président délégué de la Fondation, Ahmed Toufiq, a prononcé une allocution devant le Roi dans laquelle il a souligné que l'orientation africaine imprimée à la politique du Roi n'est pas dictée par des considérations de politique de coopération conjoncturelle se limitant à l'échange de biens et à la réciprocité d'intérêts, mais il s'agit d'une orientation multidimensionnelle puisant sa spécificité des liens géographiques, des attaches de l'histoire, des substrats scientifiques et des sensibilités spirituelles, adossées au partage entre le Maroc et nombre de pays africains, des constantes religieuses et doctrinales.
Il a relevé que les perspectives d'avenir pour cette Fondation, telles que «Vous en avez défini les objectifs dans le Dahir chérifien, se matérialiseront à travers la mise à disposition de l'expertise du Maroc au profit des ouléma d'Afrique désireux d'en bénéficier, en considération du statut et du contexte, et ce d'après une approche globale vouée à la promotion de la religion, à la protection du culte et à la valorisation de ses prestations ».
«Vous avez conçu cet instrument, avant toute autre considération, pour complaire à Dieu à travers l'exercice de la haute responsabilité dont Vous êtes dépositaire, en tant que protecteur du culte et de la religion, symbole incarnant l'histoire spirituelle commune entre le Maroc et l'Afrique et en tant que dirigeant soucieux de la sécurité et de la stabilité de la région», a dit Ahmed Toufiq.
Dans une allocution au nom des Ouléma membres du Conseil Supérieur de la Fondation Mohammed VI des Oulémas Africains, Boubakar Doukoure, Alem du Burkina Faso, a affirmé que la présence de ces Ouléma illustre leur adhésion et leur bénédiction de l'initiative d'Amir Al Mouminine qui vise à «instituer une entité devant permettre aux oulémas africains d'asseoir une coopération vouée au service de leur religion et au développement de leurs sociétés''.
Il a formulé le souhait que cette Fondation englobe l'ensemble des Ouléma Africains connus pour leur probité et jaloux des intérêts supérieurs de leurs pays et qu'elle inscrive son action dans le sens des objectifs qui lui ont été définis, en ajoutant à ses priorités d'essayer de régler tous les conflits existants, surtout en Afrique, de façon à dégager des solutions globales et durables basées sur la justice et le droit et d'encourager la poursuite du dialogue entre les religions et les cultures différentes sur la base du respect réciproque et le refus de toute tentative de la part d'une quelconque partie d'imposer ses valeurs et sa culture aux autres.
Le Roi Mohammed VI a ensuite été salué par des membres du Conseil supérieur de la Fondation Mohammed VI des Ouléma africains, originaires des 31 pays représentés dans le Conseil. Le Roi a ainsi été salué par Boubakar Doukoure, Jibreel Shek Mashhoud Ramadan, Alem de la République fédérale du Nigeria, Ravane Mbaye, Alem de la République du Sénégal, Mahmoud Abdou Zouber, Alem de la République du Mali, Abdallah Idrissa Maiga, Alem de la République du Niger, Ibrahima Sylla, Alem de la République de Guinée - Conakry, Abdulkader Ibrahim, Alem de la République fédérale de Somalie, Boikari Fofana, Alem de la République de Côte d'Ivoire, Mohamed Zain Al Hadi El Hag Ali, Alem de la République du Soudan, Hamidou Dairou, Alem de la République du Cameroun, et Ismael Oceni Ossa, Alem de la République gabonaise.
Le Souverain a également été salué par Mustapha Sheikh Ibrahim, Alem de la République du Ghana, Mohamed Kamal Adem, Alem de la République fédérale démocratique d'Ethiopie, Cheikh Salehou N'Diaye, Alem de la République Centrafricaine, Mahamat Khatir Issa, Alem de la République du Tchad, Mamadou Aboudoubatchi Seibou, Alem de la République togolaise, Mateta Nzola, Alem de la République d'Angola, Mohamed Djima Ousmane, Alem de la République du Bénin, Aboulhakim Mohamed Chakir, Alem de l'Union des Comores, Mohammed Imran Chand, Alem de la République d'Afrique de Sud, Houssein Ahmed Guelleh, Alem de la République de Djibouti, Wilton Da Conceicao Das Neves, Alem de la République démocratique de Sao Tomé-et-Principe, Saleh Omar Sesay, Alem de la République de Sierra Leone, et Baba Ceesay, Alem de la République islamique de la Gambie.
Le Roi a aussi été salué par Mamadu Uri Blade, Alem de la République de Guinée Bissau, Abdulghafur Hemed Saleh Al Busaidy, Alem de la République du Kenya, Oumaro Kamara, Alem de la République du Libéria, Abubakary Zubeiry, Alem de la République-Unie de Tanzanie, Luaba Mangala, Alem de la République démocratique du Congo, Mohamed E Moctar Ould Bah, Alem de la République islamique de Mauritanie, et Mohamed Yssef, Alem du Royaume du Maroc.
Le Roi a, par la suite, posé pour une photo-souvenir avec ces membres du Conseil supérieur de la Fondation Mohammed VI des Ouléma africains.
Conformément au Dahir n 1-15-75 du 7 Ramadan 1436 (24 juin 2015) portant création de la Fondation Mohammed VI des Ouléma africains, le conseil supérieur de la Fondation est composé, outre le président délégué de la Fondation en qualité de président, de tous les membres de la Fondation.
Ce Conseil est chargé des affaires générales de la Fondation. Il délibère sur toutes les questions qui intéressent la Fondation et prend toutes les décisions à même de lui permettre la réalisation de ses objectifs, notamment la définition des orientations générales de la Fondation, l'étude et l'approbation du programme d'action annuel, du projet du budget, et du projet du règlement intérieur de la Fondation.
Il étudie également les affaires qui lui sont soumises par le président de la Fondation, les candidatures des nouveaux membres qu'il soumet au Président de la Fondation, et approuve le rapport annuel des activités de la Fondation et le rapport financier. Il prend aussi connaissance du rapport établi par l'expert-comptable sur la situation comptable de la Fondation.
Cette cérémonie s'est déroulée en présence du Chef du gouvernement, de Conseillers du Roi, de membres du gouvernement, des présidents des instances constitutionnelles, et des représentants du corps diplomatique des pays islamiques accrédité au Maroc.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.