Hautes fonctions : La procédure de nomination remise à plat    Avis Locafinance ouvre une nouvelle agence à Casablanca    Wafa Assurance lance une gamme de produits à partir de 60 DH/an    Le Souss aura son Forum international en novembre prochain    Rekrute lance un simulateur de salaire gratuit    Education aux valeurs. Oui, mais quoi ?    Tunisie    Immigration clandestine : Six personnes arrêtées à Tan Tan et Laâyoune    Renversement d'un autocar à Errachidia : Le bilan grimpe à 17 morts    Le ministère de l'éducation nationale rassure    Météo: le temps qu'il fera ce mardi    Le CNDH va présenter ses recommandations d'amendement du Code pénal    L'ONU appelle à enquêter sur l'usage "excessif de la force" par la police russe    Le Hezbollah abat un drone israélien à la frontière libanaise    La Tunisie au rythme de soirées politiques télévisées inédites    Brexit: Jamais deux sans trois?    Insolite : L'hymne d'Andorre joué par erreur au coup d'envoi de France-Albanie    Les U23 ont-ils encore une chance de se qualifier ?    Une large revue d'effectif prévue par le sélectionneur national face au Niger    Il fait l'actu : Miloudi Moukharik, président de l'UMT    La Bourse de Casablanca boucle la semaine en baisse    Un haut responsable parlementaire chinois appelle à resserrer la coopération parlementaire avec le Maroc    Forte chute des prix des céréales de base et du sucre à l'échelle mondiale    Les régimes végétariens et végétaliens augmenteraient le risque d'AVC    La cigarette électronique au cœur de la polémique    Accident d'Errachidia: le chauffeur ayant pris la fuite se rend aux autorités    "Les fleurs du passé ont fleuri" Premier souffle poétique d'Alain Psaume Bouithy    "Tiwizi", une nouvelle collection pour diffuser des ouvrages académiques auprès d'un large public    "Ça" démarre fort au box-office    L'Boulevard revient dans tous ses états    Pour un nouveau contrat social (au Maroc et ailleurs)    Elections en Russie : Lourdes pertes pour le pouvoir à Moscou    Les Lionceaux et les Lions de l'Atlas logiquement accrochés    Nucléaire iranien: l'AIEA confirme l'installation de centrifugeuses avancées    Ouverture du 8ème congrès national de la Jeunesse socialiste    Mostra de Venise. Le "Joker" triomphe    La qualité l'emportera    Liban: Le Hezbollah dit avoir abattu un « drone israélien » à la frontière    La rentrée sociale !    Météo: Le temps qu'il fera ce lundi    Match amical : La sélection nationale des locaux bat le Burkina faso 1-0    La sélection nationale des locaux bat le Burkina faso    Soutien des pays d'Amérique latine à la cause nationale    Les sélections du Maroc (A, olympiques et locaux) ont des rendez-vous décisifs    Les Lions de l'Atlas accrochés à Marrakech par le Burkina Faso    La Toile selon l'art de la «halka» dans une peau comique et moderne    bdellatif El Mesnaoui : «Plusieurs scénarios souffrent d'une faiblesse structurelle»    «Eidreadathon»: Des lectures au goût de la fête    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Australie : Un bateau de migrants intercepté et repoussé vers le large
Publié dans La Nouvelle Tribune le 20 - 11 - 2015

Les autorités australiennes ont intercepté vendredi matin une embarcation de migrants à quelques centaines de mètres seulement de l'île australienne de Christmas, dans l'océan Indien, avant de la remorquer vers le large, selon un responsable local.
L'Australie mène une politique extrêmement dure, et fustigée par les organisations de défense des droits de l'Homme vis-à-vis des migrants et des réfugiés. Tous les bateaux de migrants tentant d'atteindre l'Australie sont systématiquement refoulés.
Vendredi à l'aube, des habitants de Christmas -territoire australien situé à 2.600 kilomètres au large de Perth- ont aperçu un bateau de pêche indonésien à 100 ou 200 mètres de Smith Point, qui marque l'entrée du port de l'île, a déclaré le président du comté de l'île Christmas, Gordon Thomson, à l'Australian Associated Press.
« J'ai vu un patrouilleur de la marine remorquer au large le bateau indonésien », a-t-il dit. « C'est très injuste de faire cela. »
Selon AAP, environ huit personnes étaient à bord de l'embarcation. Elles ont été transférées sur un bâtiment de la marine australienne une fois au large.
En déplacement à Darwin (nord), le Premier ministre australien Michael Turnbull s'est refusé à confirmer l'information, se contentant de répéter que l'exécutif avait pour principe de « ne pas commenter les opérations ».
Canberra soutient que sa politique, en oeuvre depuis 2013, dissuade les passeurs et a permis de sauver des vies en évitant que les migrants ne risquent leur vie en tentant de gagner l'Australie sur des embarcations de fortune.
Les migrants qui parviennent à gagner l'Australie sont internés dans des camps sur l'île de Manus, en Papouasie-Nouvelle Guinée, sur l'île de Nauru, dans l'océan Pacifique ainsi que sur l'île Christmas, le temps que leur demande d'asile soit examinée.
« Si le gouvernement Turnbull se préoccupait vraiment de sauver des vies, il ne repousserait pas ces gens en mer, il les laisserait débarquer en toute sécurité », a twitté la sénatrice écologiste Sarah Hanson-Young, fustigeant le manque de transparence de l'exécutif.
« Le gouvernement Turnbull fera-t-il preuve d'honnêteté quant à ce que ces gens vont désormais devenir? », a-t-elle interrogé.
A en croire le gouvernement, aucun bateau de migrants n'a réussi à accoster en Australie en 2015.
La dernière arrivée massive remonte à juin 2014, quand 157 réfugiés avaient été interceptés dans l'océan Indien.
Le centre de détention de l'île Christmas, où cohabitent des demandeurs d'asile et des criminels de droit commun étrangers en attente d'extradition, a été la semaine dernière le théâtre d'une violente émeute.
Celle-ci avait éclaté après la mort d'un réfugié kurde iranien qui s'était évadé du centre.
L'émeute, qui a duré deux jours, a fait 10 millions de dollars australiens (6,7 millions d'euros) de dégâts dans le centre, selon le gouvernement.
Canberra a signé en 2014 un accord controversé avec le Cambodge prévoyant que les migrants ayant obtenu le statut de réfugié à Nauru puissent, s'ils le veulent, s'installer de façon permanente au Cambodge, contre le versement de millions de dollars d'aide à Pnom Penh.
L'Australie serait selon certains médias en discussion avec Jakarta pour envoyer aussi ses migrants sur une île de l'archipel indonésien.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.