Trump se sert de Twitter pour contourner des médias "corrompus"    Exercice de gestion de crise à l'aéroport Fès-Saiss    L'ONU organise la deuxième table ronde sur le Sahara marocain à Genève    Attentat de Christchurch: Inhumation des premières victimes du carnage des mosquées    Elections test aux Pays-Bas après la fusillade d'Utrecht    Malawi-Maroc. Le sélectionneur national convoque 18 joueurs    La droite européenne s'apprête à sanctionner le populiste Orban    Abus de publicité. 1,49 milliard d'euros d'amende pour Google    Bouteflika, seul au monde ?    Championnat arabe de boxe : Le Maroc prend part à la 3è édition à Khartoum    British Council lance un appel à candidatures pour une formation au Royaume-Uni    Journées de la Francophonie : Les élèves marocains se distinguent à Oslo    Les élèves de la Fondation Lalla Asmaa à la SNRT    Semaine de la Francophonie à Las Palmas : Projection de «Aïda-La Revenante»»    La Kasbah de Tazka à Tafraout inscrite sur la liste du patrimoine culturel national    Taqa Morocco: une progression tirée par la résilience du business plan    Bank Al-Maghrib : Prévisions de croissance revues à la baisse    Tennis. Le Grand Prix Hassan II revient avec son lot de nouveautés    Bank Al-Maghrib : Pas de changement de taux directeur    Pas de modification du statut du concours d'internat en médecine    Enseignants grévistes: La procédure d'abandon de poste activée    Condition de la femme : Des associations marocaines montent au créneau    Le Maroc, hub africain pour l'Inde    Sukuk. Encore du chemin à faire    Casanearshore SA et Technopolis Rabatshore deviennent Ewane Assets    Sadeem 2. Le youtubeur Abdelmoumen Aomari représente le Maroc    Casablanca : Partenariat pour la promotion des métiers de la vente et du commerce    Les Philippines quittent la C.P.I.    Il appartient à l'organisation criminelle «Comorra» : Un Italien interpellé à Marrakech    Saisie de plus de 6.900 comprimés psychotropes et de 80 kg de cocaïne à Tanger    Maroc-Rwanda : Douze nouveaux accords pour renforcer la coopération bilatérale    Et si Facebook n'avait pas perdu 17 minutes?    Emploi : Le gouvernement mise sur les ONG    Trois clubs marocains au tirage des coupes africaines    Brahim El Mazned intègre la banque d'expertise -Unesco    Migration illégale et trafic de drogue : Quatre individus arrêtés à Nador et Driouch    Sahara marocain : Bourita appelle à «dépolluer» l'UA des «débats stériles, inutiles et en déphasage avec la réalité»    Edito : Réseaux antisociaux    La Commission du droit d'accès à l'information fixe son plan d'action    Participation du Maroc au Forum de scoutisme arabe au Caire    Défection au Polisario    Habib El Malki réitère son engagement à renforcer l'UPCI en tant qu'organisation multipartite, indépendante et efficace au sein de la communauté internationale    Rodriguez : Je n'ai pas de problème avec Zidane    Prime de Neymar au FC Barcelone : Le procès reporté au 27 septembre    Rude épreuve congolaise pour les U23    Plus de la moitié des adolescents confrontés à un "triple fardeau" sanitaire    La Troupe Masrah Annas à la rencontre des Marocains de France    Un spectacle musical haut en couleur à l'ouverture des Journées culturelles algériennes à Oujda    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





USA : Attaqué, Trump s'en prend à nouveau aux médias
Publié dans La Nouvelle Tribune le 28 - 05 - 2017

Le président américain Donald Trump a contre-attaqué dimanche en dénonçant les « mensonges » des médias qui multiplient les révélations sur l'affaire russe et placent la Maison Blanche en situation de crise.
Tout juste rentré à Washington d'une tournée de neuf jours au Moyen-Orient et en Europe, Donald Trump a réagi dans une série de tweets aux accusations portées contre Jared Kushner, son gendre et très proche conseiller.
La presse américaine affirme depuis vendredi que Jared Kushner a cherché à mettre en place un canal de communication secret avec la Russie pendant la période de transition, c'est à dire entre la victoire électorale de Donald Trump le 8 novembre et sa prise de fonctions le 20 janvier.
« C'est mon opinion que beaucoup de fuites sont des mensonges fabriqués par les médias +Fake News+ (fausses informations) », a tweeté Donald Trump dimanche matin.
A chaque fois que les médias mentionnent des sources anonymes, « il est très possible que ces sources n'existent pas mais soient inventées par des journalistes +fake news+ », a-t-il ajouté.
Les révélations sur Jared Kushner sont les dernières en date d'une longue succession de fuites sur les contacts entre l'entourage du président américain et la Russie.
Homme d'affaires devenu conseiller du président, Jared Kushner, 36 ans, est le mari d'Ivanka Trump, la fille la plus en vue de Donald Trump et elle-même conseillère à la Maison Blanche.
– Cellule de crise –
Physique de jeune homme sage, souvent photographié main dans la main avec Ivanka, Jared Kushner ne s'exprime jamais en public. Mais son influence auprès de Donald Trump est immense.
Le déluge de révélations sur les liens entre l'équipe de Donald Trump et la Russie touche donc désormais le tout premier cercle du président américain.
Les agences de renseignement américaines sont persuadées que la Russie a cherché s'ingérer dans l'élection présidentielle américaine au détriment de la démocrate Hillary Clinton, notamment en piratant les messageries de son directeur de campagne.
Le FBI et plusieurs commissions parlementaires enquêtent désormais pour déterminer s'il y a eu collusion entre l'entourage de Donald Trump et la Russie.
Plusieurs médias américains assuraient dimanche que Donald Trump doit tenir une réunion dans la journée avec ses conseillers et ses avocats, à la Maison Blanche pour déterminer une stratégie dans cette affaire russe qui mine sa présidence.
La Maison Blanche réfléchirait notamment à établir une cellule de crise, comme celle que Bill Clinton avait monté pour faire face à l'enquête sur sa relation avec Monica Lewinski.
Cette cellule à la fois juridique et de communication délivrerait le reste des conseillers et communicants de la Maison Blanche de la charge de commenter l'enquête sur l'affaire russe.
Le futur rôle de Jared Kushner au sein de l'équipe gouvernementale fait aussi l'objet de spéculations dans la presse qui croit déceler des signes de lassitude chez le jeune conseiller.
– Contacts acceptables –
Plusieurs membres de l'administration sont venus dimanche à sa rescousse, estimant qu'il n'était pas anormal d'établir des canaux de communication non officiels avec des pays étrangers, y compris la Russie.
« Pour moi c'est normal et acceptable. Tout ce que vous pouvez faire pour communiquer avec des gens, en particulier des organisations qui ne sont pas particulièrement amicales avec nous, est une bonne chose », a ainsi affirmé dimanche John Kelly, le ministre américain de la Sécurité intérieure, lui-même général à la retraite.
Le républicain Lindsey Graham se montrait également dubitatif quant à ces révélations en cascade, dont la source présumée serait une conversation interceptée par les services américains entre l'ambassadeur russe à Washington et sa capitale.
« Cela n'a aucun sens que l'ambassadeur russe fasse un rapport à Moscou par un canal qu'il sait très probablement sur écoute. Toute cette histoire est très suspecte », a-t-il déclaré sur CNN.
L'ancien candidat à l'investiture républicaine a aussi conseillé à Donald Trump d'arrêter de tweeter.
« Si vous tweetez tous les jours pour vous plaindre des médias et vous plaindre de la façon dont vous êtes traité, cela finit par détourner votre attention et vous ne parviendrez à rien faire », a-t-il lancé sur la même chaîne, à l'intention du président
L'enquête du FBI est désormais dirigée par un procureur indépendant, Robert Mueller.
Les choses pourraient encore se compliquer pour l'exécutif américain avec le témoignage très attendu devant le Congrès, peut-être dès les prochains jours, de James Comey, l'ancien directeur du FBI limogé début mai par Donald Trump.
James Comey a conservé des notes dans lesquelles il a consigné, selon la presse, une conversation avec le président américain lui demandant de « laisser tomber » l'enquête visant Michael Flynn, l'ancien conseiller à la sécurité nationale de M. Trump.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.