Casablanca accueille l'assemblée générale de l'Union mondiale des professions libérales    Vidéo. Mine d'art de Khouribga: quand les artistes essayent de "passer le relais"    Textile : Les deux salons ont connu un beau succès, selon l'AMITH    Barid Al Maghrib étoffe son offre digitale    Couverture alimentaire : Le Maroc a atteint « un bon niveau », selon Sadiki    Le Maroc rejoint le Réseau des Autorités de prévention de la corruption    Brexit, politique étrangère… au sommet de Bruxelles    Brèves Internationales    Un Monde Fou    Brèves    Le Parquet général suscite la polémique au Parlement    BAM : L'encours des financements par Mourabaha totalise 7,17 MMDH    Maroc PME organise la Semaine de l'entreprise dans la Région de Laâyoune-Sakia El Hamra    La 4ème Commission de l'ONU exprime son soutien au processus politique au Sahara    Bachir Edkhil : L'option référendaire est caduque    Amar Saâdani : Le Sahara est marocain    Paris Jackson arrêtée en plein cœur d'Hollywood    Quand Donald Trump s'en prend à Bruce Springsteen et Beyoncé    Les glaciers suisses ont diminué de 10% en 5 ans    Insolite : Conférence record    Clasico au Camp Nou : Valverde a "confiance" malgré les violences    Réforme de la C1 : Lampard opposé à la multiplication des matches    Liga: Duel à distance entre Real et Barça    A Madagascar, l'électricité reste un produit de luxe    Bella Hadid se livre sur son état mental    La Twittoma, ou comment les réseaux sociaux servent la bonne cause    Divers    L'ANRUR, un mécanisme d'amélioration du paysage urbain et architectural    Le jour où un des acteurs de Friends a failli être renvoyé à cause de Jennifer Aniston    Pourquoi Kate Winslet s'est fait tacler par la Reine Elizabeth II    Pitt vs Jolie : Pourquoi le couple star n'a toujours pas entériné son divorce    Jack Lang : «Trésors de l'Islam en Afrique, de Tombouctou à Zanzibar témoigne de l'histoire du Maroc»    «Pour Sama» : Le témoignage bouleversant d'une jeune mère à Alep    Le CSCA sanctionne Radio Méditerranée    Filière équine : Une stratégie créatrice de richesse    Eliminatoires CHAN 2020 : Maroc-Algérie à guichets fermés    ITF juniors au Maroc: Le RUC passe le relais au Riad    Coupe du Trône de tennis: L'ACSA pour la 9e fois    Syrie: Washington arrache une trêve à Erdogan, en vue de la création d'une « zone de sécurité »    Les violations des droits de l'Homme dans les camps de Tindouf mise à nu    Et la vie continue…dans un autre corps    Les lauréats du Prix de la culture amazighe dévoilés    Casablanca : Le groupe Akdital ouvre deux nouveaux établissements de santé    Réforme de l'enseignement. La Commission de suivi prépare sa réunion inaugurale    Loi de Finances 2020 : Benchaâboun passe l'oral devant les parlementaires    Raja. Le trésorier du club détaille le rapport financier    Météo: Le temps qu'il fera ce vendredi    Tanger : Un nouvel espace d'insertion pour les jeunes handicapés mentaux    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Ministère de la Culture : De nouveaux sites bientôt inscrit au patrimoine
Publié dans La Nouvelle Tribune le 04 - 03 - 2018

Une étude menée conjointement avec le Secrétariat général du gouvernement a débouché sur une proposition pratique relative à l'adoption d'un projet de loi sur la protection du patrimoine tout en y incluant les trésors humains vivants en tant que patrimoine immatériel, indique samedi le ministère de la Culture et de la Communication .
Selon ce département, ce projet constituera un saut qualitatif en matière de traitement du patrimoine culturel à travers le renforcement des dispositions relatives à sa conservation, sa mise en valeur et l'adéquation du cadre légal avec les critères internationaux en conformité avec les engagements internationaux du Maroc. Ledit projet intègre aussi les nouveaux concepts mondialement reconnus en ce qui concerne le patrimoine culturel, précise le ministère.
La même source rappelle que ce début d'année a été marqué par la promulgation du décret 2.17.644 stipulant l'inclusion du site archéologique de Jbel Irhoud sur la liste du patrimoine conformément à la loi 22.80 relative à la conservation des monuments historiques et des sites, des inscriptions, des objets d'art et d'antiquité. Toute restauration ou travaux visant la mise en valeur de ce site, situé dans la commune Riahna Irhoud, requiert une autorisation du ministère de la Culture et de la Communication et ne peut être effectuée que sous contrôle du ministère.
Il s'agit aussi d'un projet de décret en cours d'approbation visant à inscrire la Kasbah d'Amridil, située à Ouarzazate, sur la liste du patrimoine, relève le ministère, qui rappelle d'autres décisions pour effectuer des études et des recherches sur l'inscription de nombre de sites historiques sur cette liste, dont le site « Noul Lamta » dans la commune rurale d'Asrir (province de Guelmim), et la Kasbah de Ghailan (Tanger) outre le site archéologique Zilil dans la commune de Had Gharbia.
Le ministère rappelle aussi sa décision relative à l'inscription du Golf de Tanger et la Médina de Taza sur la même liste.
A Oujda, cinq bâtiments rejoignent le patrimoine historique national, en l'occurrence Bank Al-Maghrib, le palais de justice « Seddad », la bibliothèque Cherif Idrissi (Dar lmakhzen), cinéma »Vox » et la cathédrale « Saint-François-Xavier ». S'ajoutent également à la liste d'autres sites dans la région de l'Oriental à savoir le palais municipal, la poste, la gare ferroviaire et l'hôpital Al Farabi. Ces décisions concernent aussi le tribunal de la famille à Nador.
Le ministère de la Culture et de la Communication réaffirme son engagement à poursuivre sa politique stratégique en matière de conservation et mise en valeur du patrimoine culturel national, en tant que locomotive du développement économique et social, dans le but d'insuffler un nouvel élan au paysage culturel national et renforcer le rôle de la culture, élément essentiel du développement durable.
Le ministère, qui souligne la nécessité d'actualiser la législation régissant ce domaine, affirme veiller à établir un inventaire du patrimoine culturel nationale, à à le répertorier, à le restaurer, à le conserver et à le mettre en valeur tout en l'inscrivant dans la dynamique de développement global.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.