L'oral d'El Othmani devant la 1re Chambre    Examen des projets de loi relatifs aux Soulaliyates    El Jadida: Projet de cimenterie à 2,6 milliards de DH    Erdogan craint la perte d'Istanbul    Succession de Juncker: Le casse-tête européen    L'UE intransigeante face au Brexit    Mawazine: Une programmation plurielle et un parterre de stars- Reportage photos, Abdelmajid BZIOUAT    Festival gnaoua et musiques du Monde: Un moment de grâce dans la ville des Alizés    Essaouira: Quand les gnaoua reçoivent le monde    QUEBEC : LA MAROCAINE MARWA RIZQY, REVELATION DE L'ASSEMBLEE NATIONALE    Régionalisation avancée et mise en œuvre d'une stratégie visant la préservation de l'identité des MRE    Plusieurs conventions signées en marge du Salon Bio Expo Maroc    El Hadji Diouf Jouer la CAN en Egypte est une chance !    Jordan Ayew, la stagnation du prodige    La Côte d'Ivoire réussit son entrée en matière    S'énerver plus pour vivre plus    YouTube pressé de mieux protéger les enfants    Divers    Divers Economie    Sommet des deux rives : Engagements pour une nouvelle ambition en Méditerranée    Deuxième réunion de l'Observatoire des délais de paiement    Très attendu par ses fans, Reda Taliani cartonne à Salé    Chellah à l'heure de la musique tzigane    "Toy Story 4" en tête du box-office    Maroc-OCDE : Le 2ème Programme Pays est lancé    GOUVERNEMENT : COMMENT COMBATTRE L'ENDETTEMENT    Casablanca : entrée en vigueur des nouveaux contrats    Le Maroc présent à la conférence de Manama    Neymar. Blaugrana de nouveau ?    Trophée Hassan II des arts équestres traditionnels «Tbourida» : La Sorba du Moqaddem Maher El Bachir remporte la 20ème édition    Le Maroc entame la CAN sur une victoire à l'arrachée    Mauritanie: Ghazouani proclamé vainqueur dès le premier tour    BCIJ : Démantèlement d'une cellule terroriste dans la région d'El Haouz    Téhéran accuse Washington d'avoir coupé « la voie de la diplomatie »    Industrie du verre : les ophtalmologues montent au filet    Enseignement. Comment généraliser le préscolaire    30 kg de résine de cannabis saisies à Bab Sebta    La canicule s'installe sur l'Europe, records de chaleur attendus    Les valeurs, le match à gagner    Le Maroc au «Sommet des deux rives, Forum de la Méditerranée»    Mohamed Ali Bensouda : «Nous souhaitons aborder la question des retraites et de notre rapport aux jeunes et aux aînés»    Chambre des représentants. Les députés interpellés sur leur tenue vestimentaire    Cameroun. La "malédiction" sera-t-elle brisée?    Bénin-Ghana. Match-test sans meneur pour les Ecureuils    Spotify partenaire musique du Festival Mawazine 2019    Neila Tazi : «Nous avons besoin d'un nouvel élan de la part des pouvoirs publics»    Edito : Bronzette    Insolite : Mis en examen    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La MAP et la FMEJ partenaires pour le développement de la presse digitale
Publié dans La Nouvelle Tribune le 11 - 03 - 2016

Un contrat de partenariat a été signé, jeudi à Rabat, entre l'agence Maghreb Arabe Presse (MAP) et la Fédération Marocaine des Editeurs de Journaux (FMEJ) visant le développement de la presse digitale au Maroc.
Signée par le Directeur général de la MAP, M. Khalil Hachimi Idrissi et le Président de la FMEJ, M. Noureddine Miftah, ce contrat a pour objet de définir les conditions et les modalités de fourniture des contenus de la MAP aux médias digitaux en vue de leur exploitation.
A titre d'encouragement au développement du secteur et à l'organisation de la presse électronique nationale et dans le cadre de la participation de l'Agence aux efforts des pouvoirs publics pour la mise à niveau des publications digitales au Maroc, la MAP accorde, en vertu de ce contrat, à titre temporaire et gracieux des codes d'accès à ses contenus, aux sites d'information ne disposant pas encore de numéro de commission paritaire et ne bénéficiant pas de la subvention de l'Etat destinée à la presse électronique.
S'exprimant à cette occasion, le Directeur Général de la MAP, M. Khalil Hachimi Idrissi a indiqué que « cette initiative est dictée par le souci de généraliser l'assistance accordée à la presse digitale dans l'espoir de voir les entreprises du secteur prendre le train de la mise à niveau, à travers ce qui se fait déjà, avec succès, au niveau de la commission paritaire et au niveau des instances fédérales de la FMEJ, mais également au niveau de la stratégie existant entre les professionnels et le ministère de la Communication ».
« Ce contrat programme permet, en attendant la mise à niveau, de servir la presse digitale marocaine organisée dans le cadre des associations les plus représentatives et de servir un fil de base qui leur permet de présenter une offre d'information respectable et digne d'intérêt à leurs lecteurs », a -t-il souligné.
« Il est difficile d'avoir un scoop par jour (…) mais il est important d'avoir un fond de journal professionnel qui contient des informations utiles et un certain nombre d'écrits qui accompagnent l'évolution du pays dans les domaines politiques et économiques, entre autres », a-t-il souligné, ajoutant que l'essentiel est de pouvoir faire un journalisme professionnel adossé à des sources crédibles et vérifiées.
Il s'agit, en fait, d'une prestation d'accompagnement sans redevance aujourd'hui jusqu'au moment où ces entreprises de la presse digitale bénéficieront de la subvention du ministère, a-t-il dit, faisant savoir que dans le cadre de ce contrat, ces entreprises vont devoir s'acquitter d'une somme adaptée à leurs moyens qui leur permettra de régulariser leurs situations vis-à-vis de la MAP.
En revanche, a-t-il poursuivi, « nous continuerons à accompagner les entreprises organisées au sein de la FMEJ qui ne recevront pas cette subvention et ne pourront pas s'acquitter de la redevance jusqu'à ce qu'elles puissent remplir tous les critères leur permettant de bénéficier de ladite subvention ».
De son côté, le président de la FMEJ, M. Noureddine Miftah a salué l'initiative de la MAP, relevant que la convention signée entre les deux parties, il y a à peu près huit ans, permettait uniquement aux supports écrits titulaires d'un numéro de commission paritaire et qui bénéficiaient de la subvention de bénéficier des prestations de la MAP.
« A travers cette initiative, nous considérons que la MAP a réalisé un grand exploit. Elle devient un acteur de la mise à niveau », a-t-il relevé, ajoutant que l'agence devient désormais un établissement principal qui soutient, d'une manière volontariste, la presse électronique émergente, jusqu'à ce que les entreprises de la presse digitale concernées bénéficient de la subvention du ministère de la Communication.
Il s'agit d'un geste louable qui aidera la presse digitale à accomplir sa mission dans l'objectif de hisser son rendement professionnel, de relever la qualité des contenus diffusés et, également, alléger ses charges financières, a-t-il encore noté.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.