Fès se penche sur les finances publiques    Dans le Haut Atlas, la population piégée par une sécheresse inquiétante    Compétitivité fiscale: Le Maroc gagne encore des places    Trois Casques bleus et un soldat tués au Mali    Agadir/Congrès international de l'arganier: Cap sur la recherche scientifique    Programme des principaux matchs de ce samedi 25 novembre    Maroc remporte la CAN 2017 Handi-Basket    Attentat dans le Sinaï: le bilan s'alourdit    Al Akhawayn a obtenu l'accréditation américaine NEASC pour 5 ans    Le Forum d'Ifrane plaide pour la création d'outils de financement innovants    La Dominique réitère son soutien à l'intégrité territoriale du Maroc    L'ancien président brésilien Fernando Collor de Mello : « La mondialisation, un chemin vers la paix ».    Londres vise les premières voitures sans chauffeur    Insolite : L'amour sans frontières    Emmerson Mnangagwa devient le nouveau président du Zimbabwe    Driss El Yazami : La deuxième opération de régularisation vise le traitement d'au moins 82% des dossiers    Dimitris Avramopoulos : Le Maroc, un pays à même de contribuer à une gestion efficace de la migration    Europa League : Les grosses écuries s'en tirent à bon compte    Robinho condamné à neuf ans de prison pour viol en réunion    Oscar Pistorius, de l'Olympe sportive à la prison    Hausse des levées brutes du Trésor à fin octobre    Le Maroc réalise des progrès notables en matière de gouvernance économique    Divers    Pour une meilleure préservation de l'arganier    L'insoutenable calvaire de la femme marocaine    Les meilleurs films de tous les temps    Casablanca accueille la première édition de la "China Trade Week Morocco"    Ibrahim Maalouf dépoussière les morceaux de Dalida    Agadir accueille le 2ème Forum des avocats MRE    Botola Maroc Telecom : Le fauteuil de leader en jeu    2ème phase de la régularisation des migrants : Plus de 25.000 demandes recensées    Pistorius écope de 13 ans ferme    Visa For music : Des hommages à des figures nationales et africaines    « Visa for Music »: Le théâtre national Mohammed V vibre aux rythmes africains du groupe « Jouvay Fest »    Tanger Med: Saisie de plus de 15 kg de cocaïne et de 10 kg d'héroïne à bord d'un autocar venant de Belgique    L'OCP met en service sa nouvelle usine d'engrais    Air Arabia : changement sur les vols Fès-Marrakech    Un sit-in devant l'ambassade de la Libye à Rabat pour dénoncer la traite des êtres humains    AGRESSIONS DES ENSEIGNANTS: QUAND LA SALLE DE COURS DEVIENT UN RING!    Munir El Haddadi: «Je rêve de jouer le Mondial avec le Maroc, dont j'ai toujours chanté l'hymne national»    NEUF CLANDESTINS MAROCAINS SAUVES AU LARGE DE LA TUNISIE    Theresa May à Bruxelles, le coût financier du Brexit en vedette    Bombardier au taquet avec l'ONCF    Allemagne: Tout, sauf des élections !!!    Mondial 2018 : Le Maroc est-il un tirage "facile" ?    Des mini-concerts pour de grands futurs musiciens    L'Uzine rend hommage à son quartier    Rabat, « capitale africaine par excellence » pour Visa for Music    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Clôture réussie du 10è festival de la Culture Soufie à Fès
Publié dans La Nouvelle Tribune le 22 - 10 - 2017

Le voyage spirituel et artistique auquel a été convié le public du 10-ème festival de Fès de la culture soufie a pris fin samedi soir, avec une belle soirée d'un samaa profond et joyeux. En première partie de soirée, la confrérie Khalwatiya de Turquie a embarqué l'assistance dans une cérémonie de samaa inspirée par le legs du poète persan Jalal Eddine Rumi et puisée de la pure tradition soufie.
Au rythme de mélodies turques et de chants spirituels, les derviches tourneurs, élément central de la confrérie, entraient par séquences en scène, dessinant une chorégraphie mariant beauté et spiritualité. Une fois réunie, la tariqua, composée d'une trentaine de membres, a interprété en chœur des chants spirituels sublimes, tantôt en arabe tantôt en turc.
En seconde partie, les ‘'grandes voix du Samâa'' du Maroc ont pris le relais, faisant résonner leurs voix et leur art en hommage au grand maitre soufi Abou Al Hassan Al Shustari, mais aussi à ces maitres qui ont produit une poésie envoutante élevant l'amour et la coexistence et rejetant l'exclusion et la haine.
Sous un ciel étoilé, Ba Jeddoub, Thami Al Harrak, Marouane Hajji et bien d'autres ont interprété, dans une ambiance empreinte d'invocation et de spiritualité, des chants mystiques et des louanges au prophète Sidna Mohammed.
Une fusion si vite installée entre les membres de cet ensemble, le public manifestant chaque fois son plaisir par une salve d'applaudissements.
L'air frais, qui enveloppait le somptueux site de Bab Al Makina, n'a presque pas été ressenti. La chaleur des voix, tantôt aiguës, tantôt graves des mounchidine s'est chargée de réchauffer l'atmosphère.
Cette 10-ème édition du Festival de Fès de la culture soufie (14-21 octobre) a été organisée autour du thème ‘'le Soufisme à la rencontre des sagesses du monde : la route du Soufisme du Maroc vers l'Inde''.
L'association du Festival de Fès de la Culture soufie a proposé cette année des concerts et soirées de différentes tariquas du Maroc et de Turquie notamment, outre des tables-rondes autour des différents aspects de la culture soufie.
Le Festival de Fès de la Culture Soufie a lieu chaque année depuis 2007. Organisé en partenariat avec l'Association Fès Saïss, il aspire, entre autres, à conforter le positionnement du Maroc dans le dialogue interculturel en jetant un pont entre l'Orient et l'Occident.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.