Atlas cartographique de l'Afrique: L'IRES réalise la 1re édition    Commande publique La Commission nationale opérationnelle    Compétences démocratiques    Attention, seuls les revenus de 2016 sont concernés!    Côte d'Ivoire : La taxe de séjour inquiète les Marocains    Mondial 2026 :Maroc compte défendre sa candidature    La fédération lance un ultimatum à Said Hasbane    Contrebande : Grosse saisie de cigarettes à Tiznit    Tevekov, un peintre russe tout en puissance    Les Kids United viennent chanter l'espoir    CHAN 2018 : ce sera Maroc-Namibie et Zambie-Soudan    Un vent d'optimisme pour début 2018    Le gouvernement redevient complet, avec un nouveau ministre en plus    Décès d'une personne blessée dans la bousculade à la frontière de Melilla    La fédé lance un ultimatum à Hasbane    Quatre victimes dans l'explosion dans la mine de Jbel Aouam à Mrirt    Aziz Rabbah réagit face à la vente de la queue d'un dinosaure marocain au Mexique    « Shutdown » aux Etats-Unis: des administrations au chômage technique, espoir d'un compromis    George Weah se félicite de la coopération solidaire avec le Maroc    CHAN Maroc 2018 : Fin de parcours pour le Cameroun et la Côte d'Ivoire    George Weah prête serment    So Art Gallery, Houda Kabbaj à l'honneur    L'ANAPEC va lancer quatre unités mobiles pour l'amélioration de l'employabilité    Bourita refuse de redimensionner son déplacement à Alger    Bousculade à un point de passage du préside occupé de Mellilia: Quatre cas d'évanouissement    Le président américain réitère son soutien «à une solution à deux Etats»    Le Maroc affronte l'Argentine en mai    L'Oréal désigne une blogueuse voilée pour sa nouvelle campagne publicitaire    Les mystères de l'île Sidi Abderrahman dévoilés    Fin de l'Acte 1    Le statut de l'agence boucle le circuit législatif    Lakjâa promet de faire «respecter la loi à lettre»    D'PENDANSE : Les stars danseront à Casablanca    Les violences faites aux femmes coûtent près de 5,8 milliards DH par an    2017, une année record pour le trafic aérien    Coin de l'expert: 3 questions à Farid Mezouar, directeur exécutif de flm.ma    L'ACAPS lance une plateforme de gestion de réclamations    DGI : annulation des pénalités    Flash hebdomadaire    «Le pays où les pierres parlent» présenté à d'Art Louane    Vient de paraître: «Une famille au temps du Facebook » de Fatima Limni    Attokoussy ou quand l'art explore les rites et croyances au Maroc    Mustapha El Khalfi met la société civile devant ses responsabilités    Congrès régional du RNI : Les recommandations d'Akhannouch    Fès : Trois blessés suite à l'effondrement d'une maison de deux étages    Oxfam: Les plus riches ont accaparé 82% de la richesse mondiale créée en 2017    Turquie: 24 arrestations pour « propagande » en lien avec l'offensive en Syrie    Agents de joueurs: l'UEFA brise l'omerta    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La Compagnie Marocaine des Œuvres et Objets d'Art organise une vente aux enchères
Publié dans La Nouvelle Tribune le 14 - 12 - 2017

La Compagnie Marocaine des Œuvres et Objets d'Art a le plaisir d'annoncer sa prochaine vente aux enchères prévue le samedi 23 décembre à 16h à Casablanca.
La manifestation du mois de Décembre est toujours un moment privilégié pour parler de la situation artistique au Maroc et rendre hommage aux personnalités qui ont forgé son Histoire.
Depuis plusieurs années, la CMOOA travaille à présenter des œuvres de grande qualité provenant de collections dites « historiques », tout en veillant à mettre en valeur la documentation la plus appropriée, à valoriser la recherche d'archives, et restituer les engagements de personnes qui ont contribué à enrichir la scène marocaine.
L'Histoire de l'art marocain « la vraie » est une formidable aventure collective d'amitiés, de résistance intellectuelle, de bienveillance humaine, et parfois même de luttes, qui ont abouti à la naissance de grands mouvements collectifs ou la consécration de destins personnels. Notre histoire mérite à ce titre le respect qui lui est dû, car elle n'est pas moins riche (bien au contraire), que celles d'autres pays dits « plus développés » économiquement que nous.
A ce titre, l'une de ses plus belles séquences de cette prochaine vente est celle de M. et Mme Agueznay. Le travail de Malika utilise le graphisme de l'algue marine pour créer un mouvement proche de l'art cinétique. C'est un bonheur pour la CMOOA de présenter son œuvre historique et monumentale datant de 1968 aux côtés de celle de Mohamed Chebâa (datant de 1974), qui provient également de la même collection. L'œuvre de Chebâa réalisée à sa libération de prison porte très fortement les traces de son incarcération au début des années 70, et relate un certain militantisme politique qui a traversé une partie de l'art marocain à cette période.
Parallèlement à cette forte parenthèse historique et à la veille de la grande exposition « Mohammed Kacimi » au MuCEM de Marseille, qui se tiendra en octobre 2018, nous présentons six œuvres très importantes de ce grand artiste qui nous a quitté prématurément en 2003. Kacimi avait une forte préoccupation tout au long de sa carrière, mettre l'Humain au centre de sa création. Les œuvres présentées dans la prochaine vacation en attestent, et mettent en lumière toute la densité de recherche qu'il aborde entre les années 1968 à 1985.
Aussi, la CMOOA est très heureuse de présenter aux cotés d'œuvres exceptionnelles de Chaïbia Tallal, Ahmed Louardiri, Mohamed Ben Allal, deux travaux de Boujemaa Lakhdar, malheureusement encore peu connu du grand public, car décédé trop tôt en 1988 alors qu'il participait à l'une des expositions le plus marquantes qu'ait jamais connu le Centre Pompidou « Les Magiciens de la Terre ». Son travail mérite une plus grande reconnaissance au vu de ses réalisations déroutantes mêlant recherche artistiques et ésotérisme marocain.
Un ensemble d'œuvres de Hassan El Glaoui seront également mis en vente lors de cette manifestation ainsi que deux œuvres de Jilali Gharbaoui.
L'équipe CMOOA est très heureuse, malgré la dif culté à trouver des œuvres d'art, de pouvoir présenter une sélection d'œuvres de cette qualité qui permet de mieux cerner notre histoire artistique contemporaine.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.