Au chevet de la culture dans le Souss    Rapport final de la XXVIIème Assemblée régionale Afrique de l'Assemblée parlementaire de la Francophonie    Driss Lachguar s'entretient avec Vo Van Thuong, membre dirigeant du Parti communiste vietnamien    Le Salvador retire sa reconnaissance de la pseudo «RASD»    e-services. Ce qui va changer    La culture marocaine célébrée à Liège    Le président du Comité interarmées des Chefs d'Etat-Major du Pakistan accueilli au Maroc    Le PPS et le PCV conviennent de développer davantage leurs relations    L'IPIEM en progression au premier trimestre 2019    Les MRE invités à s'impliquer davantage dans la relance du secteur de l'immobilier    Journée de sensibilisation à Marrakech sur les avantages du pompage solaire dans l'agriculture    Maroc Telecom : La CMR et le RCAR, socles de la privatisation des 8% du capital    Signature d'un Accord de partenariat stratégique entre la CGEM et la BAD    Les importations des plantes sous haute surveillance    L'ONCF présente ses plans pour l'été 2019    Le dispositif du logement dédié à la classe moyenne fin prêt    Insolite : Taper sur Trump ?    Présidentielle en Mauritanie : De joyeuses soirées sous la tente rythment la campagne    News    Carole Ghosn demande à Donald Trump d'intercéder en faveur de son mari    Hong Kong, une rare défaite pour Xi Jinping    L'ancien président égyptien Mohamed Morsi est mort    Importantes manifestations à Hong Kong…    Deux meilleurs chronos de l'année au Meeting International Mohammed VI d'athlétisme    "Sarriverderci" Chelsea, Sarri à la Juventus    Préparation de l'équipe nationale pour la CAN 2019    CAN-2019 : Ce que prévoit la RAM pour les supporters du Maroc    3ème édition du Trophée International Mohammed VI de Polo    Lions de l'Atlas. L'hilarant appel au retour de Hamed-Allah    Le Trophée de la CAN fait escale au siège d'Attijariwafa bank    Coupe d'Afrique des nations: L'essentiel à savoir sur la compétition    Les lipides laitiers contribueraient à réduire le risque cardiovasculaire    Au menu, 5 grammes de plastique par semaine    Formation à Laâyoune sur l'intégration de la dimension handicap dans les programmes régionaux de développement    Mouvement des étudiants grévistes en médecine et en pharmacie    Casablanca : Une balle de sommation tirée pour neutraliser un récidiviste à Al Fida-Mers Sultan    Double jackpot pour la London Academy Casablanca    Financement de la santé. Les annonces d'El Othmani    Live. Que veulent les étudiants en médecine ?    Le Maroc et le Portugal souhaitent consolider davantage la coopération énergétique bilatérale    Réforme de l'administration publique : Le droit et le "new public management"    Ces tournages qui ont tourné au drame    La richesse du patrimoine culturel sahraoui au cœur du carnaval de Tan Tan    Musiques sacrées: Voilà pourquoi la 25e édition sera «exceptionnelle»    Festival de World Music de Gibraltar. Sortir du chaos en musique !    Eldon & Choukri digitalise la vente d'œuvres d'art    Marrakech du rire 2019. Quand la 9e édition rit « de toi, de moi, de tout » !    Ouyahia écroué, Sellal entendu par un juge d'instruction    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Syrie: Russie, Turquie et Iran tentent de relancer le dialogue à Astana
Publié dans La Nouvelle Tribune le 22 - 12 - 2017

La Russie, la Turquie et l'Iran tentaient vendredi, lors des pourparlers d'Astana, de relancer le dialogue politique entre Damas et les rebelles pour mettre fin à six ans de guerre en Syrie.
Une semaine après l'échec de la réunion de Genève, le huitième round de ces négociations dans la capitale kazakhe doit aboutir à une déclaration finale approuvée par ses parrains: Moscou et Téhéran, alliés de Bachar al-Assad et Ankara, soutien des rebelles.
« Une grande partie » des discussions qui ont commencé jeudi ont été consacrées à l'initiative russe de réunir un « Congrès du dialogue national » dans la station balnéaire russe de Sotchi, a indiqué le négociateur russe Alexandre Lavrentiev.
Selon lui, une telle réunion, proposée par Moscou fin octobre lors du précédent round de discussions à Astana, serait « une plateforme qui permettrait aux différents représentants de la société syrienne de résoudre les problèmes liés au règlement politique qui n'ont pas été réglés à Genève ».
Le pouvoir du président syrien Bachar al-Assad, appuyé par l'armée russe, a désormais repris l'avantage sur le terrain, mais la perspective d'un règlement politique reste au point mort.
Si Damas est prêt à accepter des élections sous la supervision de l'ONU, les négociations achoppent toujours sur le sort de Bachar al-Assad, le régime refusant d'évoquer l'éventualité de son départ du pouvoir, réclamé par l'opposition.
Alors que le processus de Genève n'avance pas, Moscou espère capitaliser sur les avancées concrètes obtenues à Astana, qui ont permis de réunir régime et rebelles pour discuter de questions militaires, pour relancer le dialogue politique.
Mais pour l'instant, son initiative de réunion à Sotchi ne s'est pas concrétisée, butant notamment sur la participation des Kurdes, qu'Ankara rejette.
Le conflit en Syrie, qui a débuté en 2011 avec la répression de manifestations pacifiques, a fait plus de 340.000 morts et des millions de déplacés et de réfugiés.
– Célébrations à Alep –
« Il est temps de faire avancer le processus politique », a plaidé jeudi l'émissaire de l'ONU Staffan de Mistura, en visite jeudi à Moscou avant de se joindre vendredi aux pourparlers d'Astana.
Il a cependant repoussé les perspectives de règlement politique à un nouveau round de pourparlers espéré à Genève dans la deuxième quinzaine de janvier: « Chaque chose en son temps ».
Selon lui, le processus d'Astana doit se concentrer sur les zones de désescalade créées lors des précédentes réunions, ainsi que sur les questions liées aux prisonniers et au déminage des anciennes zones de combat.
Le rôle que l'ONU peut encore jouer dans le règlement du conflit syrien semble compromis, alors que la Russie apparaît comme un acteur incontournable.
Mardi, Staffan de Mistura a demandé au Conseil de sécurité de l'ONU des idées pour rédiger une Constitution et organiser des élections en Syrie.
Dans une déclaration publiée à l'ouverture des pourparlers d'Astana, l'opposition a appelé la Russie, « plus que jamais, à faire pression sur le régime en faveur d'un règlement politique ».
Ces pourparlers se déroulent un peu plus d'une semaine après l'annonce par Vladimir Poutine du retrait d'une partie des troupes russes déployées en Syrie, où a été annoncée la « libération totale » du territoire de l'emprise de l'organisation jihadiste Etat islamique (EI).
L'armée syrienne a enregistré des victoires décisives ces deux dernières années, reprenant, grâce au soutien sans faille de l'aviation russe, la cité antique de Palmyre aux jihadistes de l'EI, brisant le siège de Deir Ezzor, dans l'est, et chassant les rebelles de leur bastion d'Alep, dans le nord.
Des milliers de personnes se sont rassemblées jeudi dans les rues d'Alep pour célébrer le premier anniversaire de la reprise de la ville par les forces gouvernementales.
Des centaines de proches de soldats tués ont marché en tenant à la main le portrait d'un fils ou d'un frère tombé au combat. Hommes, femmes et enfants de tous âges brandissaient des portraits du président Assad, des drapeaux syriens ou des pancartes à la gloire des forces armées.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.