Dakhla : un consulat général de Djibouti sera inauguré ce vendredi    La NARSA met le paquet dans un vaste programme de sensibilisation    Coronavirus: l'Arabie saoudite suspend l'octroi de visas à sept nationalités    Le Conseil de la concurrence se penche sur son inventaire de l'année 2019    Coronavirus / Maroc: le nombre de cas suspects en hausse    La DGAPR dément les allégations du proche d'un détenu dans le cadre des événements d'Al Hoceima au sujet de la grève de faim    Brexit : Londres songe à se retirer des négociations dès juin    Il y a 60 ans, Agadir: Penser la catastrophe    Création à Kinshasa d'une Chambre de commerce RDC-Maroc    Mais où est Obama ? Le grand absent omniprésent face à l'ascension de Sanders    60e anniversaire du séisme d'Agadir    Agadir abrite le 27ème Rallye Maroc Classic en mars    Raja-Mazembe: à quelle heure et sur quelles chaînes ? (Champions League)    La FRMF annule la suspension à vie de l'arbitre Hicham Tiazi    Fouad Chafik prolonge avec Dijon!    Le Maroc, est-il une nation moderniste?    Sahara marocain: le Parlement espagnol précise sa position    Saham Assurance lancera deux nouvelles offres    La République dominicaine soutient l'intégrité territoriale du Maroc, au niveau des Nations unies    Coronavirus: de nouveaux cas confirmés en France    L'armée syrienne tue plus de trente soldats turcs dans la région d'Idlib    Nadia Fettah Alaoui : Le tourisme contribue de 7% au PIB national    Mutandis réduit sa participation dans Immorente Invest    3ème édition du Forum Maroc – Iles du Pacifique : Mohcine Jazouli plaide pour une coopération renforcée    Hakim Ziyech s'offre une nouvelle villa aux Pays-Bas    Akhannouch présente au Conseil du gouvernement les principaux axes de la nouvelle stratégie agricole    Célébration aujourd'hui du 13ème anniversaire de S.A.R la Princesse Lalla Khadija    La politique immobilière nationale décortiquée par le CESE    Le coronavirus plombe l'économie    Ligue des champions : Le Raja à l'assaut du Tout Puissant Mazembe    Divers sportifs    Moutaouali, la perle du Raja    La CCISCS scelle un partenariat avec l'AFEM    Bouillon de culture    L'Emir du Qatar reçoit Fouad Ali El Himma à Doha    L'OMDH demande la mise en adéquation des lois nationales avec les conventions internationales signées par le Maroc    Plaidoyer pour un modèle de démocratie participative et inclusive    Aucun cas de Coronavirus enregistré au Maroc    Le parc Murdoch victime d'un vandalisme aveugle    Caravane multidisciplinaire    Record absolu d'œuvres vendues en 2019 sur le marché de l'art    Avant une cérémonie sous tension, les César nomment une présidente par intérim    Oualas : Bilan exceptionnel du 3ème Festival "Afrique du rire"    Un don de Patrice de Mazières au profit des Archives du Maroc    Jeudis cinéma droits humains : Projection du film « Khartoum Offside»    «Trio Sophia Charaï» à l'Institut Cervantès de Casablanca    Taza à l'heure du 2e forum provincial pour la culture et le travail associatif    Zina Daoudia se défend après ses propos en Arabie Saoudite (VIDEO)    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Ukraine : Merkel demande à Poutine de faire pression sur les séparatistes
Publié dans La Nouvelle Tribune le 02 - 02 - 2016

La chancelière allemande Angela Merkel a demandé mardi au président russe Vladimir Poutine d'user de son « influence » sur les séparatistes de l'Est de l'Ukraine pour faire respecter les accords de Minsk et le cessez-le-feu.
« La chancelière a clairement dit au président Poutine que pour qu'il y ait d'autres progrès en vue d'une solution politique globale à la situation dans l'est de l'Ukraine, le cessez-le feu doit être respecté et les observateurs de l'OSCE doivent avoir accès durablement sans restriction à tout le territoire du conflit y compris les frontières ukrainiennes », selon un communiqué de la chancellerie.
Mme Merkel a également jugé que « la Russie devait faire usage de son influence auprès des séparatistes ».
Le Kremlin a pour sa part jugé « constructif » l'entretien entre les deux chefs d'Etat, indiquant qu'avait été évoquée la question épineuse de la réforme constitutionnelle, censée accorder plus d'autonomie aux régions de l'Est de l'Ukraine, et celle des élections locales dans les régions séparatistes, prévues par les accor ds de paix.
Déjà lundi la chancelière, à l'occasion de la visite à Berlin du président ukrainien Petro Porochenko, avait regretté qu'il n'y ait toujours pas de « cessez-le-feu durable » en Ukraine, près d'un an après la signature des accords de Minsk.
Mme Merkel avait par ailleurs souligné que les sanctions économiques contre la Russie ne seraient levées qu'en cas de respect des accords signés en février 2015 dans la capitale bélarusse sous son égide et celle du président français François Hollande.
Le chef de l'Etat ukrainien avait lui estimé que son pays ne pourrait plus prendre de décisions « unilatérales » pour appliquer les accords de paix tant que les séparatistes et Moscou ne respectaient pas leurs obligations.
« Seul le strict respect des accords de paix va créer les conditions de l'adoption de décisions politiques difficiles mais nécessaires par le Parlement ukrainien », avait-il dit lundi, semblant faire référence au projet d'autonomie accrue pour l'Est de l'Ukraine.
Ce sujet est des plus sensibles pour le président ukrainien : un premier vote au Parlement sur ce thème en août avait débouché sur des émeutes dans lesquelles quatre policiers avaient été tués et plus de cent autres blessés.
Selon M. Porochenko, la Russie continue d'envoyer armes et hommes en Ukraine, tandis que les séparatistes, soutenus par Moscou, empêchent toujours les observateurs internationaux d'aller sur le terrain.
Plus de 9.000 personnes ont été tuées et 20.000 autres blessées dans les combats depuis avril 2014, selon l'ONU.
Si la situation militaire s'est largement calmée depuis la signature des accords de Minsk en février 2015, des flambées de violences y opposent régulièrement troupes ukrainiennes et rebelles pro-russes.
La Russie est accusée par Kiev d'avoir quelque 8.500 hommes sur le terrain, ce que Moscou a toujours démenti.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.