L'offensive de Trump met en péril la survie de Huawei, selon des experts    Huawei : Nouvelle salve de Washington contre Pékin    Turkish Airlines lance une ligne Antalya-Casablanca    L'Espagne reste premier partenaire commercial du Maroc, selon Eurostat    Elections : Des dirigeants européens se mobilisent contre les populistes    Le Maroc réélu au bureau exécutif du Conseil des ministres arabes de la Santé    Maradona appelle à boycotter un film sur lui    Etude. Maîtriser l'anglais améliore-t-il nos conditions au travail?    Rabat. Un centre de santé lancé à Diour Jamaâ    Le Musée national d'histoire naturelle de Rabat célèbre la journée internationale des musées    La RSB fait l'essentiel à Berkane face au Zamalek, en attendant la confirmation au Caire    Stress hydrique. La Chine et le Maroc allient leurs forces    Aéroport Fès-Saiss : Hausse du trafic des passagers à fin avril 2019    1998: retour des Lions pour une place au quart…    Préfecture de Marrakech : Quelque 1.031 projets réalisés durant la phase I et II de l'INDH pour un coût global de 1,7 MMDH    Seedorf : Le Maroc favori de la CAN    Artcom'Sup intègre la World Design Organization    Lahoucine Bardaouz, un talent pluriel    L'autre dans le cinéma    PAM. Crise autour du 4e congrès national    Bouskoura : Trois ouvriers meurent par asphyxie dans un canal des eaux usées    Côte d'Ivoire : Atlantique Assurances, filiale de la BCP, lance une offre dédiée aux agriculteurs de coton    RDC : Moïse Katumbi accueilli en héros national après son retour au bercail    Fiscalité. Les libéraux veulent reconstituer un front uni    Numérisation du système judiciaire : Signature d'une convention entre le barreau de Casablanca et la CDG    Etats-Unis : Quand un milliardaire diplômé rembourse les dettes étudiantes de toute sa promotion    Chronique Humour et Ramadan : Qu'Imam me suive…    Le Maroc à Genève pour la 72ème Assemblée mondiale de la santé    L'enseignement supérieur passe au mode grève    Agentis construira et équipera des hôpitaux publics en Côte d'Ivoire    Insolite : Soyez "gentils" avec la police nigériane    M'hamed Loqmani : Les intellectuels qui ne créent pas le buzz ne sont pas toujours les bienvenus dans les médias    Attention aux jeans trop serrés et à l'épilation intégrale !    Pendant le Ramadan, Essaouira retrouve toutes ses sensations    Les Marocains d'Italie dénoncent la situation tragique dans les camps de Tindouf    Les inégalités augmentent dans l'UE, mais moins qu'ailleurs    Kamal Daissaoui fait chevalier de l'ordre pour le progrès des sciences et de l'invention    Phoques, caviar et pétrole: la mer Caspienne menacée par la pollution    Donald Trump : Si Téhéran veut se battre, ce sera la fin officielle de l'Iran    Ces tournages qui ont tourné au drame : Troie    Cinquantenaire du FNAP de Marrakech    En larmes, le monstre sacré du 7ème art Alain Delon honoré à Cannes    169 migrants subsahariens secourus par la marine royale en méditerranée    La FRMF reprogramme les matchs de la Botola Maroc Telecom : Le suspense jusqu'au bout !    Policy Center for the New South. De nouveaux locaux et une nouvelle dynamique    Abderrassoul Lehdari : «Si Aziz nous a appris la méthode, la rigueur, la maîtrise du sujet et l'esprit critique»    Louzani et Blinda au Mondial mais pas en CAN    Vidéo – Coupe de la CAF : Le RSB marque un magnifique but dans le temps additionelace au Zamalek    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'avocat de Donald Trump au tribunal pour une audience à hauts risques
Publié dans La Nouvelle Tribune le 16 - 04 - 2018

L'avocat de Donald Trump, Michael Cohen, au coeur d'une enquête criminelle, et l'une des ex-maîtresses présumées du président américain sont attendus lundi au tribunal fédéral de Manhattan pour une audience à hauts risques pour la Maison Blanche.
La juge fédérale Kimba Wood a insisté pour que M. Cohen, avocat personnel de l'ex-magnat de l'immobilier depuis plus de dix ans, soit présent au tribunal à partir de 14 heures locales (18H00 GMT).
Les bureaux, la chambre d'hôtel et le domicile du conseil ont fait l'objet le 9 avril de perquisitions spectaculaires, qualifiées de « véritable honte » et de « chasse aux sorcières » par le président américain.
Si M. Cohen, 51 ans, n'a pas été inculpé à ce stade, le puissant et très respecté bureau du procureur fédéral de Manhattan a indiqué enquêter sur lui depuis plusieurs mois dans un nouveau volet des investigations menées par le procureur spécial Robert Mueller.
M. Mueller cherche en particulier à déterminer s'il y a eu collusion entre l'équipe de campagne du milliardaire et la Russie lors de la présidentielle de 2016.
Michael Cohen, qui fut un porte-parole de la campagne, serait notamment soupçonné de financement illégal de la campagne.
L'avocat a reconnu publiquement avoir versé 130.000 dollars quelques jours avant le scrutin en novembre 2016 à l'actrice de films X Stormy Daniels –de son vrai nom Stephanie Clifford– pour acheter son silence.
Elle affirme avoir eu une liaison à partir de 2006 avec Donald Trump, marié un an plus tôt à Melania avec laquelle il venait d'avoir un fils, Barron.
Une transaction dont le président a assuré ne pas avoir connaissance. Il nie, par ailleurs, toute relation avec Stormy Daniels.
Cette dernière a récemment contre-attaqué en justice, et a accordé un entretien retentissant à la chaîne CBS. Elle demande l'annulation de l'accord passé avec Michael Cohen au motif qu'il n'a jamais été signé par Trump lui-même.
L'avocat de Stormy Daniels, Michael Avenatti, a annoncé qu'elle serait présente à l'audience lundi.
– Voir les documents saisis –
Plusieurs journaux américains ont rapporté que M. Cohen avait négocié ou aidé à négocier d'autres accords destinés à réduire au silence des témoins dans d'autres scandales potentiels pour Donald Trump, sa famille ou un grand ponte du parti républicain, Elliott Broidy.
Rien n'a été dit sur le contenu des documents et fichiers électroniques saisis chez Michael Cohen, dans son ordinateur, sa tablette ou son téléphone.
Mais ses avocats ont entamé une procédure par laquelle ils demandent à ce que les procureurs ne puissent pas examiner les documents saisis tant que la défense n'aura pas pu expurger ceux qui relèveraient de la relation confidentielle avocat-client.
Vendredi, ils avaient demandé à pouvoir déterminer eux-mêmes ce qui relèverait du secret parmi les documents ou, à défaut, à ce que soit désigné un expert indépendant pour en décider.
Une avocate de Donald Trump, Joanna Hendon, a écrit dimanche à la juge Wood pour demander à ce que le président lui-même puisse passer en revue les documents saisis.
Dans une lettre de huit pages, elle a notamment accusé le procureur d'essayer d' »éliminer le droit du président » à faire valoir tous ses arguments.
Les procureurs assurent de leur côté que l'avocat « n'effectuait aucun travail juridique » et disent le soupçonner d'infractions « essentiellement centrées sur ses affaires personnelles ».
En attendant que la juge tranche, les services du procureur Geoffrey Berman se sont engagés à ne pas examiner ce qui a été saisi.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.