Après la guerre, le parti distribue les dividendes    Immigration & Asile : Où en est le Maroc ?    Sahara : Les choses sérieuses commencent pour Köhler    La jeunesse socialiste en panache!    Redémarrage des inscriptions pour la loterie de Visa 2019    Nabil Benabdallah reçoit à Rabat son homologue tchadien    Une commission ministérielle pour accélérer les investissements en matière d'eau potable    Douzi: «Mon rêve de chanter en amazigh est en train de se réaliser»    Casablanca accueille la 4e édition de street art «Sbagha Bagha»    PRÈS DE 67 MILLIARDS DE DIRHAMS DU PIB DU TOURISME AU MAROC    Félicitations royales pour Audrey Azoulay, DG de L'Unesco    ARMEMENT: LE MAROC RECEPTIONNE UNE NOUVELLE CARGAISON DE CHARS AMERICAINS    Violences et arrestations ont ponctué la vente des billets de Wydad-USMA    La Princesse Lalla Salma prend part à la conférence mondiale de l'OMS sur les maladies non-transmissibles    METEO: BAISSE GENERALE DES TEMPERATURES ET DES AVERSES SUR UNE PARTIE DU PAYS    ANP: Feu vert de l'AMMC pour un emprunt obligataire de 500 MDH    Tabac : Philip Morris Maroc certifiée    Ahizoune reçoit le Prix de reconnaissance de la culture amazighe au titre de l'année 2016    La cellule jihadiste démantelée récemment préparait des engins explosifs !    15.000 enfants de moins de 5 ans meurent chaque jour dans le monde…    L'heure est à la mobilisation (4)    Sahara marocain-ONU : Le nouveau paradigme    Le Sénégal jouera pour les six points contre les Bafana-Bafana    May va tenter de metttre la future relation UE-Londres au coeur des débats        Coupe de la Ligue thaïlandaise : El-Jadeyaoui s'illustre    Le Maroc vise la qualification au Mondial    Ligue des champions : Le Real stoppé par Tottenham    Une étape-reine de 65 kilomètres au Tour de France 2018    Divers sportifs    Plus de 8 millions de touristes ont visité le Maroc à fin août    Deux vaccins expérimentaux prometteurs contre le virus Ebola    Khamenei met en garde les Etats-Unis à propos de l'accord nucléaire    News    Insolite : Excédée par le foot    Kiné, ostéopathe ou bien chiropracteur, qui consulter ?    Divers    L'industrie aéronautique, un secteur stratégique dans la dynamique du développement économique    La Chambre des représentants approuve neuf dispositions de son règlement intérieur    Trapero, chef de la police catalane, héros, martyr ou traître à la nation ?    La jaunisse fusarienne du bananier menace le fruit le plus vendu au monde    Les meilleurs films de tous les temps    L'art contemporain marocain sublimé à Paris par l'œuvre d'Ilham Laraki Omari    "Only the Brave" porte à l'écran le dur métier de pompier    Le «Daniel Pearl 2017» décerné à une journaliste marocaine    L'amazighe est-il en danger?    Les Wydadis réservent un accueil chaleureux à l'USM Alger    RABAT: LE ROI INAUGURE LE CENTRE DE CARDIOLOGIE DE L'HÔPITAL MILITAIRE    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





AZILAL: L'approvisionnement en eau potable s'organise dans la province
Publié dans HibaPress le 12 - 08 - 2017


SAID FRIX
L'approvisionnement en eau potable dans la province d'Azilal a été récemment au centre des débats lors d'une rencontre qui a été récemment présidée, à Azilal par CharafatAfilal, Ministre déléguée auprès du Ministre de l'Enérgie, des Mines , de l'Eau et de l'Environnement, chargée de l'eau.
Cette rencontre qui a vu la participation de Monsieur Mhamed Al Atfaoui, Gouverneur de la Province d'Azilal, , de Monsieur Mustapha El Habti, Gouverneur Directeur de l'Eau, de l'Assainissement au Ministère de l'Intérieur, en plus du Président du Conseil provincial d'Azilal, des représentants de l'Office National de l'Electricité et de l'Eau Potable (ONEE), ainsi que des parlementaires et élus a permis de débattre de la pénurie de l'eau potable qui affecte des douars relevant de la province d'Azilal. Elle a porté essentiellement sur l'examen de la situation hydrique de la province et la mise en avant des réalisations qu'elle a connues dans le domaine de l'eau. Cette réunion a constitué une occasion pour présenter les différentes contraintes et problématiques de ce secteur au niveau de la province d'Azilal, discuter les dispositions et mesures à prendre pour y remédier et explorer les perspectives d'avenir en matière de développement des ressources en eau au niveau de cette province.
Lors de cette rencontre, M MhamedAtfaoui, Gouverneur de la province d'Azilal a déclaré qu'un grand nombre d'efforts a été déployé par des opérateurs comme le Conseil provincial et les communes territoriales dans l'envoi des citernes aux douars en vue de les approvionner en eau potable. M le Gouverneur a ajouté qu'il est d'autres projets hydriques qui sont en voie de réalisation dans le but de faire face à cette pénurie de l'eau potable et dont le cout est de 48MDH ainsi que la construction d'un barrage collinaire , après étude, à Ouzoud avec un cout de 500MDH dans le dessein de protéger la région contre les inondations. Qui plus est, M le Gouverneur a présenté des solutions et des propositions capables de mettre fin à cette pénurie qui affecte un grand nombre de Douars à la province d'Azilal. M le Gouverneur a ainsi rappelé un grand nombre de projets et de chantiers qui s'assignent pour objectifs de participer au développement économique et social de la province. Ainsi le cout global qui sera alloué à la réalisation de ces projets de développement est de 1MM et 300MDH partagé entre 543 projets et répartis sur cinq axes à savoir, l'électricité, les routes, l'eau, l'enseignement et la santé.
M Atfaoui a enfin déclaré qu'une stratégie élaborée au niveau de l'approvisionnement de la province en eau potable portera certes ses fruits grâce aux efforts inlassables conjugués par les services de la province, les autorités locales et tous les autres opérateurs concernés.
Pour sa part, et à travers son allocution prononcée à cette occasion, Madame CharafatAfilal a souligné que l'un des objectifs principaux de ces visites de terrains consiste à se rapprocher de la population et être d'avantage à l'écoute de ses attentes et préoccupations, notamment en matière d'alimentation en eau potable. Elle a saisi cette opportunité pour passer en revue les importantes contraintes qui font face au développement et la gestion des ressources hydriques dans la provinces d'Azilal. Ainsi, elle a expliqué: « En raison de la composition géologique montagneuse caractérisant cette province, les importantes précipitations qu'elle reçoit produisent de fortes crues au niveau des oueds et provoquent des inondations ». Aussi, a-t-elle ajouté que cette géologie ne favorise pas le stockage des eaux souterraines ce qui impacte la disponibilité des ressources en eau dans la région et les rendent limitées.
La Secrétaire d'Etat a fait également savoir que la nature montagneuse des terrains en plus de l'éparpillement de la population ; sont parmi les principaux obstacles à la mise en place de systèmes d'approvisionnement en eau potable dans les zones rurales de la province.
En outre, au cours de cette séance de travail, le bilan des réalisations dans le secteur de l'Eau, ainsi que le plan d'action de développement et de gestion des ressources en eau dans la province d'Azilal ont été présentés par l'Agence du Bassin Hydraulique d'Oum Errabiaa et l'ONEE.
Ainsi, en vue d'accroitre le niveau de stockage des eaux de surface dans la région, et soutenir le développement local, le programme de construction de petits et moyens barrages sera poursuivi.
Aussi, les travaux de réalisations des conduites d'adduction régionales continueront pour une meilleure alimentation en eau des différentes régions de la province à partir de ressources en eau sures et dans de meilleures conditions. Les représentants de l'ONEE ont mis en avant les importants projets qui sont en cours de réalisation pour l'alimentation en eau potable rurale à partir du Barrage Moulay Hassan premier au profit de 56.200 habitants. Ces projets permettront d'accroitre le taux d'accès à l'eau potable dans le milieu rural au niveau de la province à 93 % à la fin des travaux.
Aussi, les participants ont pu s'enquérir de l'état de l'assainissement liquide au niveau des principales villes de la province d'Azilal, et ce à travers des explications qui ont été fournies sur les projets en cours de réalisation, ceux qui sont programmés ou encore en phase d'études.
Par ailleurs, les travaux de réalisation de forages d'exploration et les études les concernant se poursuivront en collaboration avec tous les partenaires en vue mettre à disposition des ressources en eau supplémentaires et atténuer les effets de la sécheresse au niveau de cette province.
Concernant la protection contre les inondations, les différents points noirs ont été étudiés et les travaux d'aménagement d'un bon nombre d'oueds et cours d'eau ont été réalisés dans le cadre de partenariat avec les différents intervenants. Il s'agit notamment des travaux au niveau des communes de Bzou, BniAyate, Ait Abbas, et la ville d'Azilal. Pour ce qui de la protection des communes de TidliFetouaka, ouzoud et Ait Mohammed les travaux sont en cours de réalisation et les travaux au niveau de la communes d'Anergui sont en cours de lancement au titre de l'année en cours.
Qui plus est, M Aghazzaf Brahim, Directeur de ABHOER a présenté un exposé qui a porté sur les ressources en eau dans la province d'Azilal, la situation actuelle, les réalisations et les perspectives d'avenir.
Selon l'intervention de M le Directeur de ABHOER, la province est caractérisée par un climat continental et les précipitations pluviométriques moyennes annuelles varient entre 350 et 550 mm. Les apports annuels en eau de surface sont de 1650 millions de m3réparties entre les grands sous bassins comme suit:
- El Abid – Ahansal : 995 millions de m3
- Lakhdar-Aghzef : 385 millions de m3
- Tessaout 270 millions de m3.
Concernant les eaux souterraines, la région est caractérisée par des nappes localisées notamment celles d'Azilal, Demnate et Ait Aatab. Malgré la faiblesse de ces ressources, elles jouent un rôle stratégique en particulier pendant les périodes de sécheresse, en permettant la satisfaction des besoins en eau pour l'l'alimentation en eau potable des populations rurales et la petite irrigation. Le volume global exploitable à partir de ces nappes est de 1,2 million de m3.
La qualité de l'eau est généralement bonne à excellente, sauf au niveau de certains tronçons en aval des centres d'Azilal et Demnate.
La province dispose de trois barragesd'une capacité totale de 1497 millions de m 3. Il s'agit des barrages de Bine El Ouidane, Ait Ouaarda et Moulay Hassan 1er.
Les besoins en eau potable s'élèvent à 8 millions de m3/an, dont 3 millions de m3 dans le milieu urbain et 5 millions de m3en milieu rural. Les besoins en eau d'irrigation sont de de 161 millions de m3 / an pour irriguer 13370 hectares.
L'agence réalise des études d'identification des zones inondables, ces études couvrent pratiquement la totalité des communes de la province. Ces études sont destinées aux communes territoriales et aux agences urbaines pour les prendre en considération dans l'élaboration des schémas d'urbanismes.
L'agence réalise également des études détaillées pour les aménagements de protection contre les inondations. Les études achevées concernent les centres d'Azilal, Demnate, Bzou, Anzou, Ait Mohamed, ZaouitAhansal, Anergui, Afourar, Béni Ayat, Ozoud, Ait Taguelle , Ait OuKabli, Ait Bogmaz, Ouaouizeght, FoumJemaa, Tifert N'Ait Hamza, et Taounza.
Actuellement, l'agence mène une étude détaillée pour l'aménagement des chaabats dans la ville d'Azilal.
Concernant les travaux d'aménagement des cours d'eau pour la protection contre les inondations, l'agence a déjà achevé des travaux au niveau des communes de Bzou, Béni Ayat, Ait Abbas et Azilal pour un montant de 90,7 millions de DH.
Les travaux en coursde réalisation au niveau de la province s'élèvent à un montant de 36,2 millions de DH.
Les travaux programmés au titre de l'année 2017s'élèvent à un montant de 7,5 millions de DH.
En ce qui concerne les travaux d'exploration des ressources en eau, l'agence a réalisé durant les dernières années des sondages de reconnaissance qui ont permis de dégager un débit de 57 litres / seconde pour un cout d'environ 6 millions de dirhams.
L'agence a également réalisé une étude hydrogéologique et géophysique pour étudier les possibilités de dégagement des ressources en eau, et a programmé une autre étude en 2017.
Elle continuera également l'achèvement des études pour déterminer les zones de protection des sources lancées depuis 3 ans
L'agence a réalisé des travaux de délimitation du domaine public hydraulique au niveau des barrages et des cours d'eau.
L'agence a signé trois contrats de concession pour la réalisation de 3 barrages pour la production de l'énergie hydroélectrique sur l'oued Ahensal.
L'agence a programmée en 2017 des études de réutilisation des eaux usées traitées pour les centres d'Ouaouizeght, Demnate, FoumJemaa.
Toujours, d'après l'exposé de M Aghazzaf, Les principaux problèmes liés à la gestion des ressources en eau dans la province d'Azilal portent sur La grande variation dans la répartition géographique de la pluie et donc une grande variation des apports d'eau au niveau des sous-bassins ;Les périodes de sécheresse successives et la baisse des précipitations de 20% au cours des quatre dernières décennies, ce qui a entraîné une baisse des apports d'eau d'environ 40% ;Le déséquilibre entre la demande en eau (qui est en constante augmentation) d'une part et l'offre disponible ;La fragilité des sources et leur grande vulnérabilité aux changements climatiques avec des baisses de débits importantes en période de sécheresse , Problèmes majeurs associés aux inondations, avec des crues au niveau de plusieurs centres dans la province d'Azilal ;l'érosion du sol dans les bassins, ce qui entraîne un envasement des barrages et risques particuliers de pollution par les eaux usées notamment les rejets des huileries . Et pour ce qui est des perspectives d'avenir, Poursuivre les efforts de mobilisation des ressources en eau par la réalisation des barrages et l'exploration des eaux souterraines ; Continuer le programme de protection contre les inondations, Poursuivre l'achèvement du programme d'assainissement liquide avec la nécessité d'adopter des mécanismes de financement adaptés en ce qui concerne les zones rurales, Les travaux nécessaires pour sécuriser l'approvisionnement en eau potable en milieu rural.
Notons que les autres exposés qui se sont succédé ont porté essentiellement sur l'impact de la pénurie en eau potable dans la province d'Azilal, sur les solutions envisagées , sur les projets qui seront concrétisés…En outre, les interventions des participants à cette rencontre où l'or bleu a été au centre des débats ont porté entre autres sur le manque d'eau potable, la pollution , l'assainissement, l'approvisionnement en eau potable,…


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.