Netflix installe un studio de production à New York    Maryam Touzani sélectionnée à Cannes    Incendie de Notre Dame. L'Archevêque de Paris exprime sa gratitude au Roi Mohammed VI    Aziz Akhannouch : Le digital, opportunité pour l'agriculture d'aspirer à un nouveau palier de développement    Turquie: l'opposition remporte officiellement le contrôle d'Istanbul    FAR-RSB. 32 policiers et 2 supporters blessés après le match d'hier    Ground Zorro: Pet de lapin    Trump blanchi par son ministre, avant la publication du rapport de l'enquête russe    L'Académie célèbre les 30 ans d'existence de l'option internationale du bac    Incendie de la Mosquée Al Aqsa : El Othmani salue le don royal    Au SIAM, Nestlé Maroc met en avant ‘‘Alliance For Youth''    Le Maroc et l'Allemagne s'engagent pour le projet DIAF    Pas besoin d'en savoir plus    Plan Maroc Vert. 813 nouveaux projets dans le cadre de l'acte II    Michael Kiwanuka au Jazzablanca !    Orange Cyberdefense mise sur le Maroc    Challenge Azura de rugby : Casablanca abrite la 2ème édition    Intelligence artificielle : Peut-on faire confiance aux algorithmes ?    Suicide d'un détenu à la prison de Tétouan    Réunion à Rabat du Comité central de pilotage    Grève des enseignants. Le CNDH relance sa médiation    Venezuela: Maduro juge « illégales » les sanctions américaines contre la Banque centrale    Profession infirmière: Les enjeux de la spécialisation    Culture: « Le Maroc à Abu Dhabi »    Haj 1440 : 750 encadrants pour les pèlerins marocains    Indonésie: L'islam au cœur de la campagne électorale…    Les enseignants des académies prolongent leur grève jusqu'au 25 avril    L'identité plurielle assumée    Dur des portugaises!    La Fondation BMCE Bank inaugure des unités de préscolaire à Nador    Edito : Notre-Dame la Médina    Les camps de Tindouf, à nu    Braquages en série : Les banques visées par des bandits en herbe et d'autres professionnels    Crise des opioïdes : La prescription en chirurgie pointée du doigt    La Nasa révèle une étude capitale pour de futurs voyages interplanétaires    Un Ajax seigneurial et un Barça impérial au dernier carré de la Ligue des champions    Rude épreuve soussie pour le Wydad    CAN U17 : L'EN acculée à franchir le cap camerounais    Nasser Bourita s'entretient à Moscou avec Serguei Lavrov    Stars de la même famille : Les Coppola    Le Festival des Alizés, un rendez-vous exceptionnel à Essaouira    Marrakech célèbre le Mois du patrimoine par une multitude d'activités culturelles et artistiques    Conseil de gouvernement. L'ordre du jour du jeudi    CAN (U17) en Tanzanie: Le Maroc rate la victoire face au Sénégal    Peugeot au tournoi de tennis de Monte-Carlo    La 2e Coupe arabe des clubs portera le nom du roi Mohammed VI    Loi-cadre de l'enseignement : Amzazi et Azziman annoncés chez les conseillers    Moscou : Bourita rencontre Lavrov    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le football africain en conclave à Skhirat
Publié dans La Nouvelle Tribune le 18 - 07 - 2017

Les travaux du Symposium international sur le football africain se sont ouverts, mardi à Skhirate, avec la participation de personnalités venues des quatre coins du monde, dont le président de la Fifa, Gianni Infantino.
L'avenir de l'Afrique est tributaire de la mise à niveau de sa jeunesse, de la nécessité d'ouvrir à celle-ci des perspectives favorables à l'expression de ses potentialités, et de la capacité à assurer son insertion, a affirmé SM le Roi Mohammed VI.
Si l'Afrique puise sa richesse dans les ressources naturelles qu'elle recèle, elle la tire, avant tout, de ses jeunes, qui représentent les deux-tiers de la population du continent, a souligné le Souverain dans un message adressé au symposium «football africain: notre vision», qui s'est ouvert mardi à Skhirate.
Dans ce message dont lecture a été donnée par le ministre de la Jeunesse et des sports, M. Rachid Talbi Alami, le Souverain a insisté sur le fait que le développement de la pratique sportive et du football en particulier, est l'un des préalables essentiels pour renforcer les compétences des jeunes, assurer leur insertion dans leur environnement socio-économique et accroître leur immunité contre toute forme de déviance et d'extrémisme. Le but ultime est de les dissuader de risquer leur vie et de compromettre leur avenir en empruntant le chemin de l'immigration illégale.
SM le Roi a relevé que le football est le sport le plus populaire en Afrique, et, au-delà, dans le monde entier, du fait qu'il occupe une place importante dans la vie des peuples du Continent, allant jusqu'à plonger ses racines profondément dans leur identité sociale, précisant que l'histoire du football africain foisonne de performances réalisées à l'occasion de différentes manifestations mondiales, et regorge de prouesses de grands talents footballistiques, qui se sont illustrés tant à l'échelle du continent que dans les championnats les plus prestigieux et les équipes les plus emblématiques du football mondial.
Toutefois, note le Souverain, le football africain est appelé, aujourd'hui plus que jamais, à relever les défis de rénovation et de modernisation qui se posent à lui, et à se mettre au diapason des évolutions accélérées du sport mondial.
Cet objectif ne pourra être atteint que par l'ancrage de la bonne gouvernance au sein des organes de gestion, l'amélioration qualitative de la formation, le développement des infrastructures et la mise en place des conditions d'accès au monde du professionnalisme. Il importe aussi de renforcer les outils de commercialisation du produit footballistique africain et de trouver un équilibre entre le développement d'un football d'élite et le football de masse, a dit SM le Roi.
Le Souverain a rappelé l'importance accordée par le Maroc au développement de la coopération avec les pays africains dans le domaine sportif et son souci de mettre son expérience à la disposition de ses frères africains, rappelant dans ce cadre que la Fédération royale marocaine de football a signé plus de 34 conventions avec les pays africains couvrant de nombreux domaines comme la formation et les infrastructures, la médecine de sport, le partage des savoir-faire techniques et l'accueil des concentrations préparatoires des sélections nationales de pays africains frères.
Le Maroc, a ajouté SM le Roi, aspire à l'émergence d'un continent africain fort, coopératif et solidaire; un continent qui occupe une place bien méritée au sein des différentes instances et des diverses assemblées, aussi bien en termes d'implication au processus décisionnel et de participation, que pour la défense du droit légitime qui lui revient d'organiser les événements footballistiques mondiaux, avec, au premier chef, les phases finales de la Coupe du Monde.
Le Souverain s'est déclaré en conclusion persuadé que cet important symposium, auquel participe une pléiade d'experts et de personnalités footballistiques de renom, va permettre d'élaborer une vision d'avenir pour le développement du football africain.
L'action permanente fera de l'Afrique l'avenir du football mondial
L'action permanente fera du continent africain, qui regorge de joueurs de qualité, l »‘avenir du football mondial », a indiqué mardi à Skhirat, le président de la Fédération internationale de football (FIFA), Gianni Infantino.
« L'Afrique, qui était depuis le mondial 1982 au centre de l'intérêt des experts et des spécialistes de la discipline, est devenue futur du football mondial et ce futur doit devenir présent à travers l'action », a souligné la patron de la FIFA lors de la cérémonie d'ouverture du symposium de la Confédération africaine du football (CAF) organisé les 18 et 19 courant sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI.
Pour avoir une vision, il faut débattre et analyser d'où l'importance de cette rencontre internationale qui marque l'unité, a -t-il souligné, notant que ce symposium de la CAF est l'occasion de discuter de sujets qui marquent l'avenir du football africain.
La FIFA accorde une grande importance à l'avenir du football africain, a rappelé M. Infantino, soulignant que la FIFA a multiplié par quatre le budget alloué aux fédérations nationales en plus d'avoir augmenté le nombre des équipes engagées en Coupe du monde (de 32 à 48).
Ce symposium de deux jours, organisé à l'initiative de la Confédération africaine de football (CAF) en collaboration avec la Fédération Royale marocaine de football (FRMF), vise à développer la vision du football africain pour la décennie à venir. L'accent sera mis, lors de cet évènement international, sur les problématiques relatives aux compétitions de la CAF, notamment celles liées au format, à la périodicité et à l'organisation.
Cette manifestation réunit des personnalités issues des différents corps de métiers qui œuvrent pour le développement du football africain notamment les joueurs, arbitres, entraîneurs, journalistes, responsables, dirigeants et administrateurs qui se pencheront sur plusieurs sujets se rapportant à « la Coupe d'Afrique des Nations », au « cahier de charge du pays organisateur de la CAN », aux « compétitions interclubs », au « football des jeunes », au « football et développement », à « la Communication et médias » et aux « Marketing et TV ».
Prennent part également à cet événement footballistique d'anciennes gloires du football africain, notamment Joseph-Antoine Bell, Rabah Madjer, Ahmed Faras, « Jay-Jay » Okocha, Badou Zaki, Anthony Baffoe, Mohammed Timoumi, Hossam Hassan, Patrick Mboma et Gérémi Njitap.
La cérémonie d'ouverture de ce symposium a été marquée par la présence, notamment du Chef du gouvernement, Saâd Eddine El Othmani, du président de la Chambre des représentants, Lahbib El Malki, ainsi que plusieurs membres et responsables gouvernementaux.
Le Maroc avait été retenu pour accueillir cette rencontre lors de la réunion du Comité exécutif de la CAF, tenue à Manama au Bahreïn, le 8 mai dernier. Après ce symposium, la CAF tiendra à Rabat la réunion de son Comité exécutif et une Assemblée générale extraordinaire.
Symposium de la CAF au Maroc, le plus grand regroupement de la famille de football jamais organisé en Afrique
Le Symposium de la Confédération africaine de football (CAF) à Skhirat est considéré comme le plus grand regroupement de la famille de football jamais organisé en Afrique, a affirmé le président de l'instance continentale du ballon rond, le Malgache Ahmad Ahmad, lors de la cérémonie d'ouverture de cette rencontre.
Lors de son allocution, M. Ahmad a fait part, « au nom de la famille du football africain, de ses plus vifs remerciements à SM le Roi Mohammed VI pour avoir accepter de réunir la grande famille panafricaine ».
Il a, par ailleurs, estimé que le Maroc, « terre d'accueil et d'authenticité est un grand membre de l'organisation de l'unité africaine, aujourd'hui Union africaine ».
M. Ahmad a, ensuite, mis en exergue les raisons et les objectifs de cette réunion « déterminante », notant que « ce qui est important dans cette réunion, c'est le fait de nous retrouver, de tirer les leçons du passé pour nous projeter vers l'avenir ».
Il s'est en ce sens dit très optimiste quant à l'avenir de la CAF, surtout après avoir mis en lumière les points de divergence.
A cet égard, le président de la CAF a souligné que le fait de dire certaines vérités et de mettre en avant certains points, ne pourrait qu'encourager à être des acteurs actifs plutôt que de simples observateurs passifs.
Appelant à « militer pour installer un esprit de travail saint, une atmosphère de partage et une manière d'opérer plus conforme », le président de la CAF, soulignant que cette instance a besoin de mettre en place de nouvelles règles de travail et de nouvelles procédures pour se donner plus d'ambitions. Pour conclure, M. Ahmad, élu à la tête de la CAF le 16 mars 2017, a relevé que Confédération se trouve devant l'obligation d'agir vite, efficacement, tout en se préservant les intérêts supérieurs.
La cérémonie d'ouverture de ce symposium a été marquée par un message royal aux participants, dont lecture a été donnée par le ministre de la Jeunesse et des sports, M. Rachid Talbi Alami.
Ont pris part à cette cérémonie notamment le Chef du gouvernement, Saâd Eddine El Othmani, le président de la Chambre des représentants, Lahbib El Malki, ainsi que plusieurs membres et responsables gouvernementaux et le président de la FIFA.
Ce symposium de deux jours, organisé à l'initiative de la CAF en collaboration avec la Fédération royale marocaine de football (FRMF), sous le Haut Patronage de SM le Roi Mohammed VI, vise à développer la vision du football africain pour la décennie à venir. L'accent sera mis, lors de cet évènement international, sur les problématiques relatives aux compétitions de la CAF, notamment celles liées au format, à la périodicité et à l'organisation.
Cette manifestation réunit des personnalités issues des différents corps de métiers qui œuvrent pour le développement du football africain notamment les joueurs, arbitres, entraîneurs, journalistes, responsables, dirigeants et administrateurs qui se pencheront sur des plusieurs sujets se rapportant à « la Coupe d'Afrique des Nations », au « cahier de charge du pays organisateur de la CAN », aux « compétitions interclubs », au « football des jeunes », au « football et développement », à « la Communication et médias » et aux « Marketing et TV ».
Prennent part également à cet événement footballistique d'anciennes gloires du football africain. Les organisateurs annoncent dans ce cadre la participation notamment de Joseph-Antoine Bell, Rabah Madjer, Ahmed Faras, « Jay-Jay » Okocha, Badou Zaki, Anthony Baffoe, Mohammed Timoumi, Hossam Hassan, Patrick Mboma et Gérémi Njitap.
Le Maroc avait été retenu pour accueillir cette rencontre lors de la réunion du Comité exécutif de la CAF, tenue à Manama au Bahreïn, le 8 mai dernier. Après ce symposium, la CAF tiendra à Rabat la réunion de son Comité exécutif et une Assemblée générale extraordinaire.
Le Symposium de la CAF de Skhirat sera la « feuille de route » pour le développement du football en Afrique
Le symposium de la Confédération africaine de Football (CAF) sera une feuille de route pour le développement et la promotion du football en Afrique, a affirmé le président de la Fédération royale marocaine de football (FRMF), Fouzi Lekjaa.
S'exprimant lors de la séance d'ouverture de ce symposium (18-19 juillet), M. Lekjaa, qui est également membre du comité exécutif de la CAF, a indiqué que le choix du Maroc pour abriter cette manifestation témoigne des liens étroits entre la CAF et la FRMF visant le développement du football et la concrétisation de la vision de SM le Roi Mohammed VI préconisant la mise en place d'une politique globale dans un cadre participatif.
Ce symposium qui intervient après la signature d'une trentaine d'accords de coopération entre la FRMF et les fédérations africaines, sera l'occasion de dresser l'état des lieux du football en Afrique, a-t-il rappelé, soulignant que l'Afrique n'a organisé qu'une seule phase finale de la Coupe du monde qui fêtera bientôt son 100e anniversaire.
L'émergence d'un nouveau mode de coopération entre les fédérations membres de la CAF dépendra du mode de gouvernance de la CAF, a expliqué le président de la FRMF.
Au total, huit ateliers seront animés lors de cette journée inaugurale par plusieurs icônes du football africain pour débattre de la Coupe d'Afrique des nations, des Compétitions interclubs, du développement du football, du football des jeunes, des partenariats internationaux, de communication et médias, du Marketing et TV et des footballeurs.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.